Le coran : Miracle.

Spiritualité et méditation dans le respect et la tolérance

Le coran : Miracle.

Messagepar Algérien » 16 Nov 2007, 22:13

Jusqu'à ce que la science ait prouvé certains miracles ( révélations) dans le Coran ( même si ce n'est pas tout le monde qui l'admet ), le Coran a toujours été considérée comme le preuve de la prophètie de Mohamed Se3ws par sa langue plus que correcte ( donc un miracle littéraire ).

Le Coran est en arabe et donc pour accepter que ce soit un miracle, faut bien maitriser la langue. Ceci ne serait-il pas une excuse pour les gens qui ne maitrisent pas l'arabe ??
Avatar de l’utilisateur
Algérien
Actunaute accro
 
Messages: 15713
Inscription: 27 Avr 2005, 22:20
Localisation: Bled Kikkèh.

Messagepar RAFIDI » 16 Nov 2007, 22:42

il on pas besoin de voir le miracle :) ils croivent le prophete (sawa) sur parole :)
Avatar de l’utilisateur
RAFIDI
 
Messages: 3720
Inscription: 27 Jan 2007, 22:50

Messagepar Arslane » 16 Nov 2007, 23:41

Les occidentaux qui ne connaissent pas l'arabe ne font pas des recherches dans le Coran, mais c'est des scientifiques arabes comme cheikh Abdel Madjid Zindani, auteur du livre "ceci est la vérité", qui vont révéler des vérités spécifiques qu'ils jugent orientatrices dans telle ou telle recherche. Et c'est comme ça qu'on entend parler qu'un professeur américain par exemple a confirmer des théories par le Coran.
Avatar de l’utilisateur
Arslane
a c t u n i g h t
 
Messages: 7567
Inscription: 10 Déc 2006, 23:11
Localisation: W E S T

Messagepar Algérien » 16 Nov 2007, 23:47

Et une vieille personne qui ne comprend pas ces vérités scientifiques ?? On ne parle pas que de l'occident, on parle aussi des latinos, des africains .. etc.
Avatar de l’utilisateur
Algérien
Actunaute accro
 
Messages: 15713
Inscription: 27 Avr 2005, 22:20
Localisation: Bled Kikkèh.

Messagepar Arslane » 17 Nov 2007, 00:19

J'ai relu ton idée, tu parles de la langue arabe elle-même en tant que miracle. Oui il n'y a que ceux qui maîtrisent ou connaissent la langue arabe qui trouveront que c'est un texte littéraire extraordinaire.
Avatar de l’utilisateur
Arslane
a c t u n i g h t
 
Messages: 7567
Inscription: 10 Déc 2006, 23:11
Localisation: W E S T

Messagepar Algérien » 17 Nov 2007, 00:23

Donc, comment convaincre les autres que le Coran est la parole de Dieu ??

Ok, tu vas me sortir les trucs de Zaghloul Ennedjar .. et avant, pendant 14 siècles, comment faisait-on ??
Avatar de l’utilisateur
Algérien
Actunaute accro
 
Messages: 15713
Inscription: 27 Avr 2005, 22:20
Localisation: Bled Kikkèh.

Messagepar zed » 17 Nov 2007, 00:25

moi je trouve que le grand miracle du coran est le fait qu il ya des personne qui tue d'autre personne ils leur enleve la vie en disant quil suivent a la lettre les textes coraniques , alors que d'autre font vivre et donne la vie et de l'espoir a d'autres personne et ceux la aussi disent qu il suivent a la lettre les texte du coran !
ya ceux aussi qui sont dans le milieu , et il prentendent qu il suivent bien le coran ..
meme loin , que tu sois athé , ou dune autre religion , tu es cité malgré toi !! ( issmi mektoube ?!! :lol: )
que tu suives ou non le coran , tu es dans le coran . feliciations miracle !
Avatar de l’utilisateur
zed
 
Messages: 785
Inscription: 23 Sep 2007, 15:29

Messagepar Algérien » 17 Nov 2007, 00:29

En arabe, on appelle ça Ezzi2baqiya ( de mercure ) .. on peut traduire par Elastique ou pâte à modeler.
Avatar de l’utilisateur
Algérien
Actunaute accro
 
Messages: 15713
Inscription: 27 Avr 2005, 22:20
Localisation: Bled Kikkèh.

Messagepar Arslane » 17 Nov 2007, 00:40

les foutou7at el islamiya c'était plutôt par la force "Aslim Taslam". Et comme les peuples n'avaient rien à perdre à pratiquer les rituels islamiques, bien au contraire avaient la sécurité garantie par les musulmans, qui, dans le temps représentaient une force et une civilisation remarquable.
Avatar de l’utilisateur
Arslane
a c t u n i g h t
 
Messages: 7567
Inscription: 10 Déc 2006, 23:11
Localisation: W E S T

Messagepar rafikoman » 17 Nov 2007, 02:30

pas tous à fait faux arslane que les foutouhates aient converti certaines contrées à l'islam mais d'autres par contre c'est plus par conviction, voilà matiére à lire (désolé c'est du copier/coller d'un autre forum):



1-Nul n'ignore que Les combats qui s’étaient déroulés au cours des conquêtes islamiques avaient été menés contre les armées des grandes puissances envahissantes (la Perse et Rome) qui occupaient l’Orient, pendant des siècles et qui étaient sans cesse en guerre entre eux. En revanche, aucune bataille n’avait jamais opposé les troupes des Musulmans aux populations des pays conquis.


Les habitants de ces contrées ont même apporté assistance, matérielle et morale, aux armées islamiques ; ils ont parfois participé aux combats contre les Persans et les Romains, tout en conservant leurs croyances différentes de l’Islam mais en totale convergence avec les religions de Perse et de Rome. Ce fut le cas des habitants d’Iraq, des Chrétiens de Syrie et des Coptes d’Égypte.


2-Personne ne peut nier que ce sont les habitants des autres contrées qui ont été les continuateur ou qui ont prolongé le mouvement initial: c'est ainsi que les Iraniens pousseront vers l'Asie centrale, les Syro-Égyptiens vers l'Afrique du Nord, les Berbères d'Afrique du Nord, à leur tour, vers l'Espagne et la Sicile.


Effectivement,on peut se demander ou Comment expliquer la facilité et la rapidité de cette conquête? Les Arabes avaient en fait toutes chances d'être accueillis comme des libérateurs par les vieilles populations du monde sémitique de Syrie et de Mésopotamie et par les Égyptiens. Ces peuples, outre la parenté ethnique et linguistique qui liait certains d'entre eux aux Arabes, étaient soumis depuis longtemps à Rome puis à Byzance à l'ouest, à l'Empire perse sassanide à l'est. Ils étaient en état de révolte permanente contre les administrations de Constantinople et de Ctésiphon; révolte, comme toujours en Orient, à coloration religieuse et à fond social.


3-les Indonésiens, furent ensuite convertis à l'Islam par des Bengalis, mais non par une invasion armée comme ils le subirent plus tard de la part des Portugais et des Hollandais. Les Bengalis le firent par de vrais missionnaires, le Coran dans une main, la balance de marchand dans l'autre. Dès le 14e siècle, les Indonésiens convertissaient à l'Islam par la même méthode les peuples des Philippines. Il en fut de même en Afrique, où de grands empires islamiques virent le jour de cette façon.


4-Pour ce qui est de l'Afrique du nord,la plupart des chrétiens se convertirent à l'Islam qui fut pour eux une délivrance de l'oppression que leur faisaient subir leurs coreligionnaires de Byzance.Cette situation se reproduisit au 15e siècle dans les Balkans chez les chrétiens Bogomiles (cousins théologiques des Albigeois), et au Proche Orient avec les Monophysites, les Nestoriens et autres chrétiens que l'Islam libéra du joug de l'Empire Romain de l'Est.A sa naissance l'Islam battait les Byzantins partout lorsqu'il s'attaquait à des territoires dont les peuples attendaient des libérateurs.

Les armées du Khalife Omar y furent partout reçues en libératrices. Il n'était pas rares de voir des cas comme celui du 20 août 636 en Syrie opprimée, où durant une bataille entre une grande armée byzantine organisée à la romaine et une bien moins grande arabe composée plutôt de bandes guerrières, les Byzantins furent littéralement écrasées.De la même façon, le Patriarche Copte d'Alexandrie livra sa ville aux Arabes sans résistance, ses habitants chrétiens se montrant indifférents à son sort. Comme écrit avec beaucoup de bon sens Ernest Renan :


"C'est dans un sens général et comme vérité historique qu'il est permis de dire que l'intolérance de l'orthodoxie constantinopolitaine, chassant de l'Eglise les sectes syriennes, posa la condition fondamentale de l'Islam, ces sectes chassées dans les contrées limitrophes de l'Arabie ayant fourni au nouveau mouvement religieux des éléments essentiels et de nombreux adhérents."

Au fait on a oublié de cité le texte du premier calife Abou Bakr qu'il adressa aux troupes de Yazid, le fils du fameux Abou Sofyan, partant à la conquête de la Syrie, dont voici quelques extraits :

"Quand vous serez en présence de vos ennemis comportez-vous en vrais musulmans, et montrez-vous de dignes descendants d'Ismaël... ne tournez jamais le dos à l'ennemi, rappelez-vous que vous combattez pour la cause d'Allah... Si Allah vous donne la victoire n'en abusez pas. Ne teignez pas votre épée dans le sang des prisonniers, d'enfants, de femmes, de vieux et des infirmes... Ne troublez jamais le repos des moines et des solitaires, et ne détruisez pas leurs demeures..."
5-Et maintenant on se tourne vers l'Afrique et l'Asie!.

La propagation de l'Islam au coeur de l'Afrique et en Asie jusqu'aux Îles Philippines ne fut pas du colonialisme. Il ne fut même pas une Paille à opposer à la Poutre du colonialisme européen. Passés les premiers élans des conquêtes à la pointe de l'épée qui conquirent toute la Perse et Byzance,les missionnaires de l'Islam furent dans ces contrées furent des commerçants .Ils ne marchèrent pas sur les pas de la soldatesque parce que leur objectif était le commerce et pas le brigandage colonialiste. Fin du 18e siècle Marco Polo, de retour de Chine, faisait escale à Perlak, au nord de Sumatra.

Il y constatait un grand nombre de Musulmans convertis par des marchands bengalis. Il n'y eut jamais d'expédition militaire en Indonésie, et déjà au 14e siècle il y avait en Malaisie des Sultans musulmans par conversion ou par mariages. Au 15e siècle presque toute cette région indonésienne était islamisée sans violence. Elle l'était par des marchands, soit de passage, soit qui s'y installaient en se mariant avec des autochtones.

Les grandes aventures des conquêtes de l'Islam en Asie jusqu'aux Philippines et en Chine (où il y a plus de 10.000.000 de Musulmans), ainsi qu'à l'Est, au coeur et à l'Ouest de l'Afrique, ne se firent pas à la pointe de l'épée, mais par des échanges commerciaux de "missionnaires" commerçants. C'est pour cela qu'elles furent durables.En Afrique l'Islam ne s'attaqua pas à l'Éthiopie chrétienne parce que celle-ci n'attendait pas de libérateur du joug byzantin - l'Éthiopie était chrétienne depuis le 4e siècle. Pendant treize siècles ce pays des Négus vécut entouré de potentats musulmans et en paix avec eux.


6-T. Arnolt dans Islam and Mission écrit:

"La propagande (de l'Islam) n'est pas faite par un ordre de prêtres proprement formés pour cette tâche, mais chaque Musulman est un missionnaire actif. Sitôt qu'une demi-douzaine d'entre eux s'établissent dans une cité dans laquelle ils comptent rester un certain temps, ils bâtissent une Mosquée et le travail de la mission commence. Ils s'adressent d'abord au chef de l'agglomération pour son acquiescement, et même pour sa conversion.

Ils lui apprennent leur prière en arabe dans la mesure où il peut ou veut la retenir. Ils lui montrent les formes extérieures de cérémonie de la prière, lui défendant la consommation des boissons alcoolisées- une prescription qui est suivie ou pas - et voilà l'homme converti."
Ils impressionnent en outre la population,"avec leur conduite dévote et leur Culture supérieure"


La réalité est amer à apprendre mais Les premier musulmans n'ont jamais eu d'Ordres de missionnaires et aucun peuple d'Afrique ou d'Asie qui embrassa l'Islam fut assujetti a une "Métropole". Les Empires islamiques de l'Afrique Noire comme l'immense Songhaï ne furent pas fondés par des conquérants musulmans sous la contrainte de l'épée. Ce furent les Africains eux-mêmes, déjà musulmans sous le Mali, qui fondèrent le Songhaï. On ne bâtit pas un Empire sans violence, mais la violence n'était pas "métropolitaine".

Les musulmans y avaient été les premiers propagateurs de la foi, avec la balance dans une main et le Coran dans l'autre.Ce sont les Africains eux-mêmes qui fondèrent ces empires sous l'influence culturelle de l'Islam. Ce n'était pas là des colonies pillées par une race "supérieure", mais des États indépendants où leur culture islamique s'épanouissait parallèlement à celles d'autres pays islamiques

7-L'africaniste anglais Basil Davidson écrit :


"Leo décrivit Tombouctou alors que cette ville était la capitale culturelle de l'Empire de Songhaï. Du temps de Leo, des villes comme Tombouctou et Dienné avaient acquis une réputation de villes d'accueil pour les Savants et les Études. Des érudits musulmans s'y rendaient pour ajouter à leur esprit plus de Savoir.

Les hommes de lettres africains auraient pu prendre leurs doctrines au Caire mais leurs idées étaient bien propres. Ils réunissaient autour d'eux des étudiants et des disciples, et écrivaient richement dans tous les domaines"... "Quelques uns de leurs travaux ont acquis une autorité presque classique et sont encore utilisés aujourd'hui..."... "Les bibliothèques de ces savants étaient à l'origine des remarques de Leo, qu'à Tombouctou le commerce des livres était une meilleure source de profit que n'importe quel autre commerce."
Avatar de l’utilisateur
rafikoman
Actunaute accro
 
Messages: 1434
Inscription: 22 Mai 2005, 14:53
Localisation: Chlef

Re: Le coran : Miracle.

Messagepar abderrahmane » 17 Nov 2007, 17:23

Algérien a écrit:Jusqu'à ce que la science ait prouvé certains miracles ( révélations) dans le Coran ( même si ce n'est pas tout le monde qui l'admet ), le Coran a toujours été considérée comme le preuve de la prophètie de Mohamed Se3ws par sa langue plus que correcte ( donc un miracle littéraire ).

Le Coran est en arabe et donc pour accepter que ce soit un miracle, faut bien maitriser la langue. Ceci ne serait-il pas une excuse pour les gens qui ne maitrisent pas l'arabe ??


coté miracle litteraire oui il faut metriser l'arabe.
mais le coran n'est pas juste un miracle litteraire,il y'a beaucoup de miracle scientifique qui ont eté decouverts recement tel que.
- les deux mers qui se croisent
- l'oxigéne baisse dans les hauteurs
-la palestine et le pays le plus bas
-la terre deminue de son volume des deux pôles.......etc.

a l'epoque de moise la magie et la sorcellerie etaient dans le top
donc le bon dieu a envoyé moise par des miracles dans le meme domaine.

a l'epoque de jesus, la medecine etait dans le tope, le bondieu a envoyé jesus dans le meme domaine.

et a l'epoque du prophete mohamed(sas) la poesie etait dans le top,
le bondieu a envoyé le coran, apres l'ancien et le nouveau testament
le coran est le dernier testament.
abderrahmane
 
Messages: 54
Inscription: 17 Nov 2007, 15:25

Messagepar Algérien » 17 Nov 2007, 17:30

Abderrahmane, tu parles des miracles scientifiques et tu dis : Découvert récement. Avant, comment faisait-on pour convaincre les gens ?
Avatar de l’utilisateur
Algérien
Actunaute accro
 
Messages: 15713
Inscription: 27 Avr 2005, 22:20
Localisation: Bled Kikkèh.

Messagepar zed » 17 Nov 2007, 17:40

Algérien a écrit:Abderrahmane, tu parles des miracles scientifiques et tu dis : Découvert récement. Avant, comment faisait-on pour convaincre les gens ?


il leur lancait : wallah vous allez me donné raison , vous ou vos petits petits petits fils ! mdrrrr
Avatar de l’utilisateur
zed
 
Messages: 785
Inscription: 23 Sep 2007, 15:29

Messagepar abderrahmane » 17 Nov 2007, 18:00

Algérien a écrit:Abderrahmane, tu parles des miracles scientifiques et tu dis : Découvert récement. Avant, comment faisait-on pour convaincre les gens ?


avant le coran parle des histoires que vraiment c'est pas n'inporte quel
livre peut citer ca, tel que.
-l'histoire de la genese, le deluge,l'exode.....etc
-les prophetes, tel que joseph,jonas,isaé,
-les rois,tel que namrud,saul. thou el karnein.
ces histoires c'est pas donné a un illitré que tout le monde connais sa vie
qui peut parler comme ca, et c'est pour ca quand le prophete(sas) est
arrive a medine Abdellah ibn salam lui a dit : j'ai trois questions pour
toi que juste un prophete qui peut connaitre la reponse, et parmis
les trois questions la derniere etait

-le monde qui rentre au paradis sera quoi leur premier repas? et quand
le prophete(sas) a repondu , abdullah ibn salam qui etait juif a dit
la chahada.
et dieu le sais
abderrahmane
 
Messages: 54
Inscription: 17 Nov 2007, 15:25

Messagepar Algérien » 17 Nov 2007, 18:02

Mais c'était des histoires connues. La preuve, c'est les juifs convertis qui ont aidé à expliquer toutes ces histoires ( Kaâb El Ahbar en est l'exemple ).

D'ailleurs, tu dis Abdullah Ibn Salam disait : Seules les Prophètes ont la réponse ... lui il avait la réponse à cette question, était-il un Prophète ??
Avatar de l’utilisateur
Algérien
Actunaute accro
 
Messages: 15713
Inscription: 27 Avr 2005, 22:20
Localisation: Bled Kikkèh.

Suivante

Retourner vers Religions, Idéologies et Philosophie



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron