Boumediene un symbole

Faites nous juste l'économie des longs débats

Boumediene un symbole

Messagepar Jazairi » 26 Déc 2007, 19:11

Hier, Mechaal Echahid commémorait la mort de l’homme prestigieux que fut le colonel Houari Boumediene, président de l’Algérie de 1965 à 1978, c’est-à-dire durant son pic de gloire, alors que les portes de l’espoir étaient grandes ouvertes au peuple algérien.

Hier, au centre de presse du quotidien El Moudjahid, on évoquait l’homme, son parcours, son œuvre et surtout les principes, les valeurs qui l’avaient guidé dans un parcours hors du commun. Le nom de Boumediene ne s’est pas imposé dans la seule Algérie qu’il couvait d’une jalousie de tigre, mais s’est fait une place honorable au sein des Nations unies.

Globalement, le peuple se reconnaissait en lui et, à l’étranger, il incarnait l’Algérie. A sa mort, toutes les médisances sur sa fortune et ses châteaux s’avérèrent faux. L’homme n’avait aucun bien matériel à laisser en héritage et la somme contenue dans son compte était plus maigre que ce que posséderait le mendiant le plus fainéant, de nos jours.

A son époque, le prix du baril de pétrole atteignait dans sa période faste à peine 12 dollars. Cela n’a pas empêché l’homme de transformer le pays en chantier et il n’y avait pas de jour où n’étaient pas annoncés une réalisation, un acte, une œuvre de développement.

L’argent n’était pas dilapidé à tort et à travers et chaque sous était investi. Pas dans un rafistolage permanent des trottoirs, mais à construire des écoles, des hôpitaux et des usines. Les sociétés algériennes grandirent vite et les activités de certaines débordaient nos frontières pour aller intervenir dans les pays amis, à l’instar de la Sonatrach ou de la défunte DNC.


Les produits de notre agriculture étaient présents et prisés à l’étranger. Les produits de notre industrie n’étaient peut-être pas très esthétiques mais personne n’oserait nier que leur qualité est de loin meilleure à la camelote que ramènent nos importateurs à coups de devises.

L’autosuffisance et l’indépendance alimentaire n’étaient pas des slogans creux mais des objectifs qu’on aspirait réellement à atteindre. Qu’en est-il aujourd’hui de cet élan ? Les recettes d’exportations hors hydrocarbures ont atteint 1,117 milliard de dollars au cours des onze mois de 2007, nous indique le Centre national de l’informatique et des statistiques (CNIS) relevant de la douane.

Quand on sait que l’Etat devra allonger 4,5 milliards de dollars pour la seule facture d’importation des biens alimentaires dont les prix connaissent une augmentation sur le marché mondial… Quand on voit que parmi les produits que Dieu a créés, il ne reste que les dattes que les Algériens n’ont pas encore importées, on ne peut s’empêcher de conclure que Boumediene, Dieu ait son âme, a été enterré plus d’une fois.

Une conclusion qui se renforce quand on constate aujourd’hui que les plaidoiries en faveur du tiers monde, lorsqu’elles existent, ne produisent pas le même effet parce que ne découlant peut-être pas de la même force de conviction. Aujourd’hui, dans l’Algérie meurtrie, l’esprit du boumediénisme n’est plus une chose étrangère comme ce fut le cas pendant de longues années.

Son compagnon d’hier s’était bien engagé dans son oraison funèbre, à El-Alia, à poursuivre l’œuvre entamée. Un état d’esprit qui mérite de revivre puisque nos populations s’y retrouvent et y adhèrent. Qui peut être contre l’unité, contre la souveraineté ?

M. Z. in http://www.jeune-independant.com/

mohamed_zaaf@yahoo.fr.
Jazairi
 
Messages: 69
Inscription: 09 Déc 2007, 13:18

Messagepar Jazairi » 26 Déc 2007, 19:32

Boumediene, nous n'avons rien oublié !

Quelques phrases célèbres:


* Au cours d’un entretien qu'il a eu avec un diplomate occidental à Alger, Boumediene lui tient ces propos : «Quand dans un pays sous-développé, quelqu’un bouge, on le liquide. On amuse la galerie en exhibant quelques scandales de la CIA. Mais en réalité, la Maison-Blanche, le Pentagone, la CIA, c’est la même chose. Dès qu’on remue, la CIA s’occupe de vous.»

* Lors de la deuxième grande tournée de Henry Kissinger au Moyen-Orient en décembre 1973, ce dernier fit un passage par Alger avec l'intention de savoir si l’Algérie se classait dans le clan des irréductibles de Baghdad et Tripoli. Boumediene lui répondit en tête-à-tête par ces propos : «Je ne peux vous répondre que ce que j’ai déjà dit aux leaders de la Résistance palestinienne. L’Algérie ne pratique pas la surenchère. Elle ne peut qu’appuyer les décisions des Palestiniens. Exiger plus qu’eux, c’est de la démagogie ; moins, c’est de la trahison.»

* Au cours d’une réunion de l'Organisation de la conférence islamique en février 1974 à Lahore (Pakistan), et alors qu’étaient présents tous les chefs d'Etat musulmans de la planète, Boumediene déclara : «Les hommes ne veulent pas aller au paradis le ventre creux, un peuple qui a faim n’a pas besoin d’écouter des versets. Je le dis avec toute la considération pour le Coran que j’ai appris à l’âge de dix ans. Les peuples qui ont faim ont besoin de pain, les peuples ignorants de savoir, les peuples malades d’hôpitaux. »

* En recevant durant l'année 1975 le président tunisien Habib Bourguiba, Boumediene lui fit visiter le complexe sidérurgique d'El Hadjar (plus grand d’Afrique), qui est situé aux portes de la ville d'Annaba, visiblement très marqué par l'infrastructure et ses installations, le président tunisien dira à son hôte : «Quand même le colonialisme avait du bon ! Il vous a laissé beaucoup de choses.» Boumediene reprendra ironiquement : «Excusez-moi, Monsieur le Président, mais tout ce que vous voyez ici, les machines, les ouvriers, les cadres, le directeur, et même le ministre de l’Industrie sont une création du régime du 19 juin 1965.»

Lire l'article de Maamar Farah: http://www.lesoirdalgerie.com/articles/ ... 7582&cid=2

Source : http://djazair.dzblog.com/article-113279.html
Jazairi
 
Messages: 69
Inscription: 09 Déc 2007, 13:18

Messagepar yacoub » 26 Déc 2007, 22:12

Ce n'est pas faux.

Les intellectuels de gauche tués par la CIA sont nombreaux.

l'Iran avec Mossadegh, le Maroc avec Ben Barka, etc.
Le Mexique a aussi souffert de l'ingerence yankee.
Il y a le livre L'etat voyou' , c'est les USa :lol:
yacoub
 
Messages: 290
Inscription: 11 Oct 2007, 20:24

Messagepar Arthas » 27 Déc 2007, 10:48

Au cours d’une réunion de l'Organisation de la conférence islamique en février 1974 à Lahore (Pakistan), et alors qu’étaient présents tous les chefs d'Etat musulmans de la planète, Boumediene déclara : «Les hommes ne veulent pas aller au paradis le ventre creux, un peuple qui a faim n’a pas besoin d’écouter des versets. Je le dis avec toute la considération pour le Coran que j’ai appris à l’âge de dix ans. Les peuples qui ont faim ont besoin de pain, les peuples ignorants de savoir, les peuples malades d’hôpitaux. »



J'adore

On peu reproché pas mal de chose a cette homme, mais jamais son amour pour L'Algérie.

Le seul pour moi qui adoré son pays et son peuple.
Arthas
 
Messages: 325
Inscription: 21 Juil 2007, 15:21
Localisation: Paris

Messagepar yacoub » 27 Déc 2007, 12:08

Oui, pour les discours c'etait un champion.

Mais il a fermé la liberté d'expression à tous.

Il ne croyait pas à la laïcité comme Bouteflika.

Bourguiba a fait plus pour les femmes que Boummediene.
yacoub
 
Messages: 290
Inscription: 11 Oct 2007, 20:24

Messagepar mirindou » 27 Déc 2007, 12:21

yacoub tu est a coté de la plaque, je me demande tu a quelle age.

tu peut ecouter quelque uns des ses discourt pour comprendre, pas mal d'affaire, et de quelle homme tu parle et quelle politique.



NT : a part que Boumedien avais un programme, moi je crois qu'il avais tors dans 90% de ca politique
Avatar de l’utilisateur
mirindou
 
Messages: 5385
Inscription: 03 Sep 2006, 18:17
Localisation: 3and el djirane

Messagepar Jack Burton » 27 Déc 2007, 12:53

Il ne croyait pas à la laïcité comme Bouteflika.

Boutef, non plus ne croit pas à la laïcité...il est juste plus subtil...: "La laicité n'est pas fait pour ce pays" disait-il, un jour.
Avatar de l’utilisateur
Jack Burton
Super Moderateur
 
Messages: 3277
Inscription: 12 Nov 2006, 14:19
Localisation: 3nd el Kahwaji !

Messagepar yacoub » 27 Déc 2007, 13:20

Oui, Bouteflika a dit aussi que "même en Turquie, la laïcité a échoué".

Ce qui sous entend l'incompatibilité de l'islam avec la laïcité.

Pourtant ce pays est le seul à considere la femme comme l'egale de l'homme sans aucune restriction pas même celle de l'heritage.

La polygamies est interdite.
Ils ont une importante commynauté juive qui est heureuse de vivre là bas..
yacoub
 
Messages: 290
Inscription: 11 Oct 2007, 20:24

Messagepar mirindou » 27 Déc 2007, 13:40

c'est quoi la laïcité pour toi.
tu crois que la laïcité est l'héritage et d'interdire la polygamie.....
pour l'héritage tu peut le laisser a qui tu veut que ce soit en algerie ou ailleurs dans le monde, il faut laisser un testament.
pour la polygamie, avoir une deuxième femme ou une maîtresse, c'est un choix. mais l'essentiel est la confiance et l'honnêteté dans le couple en premier.
je crois que la seul chose qui fait de l'algerie un pays, pas laïc. est le deuxième article de la constitution. Si non elle la pratique comme il le faut
explique nous ta vision toi et pas du copier/coller depuis les sites, sur la laïcité. et on va en discutes
Avatar de l’utilisateur
mirindou
 
Messages: 5385
Inscription: 03 Sep 2006, 18:17
Localisation: 3and el djirane

Messagepar yacoub » 27 Déc 2007, 13:57

La laïcité c'est la neutralité de l'etat par rapport à toutes les religions.

La republique ne reconnait ni ne subventionne aucun culte.

L'islam est religion d'etat en Algerie.

Le chef de l'etat doit être musulman.

Le coran est enseigné dans les écoles publiques.

L'Algerienne ne peut epouser un non musulman.

La radio et la télévision diffuse quotidienement des versets du coran.

Il y a des oulemas qui se permettent de faire des fatwas de mort sur les koufars sans être poursuivis.

Quardaoui est reçu comme un chef d'etat.
yacoub
 
Messages: 290
Inscription: 11 Oct 2007, 20:24

Messagepar mirindou » 27 Déc 2007, 14:16

Boumedien est mort, et ca politique et critiquable
Dernière édition par mirindou le 27 Déc 2007, 16:14, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
mirindou
 
Messages: 5385
Inscription: 03 Sep 2006, 18:17
Localisation: 3and el djirane

Messagepar Jack Burton » 27 Déc 2007, 14:34

Boumedienne Boumedienne !
Avatar de l’utilisateur
Jack Burton
Super Moderateur
 
Messages: 3277
Inscription: 12 Nov 2006, 14:19
Localisation: 3nd el Kahwaji !

Messagepar yacoub » 27 Déc 2007, 15:28

Les dictatures fomentent l'oppression, la servilité et la cruauté ; mais le plus abominable est qu'elles fomentent l'idiotie.

Boumediene était un dictateur aussi malfaisant que Kadhafi.

Il a montré ce que sait que l'arbitraire.

Mohamed Harbi a goûté à ses prisons.
yacoub
 
Messages: 290
Inscription: 11 Oct 2007, 20:24

Messagepar Jazairi » 27 Déc 2007, 18:04

Les ennemis de l'Algérie indépendante et de celui qui l'incarnait le mieux , c.a.d. Houari Boumediene sont si puissants qu'ils ont réussi par l'avoir avec la complicité des traitres de l'interieur; la majorité des patriotes algériens et notamment les Houaristes comme moi,avons l'intime conviction qu'il a été assassiné car il dérangeait des interets qui dépassaient les seuls intérets algériens, donc ce n'est pas étonnant qu'il y'ait encore et toujours,des gens qui le critiquent aprés sa mort...
J'ai retrouvé un article où l'ancien Chef du Gouvernement, Belaid Abdesselam ,qualifiait de suspecte la mort de feu Houari Boumediene, Allah yarhamou!

La mort de Houari Boumediene n’est pas naturelle.

Belaid Abdesselam répond à Nezzar
Le linge sale du Pouvoir se lave « en public »

La guerre par médias interposés que se livre l’ancien Chef du Gouvernement, Belaid Abdesselam, et l’ancien ministre de la Défense, Khaled Nezzar, se poursuit.

Le premier a appelé le second à ne pas « intervenir en ce qui concerne le mouvement national car il est loin de ce sujet ». Il a, par ailleurs, fait exploser une véritable bombe en déclarant que la mort du président Houari Boumediene n’était pas naturelle.


Dans le cadre de la polémique provoquée par ses mémoires publiées sur Internet et qui abordent des détails précis sur le Haut Conseil d’Etat du pays, Belaid Abdesselam indique que Khaled Nezzar était le numéro Un au conseil, dans lequel il était membre, représentant l’institution militaire.


En ce qui concerne les commentaires de Nezzar sur les mémoires qui abordent le mouvement du Triomphe des Libertés Démocratiques et le Parti du Peuple, Belaid a précisé « il s’est mêlé de questions qui ne le concernaient pas… M. Nezzar s’adresse à quelqu'un qui est considéré comme l’un des fils du mouvement national et il ferait mieux de ne pas intervenir ».


Le journal « Eldjazair News » avait rapporté de Belaid Abdesselam ses propos concernant la mort du président Houari Boumediene que ce dernier a qualifié de « suspecte », affirmant à El Khabar qu’il «croyait que la mort de Boumediene n’était pas naturelle ».

Il a ajouté «pour moi sa mort reste ambiguë, et j’en ai fait part auparavent… il m’a même indiqué en 1975 que sa vie était menacée à cause de la situation explosive au Moyen Orient ».

Source: http://www.elkhabar.com/FrEn/lire.php?ida=77148&idc=51


Revivez les derniers moments du président Boumediene

==> http://www.dztube.com/dztube/view_video ... fd72d942da


In: http://djazair.dzblog.com/article-168087.html
Jazairi
 
Messages: 69
Inscription: 09 Déc 2007, 13:18

Messagepar Jack Burton » 27 Déc 2007, 18:20

De quoi est mort le présidant

http://forum.actudz.com/viewtopic.php?t=1287
Avatar de l’utilisateur
Jack Burton
Super Moderateur
 
Messages: 3277
Inscription: 12 Nov 2006, 14:19
Localisation: 3nd el Kahwaji !

Suivante

Retourner vers Politique et Economie



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron