l'algérie importe son diesel?

Faites nous juste l'économie des longs débats

l'algérie importe son diesel?

Messagepar biman » 22 Jan 2008, 09:35

D ABORD JE TIENS A DIRE QUE C EST UN ARTICLE DU QUOTIDIEN D ORAN;
comme ça on ne me traitera pas de faire du copie collé.


C est kan meme honteux, que l Algerie n a pas la technologie pour raffiner son gaz oil, donc lson excellence l AMERICAIN Chakib Khelil VAS AUGMENTER LE GAZ OIL.
un scandale, et après on nous bassinent avec l extraordinaire croissance economique de lAlgérie, mon c... oui,
Le prix du gasoit va augmenter en Algérie
Trop de diesel tue le diesel

samedi 21 juillet 2007, par Said




En avançant, lors de sa visite dans la wilaya de Médéa durant la semaine dernière, qu’à partir de 2007, l’Algérie devrait enregistrer un déficit de 100.000 tonnes de gasoil par an, d’où la nécessité de recourir à l’importation pour un coût de 52 millions de dollars, le ministre de l’Energie et des Mines, Chakib Khelil vient de relancer le débat autour de la politique des prix des carburants et notamment celui du gasoil, un carburant polluant.

Cette thèse vient d’être réaffirmée lors d’un séminaire tenu à Alger durant la semaine écoulée avec une série de recommandations allant toutes dans le sens de l’impérieuse nécessité de rationaliser la consommation du gasoil. Tous les participants à cette rencontre se sont accordés à estimer que le parc automobile national tend à la « diéselisation », notamment durant la période 2000/2006 avec un important accroissement du nombre de véhicules mazoutés passant de 27 à 31%, durant cette période.

Par conséquent, la consommation du gasoil a également augmenté, selon une étude du ministère de l’Energie et des Mines, à 9% par an en moyenne, passant de 3,6 millions de tonnes en 2000 à 6,1 millions de tonnes en 2006.

Quant aux capacités de production nationale et la répartition de la consommation du mazout par les différents secteurs d’activités, il a été révélé, lors de cette rencontre entre experts, qu’entre 2000 et 2006, la production moyenne du gasoil en Algérie a été de l’ordre de 6,1 millions de tonnes par an, soit 28% de la production totale de carburants, selon des données officielles.

Quant à la répartition de la consommation, en 2005, le secteur des transports a représenté, à lui seul, la part la plus importante avec 49%, suivi du secteur résidentiel et tertiaire (23%), l’agriculture (17%) et l’industrie et le bâtiment-travaux publics avec 11% .

Au ministère de l’Energie et des Mines, on considère que les prix pratiqués pour ce carburant sont loin d’être rationnels et que leur révision demeure la seule solution pour, d’une part, éviter toute subvention de gasoil importé, et de l’autre, permettre d’investir dans d’autres secteurs plus porteurs. A l’heure actuelle, le gasoil est cédé à 13,70 DA le litre, loin derrière l’essence et ce, au moment où ce carburant est vendu dans les stations-services à travers le monde à 35 DA le litre. Les experts présents à cette rencontre ont préconisé des solutions pour réorienter la consommation de carburants par une révision progressive des prix du gasoil avec, cependant, des actions à mener parallèlement en vue de développer les transports collectifs fonctionnant à l’énergie électrique comme le tramway, les locomotives électriques et les aéroglisseurs pouvant transporter les voyageurs entre les villes portuaires. L’autre segment à développer est la reconversion des moteurs diesel en GPL.

Dans ce sens, les participants à cette journée ont préconisé la mise en place des installations de production et de distribution pour une meilleure disponibilité de produits propres, la vulgarisation de l’utilisation des énergies renouvelables, le développement de la recherche pour la production de bio-carburants et l’encouragement de la production locale d’équipements de conversion, ainsi que l’aide à l’acquisition et la réalisation de stations GPL (gaz de pétrole liquéfié) et GNC (gaz naturel-carburant) et enfin la prise en charge du différentiel entre le prix du véhicule Diesel et le véhicule GNC.
biman
 
Messages: 402
Inscription: 25 Aoû 2006, 14:29
Localisation: quelque part planete

Re: l A LGERIE IMPORTE SON DIESEL?

Messagepar observant » 22 Jan 2008, 21:14

c pas la technologie du gaz oil qu'on n'a pas mais c plutot le brut lourd qui permet de donner dès les 1ers raffinages du gaz oil. le brut algérien est naturellement qualifié de léger dans les standards techniques et ne permet pas d'obtenir du gaz oil. il faut donc importer du brut lourd!

le problème du prix est un autre débat qui comme d'habitude ne répond pas à une stratégie économique claire débattue en assemblée ou dans la société. mais plutot répond à des besoins de création de sources de revenus pour l'état tout comme les taxes (vignettes de voitures) qui sont censées assurer l'entretien des routes mais en réalité elles partent ailleurs puisque les routes sont toujours mal en point (idem pour toutes les autres taxes).
Avatar de l’utilisateur
observant
 
Messages: 521
Inscription: 06 Jan 2008, 22:35


Retourner vers Politique et Economie



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités