Les tristes pages de l'histoire algérienne.

Faites nous juste l'économie des longs débats

Les tristes pages de l'histoire algérienne.

Messagepar auressi » 10 Fév 2008, 12:41

Si le sujet n'a pas déjà été lancer je vous propose de lire celui-ci .Nombreux sont les enemies de l'Algérie , c'est pourquoi je vous demanderais de lire cet extrait de l'histoire d'Algérie proposer par l'auteur nommé ci-dessous mais avec prudence pour éviter les intox. Comme il n'a pas l'air d'être un ami , . Mais si ses affirmations s'averait vrai ,.. le règne de Boumediene n'été pas aussi différent des autres dictateurs et roitelet vassal .



ALGERIE : LE CONFLIT ALGERO-ALGERIEN

1962 : L'Algérie recouvre son indépendance après 132 années de présence française (alors que les arabes la colonisent toujours et depuis des siècles, avec l'avènement de l'islam). Durant le conflit, le F.L.N s'était scindé en deux branches armée, l'une se trouvant à l'extérieur (dominée par les Arabes) et l'autre activant à l'intérieur (Berbères Kabyles et Chaouis). Après l'instauration d'un cessez le feu le 19 mars 1962, l'armée de l'extérieur basée en Tunisie déferla sur le pays. Possédant un armement de guerre impressionnant, elle se lancera à l'assaut des villes et en particuliers d'Alger la capitale. Une nouvelle guerre appelée "la guerre des wilaya" s'enclencha. Beaucoup y perdront leur vie. Les maquisards berbères que l'armée française n'avait pas pu neutraliser le seront par le feu et la lame des arabes. Dirigée par Houari BOUMEDIENNE et BEN BELLA, l’armée des frontières parviendra à leur fin. Sa lâcheté aura raison de la naïveté des Kabyles et des Chaouis.

Aussi allons nous retracer cette période s'étalant de 1962 à 1988.
19.03.1962 : Cessez le feu entre les maquisards du F.L.N. et l'armée d'occupation française.

05.07.1962 : L'indépendance de l'Algérie est proclamée après un simulacre référendaire qui donnait plus de 95% de voix aux indépendantistes.

25.07.1962 : L'armée des frontières, assistée de la wilaya 1 s'empare de villes de l'est du pays, Constantine, Annaba et Skikda.

30.07.1962 : Les éléments de la wilaya 1 font leur entrée à M'sila et procèdent à l'arrestation d'un dirigeant du F.L.N. "intérieur", Mohamed BOUDIAF.

20.08.1962 : Affrontement aux portes d'alger. La wilaya 4 repousse une attaque de l'armée des frontières. Bilan : 10 morts.

30.08.1962 : Attaque de grande envergure des extérieurs sur Boghari, Sidi Aissa et Sour El Ghozlane. Celle ci se soldera par l'élimination de plus de 1000 soldats de l'intérieur composée en majorité de Kabyles.

01.09.1962 : Une nouvelle bataille aura lieu à Boghari. On dénombrera de nombreux morts.

04.09.1962 : A l'ouest d'Alger, plus précisément à El Asnam, 75 soldats de l'intérieur seront tués à la suite d'un violent accrochage. La ville tombera entre les mains de l'armée des frontières.

07.09.1962 : La vallée du Chéliff située au sud d'El Asnam sera investie. 120 éléments armés de l'intérieur seront froidement tués. Ceux qui s'étaient rendus on eut droit au...couteau !

09.09.1962 : La bataille d'Alger s'achèvera après deux longs mois de siège par un bilan effroyable. Plus de 1500 personnes y trouveront la mort.

11.04.1962 : Mohamed KHEMISTI, ministre des affaires étrangères sous BEN BELLA sera abattu devant le siège de l'A.P.N. par un "malade mental".

13.06.1963 : Secrétaire Général de l'organisme saharien, MANSOUR Youcef fera l'objet d'un enlèvement dans un café d'Alger ("Le Stasbourg").

21.06.1963: Ministre d'état, Mohamed BOUDIAF sera à son tour enlevé par des hommes armés à Hydra (Alger). Il sera déporté au Sahara (Tsabit) où on l'y assignera durant 5 mois.

14.08.1963 : Trente marxistes seront arrêtés à Draa El Mizan en Kabylie. Torturés, on les accusera d'avoir lever un groupe armé et de travailler pour...Israel !!!!

03.09.1963 : Le Président BEN BELLA (élu par 99,99% de voix !) créera des milices populaires.

27.09.1963 : Création du F.F.S. par Krim **. Hocine AIT-AHMED sera ensuite appelé pour diriger cette nouvelle formation qui prendra les armes contre le pouvoir.

30.09.1963 : AIT-AHMED Hocine écarte Krim ** et ses amis du F.F.S. Ce dernier s'évade du pays et demande l'exil politique à la R.F.A. qui la lui octroi.

06.01.1964: Des chômeurs manifestent à oran. La Milice Populaire intervient et procède à des
arrestations en masse. Israel et...Taiwan seront accusés d'en être les auteurs.

07.01.1964 : Création Comité Révolutionnaire chargé d'oppresser les dissidents. Terreur en
Kabylie où on tentera d'interdire à ses habitants berbères d'utiliser leur langue.

12.04.1964 : Arrêté, Hocine AIT-AHMED, leader du F.F.S . sera condamné à mort puis gracié...

16.05.1964 : Le président des Ulémas (religieux musulmans), cheikh Mohamed EL BACHIR IBRAHIMI dénonce la répression. Il sera arrêté et mourra en prison cinq jours plus tard.

07.07.1964 : L'ex. Président de l'Exécutif Provisoire, député à l'assemblée constituante
arrêté. Il subira des tortures atroces à El-Biar (Alger) puis sera déporté à Béchar (Sahara).

19.08.1964 : Ferhat ABBES, âgé de 65 ans, premier président du gouvernement provisoire sera arrêté. Il séjournera durant 10 mois à Béchar aussi.

01.09.1964 : Après la reddition de Hocine AIT-AHMED qui avait demandé à son groupe armé, le F.F.S de cesser le feu, la police procède à l'arrestation de ses éléments. CHEMMAM Md-Chérif et quatre de ses hommes seront fusillés.

03.09.1964 : Le colonel CHABANI, le plus jeune des officiers de l'armée de l'intérieur, ancien chef de la wilaya 6 et berbère Chaoui des Aurès sera fusillé à son tour par les arabes du parti Baath.

19.06.1965 : Houari BOUMEDIENNE, ministre de la défense dépose le chef de l'état Ahmed BEN BELLA . Ce dernier passera 14 ans derrière les barreaux. A Annaba une manifestation de soutien au président se terminera dans un bain de sang. L'armée tire sur la foule tuant plus de 40 personnes.

02.10.1966 : Des étudiants communistes du P.A.G.S affiliés à l'U.N.E.A. seront arrêtés pour menées subversives. Comme à l'accoutumée, la main étrangère sera désignée. On accusera cette fois ci les...Etats-Unis d’Amérique d'être derrière une tentative de coup d'état communiste (le régime ne pouvait pas citer les pays de l'ex bloc d'Europe Orientale!).

04.01.1967 : Mohamed KHIDER, un opposant à BOUMEDIENNE sera exécuté à Madrid (Espagne) par un certain DAKHMOUCHEd Youcef qui sera...extradé vers l'Algérie.

14.12.1967 : Tentative de coup d'état orchestrée par le ministre de la défense , le colonel Tahar ZEBIRI. Sur les 7 Régions Militaires que compte l'armée, 4 basculent vers les rebelles. L'intervention de l'armée de l'air soviétique décimera les blindés des insurgés. Près de Blida, à El Afroun, plus de 10000 civils seront assassinés par des bombardements aériens.

16.12.1967 : Arrêté, l'un des mutins, le Colonel Said ABID sera égorgé. Sa tête sera retrouvé à Cherchell.

05.01.1968 : Soupçonné d'avoir participé au soulèvement militaire du 14 décembre 1967, Le colonel ABBES abattu près de Cherchell par des hommes armés.

27.04.1968 : Tentative d'assassinat de Houari BOUMEDIENNE par l'Organisation des Forces Berbères dirigée par BESSAOUD Mohand Arab et Krim ** devant le Palais du Gouvernement. Les auteurs de cet attentat seront neutralisés et exécutés dans la soirée même.

08.02.1969 : La cour criminelle d'Oran condamne Krim ** à mort par BOUMEDIENNE par contumace.

18.10.1970 : Krim ** sera étranglé à Frankfurt (R.F.A.) dans sa chambre d'hôtel. Hocine AIT-AHMED annoncera curieusement qu'il avait prévenu la famille du défunt ...

08.06.1971 : L'assassin de Mohamed KHIDER, Youcef DAKHMOUCHE sera emprisonné à El-Harrach (Alger). Il demeure à ce jour introuvable.

11.06.1974 : Emeutes à Larbaa-Nath-Irathène à l'occasion de la fête des cerises. L'interdiction aux chanteurs Kabyles de prendre part au gala artistique programmé ce jour tournera à un grave affrontement. Trois gendarmes seront poignardés par des jeunes en furie.

07.07.1975 : Des bombes explosent à Alger. Deux éléments de l’O.F.B. (Berbère) seront arrêtés.
Torturés, HAROUN Mohamed et Med-Ousmail MEDJBER seront torturés. On les castrera de leurs organes génitaux.

25.12.1975 : Accusés d'atteinte à l'ordre public, de subversion, de constitution de groupe terroristes, ces deux éléments seront jugés par un tribunal d'exception. Le verdict ne sera bien sur pas clément.
HAROUN Mohamed sera condamné à mort. quant à Med-Ousmail, il se verra infliger une peine de réclusion à perpétuité. En 1987 le premier bénéficiera de la grâce présidentielle la veille du 1er novembre. Incarcéré comme son camarade à Lambeze (est du pays), Med-Ousmail MEDJBER sera libéré au mois d'octobre 1988, juste après les émeutes qui ont ensanglanté le pays. Le premier cité mourra dans l'indifférence en Kabylie en 1999. Quant au second il s'installera au Canada ou il vit toujours.

01.01.1976 : OUARAB Madjid, militant du Mouvement Culturel Berbère (M.C.B.) crée par Said SADI l'actuel responsable du R.C.D., sera enlevé par des hommes armés probablement membres du baath pro-irakien. Son corps sera découvert en février...1977 !
10.03.1976 : Quatre opposants au régime, Ferhat ABBES, Hocine LEHOUEL, Hocine ZEHOUANR et KHIERREDINE, publient un manifeste dans lequel il dénonce les atteintes aux droits de l'homme et la guerre déclenchée contre le maroc. Immédiatement arrêtés, ils seront tout de même libérés le 13 juin de la même année.

01.07.1976 : 132 jeunes Kabyles arrêtés à Larbaa-Nath-Irathène. ils étaient en possession d'écrits en...Berbère.

27.12.1978 : Mort du président Houari BOUMEDIENNE

28.12.1978 : Les services de sécurité interceptent un lâchage aérien à Cap-Sigli en Petite-Kabylie. un Groupe Armé Berbèriste dirigé par BESSAOUD Mohand-Arab sera démantelé. On accusera cette fois ci...l'Angleterre !

07.04.1980 : Arrestation de plusieurs étudiants Kabyles à Alger qui revendiquaient la reconnaissance de l'identité berbère.

19.04.1980 : Le P.A.G.S. invite le célèbre écrivain kabyle Mouloud MAMMERI à donner une conférence sur la poésie kabyle à l'université de Tizi-Ouzou (Grande-Kabylie).

20.04.1980 : Arrivé à Draa-Ben-Khedda, une ville située à 11 kms à l'ouest de Tizi-Ouzou la Capitale de la Grande-Kabylie, Mouloud MAMMERI sera empêché de continuer. On lui signifiera l'interdiction de se produire à l'université. Informés, les étudiants manifestent. Le soir, les C.N.S, secondés par des chiens investissent le Campus Universitaire. 24 Berbèristes en autres, TARI Aziz, Said SADI le chef de l'actuel formation politique Kabyle, le R.C.D., AIT-LARBI Mokrane, aujourd'hui avocat, son frère Arezki, journaliste auprès du quotidien français "le figaro" arrêtés. Des émeutes se produisent à travers toute la kabylie. Face la pression populaire, le nouveau président Chadli BENDJEDDID élu avec 17% des voix exprimées lâche du leste. Les prisonniers seront tous relâchés.

02.02.1982 : A la suite de graves émeutes qui se sont produite à Saida (ouest du pays), 40 jeunes
seront condamnés de 3 mois à 2 ans de prison ferme.

25.11.1982 : La première apparition du phénomène islamiste engendrera plus de 100 interpellations devant la fAculté d'Alger.

03.05.1983 : Baathiste notoire, LAMALI Salem sera arrêté. Il mourra en prison le jour même.

05.06.1983 : 2 gendarmes tués par des émeutiers à Laghouat qui protestaient contre le favoritisme dans la distribution de terres agricoles.

30.06.1985 : Création de la première Ligue pour la Défense des Droits de l'Homme (L.A.D.D.H) par Said SADI et Ferhat MEHENNI, un chanteur Berbère engagé. Arrêtés, ils seront traduits devant la cour de sûreté de l'état (ou tribunal d'exception) de médéa. Des émeutes éclatent à nouveau en Kabylie. Les prisonniers seront relâchés.

29.10.1985 : Possédant des armes de guerre datant des années 1910 et gardées comme collections, le chanteur Kabyle engagé Lounis AIT-MENGUELET sera arrêté et condamné à 3 ans de réclusion. La Kabylie toute entière se soulève. Le chanteur sera immédiatement libéré.

02.02.1986 : Opposant au régime, AISSAOUI Brahim sera déporté au bagne de Lambèze. Laissé nu durant deux mois durant, il contractera une sévère arthrite qui lui causera l'amputation des deux jambes. Bien évidement, il sera remis à ses parents et bénéficiera de ...l'acquittement!

25.02.1986 : Mohamed HAROUN, membre de l'Organisation des Forces Berbères, emprisonné pour avoir déposer des bombes à Alger sera agressé par le gardien de prison, le dénommé Ahmed BOUDINE. Il tombera dans le coma après avoir été victime d'un traumatisme crânien.

04.07.1986 : abdelwehab abderrahmane, célèbre dissident oranais interpellé par la police. il mourra au commissariat.

21.09.1986 : In militant de la cause berbère , Mustapha ARRIS assassiné par des baathistes à Alger.

02.11.1986 : Manifestation de lycéens à Constantine. L'intervention musclée de la police qui n'hésite pas à tirer sur les jeunes se soldera par la mort de 4 personnes, toutes tuées par balles.

07.04.1987: Ali MECILI, un ancien officier des services secrets, ami de Hocine AIT-AHMED assassiné à paris en france. Son bourreau, Amellou, sera immédiatement...extradé vers l'Algérie.

31.07.1987 : 200 terroristes, membres du Mouvement Islamique Armé (M.I.A.) jugés par le
tribunal d'exception de médéa. leur chef, Bouyali sera quant à lui abattu près de Baraki par l'armée.

14.07.1988 : le président Chadli BENDJEDDID appelle la population à manifester contre
son...régime!

05.10.1988 : De graves émeutes éclatent à travers le pays. Plus de 600 jeunes émeutiers seront abattus par l'armée et les divers services de sécurité. La Kabylie refusera de prendre part
à ce soulèvement mais observera la grève générale en signe de protestation contre la féroce répression.

10.02.1989 : Outrepassant les interdits, les Kabyles regroupés autour des animateurs de la
revendication berbère, créent le Rassemblement pour la Culture et la Démocratie. Said SADI sera
élu président de cette formation politique.

23.02.1989 : Une constitution stipulant l'interdiction de partis religieux mais permettant la constitution de formations politiques sera approuvée par le pouvoir en place.


RACHID YAHOU Peut-on contester les affirmations de cet auteur, d'ou lui viennent ces sources et ses dates précise ?
Avatar de l’utilisateur
auressi
 
Messages: 382
Inscription: 11 Jan 2007, 11:28

Re: Les tristes pages de l'histoire algérienne.

Messagepar Fumeur de thé » 10 Fév 2008, 15:01

kayén des verités !!! bessahhh g pas apprecié la façon avec laquelle il a scindé les algeriens en trois groupes :les courageux chawis et berbéres et les mechants arabes .
La premiére ligue des droits de l'homme laddh a été creer par Ali yahia abdenour avec l'aide de saidi .
Avatar de l’utilisateur
Fumeur de thé
 
Messages: 188
Inscription: 14 Jan 2008, 12:41

Re: Les tristes pages de l'histoire algérienne.

Messagepar auressi » 10 Fév 2008, 17:45

J'ai remarquer ça aussi en effet , ces gens là ne peuvent pas parler normalement "alaghaleb" mais sinon !..Boumediene était-il vraiment le monstre dont il à était d'écrit ?.
Et pourquoi Chadli à fait cette étrange proposition aux algériens sachant certainement ce qui aller leurs arriver? .
Avatar de l’utilisateur
auressi
 
Messages: 382
Inscription: 11 Jan 2007, 11:28

Re: Les tristes pages de l'histoire algérienne.

Messagepar Fumeur de thé » 11 Fév 2008, 00:26

La monstruosité de mohammed el kharoubi(boumed) est incontestable !!!
pour ce qui est de chadli wellah ila khamémt fiha bezaff we g lu bpc de temoignages ta3 les proches du pouvoir fe hadak el wakt ngoulék assah khouya auressi ma fhamét walou !!kayén bpc de théorie mais aucune n'est credible a mes yeux je crois qu'on saura jamais la verité fi blad el hémmm hadi!!!
Avatar de l’utilisateur
Fumeur de thé
 
Messages: 188
Inscription: 14 Jan 2008, 12:41

Re: Les tristes pages de l'histoire algérienne.

Messagepar observant » 11 Fév 2008, 00:40

tout est faux mes amis et aucun des révolutionnaires qui ont déclenché la guerre de libération n'a une souche arabe telle que cela se définit. nos valeureux chefs de guerre de l'époque venaient chacun de sa région et agissaient comme un seul homme contre un seul ennemi.Boumediene n'est pas aussi arabe dans le sens de souche arabe mais chaoui arabisant du fait de ses études dans des pays arabes et fut le président de tous les algériens.
L'islam reste la valeur sure que nous parageons avec tous ces hommes et femmes qui ont tout simplemet combattu au nom de dieu le colonialisme français et l'ont éjecté dehors.
Avatar de l’utilisateur
observant
 
Messages: 521
Inscription: 06 Jan 2008, 22:35

Re: Les tristes pages de l'histoire algérienne.

Messagepar mirindou » 11 Fév 2008, 01:05

Il y’a de l’ombre sur quelque faits, quelque erreurs de dates
Il y’a trop de régionalisme dans la façon de raconté les effets, alors que tous les algériens savent très bien que c’est dans un conflit d’idiologie, et d’intérêts que s’est construit leurs histoire
Avatar de l’utilisateur
mirindou
 
Messages: 5385
Inscription: 03 Sep 2006, 18:17
Localisation: 3and el djirane

Re: Les tristes pages de l'histoire algérienne.

Messagepar RAFIDI » 11 Fév 2008, 04:57

je me demande pkoi caché le soleil avec une passoire !!!

le regionalisme est bel et bien une réalité amère en algerie depuis 62 et meme qlq années avant dans la resistance et des siecle avant dans la population !!!

le pouvoir et la distribution des richesse et des position administrative et dans l'armé s'est tjs faites selon le critere regionaliste !!!

les kabyle on bel et bien été emerdé au point le leur langue a été interdite !!! pas comme les kurdes mais heureusement pour eux boukharouba etait mort sinon ils aurait subis pire que les kurdes.

le pouvoir algerien et la politique algerienne depuis 1954 est entaché de sang, de lacheté et d'opportunisme !!!! la guerre entre moudjahidine a commencé bien avant l'indépendance !!!!

une guerre civile général a failli éclaté en 62 !

boumediene a bcp de sang dans les mains, pas autant que sadam qui tué sans pudeur, boumediene était un homme bien, il tué mais avec pudeur SOYEZ en fier !!!

un militaire ne dialogue pas si tu pense pas comme lui tu a intéré a prendre les armes car mort s'en suivra !

la vérité est souvent amère !!!

le sénario continu a ce jour ne vous en faites pas c'est pas du passé !
Avatar de l’utilisateur
RAFIDI
 
Messages: 3720
Inscription: 27 Jan 2007, 22:50

Re: Les tristes pages de l'histoire algérienne.

Messagepar neoman911 » 11 Fév 2008, 08:37

Boumediene est mort il y a 30ans, peut étre s il était vivant, on aurrai pu le questionner sur des soit-disant crimes contre l humanité ou sur ses piloitiques qui aurait selon certain favoriser le régionalisme,mais je pense q ts qui doit rester en mémoire est q il était parmis les hauts résponsables de la révolution et q il a dirigé le pays pendant 15ans et a su préserver la souverainté d une jeune nation ds un milieu international qui lui était hostile. Invoquer des dates et des faits pareils ne sert q à discrdibiliser des symboles de la révolution et par conséquence la révolution elle méme.
Tandis q la France établit une loi sur le role positif du colonialisme, nous les algériens, nous continuons à remettre en cause notre histoire.
Avatar de l’utilisateur
neoman911
 
Messages: 100
Inscription: 29 Jan 2008, 11:51
Localisation: Anywhere and everywhere

Re: Les tristes pages de l'histoire algérienne.

Messagepar ribouh-elfinteur » 11 Fév 2008, 16:35

L'islam reste la valeur sure que nous parageons avec tous ces hommes et femmes qui ont tout simplemet combattu au nom de dieu le colonialisme français et l'ont éjecté dehors.

Archi faux: les oulemas ont pris le train en marche, seulement lorsqu'ils ont vu que des HOMMES, des vrais, ont défié l'une des plus grandes puissances militaires du monde, et commençaient à réaliser le rêve insensé de croire que l'indépendance était possible.
Lis les archives pour voir ce qu'ils disaient, ces oulemas, de ceux qui ont eu le couragede déclencher la guerre en 54.
ribouh-elfinteur
 
Messages: 275
Inscription: 25 Aoû 2007, 10:15
Localisation: France

Re: Les tristes pages de l'histoire algérienne.

Messagepar ribouh-elfinteur » 11 Fév 2008, 16:42

Peut-on contester les affirmations de cet auteur, d'ou lui viennent ces sources et ses dates précise ?


Tu trouveras toutes ses affirmations, il y en à d'autres, partout.tout cela est de notoriété publique Non le regne de Boummediene ne s'est pas fait avec des fleurs au fusil.
Consulte les revues du PRS, le parti de Feu BOUDIAF .
ribouh-elfinteur
 
Messages: 275
Inscription: 25 Aoû 2007, 10:15
Localisation: France

Re: Les tristes pages de l'histoire algérienne.

Messagepar RAFIDI » 11 Fév 2008, 22:22

neoman911 a écrit:Boumediene est mort il y a 30ans, peut étre s il était vivant, on aurrai pu le questionner sur des soit-disant crimes contre l humanité ou sur ses piloitiques qui aurait selon certain favoriser le régionalisme,mais je pense q ts qui doit rester en mémoire est q il était parmis les hauts résponsables de la révolution et q il a dirigé le pays pendant 15ans et a su préserver la souverainté d une jeune nation ds un milieu international qui lui était hostile. Invoquer des dates et des faits pareils ne sert q à discrdibiliser des symboles de la révolution et par conséquence la révolution elle méme. Tandis q la France établit une loi sur le role positif du colonialisme, nous les algériens, nous continuons à remettre en cause notre histoire.


voici les discours d'abrutissement qui se mettent en marche !!! ca me rappel un autre discours semblable conernant les evenements d'usurpation du pouvoir apres la mort du prophete (sawa) !!!

quand on en parle on nous dit !!! STOP !!! 7aram, ils sont mort il y a 14 siecle et parler de ces choses la est une fitna qui soullera les sahabas !!!

AFREUX ce discours !!!! depuis quand Allah cache les vérités ?

ehh non mon cher on a besoin de savoir qui était sale et qui était propre !!! et cela ne touche en RIEN les symbole de la révolution au contraire démasqué les assassins de l'algerie est un homage qu'on rend aux chouhada !!!

????? ????????? ??????????? ??? ??????????? ???? ????????????? ?????????? ???? ?????? ??? ??????????? ????????? ??? ?????????? ????????? ???????????? ??????? ?????????????? ?????????????

maudit soient ceux qui cachent la vérité ! car en cachant la vérité on propage le mal !

wa salam
Avatar de l’utilisateur
RAFIDI
 
Messages: 3720
Inscription: 27 Jan 2007, 22:50

Re: Les tristes pages de l'histoire algérienne.

Messagepar mirindou » 11 Fév 2008, 22:41

Dieu parle de pharaon dans le coran, le juge le plus juste Allah, nous as appris l’histoire sans insulter celui qui prétendait être un Dieu.
Nous, on juge les mort, et on les insultes, et quand on nous demandent de ne pas insulté, on dit qu’il injuste ceux qui disent que le jugement de ses gens est chez Dieu maintenant.
Boumedien a choisi de suivre une idiologie dictatrice, et tout le monde le reconnais. Il a bien dit dans ses discourt qu’il est Berbère, il a essayer de fermé la bouche de ceux que le contraries…… dire que il voulez faire au Kabyle comme Saddam au Kurde, c’est pas juste. N’oubli jamais que a la tête de son SM il y’avais des kabyles. Et Tiziouzou dans son temps était la wilaya la plus gâtée en matière de budget.
C’est de la Fitna entre les algériens que vous nourrissiez. Allah yeghferlekoum.
Avatar de l’utilisateur
mirindou
 
Messages: 5385
Inscription: 03 Sep 2006, 18:17
Localisation: 3and el djirane

Re: Les tristes pages de l'histoire algérienne.

Messagepar RAFIDI » 12 Fév 2008, 02:30

insulte ? tu vois claire mirindou ? ou tu vois qlq insulter pour nous faire la morale de l'insulte ?

et qui parle de juger ? on trace l'histoire c tout !! est ce que tracé l'histoire de qlq s'appel jugé ? soub7ana Allah !!!!!!!!

ou bien c'est l'analogie de l'histoire des sahabas ?

je ragrde l'hitoire des sahaba = je les insultes ?

je regarde l'histoire de boumediene = je l'insulte ?

je le dit et le redis tout criminel doit etre présenté comme un criminel meme si il est mort, l'histoire doit écrire ses crimes afin que personne ne soit dupé !!! qu'il s'appel boumediane ou mo3awiya c'est kif kif !!!


?? ??? ??? ??????
Avatar de l’utilisateur
RAFIDI
 
Messages: 3720
Inscription: 27 Jan 2007, 22:50

Re: Les tristes pages de l'histoire algérienne.

Messagepar neoman911 » 12 Fév 2008, 08:09

RAFIDI a écrit:voici les discours d'abrutissement qui se mettent en marche !!! ca me rappel un autre discours semblable conernant les evenements d'usurpation du pouvoir apres la mort du prophete (sawa) !!!

quand on en parle on nous dit !!! STOP !!! 7aram, ils sont mort il y a 14 siecle et parler de ces choses la est une fitna qui soullera les sahabas !!!

AFREUX ce discours !!!! depuis quand Allah cache les vérités ?

ehh non mon cher on a besoin de savoir qui était sale et qui était propre !!! et cela ne touche en RIEN les symbole de la révolution au contraire démasqué les assassins de l'algerie est un homage qu'on rend aux chouhada !!!

????? ????????? ??????????? ??? ??????????? ???? ????????????? ?????????? ???? ?????? ??? ??????????? ????????? ??? ?????????? ????????? ???????????? ??????? ?????????????? ?????????????

maudit soient ceux qui cachent la vérité ! car en cachant la vérité on propage le mal !

wa salam


regarde chére Rafidi, je ne suis pas pour cette comparaison q t a fait, en tous cas c parcq on a pas les mémes références ds ce domaine là,revenant à notre sujet,
pour l histoire de Boumédiene, je pense q tu es assez intélligent pour comprendre q le but dériére l article sujet du débat n est pas du tt inocent et ne sert surtt pas l algérie,
et je pense q tu es assez intélligent pour comprendre q on dit pas n importe qoi à n importe quel momment et ds n importe quel contexte, je ne fais pas de l abrutissemnt comme tu l a dit mais je dis juste q les algériens doivent étre consients de ce qui se passent autours d eux et ne pas se laisser guider et ne pas agir sans réflechir aux conséquences, il suffit juste de se rappeler ce qui s est passé ds les années 90 ou les algériens pensaient q la solution était de revenir aux valeurs sacrés de l islam, ce qui n est pas faux, mais par ignorance et manque de consience ont terminé par choisir des mauvaises personnes et un mauvais moyen de l atteindre,
Actuellement l algérie vi une crise politique(des politiciens pourris et illitrés au point de ne trouver aucun pour remplacer boutef), une crise économique(0%exportation en dehor des hydro-carb)et pour terminer une fausse crise d identité,
je pense q avec ts ces problémes, la priorité est de se pencher sur l éducation et la mobilisation pour q le peuple soit en mesure de prendre les choses en main et changer ce q il y a à changer au lieu de débatre sur des sujets qui n avancent en rien notre pays, pire encore ça va q nous faire reculer et devine vers ou, vers l "épopée colonialle"
je ne suis pas contre q on rédige l histoire, le vrai histoire de notre pays, mais il faut q le contexte soit favorable et il faut q cela sert à qlq chose de positif

bref, je pense q on a ts envie q l algerie sort de cette crise mais chacun à sa réfléxion sur la chose,
sache néanmoins que je respecte ton avis meme si je ne le partage pas mais j'aimerai bien que tu en fasse autant de ton coté, vive la démocratie ou la chourokratie :grin: comme tu veux
allé take care of you
Avatar de l’utilisateur
neoman911
 
Messages: 100
Inscription: 29 Jan 2008, 11:51
Localisation: Anywhere and everywhere

Re: Les tristes pages de l'histoire algérienne.

Messagepar ribouh-elfinteur » 12 Fév 2008, 11:00

Actuellement l algérie vi une crise politique(des politiciens pourris et illitrés au point de ne trouver aucun pour remplacer boutef),
.
C'est le raisonnement faux par excellence, que ce système pourri fait croire aux Algériens pour qu'il se maintienne; je te prends un exemple:
De toutes les cohortes que j'ai connues quand j'étais au lycée, un lycée prestigieux entre nous soit dit mais qui ne l'est plus à l'heure actuelle, j'ai connu des camarades de classes qui ont eu par la suite un parcours extraordinaire dans leurs disciplines respectives, mais dans l'anonymat le plus complet. Par contre quelques exemples de ceux qui se sont faits un nom dans la vie publique: un est devenu président d'APW, il a du faire 3 Lycées pour réussir au bacc et entrer à l'université , un autre , faussaire notoire, je ne dirais pas ce qu'il est devenu par respect envers l'institution dans laquelle il exerce est devenu une personnalité essentielle dans la cité.
Libérons les énergies positives et on verra que l'Algérie fera un bond extraordinaire. un intellectuel Algérien a dit à propos du fFIS que ce sera la régression féconde, j''ajouterai que maintenir Boutef et sa clique se sera la régression putrescente.
ribouh-elfinteur
 
Messages: 275
Inscription: 25 Aoû 2007, 10:15
Localisation: France

Suivante

Retourner vers Politique et Economie



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron