Quand l’hôpital se fout de la charité

Lss KarEcritures sont des caricatures écrites. C'est donc au lecteur d'imaginer le dessin à partir du texte qu'il a devant lui

Quand l’hôpital se fout de la charité

Messagepar Red Bull » 21 Avr 2008, 00:05

Samedi 19 Avril. Une belle journée ensoleillée à Alger. Je sors régler quelques affaires et reviens chez moi le soir en n’oubliant pas de passer chez le buraliste pour acheter ma lecture du soir. Pour faire simple et pas trop chargé je préfère prendre Liberté plutôt qu’El Watan. Première erreur, le ciel ensoleillé s’assombrit au dessus de ma tête. Non, le temps n’a pas changé mais à la lecture d’un titre, je sens comme un courant d’air froid parcourir mon corps.

"Belkhadem accable les harragas". Je me bloque, réfléchis et rentre chez moi sans lire aucun article tellement le titre était fort.

Aujourd’hui Dimanche 20 Avril je me résigne à lire cet article qui m’a fait frémir la veille. D’ailleurs je l’ai en face de moi pour ne pas perdre cette inspiration qui me vient de la photo du premier ministre.

Comment ?! Comment a-t-il pu accabler cette frange de la société qui défraie la chronique ? Est-ce parce qu’elle occupe la une des journaux plus souvent que lui ? Ou est-ce plutôt parce qu’il veut reconquérir sa place dans les médias, lui qui est en ce moment puni et mis dans l’ombre par son cher président qui lui préfère Ouyahia le revenant ?

En commençant ma lecture, je me dis que les faits ont peut être été exagérées, chose très (trop) fréquente dans nos torchons nationaux. Non, ce n’est hélas pas le cas. Mais pourquoi au juste, pourquoi les accabler ? Et bien "parce qu’ils ont refusé les postes de travail qui leur ont été offerts". Laissez-moi rire. Quels postes de travail monsieur le premier ministre ? Heureusement que je suis assez bien informé pour ne pas croire vos sottises. Je les vois tous les jours ces postes de travail que vous offrez et croyez-moi que le choix est très difficile car ce qui est proposé va de mal en pire. Laissez-moi donc exposer ces choix somptueux :

- Un travail temporaire dans le milieu du bâtiment qui servira à gonfler les statistiques de M. le ministre du travail. Inutile bien sûr d’insister sur les conditions de travail ;

- Un poste entrant dans le cadre de l’emploi des jeunes, payé 3500 DA quand bien sûr ils sont payés à temps ce qui n’est jamais le cas (les salaires sont cumulés sur 6 ou 7 mois voir plus) ;

- Un poste en pré-emploi rémunéré à 9.000 DA par mois. Waw, le rêve. Mais laissez-moi expliquer à nos chers lecteurs : le pré-emploi ne dure que deux ans, ceux qui ont de la chance se verront offrir un poste en tant que titulaire (rare). Les autres se verront tout bonnement remerciés ;

- Un poste payé à l’heure cumulant 8.200 DA le mois. Je précise tout de même que cette frange de fonctionnaires a bénéficié d’une hausse de salaire non négligeable grâce à la nouvelle grille. Elle est passée à 8.700 DA, du jamais vu ! Le pire dans tout ça c’est qu’il a fallu l’intervention du président pour accorder cette hausse car, après instauration de cette fameuse grille, nos têtes pensantes du syndicat et du ministère se sont rendu compte que le salaire des payés à l’heure... avait baissé !!! ;

- Un poste dans le privé payé 10.000 DA/mois, non déclaré et non assuré.

Allez monsieur le premier ministre, mettez-vous à la place de ces harragas qui, en plus de tout ça, doivent avoir un lot non négligeable de m3aref (connaissances) pour espérer postuler à l’une de ces places. Je sais que vous ne pouvez pas mais essayez quand même. Impossible hein.

Maintenant, monsieur le premier ministre, vous allez certainement me demander quel est le lien du titre de cette Karecriture avec mes écrits. C’est très simple : vos enfants à vous, à vos ministres, à vos généraux, à vos députés où sont-ils en ce moment ? Oui, je sais vous devenez amnésique, mais essayez de me répondre. Non, toujours pas ?

De toute façon je crois que tout le monde a la réponse au bout de la langue : Paris, Berlin, New York, Londres et j’en passe. Ces "golden children" nourris au pétrodollars bénéficient aussi d’une bourse d’études payée bien sûr par le modeste contribuable (vous savez, celui-la qui a accepté les postes que vous proposez). Vous ne pouvez même pas le nier, surtout pas devant moi, je l’ai vu de mes propres yeux. Une demande de bourse d’un ami dont le père est député a été signée par votre prédécesseur en personne, j’ai nommé Ouyahia. Et ne me sortez surtout pas l’excuse ta3 "lui c’est lui". Non monsieur le premier ministre, le problème n’est pas dans la personne qui occupe le siège mais dans le siège lui-même. Une fois que vous mettez vos fesses dedans vous puez la merde (hachakoum) autant, sinon même plus que votre prédécesseur. Vous êtes pourri vous et l’appareil que vous représentez.

Ces harragas que vous fustigez ont au moins le courage de traverser la mer. Ils risquent leur vie pour un quotidien meilleur, celui que nous appelons "normal" car ce qui est normal pour nous ne l’est pas pour eux. Et vous monsieur le premier ministre, avez-vous le courage d’affronter le peuple ? Non puisqu’aucune manifestation n’est tolérée dans la capitale. Ce n’est pourtant pas la mer à boire.

Ce qui me tue monsieur le premier ministre, c’est que tout ce que vous trouvez à dire en voyant un reportage sur les harragas c’est "comment un jeune qui porte un survêtement Lacoste fait-il pour acheter sa drogue et se vêtir ainsi ?". Franchement comme humour, j’en ai vu des perles mais là...

Cette boutade ne me laisse pas d’autre choix que de te tutoyer, tu me parais bien sympathique du coup. Ya Si Abdelaziz, est-ce que tu vis vraiment dans ce bled ? Les vêtements que ce pauvre gars porte ont été confectionnés par ces mêmes chinois dont tu loues les performances. Ils sont vendus sur le marché noir à 600 DA, avec en prime, une concurrence déloyale aux petits ateliers de couture ou travaillaient jadis certains de ces mêmes jeunes harragas. Et dire que l’assistance formée des "reffadine" de l’UNJA n’a pas trouvé mieux à faire que de rire à cette blague de mauvais goût. Charognards !

Ah ya dini ces personnes qui nous gouvernent ne savent même pas dans quel pays ils vivent. Ont-ils vraiment fait partie un jour de cette catégorie qu’on appelle le peuple ? Ont-ils déjà mis les pieds dans un de ces établissements qu’on appelle honteusement hôpital ? De toute façon même la charité fait des siennes en ces temps. Preuve en est, ce ministre de la solidarité qui, pour marquer le principe de son département, interdit aux employés des établissements spécialisés de déjeuner à la cantine. Imaginez des surveillants devant veiller sur des enfants handicapés pendant que ces derniers sont entrain de manger. Est-ce humain ? Est-ce digne d’un tel ministère ? Est-ce ce qu’on appelle se solidariser avec des pauvres employés payés entre 8.700 et 15.000 DA le mois ? Le pire dans tout ça c’est que monsieur le ministre et son secrétaire général se font livrer des plateaux repas dans leurs bureaux. Oui mais quand on sait que ce même ministère prévoit d’expulser plus d’une cinquantaine de familles de leurs logements on comprend aisément que ce n’est pas vraiment la solidarité qui les intéresse, mais plutôt la publicité. Même le pouvoir se met au marketing maintenant. Comment voulez-vous alors qu’il y ait une place pour la charité quand l’hôpital a fermé ses portes ?

Red Bull
Avatar de l’utilisateur
Red Bull
Super Moderateur
 
Messages: 5126
Inscription: 23 Déc 2005, 19:23
Localisation: Bled miki

Re: Quand l’hôpital se fout de la charité

Messagepar afrite » 21 Avr 2008, 08:52

no comment! :cry:
Avatar de l’utilisateur
afrite
 
Messages: 710
Inscription: 29 Juil 2006, 21:07

Re: Quand l’hôpital se fout de la charité

Messagepar princedz » 21 Avr 2008, 12:23

Rien à ajouter tu as dit l'essentiel RED.
Avatar de l’utilisateur
princedz
 
Messages: 1278
Inscription: 07 Jan 2008, 20:59
Localisation: http://amitie.forumsactifs.com/forum.htm

Re: Quand l’hôpital se fout de la charité

Messagepar Djazz » 21 Avr 2008, 17:47

Bravo Red !
ça donne envie de crier aussi fort que l'est ton texte !


"Les poissons nourrissent les enfants des ministres
Les enfants du peuple nourrissent les poissons"
Djazz.
Avatar de l’utilisateur
Djazz
Super Moderateur
 
Messages: 12717
Inscription: 09 Mai 2007, 19:32
Localisation: ActuLand

Re: Quand l’hôpital se fout de la charité

Messagepar paparasi » 21 Avr 2008, 17:49

quel est la solution red? un troisieme mandat pour boutef? ou un soulevement general comme le (5 OCTOBRE); les extremes qoi?
Avatar de l’utilisateur
paparasi
 
Messages: 252
Inscription: 27 Oct 2007, 09:03
Localisation: alger

Re: Quand l’hôpital se fout de la charité

Messagepar plume » 21 Avr 2008, 17:54

Malgré .. malgré, le suicide n'était jamais une solution, le suicide n'est d'une aucune façon, une manière de s'exprimer et de mise en évidence ses circonstances pitoyables.
C'est vrai que ces jeunes sont perdus, c'est vrai qu'ils sont marginalisés, et tout, mais comment explique t on qu'un jeune homme de 23 ans bénéficié d'un poste titulaire dans une entreprise comme la Sonacom, avec un salaire de 28000 Da, finit noyé et interceptés en mer en essayant de traverser la méditerrannée.
Un autre âgé de 25 ans, travaille dans un salon de coiffure touche 10.000 Da par mois se jette lui aussi dans la mer.
On paie 100.000 Da pour ce voyage, et possible une autre 100.000 Da de poche qui sait .. celui qui arrive à accumuler tout cet argent est t il un pauvre sans bout ?!
Pourquoi au lieu de se bénéficier de cet argent,on le donne à un escroc contre une chambre à air ?!
.... Mayekhedmouch !!!
Ces jeunes là ne veulent pas travailler, ils ne travailleront pas .
Avatar de l’utilisateur
plume
Special one
 
Messages: 2216
Inscription: 23 Nov 2007, 13:27

Re: Quand l’hôpital se fout de la charité

Messagepar princedz » 21 Avr 2008, 19:22

C'est tout simple, l'espoir. Ces gens là certains meurent et d'autres arrivent à bon port mais aucun d'entre-eux ne veut mourir tous veulent ameliorer leur quotidien. Tous croient en un avenir meilleur.

28 000,00 Da ? impossible d'esperer vivre comme il se doit avec un tel salaire, impossible de rever, impossible de croire en un avenir meilleur. Ces jeunes là n'ont qu'un seul et unique espoir mieux vivre quitte à quitter leur pays, quitte à risquer leur vie.
Avatar de l’utilisateur
princedz
 
Messages: 1278
Inscription: 07 Jan 2008, 20:59
Localisation: http://amitie.forumsactifs.com/forum.htm

Re: Quand l’hôpital se fout de la charité

Messagepar Kouka » 21 Avr 2008, 19:36

Et bla bla bla bla bla bla. Pendant que vous brassez l'air de vos jérémiades sur le gouvernement, les gens se mobilisent et créent une chaîne de solidarité. Kennedy a dit "Ne vous demandez pas ce que le pays peut faire pour vous, demandez-vous ce que vous pouvez faire pour votre pays". Moi je dirais :"demandez-vous ce que NOUS pouvons faire pour nos compatriotes dans la misère." Au passage (pour ceux que cela interesse plus que les pauvres chatons sans toit) : 40000 euors ont été collécté pour le petit MOUNIB et il ira certainement se faire soigner aux USA. Certains ont compris qu'il fallait agir sans l'aide de l'état. D'autres préfèrent rêver à un monde meilleur en criant à l'injustice.
Avatar de l’utilisateur
Kouka
 
Messages: 728
Inscription: 04 Mar 2006, 00:06

Re: Quand l’hôpital se fout de la charité

Messagepar Red Bull » 21 Avr 2008, 19:45

Plume, je fais un excellent salaire et ma femme aussi. Même avec ça on ne peut pas vivre à l'aise tant qu'on n'a pas de logement. J'imagine alors ce que peut être la vie d'un célibataire qui a envie de se marier.
J'ai un ami qui a 45 ans avec un bon salaire et qui n'arrive toujours pas à se marier à cause du logement.

Pour avoir un appart moyen il faut avoir 50 ans de smig en économie. Tu sais ce que c'est ? Ces jeunes ne partent pas seulement pour le travail mais aussi pour le rêve. Ici on ne peut plus rêver, tout est tracé, les dés sont pipés. Là bas on te laisse au moins la chance de réussir autrement que par lahram.
Avatar de l’utilisateur
Red Bull
Super Moderateur
 
Messages: 5126
Inscription: 23 Déc 2005, 19:23
Localisation: Bled miki

Re: Quand l’hôpital se fout de la charité

Messagepar Saladin » 21 Avr 2008, 20:05

Kouka a écrit:Et bla bla bla bla bla bla. Pendant que vous brassez l'air de vos jérémiades sur le gouvernement, les gens se mobilisent et créent une chaîne de solidarité. Kennedy a dit "Ne vous demandez pas ce que le pays peut faire pour vous, demandez-vous ce que vous pouvez faire pour votre pays". Moi je dirais :"demandez-vous ce que NOUS pouvons faire pour nos compatriotes dans la misère." Au passage (pour ceux que cela interesse plus que les pauvres chatons sans toit) : 40000 euors ont été collécté pour le petit MOUNIB et il ira certainement se faire soigner aux USA. Certains ont compris qu'il fallait agir sans l'aide de l'état. D'autres préfèrent rêver à un monde meilleur en criant à l'injustice.

Oui, mais KENNEDY parle des USA, un pays dont le gouvernement dans son ensemble est au service du citoyen Américain. Ce qui est tout à fait le contraire en Algérie. C'est comme si on fait une comparaison entre une 2 CV des années 50 et une GOLF 5é série.
Avatar de l’utilisateur
Saladin
 
Messages: 441
Inscription: 26 Déc 2007, 20:18
Localisation: OU JE VEUX

Re: Quand l’hôpital se fout de la charité

Messagepar Kouka » 21 Avr 2008, 20:10

@ Saladin (salam au passage) : ah là si on compare l'incomparable et qu'on parte défaitiste, allah ghaleb.
Moi ce que je reproche à la généraion d'aujourd'hui (tous pays confondus) c'est de croire que l'herbe est plus verte ailleurs.
Avatar de l’utilisateur
Kouka
 
Messages: 728
Inscription: 04 Mar 2006, 00:06

Re: Quand l’hôpital se fout de la charité

Messagepar Kouka » 21 Avr 2008, 20:12

Red Bull a écrit:Plume, je fais un excellent salaire et ma femme aussi. Même avec ça on ne peut pas vivre à l'aise tant qu'on n'a pas de logement. J'imagine alors ce que peut être la vie d'un célibataire qui a envie de se marier.
J'ai un ami qui a 45 ans avec un bon salaire et qui n'arrive toujours pas à se marier à cause du logement.

Pour avoir un appart moyen il faut avoir 50 ans de smig en économie. Tu sais ce que c'est ? Ces jeunes ne partent pas seulement pour le travail mais aussi pour le rêve. Ici on ne peut plus rêver, tout est tracé, les dés sont pipés. Là bas on te laisse au moins la chance de réussir autrement que par lahram.

C'est dur partout. La seule chose qui te permet de réaliser tes rêves en france c'est un CDI et la possibilité de contracter des prêts.
Avatar de l’utilisateur
Kouka
 
Messages: 728
Inscription: 04 Mar 2006, 00:06

Re: Quand l’hôpital se fout de la charité

Messagepar Red Bull » 22 Avr 2008, 00:02

Au moins là-bas t'as droit à un prêt digne de ce nom. Ici le max que je peux espérer c'est 250 millions qui me coûteront à la fin du remboursement 475. Qu'elle est belle la vie !
Avatar de l’utilisateur
Red Bull
Super Moderateur
 
Messages: 5126
Inscription: 23 Déc 2005, 19:23
Localisation: Bled miki

Re: Quand l’hôpital se fout de la charité

Messagepar silent » 22 Avr 2008, 12:18

Djazz a écrit:Bravo Red !
ça donne envie de crier aussi fort que l'est ton texte !


"Les poissons nourrissent les enfants des ministres
Les enfants du peuple nourrissent les poissons"
Djazz.



Le cannibalisme expliqué aux poissonniers
Qu’est-ce qui est rose, mou et de la taille d’un doigt ? Ce n’est pas ce à quoi vous pensez, mais qu’est-ce qui court au fond de la mer, n’est vraiment pas beau mais a une excellente chair et coûte autour de 1500 DA le kilo ? C’est la crevette, plat de luxe national, animal parmi les plus chers des animaux algériens, crustacé décapode pour gagnants du libéralisme, royale ou sujette, grillée ou sautée, qui n’est pas un poisson mais se vend chez le poissonnier, signe alimentaire de richesse, cauchemar des familles modestes et objet de guerres cruelles entre les chalutiers de la Méditerranée. Ce n’est pourtant pas un cours sur les ressources de la mer ou sur l’alimentation au pays du pétrole mais sur le fait que la crevette possède un régime alimentaire spécifique ; les crevettes sont nécrophages, c’est-à-dire qu’elles se nourrissent des organismes morts qui reposent au fond de la mer. En novembre 2001, lors des inondations d’Alger, d’énormes crevettes sont apparues peu après. Et pour cause, elles avaient mangé les corps des pauvres victimes rejetées à la mer par les trombes d’eau. Les crevettes algériennes mangent des disparus, les crevettes algériennes mangent des harraga, morts d’avoir essayé d’échapper à un pays où, entre autres, le poisson est si cher et les mœurs aussi serrées qu’un nœud marin mouillé. Les crevettes algériennes mangent les victimes du terrorisme jetées à la mer, les crevettes algériennes mangent tout, sans distinction de race, de sexe, d’appartenance politique ou d’idéologie. En Algérie, pays où la mort est à chaque tournant, où la mer est à chaque virage, les crevettes ne meurent jamais de faim. Les spécialistes expliquent que c’est pour cette raison qu’elles ont du goût, qu’elles sont aussi bonnes et prisées même en Espagne. On mange nos frères et nos sœurs à 1500 DA le kilo. On s’en lèche même les doigts après.

Chawki Amari

http://www.elwatan.com/spip.php?page=ar ... icle=92033
Avatar de l’utilisateur
silent
Administrateur
 
Messages: 1363
Inscription: 27 Avr 2005, 20:07
Localisation: Blida

Re: Quand l’hôpital se fout de la charité

Messagepar Dûne » 22 Avr 2008, 18:32

:?

Le coeur d'un enfant est une étoile qui brille quand l'espace autour de lui est Amour, quand l'humanité qu'il fréquente est Douceur, quand le monde dans lequel il vit est Bonté.

Si le monde des Hommes n'est pas capable de le lui apporter, alors, ne nous étonnons pas que ce coeur si pure, cette âme si innocente n'aille étancher sa soif de reconnaissance dans le fleuve du mépris, de l'indifférence et de la haine !

Cet enfant n'est plus. Il est rentré dans le monde des adultes avec une jambe cassée, une âme fissurée, un coeur brisé, un esprit lésé par la bêtise des hommes !

S'il le faut, je prendrais le chemin tortueux qui mène au bonheur.

Mais pour cela, il faut que le vent de la providence soit dans mon dos,

que le destin m'enseigne sa sagesse avec tendresse.
Avatar de l’utilisateur
Dûne
 
Messages: 1381
Inscription: 26 Juin 2006, 19:35
Localisation: mars

Suivante

Retourner vers KarEcritures



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités