Israël et le 14 juillet : les 2 épines dans le pied de l’UPM

Faites nous juste l'économie des longs débats

Israël et le 14 juillet : les 2 épines dans le pied de l’UPM

Messagepar Djazz » 12 Juin 2008, 21:30

Israël et le 14 juillet : les deux épines dans le pied de l’Union pour la Méditerranée
Par lounes guemache
TSA



Ainsi donc, la présidence de la République française a officiellement adressé une invitation au Premier ministre israélien pour prendre part au sommet de lancement du projet d'Union pour la Méditerranée (UPM) du 13 juillet à Paris. Ehud Olmert, actuellement en pleins préparatifs pour une nouvelle offensive meurtrière contre Gaza, sera en France aux cotés de dirigeants arabes, dont probablement le syrien Assad et le palestinien Abbas, pour «construire un avenir commun».

Certes, la France, pays souverain, a le droit d'inviter qui elle veut chez lui. Mais l'invitation lancée à M. Olmert intervient cinq jours après une déclaration commune des ministres des Affaires étrangères arabes : réunis vendredi dernier à Alger, ils ont demandé à Paris, initiateur du projet, des clarifications sur le rôle d'Israël dans la future instance. Or la France n'a pas pris le soin de répondre à cette interrogation légitime. On croyait benoitement que l'UPM était une instance de dialogue et de concertation entre les pays concernés et non plus seulement un projet français, même si cette ambitieuse initiative a été lancée par Nicolas Sarkozy. On découvre que le président français entend façonner la future Union à sa manière : en invitant qui il veut à table et en distribuant les postes aux régimes arabes les plus dociles (Egypte, Tunisie) mais pas forcément les plus démocratiques. Les droits de l'homme, les libertés des peuples ont d'ores et déjà été oubliés.

Le président français a également adressé une double invitation à son homologue algérien comme à tous les autres chefs d'Etat participants à l'UPM. La première concerne directement le sommet du 13 juillet. Mais la seconde est plus problématique et met le président Bouteflika et tout le peuple algérien dans une situation délicate. Accepter de rester à Paris le 14 juillet, jour de la Fête nationale français, c'est admettre que le chapitre de la repentance entre les deux pays est définitivement clos. Or oublier de solder le passé douloureux entre les deux pays ne permet pas de mieux préparer l'avenir, surtout que la France et l’Algérie, au-delà de leurs divergences du moment, ont un destin commun.Mais venir le 13 juillet et être le seul chef d'Etat de l'UPM à ne pas rester à Paris le 14 est plus problématique pour le président algérien. L'Algérie, qui a émis des réserves concernant le projet de M. Sarkozy, n'est pas un pays hostile à France.

Mais la présence de M. Bouteflika à Paris le 14 juillet serait un geste lourd de symboles. Une telle initiative de réconciliation se prépare : elle ne peut en aucun résulter d'une coïncidence, celle de la tenue à Paris du sommet de l'UPM. Il a fallu attendre le 14 juillet 1994, 49 ans après la fin de la Seconde guerre mondiale pour voir des soldats allemands de l'Eurocorps défiler pour la première fois sur les Champs-Elysées. La Guerre d'Algérie a pris fin il y a « seulement » 46 ans et les relations algéro-françaises sont loin d'être du même niveau que celles qu'entretenaient Kohl et Mitterrand en 1994. Comme le montre l’échec du Traité d’amitié il y a quatre ans, Français et Algériens ne sont pas encore prêts pour tourner définitivement la page du passé.
Avatar de l’utilisateur
Djazz
Super Moderateur
 
Messages: 12717
Inscription: 09 Mai 2007, 19:32
Localisation: ActuLand

Re: Israël et le 14 juillet : les 2 épines dans le pied de l’UPM

Messagepar Red Bull » 15 Juin 2008, 13:10

A mon avis, Bouteflika ne fera pas le déplacement à Paris le 13 juillet, ce serait renier ses principes. Pour le 14 juillet non plus. Mais cet homme est devenu tellement imprévisible qu'on peut s'attendre à tout de sa part.
Avatar de l’utilisateur
Red Bull
Super Moderateur
 
Messages: 5126
Inscription: 23 Déc 2005, 19:23
Localisation: Bled miki


Retourner vers Politique et Economie



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités