Le musulman qui fait des actes interdits quitte-t-il l'islam

Spiritualité et méditation dans le respect et la tolérance

Messagepar Algérien » 20 Nov 2006, 00:34

Exact, dans le langage souffi ;)

El Yaqine ou El Haqiqa ;)

Ittiba3 Ettariqa lél Woussol ila l'haqiqa :)

Mais je répete, c'est un langage souffi, et tu sais ce que pensent l'autre école des souffis ;)
Avatar de l’utilisateur
Algérien
Actunaute accro
 
Messages: 15713
Inscription: 27 Avr 2005, 22:20
Localisation: Bled Kikkèh.

Messagepar h@k13 » 20 Nov 2006, 00:37

nop nop , ils pense quoi ???
Avatar de l’utilisateur
h@k13
 
Messages: 1232
Inscription: 08 Nov 2006, 23:55

Messagepar Algérien » 20 Nov 2006, 00:38

Bèn que c'est des moushrikine ;)
Avatar de l’utilisateur
Algérien
Actunaute accro
 
Messages: 15713
Inscription: 27 Avr 2005, 22:20
Localisation: Bled Kikkèh.

Messagepar h@k13 » 20 Nov 2006, 00:39

wow danger danger
Avatar de l’utilisateur
h@k13
 
Messages: 1232
Inscription: 08 Nov 2006, 23:55

Messagepar doc54 » 20 Nov 2006, 00:39

Algérien a écrit: :shock: :



Franchement, je suis :shock: ( D'un coté, il a raison, vu l'intolérance qui règne ).


le hidjab est une obligation et le sujet est indiscutable voir les hadites du prophéte mouhamed SAW et si les savants ne se mettent pas d'accord sur un sujet ils n'ont qu'a aller voir ca

kitab el lah oua sounatou rassoullah SAW et qui nous laisse les femmes et le hidjab tranquille
doc54
 
Messages: 2007
Inscription: 06 Juin 2006, 14:51

Messagepar h@k13 » 20 Nov 2006, 00:41

comme les humains sont compliquer
Avatar de l’utilisateur
h@k13
 
Messages: 1232
Inscription: 08 Nov 2006, 23:55

Messagepar Algérien » 20 Nov 2006, 00:46

doc54 a écrit:
Algérien a écrit: :shock: :



Franchement, je suis :shock: ( D'un coté, il a raison, vu l'intolérance qui règne ).


le hidjab est une obligation et le sujet est indiscutable voir les hadites du prophéte mouhamed SAW et si les savants ne se mettent pas d'accord sur un sujet ils n'ont qu'a aller voir ca

kitab el lah oua sounatou rassoullah SAW et qui nous laisse les femmes et le hidjab tranquille


Sois franc DOC54, t'as déjà lu les avis de ceux qui disent qu'il n'est pas obligatoire et leur agrument, ou bien t'as cette conviction de l'indiscutable et te fait t'enfermer et éviter de lire les idées de l'autre ????

C'est quoi ça : Indiscutable !!!!!!!

T'as lu la critique qu'il ont vis à vis du Hadith ( et non pas la Sunna, car y a une difference entre Hadith et Sunna ) ??
Avatar de l’utilisateur
Algérien
Actunaute accro
 
Messages: 15713
Inscription: 27 Avr 2005, 22:20
Localisation: Bled Kikkèh.

Messagepar h@k13 » 20 Nov 2006, 00:48

comme la pente est glissente, faite attention de ne pas tomber
Avatar de l’utilisateur
h@k13
 
Messages: 1232
Inscription: 08 Nov 2006, 23:55

Messagepar doc54 » 20 Nov 2006, 00:52

algerien a dit:
Dans un pays où vivent des musulmans et des copptes, tel que le notre, je vois mal le fait de montrer sa religion par des signes comme la croix ou le hidjab, chose qui serait à l'origine de plein de problèmes au quotidien et qui mèneront à une guerre !!! On n'a pas encore la culture de la tolérance et donc tout ça ne pourrait que mettre en danger des vies humaines ( il fait allusion aux islamistes integristes qui tuent l'autre ).

doc54 a dit :
Tu peux dire a tes savants de laisser les femmes et le hidjab tranquille car pour la femme musulmane c'est une obligation et notre prophete mouhamed SAW l'a plusieurs fois signalé
donc a choisir le choix ne s'impose même pas
ya assez de hadites et de verset de coran qui le montre et ce n'est pas un mufti de el azhar ou bien de belcourt ou babeloued qui nous feras changer d'avis ......................... oua el salem
doc54
 
Messages: 2007
Inscription: 06 Juin 2006, 14:51

Messagepar doc54 » 20 Nov 2006, 00:58

algerien a dit

Sois franc DOC54, t'as déjà lu les avis de ceux qui disent qu'il n'est pas obligatoire et leur agrument, ou bien t'as cette conviction de l'indiscutable et te fait t'enfermer et éviter de lire les idées de l'autre ????

C'est quoi ça : Indiscutable !!!!!!!

T'as lu la critique qu'il ont vis à vis du Hadith ( et non pas la Sunna, car y a une difference entre Hadith et Sunna ) ??[/quote]

doc54
pour moi les hadites rapporté par el boukhari oua mouslim et la sunna , ainsi le coran sont INDISCUTABLE
je voulais dire inchageable et l'ISLAM SALAH LIKOULI ZAMANE OUA MAKANE
doc54
 
Messages: 2007
Inscription: 06 Juin 2006, 14:51

Messagepar Jack Burton » 20 Nov 2006, 01:08

Pour le Hijab, il n'existe pas de versets vraiment explicite mais il existe deux qui peuvent être interprêté comme une incitation au hijab, mais vue le status de la femme dans l'islam, les hadiths me semble plutôt vraisemblable et faisant donc office de "hokm".

Quand au sujet, je dirai que ça dépent de quel façon on voit les portes de "l'ijhtihad" fermée ou ouvertes ?! Si on les voit fermé dans les branches rigouristes (wahabiste par ex), ben discuté d'un dogme peut s'averé comme une preuve d'hérétisme, mais si on est progressiste le fait de discuté appraîtera normal (tant qu'ils touchent pas aux dogmes principaux!), Conservateur ou bien progressiste...tel est le choix du musulmant, enfin je vais dire que lorsque on lis certains hadiths on comprend très bien que beaucoup de musulmants soient intégristes.
Avatar de l’utilisateur
Jack Burton
Super Moderateur
 
Messages: 3277
Inscription: 12 Nov 2006, 14:19
Localisation: 3nd el Kahwaji !

Messagepar doc54 » 20 Nov 2006, 01:17

Contrairement aux fausses idées qui sont véhiculées depuis un certain nombre d'années, le voile de la femme en Islam (appelé communément "Hidjâb" ou "Khimâr" dans le vocabulaire juridique) n'est en aucun cas le symbole d'une revendication politique ou idéologique, ni une marque de soumission et d'infériorité quelconque par rapport aux hommes (comme c'était le cas dans certaines religions) et encore moins un simple vêtement traditionnel, lié à certaines cultures. En réalité, le "Hidjâb" possède une double dimension: en portant le voile, la femme musulmane fait acte de soumission et d'obéissance envers Allah, mais agit également pour sa protection morale, en préservant sa pudeur et sa chasteté. Comme on va le voir par la suite, Incha Allah, une bonne compréhension de ces deux aspects que l'on retrouve dans le "Hidjâb" permet déjà d'éloigner un certain nombre d'objections superficielles qui sont très souvent soulevées à son encontre. Mais d'abord, on essaiera, dans les lignes suivantes, de passer en revue deux ou trois références du Qour'aane et de la Sounnah qui mettent en valeur cette double dimension du "Hidjâb".

Allah, dans le Qour'aane, après avoir ordonné aux hommes de garder le regard baissé, demande au Prophète Mouhammad (sallâllâhou alayhi wa sallam) de s'adresser aux croyantes en ces termes:

"Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu'elles rabattent leur voile sur leurs poitrines; et qu'elles ne montrent leurs atours qu'à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs sœurs, ou aux femmes musulmanes, ou aux esclaves qu'elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes...."

Quand on lit ce passage coranique, on se rend compte qu'il ne laisse place à aucune ambiguïté: C'est Allah Lui-même qui ordonne, par le biais de Son Messager (sallâllâhou alayhi wa sallam), aux femmes de ne montrer de leurs atours, en présence d'hommes étrangers, que la partie qui en paraît. Il s'agit là de la première dimension que l'on avait évoquée: Le respect d'une tenue vestimentaire bien particulière pour la femme relève de ses devoirs envers Allah. Mais en même temps, comme on l'a rappelé en introduction, quand on prend en considération le début du passage coranique, on comprend aussi que cette prescription divine est liée à la protection de la chasteté et, par extension, de la dignité de la femme. Prise sous cette perspective, on se rend compte que le fait de couvrir ces parties du corps déterminées constitue un bienfait indéniable pour la femme; c'est justement ce que relève avec beaucoup d'intelligence et de clairvoyance Fatima Naseef, dans son ouvrage intitulé "Droits et devoirs de la femme en Islam", lorsqu'elle qualifie le port du "Hidjâb" comme étant un "droit à la décence". On retrouve bel et bien la double dimension évoquée. La question qui se pose maintenant est de savoir quelle est donc cette partie des atours de la femme qu'il ne lui est pas nécessaire de recouvrir en présence d'étrangers. Pour la déterminer, il n'y a pas d'autres moyens que de se référer aux explications qui ont été données par les premiers interlocuteurs de la Révélation, en l'occurrence les Compagnons (radhia Allâhou anhoum), mais aussi par les savants et commentateurs musulmans des premiers siècles de l'Islam qui les ont suivis et qui ont pu étudier en profondeur la science religieuse et prophétique qu'ils ont laissée en héritage.



A ce sujet, l'interprétation qui a été retenue par la majorité des commentateurs du Qour'aane (parmi lesquels Az zamakhchari (Réf: "Al Kacchâf", Volume 3 / Pages 230-231) , Ibné Kathîr ("Tafsir Ibné Kathîr" Volume 3 / Page 283), Al-Râzi ("Tafsir Kabîr" Volume 23 / Pages 205-206) , Al Qourtoubi ("Tafsir oul Qourtoubi" Volume 12 / Pages 228-229) , Al Tabri ("Moukhtasar min Tafsîril Imâm Al Tabri" Volume 2 / Page 9 et Note N°3) , Al Âloûsi ("Rouhoul Ma'âni" Volume 18 / Page 140) et Al Djassâs ("Ahkâmoul Qour'aane" Volume 3 / Page 315) est celle qui a été donnée par Ibné Abbâs (radhia Allâhou anhou). Selon lui, le terme "ce qui en paraît" désigne les deux mains et le visage. Ce qui signifie que, d'après ce passage du Qour'aane, ces deux parties du corps sont les seules que la femme a le droit de garder découvert en présence d'étrangers. Ce verset exprime donc bien l'obligation du port du "Hidjâb" (ou "Khimâr"), obligation qui est d'ailleurs clairement confirmée par la suite du passage qui dit: "qu'elles rabattent leur voile sur leurs poitrines" . Le mot exact en arabe qui est employé dans le Qour'aane est "Khimâr". Dans le vocabulaire arabe, ce terme désigne le voile qui est utilisé pour recouvrir la tête et les cheveux. (Réf: "Al Moufradâte fi gharîbil Qour'aane" de Imâm Râghib Asphahâni / Page 159; "Basâïr" de Al Fîrowz Âbâdi - Volume 2 / Pages 571 et 572, entre autres…) En sus de cela, il y a également unanimité entre les plus illustres commentateurs du Qour'aane pour désigner le "Khimâr" auquel il est question dans ce passage comme étant un voile recouvrant d'abord la tête et les cheveux (Réf: "Tafsîr Kabîr" - "Tafsîr Qourtoubi" - "Roûh oul Ma'aniy" - "Al Mouhalla" de Ibné Hazm r.a.)

Il est aussi intéressant de noter la réaction des femmes musulmanes à l'époque du Prophète Mouhammad (sallâllâhou alayhi wa sallam) lorsque ce verset fut révélé: L'Imâm Boukhâri r.a. rapporte à ce sujet les propos de Aîcha (radhia Allâhou anha): "Qu'Allah fasse miséricorde aux premières femmes émigrées; dès que le verset "qu'elles rabattent leur voile sur leurs poitrines" fut révélé, elles découpèrent le drap qu'elles portaient (au dessus de leurs vêtements) et l'utilisèrent pour se couvrir la tête (ainsi que leur cou et leur poitrine). "

Le second verset qui évoque l'obligation de porter le voile est le 59ème de la Sourate 33, dans lequel Allah dit:

"Ô Prophète ! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles: elles en seront plus vite reconnues et éviteront d'être offensées. Allah est Pardonneur et Miséricordieux."

Le mot arabe employé dans ce verset et qui a été traduit par "grands voiles" est "Djalâbîb". Encore une fois, s'il existe des divergences quand à la nature, la forme et la taille exacte de ce voile, il y a cependant unanimité entre tous les commentateurs du Qour'aane sur un point: ce voile en question recouvre entièrement la tête et les cheveux.


Enfin, la nécessité de porter le Hidjâb a été explicitement évoquée par le Prophète Mouhammad (sallâllâhou alayhi wa sallam) dans la célèbre Tradition rapportée par Aboû Dâoûd: Aïcha (radhia Allâhou anha) raconte qu'une fois, sa sœur, Asma (radhia Allâhou anha) entra chez le Prophète Mouhammad (sallâllâhou alayhi wa sallam) avec des vêtements transparents. Le Prophète Mouhammad (sallâllâhou alayhi wa sallam) se détourna d'elle et dit: "Ô Asma, quand la fille devient pubère, il ne convient pas de voir d'elle une autre partie que celles-ci (et il lui indiqua le visage et les mains)."(Hadith Moursal)

Ces trois références que nous venons de voir prouvent au moins deux choses:

1- Le port du "Hidjâb" est bien une prescription divine.

2- Les cheveux de la femme faisant partie du "awrah", il est donc nécessaire de les couvrir en présence d'étrangers, au même titre que les autres parties du corps, exception faite du visage et des mains
.
doc54
 
Messages: 2007
Inscription: 06 Juin 2006, 14:51

Messagepar doc54 » 20 Nov 2006, 01:27

et voici ma preuve
"Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu'elles rabattent leur voile sur leurs poitrines; et qu'elles ne montrent leurs atours qu'à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs sœurs, ou aux femmes musulmanes, ou aux esclaves qu'elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes. Et qu'elles ne frappent pas avec leurs pieds de façon que l'on sache ce qu'elles cachent de leurs parures. Et repentez-vous tous devant Allah, ô croyants, afin que vous récoltiez le succès. " (Sourate 24 - An-Noûr / Verset 31)

FA ATOU BI BOURHANAKOUM IN KOUNTOUM SSADIKINE
doc54
 
Messages: 2007
Inscription: 06 Juin 2006, 14:51

Messagepar Algérien » 20 Nov 2006, 01:28

doc54 a écrit:
pour moi les hadites rapporté par el boukhari oua mouslim et la sunna , ainsi le coran sont INDISCUTABLE
je voulais dire inchageable et l'ISLAM SALAH LIKOULI ZAMANE OUA MAKANE


Ah oui, vas le dire alors à Shieklh Al Albani ( que les Haidth raportés dans Al Boukhari et Mouslim sont indiscutables ;) ).

Tu peux me dire sans chercher sur Google, combien de Hadith El Boukhari et Mouslim ont ils raporté chacun ??? Et quels étaient les critères fixés par ces deux Imams pour authentifier un Haidth ??

Doc, t'as lu Al Boukhari ???
Avatar de l’utilisateur
Algérien
Actunaute accro
 
Messages: 15713
Inscription: 27 Avr 2005, 22:20
Localisation: Bled Kikkèh.

Messagepar Algérien » 20 Nov 2006, 01:36

doc54 a écrit:et voici ma preuve
"Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu'elles rabattent leur voile sur leurs poitrines; et qu'elles ne montrent leurs atours qu'à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs sœurs, ou aux femmes musulmanes, ou aux esclaves qu'elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes. Et qu'elles ne frappent pas avec leurs pieds de façon que l'on sache ce qu'elles cachent de leurs parures. Et repentez-vous tous devant Allah, ô croyants, afin que vous récoltiez le succès. " (Sourate 24 - An-Noûr / Verset 31)

FA ATOU BI BOURHANAKOUM IN KOUNTOUM SSADIKINE


Et qu'est où est ce que ça parle des cheveux ??

Et pour toi, qu'est ce qui en parait de leurs atours ??

et je tiens à te signaler que c'est : Hatou bourhanakoum in kountoume sadiqine ;) ( Je ne vois pas comment tu peux lire Al Boukhari !!!!!! ).
Dernière édition par Algérien le 20 Nov 2006, 01:37, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Algérien
Actunaute accro
 
Messages: 15713
Inscription: 27 Avr 2005, 22:20
Localisation: Bled Kikkèh.

PrécédenteSuivante

Retourner vers Religions, Idéologies et Philosophie



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités