Recentrage

Faites nous juste l'économie des longs débats

Recentrage

Messagepar Djazz » 19 Juil 2008, 07:34

Recentrage

Par :Djilali Benyoub
Liberte

L’Allemagne redécouvre la rive sud de la Méditerranée après s’être longtemps tournée vers l’Europe de l’Est. La notion de “pays-clé” n’équivaut pas à un volume d’échanges puisqu’entre l’Algérie et l’Allemagne il est faible mais cependant de qualité.

Plus pragmatiques que les autres partenaires mettant souvent en avant des a priori politiques, les Allemands savent aller droit au but. Les objectifs économiques et commerciaux priment dans leurs relations. Ils sont parmi les rares également à répondre aux attentes des partenaires en matière de transfert de savoir-faire.
L’Allemagne redécouvre la rive sud de la Méditerranée après s’être longtemps tournée vers l’Europe de l’Est. La notion de “pays-clé” n’équivaut pas à un volume d’échanges puisqu’entre l’Algérie et l’Allemagne il est faible mais cependant de qualité. Les affaires reprennent doucement, en deçà de la volonté des acteurs économiques, et Merkel de jouer sur un double tableau, l’UPM et le bilatéral, pour rattraper le temps perdu.
L’Allemagne peut répondre aux besoins algériens en matière d’investissement, d’innovation et de technologie — des pas ont été faits — et semble bien disposée à le faire, comme autrefois, avec cette fois une certaine anticipation sur un marché très convoité. D’où la précision du ciblage des secteurs d’intérêt pour les compagnies allemandes dont les plus grandes ont accompagné la chancelière à Alger.
Après avoir imposé la révision de l’Union méditerranéenne de Sarkozy pour intégrer l’UE — version améliorée du processus de Barcelone —, l’Allemagne n’a pas attendu pour passer à l’action et booster une coopération historiquement lointaine mais restée presque en rade. Et semble avoir la mieux capté le message d’Alger et la plaidoirie de Bouteflika pour les investissements dans la rive sud et la souplesse dans les projets communs de l’UPM.
Et pour donner substance à cette nouvelle impulsion des relations, des contrats ont été signés et les entreprises allemandes invitées à investir davantage avec un geste significatif : suppression de la double imposition.
En plus d’ouvrir une porte sur l’Afrique, l’Algérie, second fournisseur de l’Allemagne, garantit la sécurité de l’approvisionnement en gaz.
C’est indéniablement un pas dans le partenariat “gagnant-gagnant” que d’autres pays entretiennent encore au stade des intentions.
Avatar de l’utilisateur
Djazz
Super Moderateur
 
Messages: 12717
Inscription: 09 Mai 2007, 19:32
Localisation: ActuLand

Re: Recentrage

Messagepar dziri » 19 Juil 2008, 10:58

Avec l'Allemagne c'est un partenariat solide et fiable , loin de la politique politicienne , qu'anime souvent les nostalgiques de l'Algérie Française , et des '' bienfaits de la colonisation ".
Avatar de l’utilisateur
dziri
 
Messages: 9082
Inscription: 04 Nov 2007, 12:54
Localisation: BXL


Retourner vers Politique et Economie



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités