Le champion olympique Ammar Benikhlef honoré

C'est ici qu'on mouille le maillot

Le champion olympique Ammar Benikhlef honoré

Messagepar Djazz » 26 Aoû 2008, 07:47

Le champion olympique Ammar Benikhlef honoré

Le ministre de la Solidarité, de la famille et de la communauté nationale à l’étranger, M. Djamel Ould Abbas a honoré dimanche le judoka algérien Ammar Benikhlef, médaillé d’argent aux jeux Olympiques de Pékin (Chine).
La distinction de Ammar Benikhlef qui a arraché la première médaille olympique dans l’histoire de l’Algérie dans sa discipline (judo) se veut «une reconnaissance et un encouragement» du ministère de la Solidarité à ce champion olympique qui a honoré le sport algérien. A cette occasion, le ministre a remis, au nom du chef de gouvernement, M. Ahmed Ouyahia, à Ammar Benikhlef ainsi qu’à sa famille des présents symboliques, notamment une Omra pour lui et ses parents, un ordinateur portable et un téléviseur.
Dans son allocution à cette occasion, M. Ould Abbas s’est dit honoré d’accueillir et de distinguer le champion Benikhlef qui, a-t-il dit, «a procuré beaucoup de joie à tous les Algériens à travers ce grand exploit qui a permis de hisser l’emblème national dans le ciel de Pékin».
Le ministre a, d’autre part, affirmé lors d’un déjeuné organisé à cette occasion son «souci d’assurer tous les moyens aux espoirs du sport algérien», se disant «disposé à accueillir les familles des athlètes et d’écouter leurs préoccupations».
«Ammar nous a donnés espoir en l’avenir. C’est un exemple pour la jeunesse algérienne ainsi que la championne Soraya Haddad qui sera, elle, aussi distinguée dans les deux prochains jours dans sa ville natale Béjaïa», a-t-il ajouté.
Pour sa part, Ammar Benikhlef a fait part de sa joie et sa gratitude pour cette heureuse initiative du ministère qui, a-t-il dit, l’a honoré lui et sa famille, avant de former le vœu «de réaliser des résultats meilleurs aux JO-2012».
Il a, également, souhaité que «les responsables puissent aider la jeunesse algérienne en mettant à sa disposition les infrastructures sportives nécessaires».
Outre le champion et sa famille, cette cérémonie de distinction s’est déroulée en présence de la ministre déléguée chargée de la Famille et de la condition féminine, Mme Nouara Saâdia Djaâffar, ainsi que des cadres du ministère de la jeunesse et des sportifs.

La Nouvelle Republique
Avatar de l’utilisateur
Djazz
Super Moderateur
 
Messages: 12717
Inscription: 09 Mai 2007, 19:32
Localisation: ActuLand

Re: Le champion olympique Ammar Benikhlef honoré

Messagepar claro » 26 Aoû 2008, 10:44

waouh les cadeaux !!!!!! c vraiment encourageant ...
haya les jeunes au sport
ds 4 ans les prochaines olympiades : des omras et des micros à gagner
mdr mdr mdr
pfffffffff c pathetique
claro
 
Messages: 872
Inscription: 26 Aoû 2007, 20:16

Re: Le champion olympique Ammar Benikhlef honoré

Messagepar R?D? » 26 Aoû 2008, 16:05

Il faut juste changer le nom de topic, un champion olymique on en a pas en Algérie !
Avatar de l’utilisateur
R?D?
 
Messages: 226
Inscription: 31 Mai 2008, 14:42
Localisation: Blèd Tfouh

Re: Le champion olympique Ammar Benikhlef honoré

Messagepar Red Bull » 26 Aoû 2008, 20:11

Pouquoi c'est le ministre de la solidarité et non celui de la jeunesse et des sports qui l'honore ? Les sportifs sont si pauvres que ça ?!
Avatar de l’utilisateur
Red Bull
Super Moderateur
 
Messages: 5126
Inscription: 23 Déc 2005, 19:23
Localisation: Bled miki

Re: Le champion olympique Ammar Benikhlef honoré

Messagepar Arslane » 27 Aoû 2008, 00:10

pourquoi une Omra, un PC portable et un téléviseur ?
c'est parce que c'est les sponsors qui paient et ce n'est que de la pub.
Enfin, on est sorti quand même de l'ère du service à café et des trucs BCR.

Pour être sportif et jouer, je jouerai plutôt au LOTO, c'est plus sérieux.
Avatar de l’utilisateur
Arslane
a c t u n i g h t
 
Messages: 7567
Inscription: 10 Déc 2006, 23:11
Localisation: W E S T

Re: Le champion olympique Ammar Benikhlef honoré

Messagepar K_ribou » 09 Sep 2008, 09:18

Un voyage en Chine au frais du contribuable n'est il pas une récompense en lui même?
@+
Avatar de l’utilisateur
K_ribou
 
Messages: 138
Inscription: 21 Mai 2007, 20:34

Les héros sont en colère

Messagepar Djazz » 15 Oct 2008, 07:57

Soraya Haddad et Amar Benyekhlef rejettent leur récompense: Les héros sont en colère


Image


Sans eux, la bérézina algérienne aurait été totale à Pékin. Sans eux, le passage de l'Algérie durant les derniers Jeux olympiques n'aurait pas laissé la moindre trace.

Eux, ce sont la judokate Soraya Haddad (médaille de bronze) et le judoka Amar Benyekhlef (médaille d'argent). Ces deux athlètes qui ont surnagé à la noyade générale sont très reconnaissants aux marques de sympathie qui leur ont été exprimées par de très nombreux Algériens, mais ils sont fort outragés de l'attitude distante du ministre de la Jeunesse et des Sports à leur égard. Si indignés qu'ils ont décidé d'envoyer une lettre au ministre de la Jeunesse et des Sports, Hachemi Djiar, pour décliner la récompense (1.500.000 DA pour la médaille d'argent et 750.000 DA pour le bronze) qu'il leur a accordée. La somme leur paraît sans rapport avec la performance qu'ils ont réalisée, mais s'ils la refusent ce n'est pas pour sa modicité, mais en raison de la manière jugée totalement humiliante avec laquelle le ministère le leur a signifiée.

Selon la lettre ouverte, les deux athlètes ont reçu à leur domicile une lettre les invitant à se rapprocher de leur fédération pour retirer leurs chèques. En somme, le ministère de la Jeunesse et des Sports a expédié la chose comme une pure corvée bureaucratique, minimisant ainsi à l'extrême la performance de Amar Benyekhlef et Soraya Haddad. Les deux héros qui ont émergé de la débâcle de Pékin s'attendaient à plus d'égard qu'un courrier impersonnel et sans âme de la part du ministère de la Jeunesse et des Sports. Dans leur lettre, les deux athlètes relèvent «l'incompréhensible et regrettable absence» du ministre durant toute la période des Jeux de Pékin, à leur retour au pays et aux différentes cérémonies de remise des récompenses. Une absence qui, disent-ils, «nous a laissé un goût d'amertume sachant qu'une médaille olympique a beaucoup plus de valeur que tout autre sacre sportif». M. Hachemi Djiar a-t-il boudé les deux champions ? Est-il si occupé pour ne pas avoir un peu de temps à consacrer aux seuls athlètes qui ont fait retentir l'hymne national lors des derniers Jeux olympiques ?




Déni de l'effort




Apparemment, c'est le cas. Les deux athlètes ont été honorés par de nombreuses institutions nationales et locales et il y avait suffisamment d'opportunités pour que le ministre fasse acte de présence et manifeste de manière officielle la sympathie réelle, voire la reconnaissance, de très nombreux Algériens pour deux athlètes qui nous ont sauvé la face. Il y a bien là une curieuse façon de traiter les Algériens qui réussissent réellement, par le travail et le cran, comme s'ils étaient des gêneurs, des gens qui sortent trop de la norme.

Après la bérézina des jeux, Noureddine Morceli, trois fois champion du monde (1991, 1993 et 1995) et médaillé d'or aux Jeux olympiques de 1996, a expliqué, avec beaucoup d'amertume et surtout de l'incompréhension, que jamais la fédération d'athlétisme n'a jugé utile de lui demander un avis ou un conseil. Dans le cas de Morceli, comme dans la colère rendue publique de Soraya Haddad et de Amar Benyekhlef, ce ne sont pas les aspects matériels qui semblent faire le plus le mal. C'est surtout le sentiment qu'on leur dénie d'avoir réalisé des exploits, le plus souvent par l'effort individuel et contre un environnement peu encourageant. Une sorte de refus de reconnaissance qui, fort heureusement d'ailleurs, est très largement compensée par les marques de sympathie que ces athlètes reçoivent auprès d'Algériens non amnésiques.

Dans leur lettre à M. Hachemi Djiar, les deux héros de Pékin expliquent qu'ils auraient volontiers accepté la somme d'argent qu'on leur a offerte malgré sa modicité si le ministre avait «pris la peine de nous l'attribuer d'une manière respectable (en réception par exemple) plutôt que de nous infliger une humiliation en nous invitant, par courrier à nos domiciles, à nous rapprocher de notre fédération afin de retirer nos chèques». Dans une sorte de cours d'élégance morale, les deux athlètes disent aussi refuser la récompense car ils n'entendent pas «renier le travail effectué et le sacrifice consenti par le staff technique et médical qui n'ont eu droit à aucune récompense».

Le Quotidien d'Oran
Avatar de l’utilisateur
Djazz
Super Moderateur
 
Messages: 12717
Inscription: 09 Mai 2007, 19:32
Localisation: ActuLand


Retourner vers Sport



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités