Les chemins de la discorde

Spiritualité et méditation dans le respect et la tolérance

Les chemins de la discorde

Messagepar Lechea » 16 Nov 2008, 13:02

C'est peut-être au dehors que l'on guette, mais c'est toujours au fond de soi que l'on attend. Cette phrase me revient incessamment à l’esprit après que le hasard l’ai mise sur mon chemin !

J’ai dis hasard inconsciemment ! Pourquoi pas destiné ? Bref c’est des interrogations qui s’enchevêtrent pour former un dédale infini, vaut mieux s’en abstenir pour suivre le raisonnement. Je reviens à la phrase, donc, la quête de l’extérieur est intiment lier à la quête de soi. En d’autres terme, se qui motive nos actions ainsi que nos faits et gestes est conditionné par la redécouverte de se qui est en nous toute en contribuant à la satisfaction de nos désires intimes. Je parle de redécouverte pour mettre en avant l’idée que la quête extérieur qu’elle soit matériel émotionnelle parfois existentiel, finie par nous perdre et de se fait, voile la partie la plus sacré la plus vital de l’être, et j’entends par la se qu’on est vraiment au fond de nous même. Le prix à payer est cher par fois fatal. Alors comment concilier ces deux initiatives locomotive de l’être et du bien être !

Pour simplifier prenant l’exemple d’une femme amoureuse d’un homme qui se présente à elle comme le reflet de son cœur de ses attentes de son envie d’être. J’avoue que c’est un exemple à la fois proche de nous de notre vécu mais aussi mystérieux et intriguant car l’amour demeure pour toute être humain un mélange de bonheur et de déperdition.

Revenant à la femme, appelons la Gida. Dans son enfance en interaction avec son milieu un rêve prend forme, un rêve une attente émancipatrice qui à l’adolescence se matérialise avec un premier baiser une première lueur de se qui l’animé jusqu'à lors. Toujours est-il que tout bien à un prix. Alors Gida aime passionnément jusqu'à s’oublier, toute en oubliant que l’être en face est aussi imparfait que se qu’elle est. Je dis sa car l’amour par essence tend à idéalisé l’autre prenant des fois des allures divine presque immuable. Gida s’oublie, Gida devient l’ombre d’elle-même et perd de se fait le chemin initié par son rêve d’entant qui été sensé l’a réconciliée avec elle-même. Alors au lieu de se redécouvrir elle se perd et au lieu de reconduire sa quête originel elle s’enfance dans les abysses de la déception, perpétuant ainsi le rite de la souffrance éternelle et de la quête insidieuse et destructrice.

Cet exemple nous parle à nous en tant que être. Alors posons-nous la question, est-il utile de poursuivre une quête chimérique ?

Pour fixé les idées prenons cette fois ci l’exemple d’un homme en quête de la foi, il veut se purifier et se détaché de la vie mondaine pour approcher son créateur, celui-ci fini par se méprisé et mépriser la vie qui l’entoure car rien n’a de sens tout est voué à disparaître et la vie éternelle est de l’autre coté bien au-delà des cieux limpides qui surplombent la terre. Faisant en sorte que sont présent n’est de sens que quand il est au service de l’au-delà du paradis éternelle, alors que le monde si majestueux qui l’entoure prend la forme d’une médiocre salle d’attente dénué de tous sens.

Notre croyant invétéré notre Gida martyre de son cœur ne sont que de piètres exemples de se qui fait je dirais le coté sombre de la vie. Alors on fait des rêves on bâtit des concepts on crée des sociétés faite d’institutions religieuses d’institutions financières rien que pour donner un sens structurant nos vie, alors que cette quête devrait se poursuivre en nous elle traverse l’univers et sonde les confins des sphères étoilés à la recherche d’autre vies qui nous réconforteraient dans notre solitude.

Pour finir je dirais que la quête de soi tel qu’elle se profile devant mes yeux dans la société qui m’entoure, elle demeure (à mon sens et ma stricte expérience) insidieuse, semé d’artefact et labyrinthe qui nous font que nous éloigné de nous même. Alors les chemins libérateurs qu’on arpente quotidiennement nous éloignent du but final, celui de se connaître.

Le débat est ouvert...!
Avatar de l’utilisateur
Lechea
 
Messages: 829
Inscription: 28 Nov 2007, 17:48
Localisation: Entre ici et ailleurs

Retourner vers Religions, Idéologies et Philosophie



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron