Sidi Abderrahmane le St patron d'Alger

Spiritualité et méditation dans le respect et la tolérance

Sidi Abderrahmane le St patron d'Alger

Messagepar dziri » 22 Déc 2008, 16:30

Image

Sidi Abderrahmane
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sidi Abderrahmane ben Mohamed ben Makhlouf At-Thaalibi (de son vrai nom Ibn Zeïd Ibn Makhlouf Abderrahmane Et Thaâlibi – de la tribu des Thaâlba), Saint patron de la ville d’Alger, né en 1384 dans la région des Issers en kabylie dans une famille d’intellectuels, est un penseur et théologien musulman d'Afrique du Nord. Il côtoya les plus grands docteurs de son temps comme Abi Zeyd el Waghlissi, Abu Kassam el Mashdalî, Abi Kassem el Boughzalî, Mohamed ibn Khalf el Oubay, durant ses nombreux voyages d’études en Orient avant de revenir s’installer en 1414 à Alger, où on lui confia la magistrature (Cadi) suprême de la ville.

Fondateur de l’école Thaalibiya, où toutes sortes d’enseignements y étaient prodigués (histoire, littérature, soufisme, doctrines, interprétation...), Sidi Abderrahmane, auteur de plus de 90 ouvrages, a notamment écrit Les bons joyaux dans l’interprétation, Les lumières éclairantes dans l’union de la Loi et de la Vérité, Les jardins des Saints, Des vérités sur le soufisme, Les nobles sciences dans l’observation des états de l’autre monde.

Source: Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Avatar de l’utilisateur
dziri
 
Messages: 9082
Inscription: 04 Nov 2007, 12:54
Localisation: BXL

Re: Sidi Abderrahmane le St patron d'Alger

Messagepar Mériem » 22 Déc 2008, 17:05

Merci dziri pour ce rappel historique de Sidi Abderrahmane . D'après mes grand-parents près de 98% des algérois ont une origine berbère .
Mériem
 
Messages: 424
Inscription: 25 Mar 2008, 17:46

Re: Sidi Abderrahmane le St patron d'Alger

Messagepar bed » 22 Déc 2008, 17:44

Grandeur et décadence d'une nation.
Quel est l'enseignement que nous devrions tirer de cette restrospective d'un homme qui sans nul doute a oeuvrer pour la bonne cause.
Il a sans ambiguité consacré une grande partie de sa vie pour l'enseignement de la religion.
Néanmoins est-ce une raison de le sacriliser au point de lui construire une sépulture.
Et que les gens viennent se recueillir et lui adresser des prières.
Je suis désolé mais nombreux ceux qui rendent visitent à ces "marabouts".
C'est dommage pour un peuple qui compte avancer .
Il ne s'agit là que d'un acte de polytheisme.
bed
 
Messages: 19
Inscription: 22 Déc 2008, 17:28

Re: Sidi Abderrahmane le St patron d'Alger

Messagepar dziri » 23 Déc 2008, 10:33

Mériem a écrit:Merci dziri pour ce rappel historique de Sidi Abderrahmane . D'après mes grand-parents près de 98% des algérois ont une origine berbère .


Je le pense , mais pourquoi et comment ? question à un historien .
Avatar de l’utilisateur
dziri
 
Messages: 9082
Inscription: 04 Nov 2007, 12:54
Localisation: BXL

Re: Sidi Abderrahmane le St patron d'Alger

Messagepar yasmyn » 23 Déc 2008, 13:22

Définition polythéisme :
Sens : Religion dans laquelle on admet l'existence de plusieurs dieux [Religion].

Définition monothéisme :
Sens Religion qui n'admet qu'un seul dieu [Religion]

Un personne qui fait la chahada est musulmane de plein droit (Dieu connait mieux que quiconque le contenu des coeurs) et personne n'a le droit après cela d'accuser à tort cette personne de polythéiste malgré les erreurs qu'elles pourraient commettre par la suite.

Si musulman signifiait parfait, aucun de nous ne le serait. On fait tous des erreurs faut pas l'oublier.

Salem
yasmyn
 
Messages: 3678
Inscription: 23 Juin 2008, 00:55

Re: Sidi Abderrahmane le St patron d'Alger

Messagepar dziri » 23 Déc 2008, 13:59

bed a écrit:Grandeur et décadence d'une nation.
Quel est l'enseignement que nous devrions tirer de cette restrospective d'un homme qui sans nul doute a oeuvrer pour la bonne cause.
Il a sans ambiguité consacré une grande partie de sa vie pour l'enseignement de la religion.
Néanmoins est-ce une raison de le sacriliser au point de lui construire une sépulture.
Et que les gens viennent se recueillir et lui adresser des prières.
Je suis désolé mais nombreux ceux qui rendent visitent à ces "marabouts".
C'est dommage pour un peuple qui compte avancer .
Il ne s'agit là que d'un acte de polytheisme.


Il s'agit de notre histoire et du patrimoine d'Alger ( Algérie ) comme tu dis un peuple qui compte avancer , doit avant tout connaître son passé.
Avatar de l’utilisateur
dziri
 
Messages: 9082
Inscription: 04 Nov 2007, 12:54
Localisation: BXL

Re: Sidi Abderrahmane le St patron d'Alger

Messagepar mirindou » 23 Déc 2008, 16:45

je crois qu'ont n'est pas certain que c'est sa vrais tombe. Il y a d'autre qui disent que sa vrais tombé est a Sidi-Mhamed
Avatar de l’utilisateur
mirindou
 
Messages: 5385
Inscription: 03 Sep 2006, 18:17
Localisation: 3and el djirane

Re: Sidi Abderrahmane le St patron d'Alger

Messagepar Mounib » 23 Déc 2008, 17:53

yasmyn a écrit:Définition polythéisme :
Sens : Religion dans laquelle on admet l'existence de plusieurs dieux [Religion].

Définition monothéisme :
Sens Religion qui n'admet qu'un seul dieu [Religion]

Un personne qui fait la chahada est musulmane de plein droit (Dieu connait mieux que quiconque le contenu des coeurs) et personne n'a le droit après cela d'accuser à tort cette personne de polythéiste malgré les erreurs qu'elles pourraient commettre par la suite.

Si musulman signifiait parfait, aucun de nous ne le serait. On fait tous des erreurs faut pas l'oublier.

Salem


J'admirais beaucoup Yasmine ton intelligence et ton bon sens mais les derniers temps, je commence à remarquer que tu perd beaucoup d'énergie dans le mauvais sens,
bed à fait une intervention, qui tout à son honneur, relève du "Amr bil ma3rouf wa nahye 3ani el mounkar", et à bien préciser qu'il s'agit d'un acte polythéiste, en jugeant l'acte et non les personnes, ce que paradoxalement tu a répété dans ton message, alors un conseil un certain moment il faut dénoncer le mal et non pas ceux qui ont l'esprit positif et disent la vérité haut et fort pour les décourager ou pour montrer qu'on est plus connaisseurs.

Pour la perfection en islam, il ne faut pas jouer sur des subtilités car là n'est pas le cas, la position de l'islam envers certains choses sont bien connus et ne changeront jamais, pour ce qui est des choubouhate on peut bien sure en discuter mais rappel toi l'histoire de Abou bakr avec les tribus qui voulais renoncer à la zakate, on change pas les principes de l'islam!

Quant à ceux qui parlent de l'histoire, sachez que l'histoire sert à tirer des leçons et non pas à l'admirer tel qu'il est, ç'est insensé et idiot en même temps ,
partant de ce point de vue, ça me désole que des personnes qui viennent de la nation des ibn badiss, bachir el ibrahimi, malek ben nabbi, abou bakr el jazaiiri et d'autres fassent l'apologie de l'adoration des tombes, des arbres,....

salam
Mounib
 
Messages: 191
Inscription: 19 Aoû 2008, 09:44

Re: Sidi Abderrahmane le St patron d'Alger

Messagepar yasmyn » 23 Déc 2008, 21:06

Mounib a écrit:
yasmyn a écrit:Définition polythéisme :
Sens : Religion dans laquelle on admet l'existence de plusieurs dieux [Religion].

Définition monothéisme :
Sens Religion qui n'admet qu'un seul dieu [Religion]

Un personne qui fait la chahada est musulmane de plein droit (Dieu connait mieux que quiconque le contenu des coeurs) et personne n'a le droit après cela d'accuser à tort cette personne de polythéiste malgré les erreurs qu'elles pourraient commettre par la suite.

Si musulman signifiait parfait, aucun de nous ne le serait. On fait tous des erreurs faut pas l'oublier.

Salem


J'admirais beaucoup Yasmine ton intelligence et ton bon sens mais les derniers temps, je commence à remarquer que tu perd beaucoup d'énergie dans le mauvais sens,

Je ne m'attendais pas à cette remarque et pourrais-je savoir ce qui te fait croire que je perd mon énergie dans le mauvais sens.
Cependant, il est vrai que ça m'use réellement de n'entendre que des réflexions sur les travers des gens. J'espérais vraiment autre chose de ces échanges, des choses qui me permettraient justement de progresser dans de bonnes conditions mais ce n'est malheureusement pas le cas.



bed à fait une intervention, qui tout à son honneur, relève du "Amr bil ma3rouf wa nahye 3ani el mounkar", et à bien préciser qu'il s'agit d'un acte polythéiste, en jugeant l'acte et non les personnes, ce que paradoxalement tu a répété dans ton message, alors un conseil un certain moment il faut dénoncer le mal et non pas ceux qui ont l'esprit positif et disent la vérité haut et fort pour les décourager ou pour montrer qu'on est plus connaisseurs.

Là est donc la méprise.

Cependant, ça ne retire rien au fait qu'il serait temps de changer de méthode est de donner l'envie de découvrir Dieu (swt) et de montrer la beauté de l'islam plutôt que de passer son temps à mettre le doigt à chaque fois sur les erreurs des individus. On fait tous des erreurs c'est une réalité et je ne pense pas qu'être pointé du doigt à chaque fois nous amènera à changer notre comportement au contraire ça ne fera que retarder ou tout simplement anéantir les chances de pouvoir connaître enfin la sérénité en découvrant la véritable sagesse et miséricorde de Dieu.



Pour la perfection en islam, il ne faut pas jouer sur des subtilités car là n'est pas le cas, la position de l'islam envers certains choses sont bien connus et ne changeront jamais, pour ce qui est des choubouhate on peut bien sure en discuter mais rappel toi l'histoire de Abou bakr avec les tribus qui voulais renoncer à la zakate, on change pas les principes de l'islam!

Ces personnes qui visitent les tombeaux ne remettent pas en cause les cinq piliers ! Elles ne font de tort qu'à elles-mêmes en étant dans cette erreur. Je ne les encourage pas pour autant mais je ne trouve pas normal d'empiéter sur leur choix.

Quant à ceux qui parlent de l'histoire, sachez que l'histoire sert à tirer des leçons et non pas à l'admirer tel qu'il est, ç'est insensé et idiot en même temps ,

Je suis d'accord avec toi sur le fait de tirer des leçons de l'histoire pour s'améliorer dans le présent et dans le futur.

partant de ce point de vue, ça me désole que des personnes qui viennent de la nation des ibn badiss, bachir el ibrahimi, malek ben nabbi, abou bakr el jazaiiri et d'autres fassent l'apologie de l'adoration des tombes, des arbres,....

Personnellement je ne le fais pas car ça dépasse mon entendement tel est mon point de vue mais je me garderais de juger les personnes qui le font. "ne fais pas aux autres ce que tu ne veux pas qu'on te fasse"

salam


Voici de la lecture qui ne manque pas t'intérêt


Réflexion sur la différence et la division


La différence comme on a vu dans les premiers chapitres peut être une richesse et impose le respect de l’autre, et ce quelque soit le statut de cette différence licite ou illicite.

Les savants sunnites ont divergé par rapport à plusieurs sujets concernant les branches de la religion.
La naissance des quatre doctrines est une expression d’une différence légale et justifiée en jurisprudence.


La bonne question qui s’impose est : quelle est la différence admise par la religion et celle qui n’est pas admise ?

Pour répondre très précisément à cette question capitale on distingue deux grandes classes de statuts des ordres légaux :

1.« Qat ‘iyy Ath-thubût wa Ad-dilâla » : il s’agit de tout ordre du Coran ou de la sunna authentique qui est ferme explicite et qui n’admet qu’un sens unique et clairement attesté par le Prophète (paix et salut sur lui) ou ses compagnons et/ou unanimement admis par tous les savants. Exemples : « le fait de laver le visage et les pieds est une obligation dans les ablutions humides », « le fait d’accomplir les cinq prières quotidiennes », les piliers du dogme : comme l’unicité de Dieu, Sa non ressemblance à Ses créatures, Sa science ancienne, Sa puissance, Sa volonté…Ce sont en général, des sujets qui forment le noyau dur et les bases incontestables de l’Islam. Pour cette catégorie, la différence n’est pas admise.

2.Ce qui n’est pas « Qat ‘iyy Ath-thubût wa Ad-dilâla », c'est-à-dire qu’il n’existe aucun texte authentique de la tradition (Coran , Sunna, paroles de compagnons) et aucun consensus des savants sur ce sujet ; ou que le texte authentique à leur propos admette plusieurs interprétations possibles (par les savants compétents)…Ainsi, les outils de l’ « Ijtihâd » (de l’effort juridique) s’appliquent à ces sujets (Ces outils seront utilisés exclusivement et uniquement par les savants compétents). Il est interdit chez les quatre doctrines sunnites, à quiconque qui n’a pas atteint le degré de l’Ijtihâd absolu de statuer à propos de ces sujets. Voir les conditions de l’Ijtihâd dans le chapitre « suivre une doctrine ».

Ainsi, le Muqallid (le musulman qui n’a pas atteint le statut de savant et qui n’a pas les compétences intellectuelles, scientifiques et spirituelles pour statuer sur les sujets nouveaux et/ou interpréter les textes sacrés) doit obligatoirement suivre un savant. Nos savants disent à ce propos : « celui qui suit un savant, Dieu ne lui reprochera rien au jour du jugement ». En fait, le savant selon le Hadîth, même s’il se trompe, aura au minimum une récompense pour son Ijtihâd.

Si le musulman Muqallid commence de son propre chef à statuer sur les sujets, il doit être puni par la loi ; car il met en cause par cet acte irresponsable, la stabilité de la communauté et contribue à provoquer la Fitna et la division interdite en Islam.

Si la différence justifiée constitue une richesse et une ouverture, elle doit se faire dans le respect des avis des autres et dans un esprit d’amour et de fraternité loin de tout sectarisme ou exclusion de l’autre. Cette différence ne doit nullement amener à établir des clans ou à se disputer ou à engendrer la haine… Citons l’exemple des savants des quatre doctrines qui se respectaient et se considéraient entre eux, malgré la différence qui concernent plusieurs branches de la religion, telle la différence dans certaines sunan de la prière obligatoire ou même la façon de son accomplissement (position des mains, bouger l’index ou non dans le Tashahhud, faire un Salam ou deux Salam à la fin de la prière …)
Il en est de même pour la lecture du Coran « Al-qirâ’ât » qui se différencie en sept lectures admises (ou dix).

Toute différence qui engendre une haine et une exclusion de l’autre est considérée comme une division dangereuse.Il faut respecter l’autre(son frère) pour pouvoir échanger convenablement avec lui.
Il faut savoir respecter les créatures d'Allah.
En ces temps de paix que nous vivons (grâce à Allah), l’échange fructueux (entre les humains) avec ses convenances est le seul garant de la bonne et sage communication de la vérité et des belles valeurs de l'Islam. Donner aussi et surtout exemple de soi même par un comportement exemplaire constitue une forme éminente de cette bonne communication (Da‘wa).

Le Takfîr (voir le chapitre des sectes égarées est un danger qui menace l’unité sacrée des musulmans, il est généralement le mauvais fruit de la division et du non respect de l’autre.

Seul le juge (Al-qâdî) peut statuer si telle personne est Kâfir (s’il y a un intérêt à cela).
La règle générale de base est la suivante : toute personne qui atteste que Dieu est unique et que Muhammad (paix et salut sur lui) est son dernier Messager et qui ne nie aucun des piliers de l’Islam, ne peut sous aucun prétexte être considéré comme Kâfir. Il reste musulman même s’il commet les pêchers. Pour le pêcheur, il y a la porte ouverte du repentir sincère qui lui permet d’effacer tous les pêchers même les plus grands…

Dieu seul connaît les secrets des cœurs, et au jour dernier, Il décidera de pardonner à qui Il veut et de châtier qui Il veut : en fonction de l’intention et de la foi de chacun…

Il convient donc à tout musulman sincère de ne jamais juger les gens ou les mépriser ou les insulter ou les accuser. Il doit avoir toujours le bon jugement et la meilleure interprétation possible de tout ce qu’il peut voir ou entendre. Il ne doit jamais dévoiler les défauts et les failles des autres. Enfin, le respect mutuel est un garant de la cohésion et de l’union de cette communauté : malgré toutes les différences, on doit donc s’aimer, échanger et s’entraider pour le bien de l’humanité. Le bon conseil (an-Nasîha wa al-Maw‘izat al-Hasana) avec ses conditions et ses convenances fait partie de l’échange « essentiel » pour réformer l’individu et la société.


yasmyn
 
Messages: 3678
Inscription: 23 Juin 2008, 00:55

Re: Sidi Abderrahmane le St patron d'Alger

Messagepar mirindou » 25 Déc 2008, 03:17

une histoire vrais mdr
devant le tombeau Said (pas Said Saadi, u autre :lol: ) : oh Sidi Abderhmane donne fait tombé sur moi un sac d'argent aujourd'hui.
Said il sort et en descendant vers Dlala, un sac tombe d'immeuble sur sa tête, il le tue sur le champ.

( np : ont n,a pas vérifier si c'est sac d'argent ou de poubelle, mais Sidi Abderhmane lui fait tombé le sac sur la tête )
Avatar de l’utilisateur
mirindou
 
Messages: 5385
Inscription: 03 Sep 2006, 18:17
Localisation: 3and el djirane


Retourner vers Religions, Idéologies et Philosophie



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités