.

Faites nous juste l'économie des longs débats

.

Messagepar Zinnou » 30 Déc 2008, 02:26

Le bilan s’alourdit à Ghaza : 300 morts et 900 blessés : Le massacre continue
Les frappes meurtrières de l’aviation israélienne se sont poursuivies hier à Ghaza pour la deuxième journée consécutive, portant le bilan des pertes humaines à 300 morts et plus de 900 blessés en vingt-quatre heures. De mémoire de Palestiniens, cette agression est la plus violente depuis la prise de Ghaza en 1967 suite à la guerre des Six Jours. Plusieurs raids ont été menés sur les camps de Jabaliya ainsi qu’à Khan Younès et autour de Rafah, où l’aviation israélienne a bombardé des tunnels. Une vingtaine d’obus ont ainsi été tirés pour détruire des passages souterrains aux frontières avec l’Egypte. L’aviation sioniste s’est acharnée à abattre tous les édifices battant pavillon Hamas et autres bâtiments officiels. Selon le quotidien libanais Al Akhbar, les raids israéliens ont ciblé principalement les positions des brigades Azzeddine Al Kassam et les bureaux du Hamas ainsi que des camps d’entraînement.

Elles ont également visé l’ancien siège du président Mahmoud Abbas à Ghaza, dénommé Al Mountada, transformé en QG de l’une des structures de sécurité du parti islamiste. Citant des sources proches du ministère de l’Intérieur du gouvernement Hamas, Al Akhbar indique que la plupart des victimes sont des policiers et autres membres des services de sécurité de Hamas surpris par les bombardements en vaquant à leurs occupations. Parmi les pertes enregistrées, on déplore celle de Toufik Djabr, directeur général de la police à Ghaza, ainsi que de Ismaïl Al Jaabari, responsable de la direction de la sécurité et de la prévention et autres officiers supérieurs de la police palestinienne à Ghaza.
DÉTERMINATION
De son côté, un porte-parole du gouvernement israélien, Avi Pazner, a déclaré à RTL que « 97% des Palestiniens tués ou blessés appartenaient au mouvement islamiste Hamas ». Cela ne saurait occulter les affreuses images qui défilent à longueur de journée sur les écrans d’Al Jazeera et autres chaînes de télévision ou rapportées par différentes agences de presse et montrant des dizaines de civils tués, dont beaucoup d’enfants. Pour justifier ce carnage « collatéral », le porte-parole du gouvernement israélien se contentera de dire, faussement compatissant : « Il y a eu malheureusement aussi quelques victimes civiles, car il est impossible dans les conditions de densité qui règnent à Ghaza d’arriver à un résultat de 100%, et nous regrettons chaque perte civile. » Les avions de guerre israéliens ont bombardé massivement la rue principale de Salah El Din qui relie Beit Hanoun, Beit Lahia et Jabalia, rapporte le bureau de l’APS à Ghaza. « Les avions de guerre israéliens ont également pilonné et détruit le bureau de l’organisation caritative Al Noor à Ghaza », ajoute la même source. Citons aussi le « saraya », principale prison de Ghaza et autre QG des services de sécurité de Hamas, indique l’AFP. Le bâtiment du « Conseil des ministres » du Hamas à Ghaza a, en outre, été pris pour cible. Les studios de la chaîne de télévision du Hamas, Al Aqsa, n’ont pas été, eux non plus, épargnés par les raids israéliens. Au total, ce sont pas moins de 230 cibles visées par l’armée israélienne. « Nous visons exclusivement des infrastructures et des membres du Hamas, mais tous ceux qui agissent à partir des zones civiles, y compris des mosquées, sont pour nous des cibles », a avoué à l’AFP Avital Leibovitz, une porte-parole de l’armée israélienne. De son côté, le ministre de la Défense, Ehud Barak, a souligné que l’opération « Plomb durci » pourrait durer, en précisant qu’une offensive terrestre n’est pas à écarter. « Tsahal élargira et approfondira ses opérations à Ghaza autant que nécessaire », a-t-il averti. A cet effet, 6500 réservistes israéliens ont été mobilisés.
Côté Hamas, et malgré l’ampleur du désastre, le parti islamiste se montre stoïque. « Nous ne céderons pas même s’ils exterminent Ghaza », a déclaré sur un ton dur Ismaïl Haniyeh, rapporte le quotidien londonien Acharq Al Awsat. Une détermination étayée par un communiqué du porte-parole du Hamas à Ghaza, Fawzi Barhoum, qui a assuré que le mouvement « ne se soumettra pas », rapporte l’APS, avant d’ajouter que « la population palestinienne et le mouvement Hamas poursuivront leur résistance contre l’ennemi sioniste ». Pour donner crédit à ces propos, une vingtaine de roquettes ont été tirées depuis la bande de Ghaza et ont touché le sud d’Israël sans faire de victimes. L’une d’elles, de type Grad, s’est abattue sur Gan Yavné, près du port d’Ashdod.


Par Mustapha Benfodil


el watan 29 /12/2008
Dernière édition par Zinnou le 30 Déc 2008, 05:30, édité 1 fois.
Zinnou
 
Messages: 13
Inscription: 30 Déc 2008, 01:25

Re: Le bilan s’alourdit à Ghaza : 300 morts et 900 blessés

Messagepar Zinnou » 30 Déc 2008, 02:27

Allah yerham el chouhada
Zinnou
 
Messages: 13
Inscription: 30 Déc 2008, 01:25


Retourner vers Politique et Economie



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités