ALGERIE - EGYPTE

C'est ici qu'on mouille le maillot

Re: ALGERIE - EGYPTE

Messagepar dziri » 28 Oct 2009, 16:10

Elle est bonne . :grin:
Avatar de l’utilisateur
dziri
 
Messages: 9082
Inscription: 04 Nov 2007, 12:54
Localisation: BXL

Re: ALGERIE - EGYPTE

Messagepar Djazz » 28 Oct 2009, 20:46

le nouveau spot TV Nedjma qui va accompagner les Verts



Avatar de l’utilisateur
Djazz
Super Moderateur
 
Messages: 12717
Inscription: 09 Mai 2007, 19:32
Localisation: ActuLand

Re: ALGERIE - EGYPTE

Messagepar Djazz » 31 Oct 2009, 08:27

Image

Aboutrika s’est blessé hier à l’entraÎnement
Bougherra et Ziani opérationnels face à l’Égypte



Bonne nouvelle pour l’équipe nationale : Madjid Bougherra et Karim Ziani seront normalement de la partie face à l’Égypte. En effet, “Magic” Bougherra, touché au genou, a été admis aux frais de la FAF dans une clinique privée à Saint-Raphaël, dans le sud de la France où il est en train de poursuivre des soins intensifs. Selon une source sûre, Bougherra a déjà entamé la rééducation et sera rétabli dans peu de temps. La même source précise que l'international algérien, blessé le 19 octobre au genou lors d'un entraînement, devrait effectuer son retour à la compétition le 4 novembre à l'occasion du match contre les Roumains d’Urzceni, pour le compte de la 4e journée de la Ligue des champions. “Je pense qu'il y a une possibilité pour que Bougherra soit présent avec nous en Roumanie pour disputer cet important match”, a déclaré l'entraîneur des Glasgow Walter Smith sur le site internet du club. “Je crois qu'avec une semaine de traitement, il est fort probable qu'il soit totalement rétabli. Je souhaite qu'avec un travail poussé, il soit apte à jouer”, a-t-il ajouté sur le site du club écossais. Il sera opérationnel face à l’Égypte. Concernant le cas de Karim Ziani, celui-ci sera rétabli dans moins de 48 heures, nous dit-on ; il intégrera son équipe Wolfsburg dès ce lundi. Le cas de Yazid Mansouri ne doit pas poser problème, puisque le joueur est complètement rétabli de sa légère blessure et sera apte à jouer avec le FC Lorient pour le prochain rendez-vous. Par ailleurs, la FAF a transmis aux trois clubs algériens (ESS, MCA et ASO) un courrier dans lequel elle les exhorte de ne pas utiliser leurs internationaux à partir du 6 novembre prochain, et ce, pour parer à toute éventualité. L’ESS n’alignera pas ses trois joueurs Lemouchia, Raho et Chaouchi le 6 novembre face à l’USMH en championnat à Lavigerie ; la décision a été prise par le président Serrar. “L’intérêt national passe avant tout autre considération ; nous ferons tout pour aider notre équipe nationale. Je me fous du championnat, l’essentiel reste la qualification des Verts au Mondial. On est tous là pour ça, le reste n’est rien”, nous dira le président de l’Entente de Sétif. Même son de cloche chez Abdelkrim Medouar qui privilège, lui aussi, l’équipe nationale. “Je suis prêt à donner toute l’ASO pour l’intérêt de l’équipe nationale ; on travaille tous pour cela. Les Verts passent avant toute autre considération”, ajoute le président de l’ASO qui dispose de Samir Zaoui et de Lounès Gaouaoui dans son équipe. Notons que le stage prévu à Florence débutera le 8 novembre, les joueurs professionnels ont déjà reçu les convocations pour le 7 du même mois ; les locaux, pour leur part, seront informés aujourd’hui ou demain et la liste sera rendue publique par Rabah Saâdane. Pour le cas égyptien, on vient d’apprendre, selon des échos parvenus du Caire, qu’Aboutrika et un autre joueur ont été touchés hier à l’entraînement, mais aucune information n’a filtré sur la nature et la gravité de la blessure.


Liberte
Avatar de l’utilisateur
Djazz
Super Moderateur
 
Messages: 12717
Inscription: 09 Mai 2007, 19:32
Localisation: ActuLand

Re: ALGERIE - EGYPTE

Messagepar Djazz » 03 Nov 2009, 08:33

Propos incendiaires du président de la Fédération égyptienne de football
La balle est dans le camp de la Fifa

Par : Rubrique Radar


Prenant les devants pour justifier une éventuelle et probable élimination des Pharaons du Mondial sud-africain, Samir Zaher, le président de la Fédération égyptienne de football a appelé les Égyptiens à assiéger l’hôtel de la délégation algérienne durant son séjour au Caire, ainsi que les 80 000 supporters du Cairo Stadium et d’être des “guerriers” le jour du match afin de perturber les joueurs algériens. Il appartient à la Fédération internationale de football association (Fifa), qui a déjà adressé une mise en garde à la Fédération égyptienne afin d’assurer la sécurité des Algériens, de prendre les dispositions nécessaires, et ce, pour anticiper les débordements que peuvent provoquer les propos irresponsables de Samir Zaher.
Avatar de l’utilisateur
Djazz
Super Moderateur
 
Messages: 12717
Inscription: 09 Mai 2007, 19:32
Localisation: ActuLand

Re: ALGERIE - EGYPTE

Messagepar Djazz » 03 Nov 2009, 08:38

LaÏfaoui et Zemmamouche en renfort
Saâdane dévoile sa liste pour le match contre l’Égypte

Par : Mohamed B.


Le sélectionneur Rabah Saâdane a communiqué hier, sur le site de la FAF, la liste des joueurs retenus pour le grand rendez-vous du 14 novembre prochain face à la sélection égyptienne pour le compte de l’ultime journée des éliminatoires de la CAN et du Mondial-2010.
24 joueurs et un réserviste ont été convoqués par le sélectionneur national pour ce match décisif. Une liste qui, comme il aurait fallu bien s’y attendre, ne comporte aucune surprise. L’entraîneur des Verts a battu l’appel du même groupe, à deux éléments près, ayant disputé le dernier match des éliminatoires contre le Rwanda le mois dernier.
À l’exception du défenseur de l’ES Sétif, Abdelkader Laïfaoui, qui revient en sélection, Rabah Saâdane n’a apporté aucun changement au sein de son effectif. La convocation de Laïfaoui était du reste des plus attendues. Le premier responsable technique de l’EN veut prendre toutes ses dispositions, histoire de pallier d’éventuelles défections de dernière minute dans son compartiment défensif, surtout que Madjid Bougherra revient d’une blessure. La seule nouveauté concerne le portier du MC Alger Mohamed-Amine Zemmamouche, lequel figure sur la liste de Saâdane comme réserviste. Il serait du voyage avec l’équipe pour le stage d’Italie, puis en Égypte. En effet, le sélectionneur a estimé qu'il fallait faire appel aux services d'un nouveau gardien de but sachant que Nassim Ousserir souffre d'une blessure, et il n'est pas certain qu'il soit prêt pour le match du 14 novembre prochain. En parallèle, le gardien de but numéro un, Lounès Gaouaoui, se trouve sous la menace d'un deuxième carton jaune ; de ce fait, Saâdane prend ses précautions pour un éventuel match d'appui si l'Égypte parvient à gagner par deux buts d'écart. Pour le reste, le coach national a réédité sa confiance au groupe initial avec lequel il a fait la majeure partie de la campagne des éliminatoires, bien que plusieurs joueurs ne jouent pas en ce moment à l’instar de Djebour et Bezzaz. À noter que les Verts débuteront leur stage de préparation à partir de dimanche prochain en Italie au centre de préparation de la Squadra Azzura, Covercciano, à Florence. Ils rallieront à partir de l’Italie Le Caire à bord d’un vol spécial. Il est utile de préciser que l’ensemble des joueurs sera mis à la disposition de l’EN jusqu’au 19 novembre, et ce, en cas d’un match barrage.

ÉGYPTE : Abdrabou incertain face à l’Algérie
La blessure du milieu de terrain Hosni Abdrabou a donné l’état d’alerte en Égypte, sachant que l’auteur du but victorieux contre la Zambie risque de déclarer forfait pour le match capital face à l’Algérie qui aura lieu dans moins de deux semaines. Le sociétaire du Ahly Dubaï a été touché à la cheville lors du dernier match de championnat contre la formation du Chariqa, d’où sa sortie à la 17’ du jeu. Il avait quitté le stade avec des béquilles, incapable de conduire sa voiture pour rentrer chez lui. Les premiers examens ont révélé une entorse à la cheville nécessitant une période d’indisponibilité qui peut aller d’une semaine à dix jours. Mais l’inquiétude des Égyptiens était plus grande lorsqu’ils ont appris qu’au lieu de quelques jours de repos, le joueur pourrait plutôt être absent plus de deux semaines. Des journaux émiratis ont repris une déclaration du médecin du Ahly Dubaï que le joueur sera contraint à l’arrêt pour au moins deux semaines, étant touché aux ligaments de la cheville, ce qui compromettra sa participation contre les Verts. Cette information a été démentie par le premier responsable médical des Pharaons, Ahmed Madjed en l’occurrence. Le médecin de la sélection égyptienne a tenté de rassurer que “la blessure de Abdrabou n’est guère inquiétante. Je sais que notre joueur est bien pris en charge, il fait l’objet de soins intensifs à raison de trois séances par jour. Avec quelques jours de repos, je suis persuadé qu’il pourra retrouver toutes ses aptitudes”, a-t-il indiqué.

La liste des joueurs convoqués

Bougherra Madjid, Halliche Rafik, Belhadj Nadir, Mansouri Yazid, Matmour Karim, Bezzaz Yassine, Saïfi Rafik, Ghilès Kamel, Djebbour Rafik, Ghezzal Abdelkader, Bouazza Hamer, Ziani Karim, Yahia Anther, Meghni Mourad, Yebda Hassen, Abdoun Djamel, Gaouaoui Lounès, Zaoui Samir, Ouserir Nassim, Raho Slimane, Lemmoucha Khaled, Chaouchi Faouzi, Laïfaoui Abdelkader, Babouche Réda.
Réserve : Zemmamouche
Mohamed-Lamine.
Avatar de l’utilisateur
Djazz
Super Moderateur
 
Messages: 12717
Inscription: 09 Mai 2007, 19:32
Localisation: ActuLand

Re: ALGERIE - EGYPTE

Messagepar KAMEL16 » 03 Nov 2009, 09:25

L'affaire de la désolante campagne de presse par pays interposé à poussé l'Algérie et l'Egypte à faire intervenir leurs ministres des affaires étrangères pour apaiser la tension, qui peut aboutir à des situations désastreuses et conflictuelles à long terme pour les deux pays.
KAMEL16
 
Messages: 2663
Inscription: 04 Jan 2009, 09:04

Re: ALGERIE - EGYPTE

Messagepar Djazz » 04 Nov 2009, 09:37

Image



En 1990, les algériens avaient souffert de l’accueil et du séjour au Caire
Gare aux entourloupes égyptiennes !


Il est de notoriété publique, aujourd’hui, de dire que les exploits sportifs sont utilisés comme étalon de la grandeur d’un pays comme il est spécieux, voire hypocrite que d’affirmer que sport et politique ne font pas bon ménage.




A la veille de la rencontre que doit abriter le stade du Caire, le football égyptien et algérien est sujet à une médiatisation et à des tractations qui dépassent le cadre sportif. Une qualification au Mondial mérite tous les détours, et dans ce jeu, les Egyptiens ne prennent aucun raccourci pour tenter d’arriver à leurs desseins. Dès lors, l’instrumentalisation de la discipline sportive n’a plus de limite car en fin de parcours, ce sont de sordides intérêts qui doivent être préservés. Depuis fort longtemps déjà, il est reconnu qu’une équipe nationale de football ne participe pas à des éliminatoires de Coupe du monde comme si elle devait partir à un bal. Le football n’est plus un sport qui doit répondre aux principes olympiques mais tout simplement un espace au service de la politique et des politiciens. L’Egypte se prépare à accueillir notre équipe nationale pour un match décisif pour les deux sélections. Un match qui alimente les discussions, entretient la passion et augmente la tension depuis un mois déjà. Des dépassements ont été enregistrés de la part de certaines sphères égyptiennes qui ont tout simplement fait fi de la retenue d’où l’intervention de la FIFA pour avertir Le Caire des conséquences des éventuels dérapages. Notre diplomatie entre en jeu pour tenter de remettre sur les rails un évènement qui risque de se dérouler avant même son coup d’envoi puisque dans ce registre, il faut dire tout haut que les Egyptiens ont l’habitude des coulisses pour régler l’issue d’une rencontre.

S’il est vrai aujourd’hui que des voix s’élèvent à partir du Caire pour promettre le bon accueil et le fair-play, tout en dénonçant « les glissades » des uns et des autres, il est tout aussi vrai d’affirmer que ce genre d’entourloupettes est le fort de certaines structures égyptiennes. L’Histoire, qui reste têtue devant les faits, nous rappelle à bon escient que le football algérien n’en est pas à son premier déplacement dans la capitale égyptienne. Il n’en est pas à sa première mésaventure et le hasard du calendrier nous ramène à cette date du 17 novembre 1989 où les Egyptiens qui avaient promis le plus bel accueil à notre équipe nationale qui devait jouer un match tout aussi important ont tout simplement sombré dans le chauvinisme en ravivant un nationalisme primaire, transformant le séjour des Algériens en cauchemar. Il est inutile de revenir sur les détails d’un déplacement aussi mouvementé mais il serait peut-être opportun de rappeler que le football est devenu un phénomène qui échappe à ses acteurs car ses manifestations sont devenues des enjeux énormes sur le plan politique et même économique. Et à ce prix, les Egyptiens sont capables des plus inimaginables entourloupettes pour faire passer la pilule à notre onze national.

Nos dirigeants, conscients eux aussi des enjeux de cette rencontre, même s’ils n’empruntent pas les mêmes raccourcis, souhaitent décrocher le ticket pour Johannesburg car une victoire permettrait de faire face à certaines protestations. Entre les deux capitales, c’est un match qui va déterminer beaucoup de choses et le football en perdrait certainement tout autant.

El Watan
Avatar de l’utilisateur
Djazz
Super Moderateur
 
Messages: 12717
Inscription: 09 Mai 2007, 19:32
Localisation: ActuLand

Re: ALGERIE - EGYPTE

Messagepar Djazz » 05 Nov 2009, 08:16

Dj Souhil, Cheb Akil et le rappeur Sinik chantent l’EN de football
“Les gladiateurs”, nouveau surnom des Verts


“Les gladiateurs.” Il ne s’agit pas du titre d’un nouveau film ou d’une quelconque œuvre artistique, mais du nouveau surnom des joueurs de l'équipe nationale de football. Un surnom qui nous change des Fennecs et qui commence d’ailleurs à être adopté par certains médias français grâce à une nouvelle chanson composée en l’honneur des camarades de Ziani. L’album est le fruit d’une collaboration entre DJ Souhil et le duo composé du chanteur raï algérien Cheb Akil et la star du rap français Sinik, qui est d’origine algérienne. Selon certaines sources, cette chanson a été bien appréciée par certains joueurs des Verts qui ont eu l'exclusivité de l'écouter. Bonne chance donc à nos… gladiateurs !


Radar Liberte
Avatar de l’utilisateur
Djazz
Super Moderateur
 
Messages: 12717
Inscription: 09 Mai 2007, 19:32
Localisation: ActuLand

Re: ALGERIE - EGYPTE

Messagepar Djazz » 05 Nov 2009, 08:18

LES ÉGYPTIENS À SAÂDANE : Égypte Algérie J -9
«Vous n’auriez pas dû revenir, Cheikh !»





Dans un long entretien accordé à la chaîne satellitaire égyptienne Dream TV, mardi dernier de 21h30 à 22h, et qui aurait fait un tabac du côté du Nil, notre Rabah Saâdane national a ouvert son cœur, «gros comme ça», aux millions de téléspectateurs mais aussi aux adversaires des Verts, qui eux aussi sont en quête d’une place au soleil sud-africain de 2010.


Acculé par l’intervieweur égyptien qui voulait tout savoir sur l’EN, sur son passé et son présent, sur l’état, la disponibilité et le suivi de nos professionnels, sur le déroulement du match aller et les différentes tactiques adoptées par le cheikh, sur les larmes qu’il a versées la veille du match aller et les pressions qu’il a dû supporter lui et sa petite famille, sur les raisons des violences dans les stades algériens, sur ses péripéties en 1986 au Mexique, et, plus près de nous, sur les dépassements et le chauvinisme constatés dans les deux camps et dont la presse est, selon l’animateur de l’émission, en partie responsable, sur sa longue expérience d'entraîneur dans différents pays arabes, pour arriver enfin à ses déceptions antérieures avec les Verts, Saâdane a précisé que son épouse s’était catégoriquement opposée à son retour à cette responsabilité mais que l’appel du devoir national en a voulu autrement. Ce qui a fait aussitôt bondir l’animateur égyptien : «Vous n’auriez pas dÛ revenir, Cheikh ! Vous auriez dû suivre le conseil de votre respectable épouse. Et si cela avait été le cas, l’Egypte ne se serait jamais retrouvée dans une telle situation !» Sans commentaire ! Même si c’était juste pour plaisanter.
A. M’haïmoud

5 000 supporters pour l'entraînement de l’Égypte à Assouan ?
Selon la presse égyptienne, 5 000 supporters ont assisté avant-hier à l'entraînement des Pharaons. Curieusement, les rares photos publiées dans la presse hier ne montrent nullement autant de supporters. Mieux encore, aucune vidéo n’est venue sur le net conforter cette affirmation.


Le Soir d'Algerie
Avatar de l’utilisateur
Djazz
Super Moderateur
 
Messages: 12717
Inscription: 09 Mai 2007, 19:32
Localisation: ActuLand

Re: ALGERIE - EGYPTE

Messagepar Djazz » 05 Nov 2009, 08:22

Image

Égypte-Algérie : J-9 : la vente des billets agite les Cairotes
Les femmes égyptiennes interdites de stade

Par : Salim Koudil
Liberte


À l’approche du 14 novembre, la pression monte de plus en plus en Égypte. Qu’il soit le sujet de presque tous les Cairotes, c’est une évidence. Ce qui change, c’est l’angle de la discussion.

dans tous les quartiers du Caire, les cafés, les magasins ou avec les chauffeurs de taxi, deux choses reviennent en boucle. Il s’agit de la vente des billets et du débat fait autour de la présence des… Égyptiennes le jour J. Les Cairotes se sont réveillés avec une rumeur qui a fait rapidement le tour de la ville. Il s’agit du lancement le jour même de la “campagne” de vente des billets d’entrée au stade. Plusieurs jeunes commencent à questionner autour d’eux pour confirmer ou infirmer cette information. “Ce matin, un copain m’a appelé pour me dire que les billets commenceront à être vendus dès ce matin et je ne veux pas me déplacer sans en être sûr”, nous dira un jeune d’une vingtaine d’années, avant de nous quitter presque en courant en voyant un autre fan des Pharaons. “C’est un ami qui est plus branché que moi sur l’actualité et je vais confirmer auprès de lui.”
Au fil des minutes et des heures, il s’est avéré que c’était une fausse alerte. Il faut dire qu’ici tous les Égyptiens sont aux aguets à propos des billets. Tous affirment ne pas vouloir rater le match, et ils ont peur que la vente se fasse en catimini. Un chauffeur de taxi d’une quarantaine d’années essayera de nous expliquer la situation. “Il y a 80 000 places, et nous sommes 80 millions d’habitants. Il faut être parmi les premiers pour les avoir. Je suis sûr qu’il va y avoir une grande cacophonie. Nos jeunes ont surtout peur que les billets se vendent sous le manteau, et c’est pourquoi ils sont à l’écoute de la moindre information sur leur vente. Je me demande comment ils vont faire pour satisfaire tout ce monde.”
La veille déjà, tout le monde parlait de la décision prise par Hassan Sakr, président du Conseil de sport, avec Samir Zaher, président de la Fédération de football, de réduire de moitié les prix des billets pour l’accès aux tribunes inférieures, soit la seconde et troisième zones. Une nouvelle reçue avec beaucoup d’enthousiasme par les Égyptiens. Prévu initialement à 100 et 30 livres égyptiennes (LE), soit 1 333 et 400 DA pour la seconde et troisième zones, le prix a donc changé pour 50 et 15 LE (666 et 200 DA).
Les femmes aussi sont entrées en jeu. Du moins dans les débats égyptiens du moment. Une grande campagne a été même lancée pour inciter les femmes à ne pas se déplacer le jour du match (elles font partie du décor des stades égyptiens depuis plusieurs années déjà) pour permettre aux supporters (et même aux joueurs égyptiens) de se concentrer totalement sur le match et mettre la pression sur l’équipe algérienne. Le commentateur d’un programme sportif, en l’occurrence Aymen Younès, dans son émission “Zamalkaoui”, n’a pas hésité à déclarer que “le jour du match, on aura besoin de 80 000 mâles dans les gradins.” La presse écrite, surtout sportive et people, y consacre même des dossiers. Hier, sur les colonnes de Wachewacha tout un dossier a été consacré au sujet. Les représentantes des clubs de supportrices des deux clubs du pays, El-Ahly et Zamalek, ont ainsi été interviewées. L’une, celle du Zamalek, a refusé catégoriquement l’idée de ne pas aller voir le match en déclarant que “tous les membres de notre groupe vont aller au stade accompagnés ; elles seront chacune avec un membre de leur famille.” Par contre, la représentante des pom-pom-girls du Ahly a affirmé qu’elle et ses copines laisseront le stade aux hommes. “Il y aura beaucoup de monde et de tension ; on préfère ainsi ne pas courir le risque.” Avant le match du 14, les regards sont déjà braqués sur la ville du Sud, Assouan. Aujourd’hui, jeudi, un match amical opposera l’équipe égyptienne à celle de la Tanzanie, et les Cairotes étaient hier en train de programmer les lieux où ils allaient suivre la rencontre.
Avatar de l’utilisateur
Djazz
Super Moderateur
 
Messages: 12717
Inscription: 09 Mai 2007, 19:32
Localisation: ActuLand

Re: ALGERIE - EGYPTE

Messagepar Djazz » 07 Nov 2009, 10:21

Image


KARIM ZIANI
“C’est le match le plus important de ma vie !”




À une semaine du choc africain pour les éliminatoires du Mondial-2010, Égypte-Algérie, une des stars des Fennecs, Karim Ziani (Wolfsburg), a livré ses impressions.

Vous vous êtes blessé (déchirure musculaire), il y a quelques jours, comment se déroule votre convalescence ?
Ça se passe plutôt bien. Je reçois des soins tous les jours pour être apte à tenir ma place face à l’Égypte.

Êtes-vous confiant quant à votre participation ?
Oui, bien sûr, je fais les efforts nécessaires et utiles. Je suis très optimiste.

Vous attendiez-vous à un tel engouement autour de la sélection algérienne ?
Le peuple algérien est fou de football. Mais l’engouement autour de la sélection est arrivé très vite. Aujourd’hui, on ne nous parle que du match. On sent bien que le pays est derrière l’équipe.

Comment gérez-vous tout ça ?
Le plus naturellement possible. Nous avons réalisé une excellente campagne. Il reste un match capital à jouer, nous allons l’aborder de la meilleure manière possible.

Quels sont les pièges à éviter ?
Il ne faut pas tomber dans l’excès. Comme je l’ai dit, il faut rester nous-mêmes. Nous n’allons pas changer nos habitudes contre
l’Égypte. Ce que nous avons fait jusqu’à maintenant est très bien, il n’y a pas de raison de changer.

Les anciens mettent en garde contre les pratiques égyptiennes, mauvaise réception à l’aéroport, hôtel bruyan… êtes-vous inquiet ?
Franchement, je n’ai même pas pensé à ça. Pour moi, il n’y a aucune raison d’être inquiet. Nous avons très bien reçu les Égyptiens, ils seront corrects aussi.

Au match aller, la supériorité algérienne était flagrante (victoire 3-1), faudra-t-il s’appuyer dessus pour le retour ?
Je pense que le contexte sera différent. Il faudrait même peut-être l’oublier pour mieux aborder cette rencontre. On peut se dire des tas de choses avant le match, mais la vérité éclate toujours sur le terrain. Il n’y a que ce qui se passe sur le terrain qui compte.

Justement, comment faudra-t-il évoluer tactiquement pour être le plus efficace possible ?
La tactique, nous aurons tout le temps d’en parler lors du stage en Italie (du 8 au 12 novembre).

Pourquoi faire ce stage en Italie ?
Ailleurs, ce n’était pas possible. En Algérie ou en Égypte, et même en France, nous ne nous serions occupés que de l’extrasportif. Le staff a pris une décision très intelligente en organisant ce stage en Italie. Les installations sont parfaites et nous allons travailler dans les meilleures conditions possibles.

L’apport des nouveaux comme Meghni, Yebda, Abdoun, est-ce un véritable plus pour la sélection ?
Évidemment, avec de tels joueurs la sélection est plus compétitive, plus forte. Ces joueurs ont mis leur talent à la disposition de l’Algérie, ils permettent de faire évoluer l’équipe à tous les niveaux.

Le fait d’avoir évolué dans de grands clubs européens vous permet-il de mieux gérer ce genre de rendez-vous ?
Oui, mais l’équipe nationale c’est autre chose. À Marseille, par exemple, c’était très spécial, une ambiance formidable, mais l’Algérie, c’est encore différent.

Entre parenthèses, pourquoi avoir quitté l’OM cet été ?
Je voulais tenter une expérience à l’étranger. L’entraîneur de Wolfsburg, Armin Veh, a insisté pour me recruter, j’ai donc tenté l’aventure.

Revenons à l’Égypte, pour vous, est-ce le match le plus important de votre carrière ?
C’est le match le plus important de ma vie. Nous sommes à 90 minutes d’une Coupe du monde avec l’Algérie. C’est une expérience formidable à vivre. Alors, rendez-vous au tirage au sort… Inch Allah !
Avatar de l’utilisateur
Djazz
Super Moderateur
 
Messages: 12717
Inscription: 09 Mai 2007, 19:32
Localisation: ActuLand

Re: ALGERIE - EGYPTE

Messagepar Djazz » 07 Nov 2009, 10:30

Image

Comment les pharaons nous voient
Les Algériens accusés d’“égyptophobie”
Par : Salim Koudil


La superstar en Égypte actuellement n’est ni Adel Imam ni Leïla Aloui, ni encore Ahmed Hilmi, mais l’Algérien tout court. Il suffit de dévoiler sa nationalité devant un “autochtone” pour se retrouver entouré d’une nuée d’Égyptiens vous dévisageant.
Le regard n’est pas hostile, mais plutôt “questionneur”, avec une touche de réprobation. Les questions fusent de partout : “Pourquoi êtes-vous si haineux à notre encontre ?” “Pourquoi vous faites tout pour nous humilier ?” ou encore “Vous avez dépassé toutes les bornes avec nous, que ce soit lors du match aller ou dans tout ce que vous publiez dans vos journaux”. Ce ne sont là que des exemples des nombreuses interrogations que les Algériens subissent. Cependant, il est très rare que cela dépasse le cadre de la conversation indécente même s’il est quasi impossible de faire changer d’avis des Égyptiens remontés comme des pendules.

Des “charamikhe” promis à l’enfer
Pour eux, les Algériens sont tellement chauvins qu’ils sont prêts à tout faire pour gagner “surtout lorsqu’il s’agit de l’Égypte”. Au fil des jours et des rencontres, les raisons de cet état d’esprit devenaient de plus en plus claires. Évidemment, l’essentiel tourne autour du football. Il ressort en premier lieu ce qui s’est passé au match aller (victoire de l’Algérie par 3 buts à 1) : “Vous avez tout fait pour nous battre.” L’essentiel des remontrances égyptiennes consiste dans le fait d’avoir perturbé le sommeil des joueurs en mettant, la veille du match, la musique à fond devant leur hôtel, utilisé des fumigènes, qu’ils appellent “chamarikhe”, pour aveugler El-Hadri (gardien de but des Pharaons : ndlr), et aussi d’avoir empoisonné les joueurs.
À ces accusations, s’ajoutent ce qui se passe depuis plusieurs semaines par médias interposés. Les photos du “mariage” de Saâdane avec Shehata et celles montrant Aboutrika et ses coéquipiers avec des visages d’actrices égyptiennes, sont considérées comme “une atteinte à l’honneur et à la dignité des Égyptiens”.
“Mieux” encore, l’histoire du maillot de l’équipe égyptienne que des Algériens auraient brûlé a été transformée en une affaire “d’atteinte à la sûreté de l’État”. La vidéo qui a fait le tour de la toile et des chaînes de télévision privées locales s’est transformée dans l’esprit des jeunes Cairotes en la brûlure de dizaines de drapeaux par des milliers d’Algériens en furie.
Cette ambiance “gonflée” par l’énormité des rumeurs colportées par les médias locaux, et “gobées” sans aucune remise en cause par les Égyptiens, montre à quel point le match du 14 novembre “allume” les passions et est en train de dépasser de très loin le cadre du football, au point que de “vieux” dossiers ont été déterrés. On est même revenu au match de 1979 dans lequel le gardien égyptien de l’époque aurait été agressé par des joueurs algériens sans oublier l’épisode de Belloumi en 1989.
Ce constat reflète leur état d’esprit réactif. La “victimisation” à outrance leur fait accuser les Algériens d’“égyptophobie” primaire. Un constat amer, mais bien réel et qui s’amplifie de plus en plus à l’approche du Jour J.
Néanmoins, les Algériens se trouvant en ce moment sur place soutiennent qu’à aucun moment il n’ y a eu de bagarres ou même des insultes. “Ils n’oseront pas nous toucher parce que nous sommes pour eux des étrangers venus dépenser de l’argent. le tourisme est la principale rentrée d’argent du pays”, nous dira un “trabendiste” algérien rencontré du côté de la mosquée de sayidina-El-Hussein, qui précise : “en tout cas jusqu’au jour du match, parce qu’au stade, ils vont tous se transformer.”
C’est d’ailleurs ce que répètent à satiété les jeunes du Caire à leurs interlocuteurs algériens. “Vous êtes les bienvenus chez nous, mais n’essayez même pas de venir au stade parce que sur place on ne peut rien vous promettre, si ce n’est l’enfer.”
La langue officielle en Algérie est le… français !
Cependant, mis à part cette “connaissance” footballistique, qui sont les Algériens pour les Égyptiens ? Une question devant laquelle les réponses sont toutes
les mêmes : “Qui ne connaît pas les habitants du pays du million de martyrs !” Mais encore ! Là, l’Égyptien fait un bug. Du balbutiement à l’approximation, il montre à chaque fois sa méconnaissance totale du “pays frère” du Maghreb. Ainsi plusieurs d’entre eux sont persuadés que la première langue en Algérie est le… français. Si vous essayez de leur faire comprendre qu’ils sont dans le faux, ils sont même prêts à vous contredire : “Vous ne pouvez pas me contredire puisque j’ai moi-même rencontré plusieurs jeunes algériens qui venaient régulièrement au café dans lequel je travaillais et ils ne parlaient qu’en français sans aucun mot en arabe et en plus ils ne comprenaient pas ce que je leur disais !” affirme avec une assurance non dissimulée Wael, serveur dans un café au Zamalek.
Pour lui, c’est même une évidence : “vous avez été longtemps colonisés par les Français et qu’il y a eu beaucoup de mélanges entre les deux peuples.” L’autre argument qui vient appuyer leur “vérité” est la présence d’une majorité de Franco-Algériens dans les organismes et institutions français se trouvant en Égypte : “Il suffit d’aller au centre culturel français pour s’en convaincre !” Si vous leur parlez de l’histoire de l’Algérie, en passant par Massinissa et Juba II, sans oublier les Fatimides qu’ils connaissent pourtant “bien”, ils vous écoutent avec étonnement sans pour autant se remettre en cause.
Ces idées reçues se sont même amplifiées avec le grand tapage des chaînes de télévision privées. Ces dernières, à l’image des deux chaînes Dream ou encore Modern Sport, sont devenues de véritables manipulatrices d’opinion au pays des Pharaons. Les éliminatoires de la Coupe du monde du football ont été une véritable poule d’or pour les patrons de ces télés, qui font et défont l’actualité locale depuis plusieurs semaines.
Malgré les nombreuses critiques sur le contenu de leurs programmes, les dérapages anti-algériens continuent crescendo. Cependant, il ne faut pas oublier que de l’autre côté, une certaine presse algérienne nage dans les mêmes eaux troubles. Coupables, c’est une évidence qu’ils le sont. Reste à savoir s’ils seront condamnés à temps.
Avatar de l’utilisateur
Djazz
Super Moderateur
 
Messages: 12717
Inscription: 09 Mai 2007, 19:32
Localisation: ActuLand

Re: ALGERIE - EGYPTE

Messagepar Djazz » 09 Nov 2009, 10:36

Algérie-Egypte : vente des billets à partir de mardi à Alger


La première manche du match Algérie-Egypte du 14 novembre au Caire aura lieu mardi à Alger, avec le démarrage de la vente des 2.000 billets réservés aux Algériens. Cette vente aura lieu auprès de l'agence « Air Algérie » de l'avenue Pasteur à Alger, a indiqué le PDG de la compagnie aérienne nationale, Wahid Bouabdallah à l’APS. L’opération devrait attirer des milliers de personnes. « Les formalités d'octroi de visas peuvent être également remplies auprès des agences d'Air Algérie du fait des assurances reçues des autorités égyptiennes de délivrer ces visas à l'aéroport du Caire », a ajouté M. Bouabdallah.

Le prix d’un billet d’accès au Cairo stadium est fixé à plus 3700 dinars (50 dollars), a déclaré samedi 7 novembre l’ambassadeur d’Algérie au Caire, Abdelkader Hadjar, la chaîne I de la radio nationale. La liste des 2.000 supporters algériens qui assisteront à la confrontation algéro-égyptienne au Cairo stadium devra être transmise aux autorités égyptiennes, selon M. Hadjar. D’importantes mesures ont été prises par les autorités égyptiennes pour assurer la sécurité des supporters et joueurs algériens le jour du match.

TSA
Avatar de l’utilisateur
Djazz
Super Moderateur
 
Messages: 12717
Inscription: 09 Mai 2007, 19:32
Localisation: ActuLand

Re: ALGERIE - EGYPTE

Messagepar KAMEL16 » 09 Nov 2009, 11:15

L'avertissement de la F.I.F.A est parvenu au Caire en cas de dépassement, des envoyés spéciaux de la FIFA assisteront au match. Cheh! fikoum ya les pharaons!
KAMEL16
 
Messages: 2663
Inscription: 04 Jan 2009, 09:04

Re: ALGERIE - EGYPTE

Messagepar Djazz » 09 Nov 2009, 11:46

Exact Kamel :)

Texte intégral de la correspondance de la Fifa

«A moins de deux semaines de la dernière journée de la compétition préliminaire africaine pour la coupe du monde Fifa, Afrique du Sud 2010, nous avons été informés directement et par certains médias de tensions croissantes en amont de cette journée décisive. A cet égard, nous trouvons le moment opportun afin de vous rappeler que la Fifa veille de très près au bon déroulement de toutes activités articulées autour de cette ultime journée et nous réitérons ici notre vœu le plus ferme à ce que la compétition préliminaire pour la coupe du monde de la Fifa se termine comme elle a débuté, dans un esprit de fair-play et avec la collaboration nécessaire de toutes les parties. Veuillez donc noter que, dans ce contexte, la Fifa a décidé d’avancer l’arrivée de ses officiels au Caire pour le mercredi 11 novembre afin d’aider à faciliter la collaboration et le dialogue nécessaires pour un événement aussi important. En vous remerciant d’avance du bon accueil que vous ferez à la présente, veuillez croire, Messieurs, à l’expression de notre parfaite considération.»
Le SG de la Fifa Jérôme Valcke
Avatar de l’utilisateur
Djazz
Super Moderateur
 
Messages: 12717
Inscription: 09 Mai 2007, 19:32
Localisation: ActuLand

PrécédenteSuivante

Retourner vers Sport



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités