Manifestations d’El-Ayoun

Infos, scoops, téléphone arabe, toute l'actualité est ici

Manifestations d’El-Ayoun

Messagepar netsba » 29 Mai 2005, 02:45

Les manifestations, ayant secoué depuis mardi dernier la ville d’El-Ayoun, au Sahara occidental, et la répression “musclée� de la police marocaine, ont suscité, hier, de nombreuses réactions en Espagne.

Le collectif des écrivains espagnols acquis au droit du peuple sahraoui à l’autodétermination a ainsi dénoncé la “brutale répression menée par la police marocaine� contre les manifestants et appelé les Nations unies à “ne pas différer la solution du conflit� lequel “peut déboucher sur un dramatique bain de sang�.
“L’incapacité de la communauté internationale à imposer les dispositions dictées par les Nations unies, le refus entêté du Maroc à se conformer à la légalité internationale et la passivité du gouvernement espagnol poussent au désespoir des centaines de milliers de Sahraouis�, lit-on dans un communiqué de ce collectif repris par l’APS. Les signataires du document ont rappelé que les Sahraouis dans les territoires occupés et dans les camps de réfugiés réclament depuis près de 30 ans “une solution juste au conflit (du Sahara occidental) qui jouit du triste privilège d’être le dernier territoire au monde en attente de décolonisation�.
Face aux nouvelles “préoccupantes� en provenance des territoires occupés, ils appellent les organisations de défense des droits de l’Homme à être présentes dans les zones de conflit et à “s’intéresser au sort des blessés, détenus et disparus�, suite à la répression qui s’est abattue sur les manifestants. Le collectif a appelé, en outre, le gouvernement espagnol à aborder le problème du Sahara occidental en “assumant ses responsabilités historiques, celles que lui reconnaît la communauté internationale, en tant que pays responsable de la décolonisation du territoire�.
Pour sa part, le coordinateur de parti Izquierda unida (Gauche unie), Gaspar Llamazares, a imputé les évènements en cours au Sahara occidental à l’absence de règlement d’un conflit qui dure depuis de nombreuses années, estimant que les manifestations de ces derniers jours pourraient constituer les prémices d’une nouvelle “Intifadha� des Sahraouis.
M. Llamazares a souligné, à cet égard, que l’Union européenne et l’Espagne ont “un rôle important à jouer en faveur de la paix et de l’application des résolutions des Nations unies et du droit du peuple sahraoui à l’autodétermination�.
Le Parlement d’Aragon a annoncé, de son côté, qu’une délégation de députés de tous les partis politiques de cette communauté autonome espagnole effectuera du 29 au 31 mai une visite dans les camps de réfugiés sahraouis pour “s’enquérir des conditions de survie� dans ces camps. Le député socialiste, Carlos Tomas, estime, quant à lui, que le peuple sahraoui attend depuis de longues années l’application du plan de paix en dépit du fait, a-t-il dit, que la Maroc s’était engagé dans les années 80 à respecter ses dispositions. “Un référendum permettant aux Sahraouis de décider de leur destin� est la solution incontestable au conflit, a conclu M. Tomas.
Des rassemblements ont été, par ailleurs, organisés, hier, dans la région d’Andalousie, à l’appel d’associations locales, en faveur de l’autodétermination du peuple sahraoui et d’“un engagement plus actif de la communauté internationale� dans la résolution du conflit et contre les “violations des droits de l’Homme� dans les territoires occupés.
Sur le terrain, aucune information n’a fait état, hier, de la poursuite des manifestations à El-Ayoun, même si un important dispositif demeurait encore en place, tandis qu’à Rabat, un rassemblement d’étudiants sahraouis, organisé, vendredi, en signe de solidarité avec les manifestants d’El-Ayoun, a été violemment dispersé par la police, a rapporté l’AFP qui cite des sources concordantes.
En revanche, quelque 500 Sahraouis ont manifesté le même jour à Smara, 240 km à l’est d’El-Ayoun, sans incidents, selon les mêmes sources.
Les violences avaient commencé, mardi dernier, lorsque la police a dispersé une manifestation de Sahraouis qui protestaient contre le transfèrement d’un détenu sahraoui (Haddi Ahmed Mahmoud) de la prison d’El-Ayoun vers un centre de détention d’Aït Melloul, près d’Agadir (550 km au Nord). Ce transfèrement a été jugé “illégal et abusif�, d’autant que la famille du détenu politique n’en avait pas été informée.

F. L. / agences
Source : http://www.liberte-algerie.com/edit.php?id=39861
Avatar de l’utilisateur
netsba
Actunaute accro
 
Messages: 5085
Inscription: 11 Avr 2005, 01:59
Localisation: sba

Messagepar netsba » 29 Mai 2005, 02:46

puis ils vienne accuser les algeriens d'etre un pays qui veux la gerre :lol:
Avatar de l’utilisateur
netsba
Actunaute accro
 
Messages: 5085
Inscription: 11 Avr 2005, 01:59
Localisation: sba

Messagepar lucky2004 » 29 Mai 2005, 12:45

et bien qu'il essaye de faire la guerre ont verra qui gagnera!!! :twisted: :roll: :twisted:
Avatar de l’utilisateur
lucky2004
 
Messages: 320
Inscription: 15 Mai 2005, 14:04

Messagepar Algérien » 29 Mai 2005, 14:17

lucky2004 a écrit:et bien qu'il essaye de faire la guerre ont verra qui gagnera!!! :twisted: :roll: :twisted:


Qui gagneras à ton avis ???

Quand on dit Guerre, on dit Perte. Y a jamais un gagnant, que des perdants. Les seuls gagnants c'est les Spéctateurs qui ne font pas partie de la guerre, qui adorent les spéctacles.
Avatar de l’utilisateur
Algérien
Actunaute accro
 
Messages: 15713
Inscription: 27 Avr 2005, 22:20
Localisation: Bled Kikkèh.


Retourner vers Actualités



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité