Destination Algérie

Infos, scoops, téléphone arabe, toute l'actualité est ici

Destination Algérie

Messagepar ma_cameleon » 13 Mar 2006, 21:16

La Tribune (Algiers)

12 Mars 2006
Publié sur le web le 13 Mars 2006


Hassan Gherab


Si l'on s'accorde sur le fait que l'économie est un des indicateurs de bonne santé d'un pays, le défilé de chefs d'Etat et d'investisseurs serait, lui, l'indicateur de bonne santé de cette économie, ou pour le moins de sa situation prometteuse. Et l'Algérie est la scène d'un ballet qui en dit long sur l'intérêt porté aux marchés algériens.

Derniers exemples en date : la visite du chef d'Etat de la Russie, Vladimir Poutine, à Alger, la première d'un président russe dans la région nord-africaine, qui s'est soldée par l'effacement total de la dette, de 4,7 milliards de dollars US, de l'Algérie vis-à-vis de la Russie contre l'engagement de cette dernière à contracter des achats en biens et services pour un montant équivalent à celui de la dette. De plus, les deux pays, qui sont déjà liés par un accord de partenariat stratégique exclusif, ont signé une série d'accords et de contrats de coopération dans divers domaines d'activité (économique, commercial, scientifique, technique, institutionnel, militaire et énergétique notamment). Le président russe à peine parti, voilà qu'arrive le chef de l'Etat de la République de Corée, Roh Moo-Hyun, accompagné d'une délégation d'investisseurs. Au cours de cette visite d'Etat, également la première d'un président coréen, le Conseil des hommes d'affaires algéro-coréen se réunira e t une série d'accords de coopération seront signés dans différents domaines comme l'économie, le commerce ou la culture.

Comme pour la Russie, le niveau atteint par les relations liant l'Algérie et la République de Corée est qualifié de stratégique. «L'Algérie est devenue le cinquième partenaire commercial de la Corée en Afrique et les investissements d'hommes d'affaires coréens sont plus importants en Algérie qu'ailleurs» sur ce continent, a révélé à ce propos le président coréen qui a affirmé que «plusieurs entreprises coréennes considèrent que le marché algérien est prometteur» et constitue un «objectif» pour les investisseurs.

Ces visites de chefs d'Etat, de leurs représentants ou des délégations d'hommes d'affaires, et, surtout, les différents accords signés sont une preuve indéniable des potentialités d'exploitation et des opportunités d'investissement qu'offre l'Algérie et de la place que, désormais, elle occupe -qu'elle a reconquise- dans le concert des nations, comme se plaisent à le dire les politiques. Mais potentialité et opportunité sont des termes qui désignent l'hypothétique et le conditionnel. Or, de la formulation à la concrétisation, il y a tout un attirail de dispositions et de conditions qui doivent être mises en place pour inciter les investisseurs étrangers à venir, non pour commercer mais pour produire en Algérie. Il est vrai que les réformes ont généré de nombreuses mesures incitatives qui sont déjà effectives, mais il reste encore à faire, dans le secteur bancaire essentiellement. Et en investissement, la faiblesse d'un maillon suffit à refroidir les ardeurs de l'investisseur l e plus entreprenant.
Avatar de l’utilisateur
ma_cameleon
 
Messages: 4772
Inscription: 27 Avr 2005, 19:51
Localisation: pas tres loin

Messagepar rafikoman » 13 Mar 2006, 22:15

toujours des visites mais trés peu d'IDE malheureusement.
Avatar de l’utilisateur
rafikoman
Actunaute accro
 
Messages: 1434
Inscription: 22 Mai 2005, 14:53
Localisation: Chlef

Messagepar El Wahrani » 14 Mar 2006, 19:41

c'est vrai beaucoup de visite, beaucoup de commerce mais pas de production dans le pays. il faut que ce soit donnant donnant
El Wahrani
 
Messages: 943
Inscription: 22 Déc 2005, 18:52


Retourner vers Actualités



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron