Bezzzef: y'en a marre

Faites nous juste l'économie des longs débats

Bezzzef: y'en a marre

Messagepar finnisher » 01 Mai 2010, 10:52

http://www.dailymotion.com/video/xd3axc ... ent-a_news

Libérons l’ENTV !
OPINION*
Nous célébrons ce 3 mai la journée internationale de la liberté de la presse. Force est de constater à cette occasion le recul effrayant accusé dans notre pays sur le plan des libertés en général, et de la liberté de la presse en particulier. La censure sévit dans tous les secteurs de l’expression. La liberté de ton prêtée à la presse écrite, et qui a toujours servi de vitrine au régime pour jouer la comédie de la démocratie, se trouve aujourd’hui considérablement rétrécie et soumise à un musèlement sans précédent.

Mais c’est surtout au niveau de la presse audiovisuelle que la profession journalistique est le plus persécutée. Plus que la voix de son maître, l’ENTV est l’organe central du régime. C’est une effroyable machine de propagande au service de Bouteflika qui s’est érigé en « rédacteur en chef » attitré de tous les médias publics. Le JT de l’Unique passe pour être l’un des plus « brejnéviens » de la planète.

C’est un anachronisme pour le moins stupéfiant à l’heure de l’explosion des bouquets satellites et de l’offre audiovisuelle. L’Algérie, convient-il de le souligner, est l’un des pays les plus fermés dans ce domaine, portant ainsi atteinte à un droit des plus précieux qui est le droit à l’information. Le pouvoir justifie le verrouillage du champ audiovisuel par le peu de « maturité du peuple algérien » face à un tel média. Il est vrai que la critique est nocive au système…

Aussi, l’ENTV, média « très » lourd et vieillissant terriblement aseptisé par la censure et la langue de
bois, se complait dans un rôle peu glorieux, elle qui passe son temps à mentir aux Algériens avec l’argent du contribuable. Le JT s’évertue à longueur de panégyriques et de superlatifs à louer l’action du gouvernement et à faire l’étalage de l’agenda présidentiel en imposant un black-out hermétique à tout ce qui agite la société, en faisant l’impasse sur les affaires de corruption, sur les scandales qui secouent le régime, sur les atteintes récurrentes aux libertés et aux droits humains, sur les dégâts sociaux de la politique économique d’Ouyahia, sur Diar Echems qui est juste en face, sur les mouvements sociaux, sur les grèves des enseignants, sur les activités de l’opposition démocratique, et sur tout ce qui est susceptible de troubler la tranquillité factice du sérail. Et quand notre chère « Unique » daigne « prêter l’oreille au Réel, c’est pour aussitôt le déformer et le rendre lisse.

A l’occasion donc de cette journée fort symbolique au point de vue de la lutte pour les libertés, nous, collectif de citoyens portés par les idéaux démocratiques pour lesquels avait âprement combattu sa vie durant la défunte Baya Gacemi, grande journaliste digne qui vient de nous quitter, invitons les Algériennes et les Algériens à se mobiliser pour exiger l’ouverture du champ audiovisuel aux initiatives libres, lever le contrôle sur les médias publics, libérer l’image et le son et rendre la télévision algérienne aux Algériens de façon à ce qu’elle puisse remplir une vraie mission de service public. Il est temps également de permettre aux Algériens de créer des chaînes alternatives qui sauront mieux les représenter et refléter la réalité politique et sociale de notre pays.


Nous appelons à un rassemblement citoyen pacifique devant le siège de la télévision le lundi 3 mai à partir de 11 heures.

Tous unis contre la censure !

Pour un vrai service public des médias publics !


Alger le 29 avril 2010


*Premiers signataires :
Hakim Addad Kader
Farès Affak
Mustapha Benfodil
Adlène Meddi
Chawki Amari
Avatar de l’utilisateur
finnisher
 
Messages: 2474
Inscription: 04 Aoû 2007, 16:04
Localisation: Fi Darna

Re: Bezzzef: y'en a marre

Messagepar finnisher » 01 Mai 2010, 10:55

«Bezzzef!» est né, vive Bezzzef!
03 Novembre 2009 Par Pierre Puchot Pour Mediapart, l'écrivain et journaliste algérien Mustapha Benfodil explique les motifs qui l'ont poussé à créer «Bezzef!» (Assez!), collectif d'auteurs et de citoyens (dont on peut découvrir les premières images ici sur Bezzzeftv) récemment formé en octobre pour dire «y'en a marre» au pouvoir algérien.





Mustapha Benfodil, Adlène Meddi et Chawki Amari«Avec mes amis écrivains Kamel Daoud, Chawki Amari et Adlène Meddi, nous avons lancé, le 30 octobre dernier, à Alger, un groupe « d'agit'auteurs » (comme je les appelle, sobriquet qui ne plaît pas trop à mon pote Chawki) que nous avons baptisé « Bezzzef ! », « c'est Trop », « Y en a marre », « ça suffit ! ». Le mot signifie également « beaucoup », « nombreux », « multitude ». Ce qui donne : nous sommes nombreux à dire c'est trop ! A penser qu'il y en a marre. Marre de la situation politique, sociale, morale, qui prévaut actuellement en Algérie, pays tenaillé par le Système Bouteflika, par l'appareil tentaculaire de sécurité dirigé par le général-major Toufik, et aussi, par la police matraqueuse de Zerhouni, le ministre de l'intérieur. Contre donc cet auguste triumvir, le trio BTZ, nous opposons notre « chahut de gamins » pour détourner la formule d'un haut responsable qui avait qualifié par ces mots le soulèvement populaire d'Octobre 1988. Notre action inaugurale a choisi la date hautement symbolique du 1er novembre, et pour théâtre, le Salon international du livre d'Alger que nous avons rebaptisé « le salon international de la censure ». Nous l'avons copieusement chahuté à coups de « bezzzef hogra » (trop d'injustice !) et « Khalida Démission ! » (Mme Khalida Toumi est notre ministre de la culture). En même temps, nous avons donné quelques « lectures sauvages » autour de textes de Kateb Yacine, le poète insurgé disparu il y a 20 ans. Nous avons également exhibé, lu, gueulé, quelques titres interdits dont « Poutakhine », le roman frappé d'imprimatur de Mehdi El Djazaïri ou encore « Les geôles d'Alger » de Mohamed Benchicou. Le groupe Bezzzef s'élargit de jour en jour. Pour autant, il ne compte guère se bureaucratiser, encore moins se fossiliser en parti politique. Nous n'avons pas, à vrai dire, de grosse prétention. Nous voulons rester un réseau d'actions éphémères (spectaculaires ?). C'est peut-être une marotte d'adolescents romantiques, utopistes, qui s'obstinent à croire que, malgré tout, le changement est possible en Algérie. Quoi qu'il en soit, nous entendons simplement fédérer nos colères impuissantes et solitaires et les capitaliser dans un seul cri : BEZZZEF !



Alors, au chapitre actions futures, je ne peux pas m'avancer sans consulter les membres fondateurs mais aussi les quelques 900 membres qui ont adhéré au groupe sur facebook. Cela dit, j'ai lancé une proposition qui consiste à envisager une action devant le siège de l'ENTV : l'entreprise nationale de télévision (Entreprise nationale de Travestissement de la Vérité plutôt), notre chaîne unique et préhistorique qui détient le monopole de l'image et du son à l'ère du multimédia, des hypermédia et des bouquets satellites. Je vois cette action avec un brin d'humour, un ingrédient qui manque cruellement à notre chaîne stalinienne. On attend les premières réactions, les propositions des uns et des autres...Sinon, concernant notre noyau dur, nous avons évoqué aussi l'idée d'écrire un manifeste. Sorte de nouvelle Constitution pour dire c'est quoi être Algérien aujourd'hui ? Et de quelle Algérie nous rêvons. On planche également sur l'idée d'un salon « Off ». Sorte de salon des « Refusés » dédié à tous les livres censurés et les manuscrits rejetés. Il nous a paru utile aussi de créer un prix littéraire qui obéirait à d'autres critères que l'allégeance aux puissants du moment et la promotion d'une littérature de soumission. Par ironie, nous avons lancé un prix dénommé « Prix Fawzi », dans une allusion assassine à un colonel des services secrets militaires (le DRS) qui a la fâcheuse manie de se mêler des prix littéraires en vigueur.

Voilà un peu ce que nous avons sur le FEU et Vivent les marmites populaires!»

Mustapha Benfodil, auteur et journaliste à El Watan.


http://www.mediapart.fr/club/blog/pierr ... ve-bezzzef
Avatar de l’utilisateur
finnisher
 
Messages: 2474
Inscription: 04 Aoû 2007, 16:04
Localisation: Fi Darna

Re: Bezzzef: y'en a marre

Messagepar finnisher » 01 Mai 2010, 11:25

Avatar de l’utilisateur
finnisher
 
Messages: 2474
Inscription: 04 Aoû 2007, 16:04
Localisation: Fi Darna

Re: Bezzzef: y'en a marre

Messagepar Mériem » 01 Mai 2010, 11:54

Bonjour finnisher en visualisant la vidéo , j'n'arrive pas à avoir le son . Est-ce normal ?
Mériem
 
Messages: 424
Inscription: 25 Mar 2008, 17:46

Re: Bezzzef: y'en a marre

Messagepar dziri » 01 Mai 2010, 11:54

La presse ainsi que la télévision c'est le troisième pouvoir , je remarque que à chaque putch ou coup d'état celle çi est la cible privilégiée des insurgés.
Avatar de l’utilisateur
dziri
 
Messages: 9082
Inscription: 04 Nov 2007, 12:54
Localisation: BXL

Re: Bezzzef: y'en a marre

Messagepar finnisher » 01 Mai 2010, 17:13

Mériem a écrit:Bonjour finnisher en visualisant la vidéo , j'n'arrive pas à avoir le son . Est-ce normal ?

Non c'est pas normal, le son il y est dans toute les vidéos que j'ai poster
Avatar de l’utilisateur
finnisher
 
Messages: 2474
Inscription: 04 Aoû 2007, 16:04
Localisation: Fi Darna

Re: Bezzzef: y'en a marre

Messagepar finnisher » 03 Mai 2010, 14:41

Trois journalistes arrêtés à Alger à l'occasion d'un rassemblement pour l'ouverture de l'audiovisuel
Sonia Lyes
Les journalistes Adlène Meddi, Mustafa Benfodil (El Watan) et Said Khatibi (El Khabar) ainsi le responsable du Rassemblement action jeunesse (RAJ), Hakim Addad, ont été embarqués ce lundi en fin de matinée par la police après leur tentative de tenir un rassemblement devant le siège de la télévision nationale à Alger, a appris TSA auprès de témoins.Selon ces sources, ces manifestants ont été arrêtés alors qu’ils distribuaient un tract appelant les citoyens à œuvrer à l’ouverture de l’audiovisuel. Les trois journalistes arrêtés sont retenus au commissariat de police de l'arrondissement, a confirmé l'un des organisateurs à TSA.

L'idée de ce rassemblement avait été lancé via les réseaux sociaux sur Internet et un dispositif sécuritaire avait été déployé dès les premières heures de la matinée aux alentours du bâtiment de la télévision. « Les deux journalistes et le responsable de RAJ ont été embarqués alors qu’ils attendaient l’arrivée des manifestants », selon ces sources.

Intervenant à la radio peu de temps auparavant, le secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre chargé de la communication a exclu la perspective de l’ouverture de l’audiovisuel dans l’immédiat. « Aujourd’hui, la priorité est accordée à l’amélioration des chaînes nationales actuelles et au soutien des producteurs nationaux », a-t-il affirmé. «L’ouverture doit être le résultat d’une maturation qui tient compte de l’évolution et de la mise à niveau de l’audiovisuel algérien ainsi que du processus de numérisation », a-t-il ajouté.

http://www.tsa-algerie.com/politique/tr ... 10546.html
Avatar de l’utilisateur
finnisher
 
Messages: 2474
Inscription: 04 Aoû 2007, 16:04
Localisation: Fi Darna

Re: Bezzzef: y'en a marre

Messagepar dziri » 03 Mai 2010, 15:02

Ce secrétaire d'état feint de dire que nous vivons dans un pays ou l'état d'urgence, instauré le 9 février 1992 en Algérie pour un an, fut reconduit l'année suivante pour une durée indéterminée. A ce jour, il n'a jamais été levé.


:angry:
Avatar de l’utilisateur
dziri
 
Messages: 9082
Inscription: 04 Nov 2007, 12:54
Localisation: BXL


Retourner vers Politique et Economie



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron