L'interminable feuilleton algérien d'«Orangina»

Faites nous juste l'économie des longs débats

L'interminable feuilleton algérien d'«Orangina»

Messagepar Djazz » 15 Juin 2010, 07:50

L'interminable feuilleton algérien d'«Orangina»




par Ali Bouazid
Le Quotidien d'Oran

L'exploitation exclusive en Algérie de la marque «Orangina» est revendiquée par Djgaguen Maâmar, directeur des établissements BGAO, par l'embouteilleur «Frères Zaâf» et la Compagnie Française des Produits Orangina (CFPO). L'affaire est devant les tribunaux algériens depuis des années. De procédure en procédure, pour le moment, elle a débouché sur une solution de compromis, à savoir l'exploitation commune de la marque par les deux parties en conflit.

Les frères Zaâf, embouteilleurs exploitants autorisés par «Orangina Schweppes» sont partie prenante dans les procédures judiciaires relatives à l'exploitation de cette marque de limonade «héritée de la colonisation», face à Maâmar Djguaguen des établissements BGAO. On ne compte plus les procès dans cette affaire. Le dernier date de la fin mai. La chambre commerciale de la Cour de Blida a autorisé l'exploitation de la marque «Orangina» par les deux producteurs, en Algérie. Les magistrats de Blida ont repris le dossier après que la Cour suprême eut annulé, le 6 mai 2009, deux décisions contradictoires et renvoyé l'affaire à cette Cour constituée par d'autres magistrats. Celle-ci devait trancher par rapport à deux décisions contradictoires rendues, en mars 2004, par les Cours d'Alger et de Blida. La décision de la Cour d'Alger annulait tous les dépôts de marque de la CFPO au niveau de l'Institut national de la propriété industrielle en Algérie, tandis que la Cour de Blida prononçait l'exploitation commune de la marque en Algérie. La CFPO a interjeté appel au niveau de la Chambre commerciale près la Cour suprême qui a renvoyé, le 6 mai 2009, l'affaire à la Cour de Blida. Presque une année plus tard, la décision de cette Cour est tombée, il y a quelques jours. En attendant la publication du jugement, on sait qu'elle a coupé la poire en deux, puisqu'elle s'est prononcée, encore une fois, pour l'exploitation commune de la marque en Algérie par les deux producteurs, à savoir: Maâmar Djgaguen et CFPO. D'après des avocats, les magistrats n'auraient pas fait grief à CFPO pour le non renouvellement de l'inscription de la marque à l'INAPI, en retenant à décharge le «caractère exceptionnel du défaut de renouvellement», tous les vingt ans. A présent, on s'attend à ce que l'un des deux parties saisisse la Cour suprême, à nouveau, prolongeant ainsi ce feuilleton «Orangina».
Suite
http://www.lequotidien-oran.com/index.php?news=5139580
Avatar de l’utilisateur
Djazz
Super Moderateur
 
Messages: 12717
Inscription: 09 Mai 2007, 19:32
Localisation: ActuLand

Re: L'interminable feuilleton algérien d'«Orangina»

Messagepar yangtse » 15 Juin 2010, 14:56

orangina,pour ceux ki ne connaissent pas l'origine,est une marke née le siecle passé à boufarik par un couple de pieds noirs.
Avatar de l’utilisateur
yangtse
 
Messages: 1181
Inscription: 03 Jan 2009, 20:38


Retourner vers Politique et Economie



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités