JEÛNE DES PERSONNES MALADES

Spiritualité et méditation dans le respect et la tolérance

JEÛNE DES PERSONNES MALADES

Messagepar Djazz » 10 Aoû 2010, 07:23

Ould Abbès et Ghoulamallah accordent leurs violons




Comment convaincre les personnes âgées ou souffrant de maladies chroniques de ne pas jeûner ou de ne pas interrompre leur traitement pendant le Ramadan ? Le ministère de la Santé et celui des Affaires religieuses lancent une campagne de sensibilisation. Ils demandent aux personnes malades de se conformer aux prescriptions du corps médical et aux imams de véhiculer un message plus tolérant.
Nawal Imès - Alger (Le Soir) - Chaque année, ils sont des milliers à être confrontés à un dilemme. Malades chroniques ou personnes âgées, ils sont pris en tenaille entre leur désir d’accomplir leur devoir religieux et les recommandations de leurs médecins. L’expérience ayant démontré qu’en dépit de l’avis défavorable du médecin, les malades se référaient en dernier lieu à l’imam, les ministères de la Santé et celui des Affaires religieuses se tournent vers ces derniers pour leur demander d’abonder dans le même sens que les médecins. Le Ramadan intervenant en plein été, les journées de jeûne seront longues et donc comportant davantage de risques pour les personnes malades ou fragiles. C’est à ceux-là que s’adresse la campagne initiée par les deux ministères. Il leur est demandé de ne pas mettre en danger leur vie en jeûnant ou interrompant un traitement. Si l’avis du médecin est primordial, les imams ont été instruits hier afin qu’ils soient à l’écoute des personnes leur demandant conseils. Il leur est clairement demandé de dire aux personnes sollicitant un avis religieux qu’elles doivent se conformer à l’avis médical et ne pas s’exposer à des risques qui sont parfois mortels.
Avatar de l’utilisateur
Djazz
Super Moderateur
 
Messages: 12717
Inscription: 09 Mai 2007, 19:32
Localisation: ActuLand

Re: JEÛNE DES PERSONNES MALADES

Messagepar Djazz » 10 Aoû 2010, 07:27

Image

Emirats : les ouvriers exemptés de jeûne en cas de canicule





Les ouvriers exposés à des températures et à des taux d'humidité élevés peuvent rompre le jeûne s'ils ne supportent pas la canicule du mois d'août, selon une fatwa publiée, hier, dimanche, sur le site internet de l'Autorité générale des affaires et des biens islamiques du pays. Mais ce texte précise que les personnes concernées doivent commencer la journée en jeûnant et ne rompre le jeûne que lorsqu'elles se rendent compte qu'il leur est impossible de continuer à travailler. La fatwa a été prononcée à la demande d'un employé d'une plateforme pétrolière qui disait craindre pour sa santé s'il observait le ramadan, indiquant qu'il travaillait dans des températures et des taux d'humidité extrêmes. Les températures dépassent en général les 40 degrés en août dans cet Etat désertique du Golfe. La déshydratation et le coup de chaleur sont les principaux risques encourus par ceux qui jeûnent dans des zones où les températures sont très élevées, selon un médecin. «Si on ne boit pas, on est très exposé.» Les personnes travaillant à l'extérieur, comme les ouvriers du bâtiment, et les personnes souffrant de diabète ou de maladies cardiaques, sont plus particulièrement considérées comme étant à risques si elles jeûnent sous de fortes températures. «Le principal signe avant-coureur du danger est le vertige», a-t-il ajouté.

InFoSoir
Avatar de l’utilisateur
Djazz
Super Moderateur
 
Messages: 12717
Inscription: 09 Mai 2007, 19:32
Localisation: ActuLand


Retourner vers Religions, Idéologies et Philosophie



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité