L’Algérien est réduit à un simple tube digestif

Faites nous juste l'économie des longs débats

L’Algérien est réduit à un simple tube digestif

Messagepar dziri » 10 Jan 2011, 15:36

Comme il fallait s'y attendre, le gouvernement a avancé des mesurettes censées remettre les choses dans la normale. Comme je l'ai écrit dans un article précedent, le gouvernement ne semble pas prêt à s'attaquer au vrai problème du pays. Son seul objectif est de maintenir le statu quo en de tuer dans l'oeuf toute tentative qui remettrait en question l'équilibre du pouvoir et ses privilèges ainsi que ceux de sa clientèle.

Bien au contraire, et ce qui d'autant plus choquant, certaines de cess mesures sont des concessions aux barons de l'importation et de l'économie de bazar. Selon le RCD qui a qualifié d"incohérentes" et "choquantes" les mesures prises par le gouvernement pour réduire les prix de produits alimentaires de base, l'exonération de l'IBS n'aura aucun effet sur la baisse des prix puisqu'elle concerne un prélèvement annuel sur le chiffre d'affaires. Cette disposition ne profitera qu'àux producteurs et/ou aux distributeur.
Avatar de l’utilisateur
dziri
 
Messages: 9082
Inscription: 04 Nov 2007, 12:54
Localisation: BXL

Re: L’Algérien est réduit à un simple tube digestif

Messagepar MrMean » 10 Jan 2011, 16:19

Bien vu, le statu quo ne fait que profiter au pouvoir et la Mafia qui l'entoure, et ce depuis 62. Comme dirait l'autre: Pourquoi changer une equipe qui gagne?:)
Le malheur est que faut il faire pour eduquer le peuple qui sombre de plus dans en plus dans l'ignorance?
MrMean
 
Messages: 141
Inscription: 24 Déc 2010, 12:09

Re: L’Algérien est réduit à un simple tube digestif

Messagepar Aquarelle » 10 Jan 2011, 20:29

C'est un geste, que l'on fait pour un chien prêt à vous sauter dessus en lui jetant un morceau de viande 'il s'en empare et s'en va le dévorer tranquillement ailleurs ! (le gouvernement a eu là une attitude lumineuse !) Quelle insulte...
Aquarelle
 
Messages: 150
Inscription: 11 Juin 2007, 22:32
Localisation: Alger

Re: L’Algérien est réduit à un simple tube digestif

Messagepar MrMean » 11 Jan 2011, 00:53

ou pour une chienne;) Je me fais politiquement correcte.
MrMean
 
Messages: 141
Inscription: 24 Déc 2010, 12:09

Re: L’Algérien est réduit à un simple tube digestif

Messagepar dziri » 12 Jan 2011, 11:24

Dizaines de morts en Tunisie, la rébellion atteint Tunis
12.01.11 - 07:41
La Tunisie est toujours en proie à de violentes émeutes. Cette fois, la contestation a gagné la capitale. Cette nuit a été émaillée de manifestations violentes dans les faubourgs de Tunis. Voici le récit de notre envoyé spécial en Tunisie.

Les jeunes Tunisiens qui manifestent contre le pouvoir n'ont pas baissé les bras. Dans un nombre croissant de villes, ils continuent de défier la police et ceci malgré les promesses d'emplois faites, lundi par le président Ben Ali, soucieux de dédramatiser la tension.

Le bilan des derniers incidents reste très difficile à évaluer mais il se compterait par dizaines de morts. Le pays est sous le choc ; des corps ont été déposés dans les morgues, porteurs de graves blessures à la tête, un élément qui accrédite la thèse au recours à des tireurs expérimentés.

La répression est maintenant plus brutale mais s'est aussi étendue. Mardi, des incidents ont éclaté hors de la région centrale du pays, économiquement désavantagée, pour toucher les régions côtières, nord du pays, y compris. La capitale, Tunis, n'échappe pas à la montée de la tension. Cette nuit, des incidents violents ont touché deux cités à la périphérie de la ville : bus incendiés, voitures retournées, vitrines de banques détruites, des scènes habituelles d'émeutes que l'on pouvait voir cette nuit au nord de Tunis.

Pour essayer de freiner cette violence, les autorités ont notamment fait suspendre cours et examens, après l'apparition de troubles dans les écoles et universités. Ici aussi, la police a été lancée sur les traces de fauteurs de troubles.




Willy Vandervorst depuis Tunis

Crédit photo : AFP
Avatar de l’utilisateur
dziri
 
Messages: 9082
Inscription: 04 Nov 2007, 12:54
Localisation: BXL

Re: L’Algérien est réduit à un simple tube digestif

Messagepar dziri » 12 Jan 2011, 11:42

Quel malsain silence que ce silence de Bouteflika, diriez-vous ! Quelle insoutenable aphonie que cette aphonie soudaine du Premier ministre ! Mais c’est que, voyez-vous, pour parler au nom d’un Etat, en sus de devoir être hommes d’Etat, il faut d’abord que cet Etat existe. Or, il a suffi d’enfants qui se mutinent afin de racheter le déshonneur dans lequel nous vivons, pour qu’il se confirme qu’en guise d’Etat, l’Algérie est dirigée par des bandes, seulement des bandes, un peu gangs, un peu familles, un peu tribus, des groupes de parrains qui se tiennent mutuellement en respect, le couteau entre les dents, chacun parlant pour soi, seulement pour soi, la tribu Bouteflika décidée de mettre en cause la tribu Tartempion, certaine que tout cela, ces émeutes roturières, ce n’est rien d’autre que vile chouannerie suscitée par le gang d’en face, et qui le dit ! Entendez donc Belkhadem hurler sur les toits de la République, au complot contre Bouteflika ! C’est le boutefeu qui aboie ! Et qui aboie au nom du FIS et de cette ligue de parrains, à qui seul importe le maintien au pouvoir et qui n’a jamais pu croire profondément que les affaires du peuple fussent choses sérieuses.
Avatar de l’utilisateur
dziri
 
Messages: 9082
Inscription: 04 Nov 2007, 12:54
Localisation: BXL

Re: L’Algérien est réduit à un simple tube digestif

Messagepar MrMean » 12 Jan 2011, 15:52

Hier, j'ai vu une momie au JT de canal algérie assise a côté du ministre canadien des AE...
MrMean
 
Messages: 141
Inscription: 24 Déc 2010, 12:09

Re: L’Algérien est réduit à un simple tube digestif

Messagepar Aquarelle » 12 Jan 2011, 19:57

Un jeune en colère: «je ne suis pas sorti pour l’huile et le sucre !»
Merouane Korso , Maghreb Emergent, 10 Janvier 2011
___________________________________________________________________________________
Les clameurs des jeunes qui sont sortis un peu partout en Algérie pour crier leur « ras le bol » devant une vie sans lendemains s’estompent progressivement. A Tazmalt, en Kabylie, ou à Bab el Oued à Alger, comme à Chteibo à Oran, il y a eu de la « casse », du pillage. Le gouvernement a répondu en faisant baisser le prix du sucre et de l’huile. Cela ne réduit pas la colère de Kheirredine, un jeune manifestant qui prend de revers la lecture officielle des évènements.

Le Show Room de Renault à Bab El Oued, complètement calciné, donne une idée de la violence de l’attaque de centaines de jeunes qui, dans la soirée de jeudi dernier, avaient pris possession de ce quartier de plus d’un million d’habitants. Le mouvement de révolte, parti dans la matinée de jeudi d’Oran s’est propagé, vendredi et samedi dans toutes les grandes et moyennes villes du pays, y compris celle du sud comme Ouargla et Béchar, puis les villages et quelques douars isolés, comme celui de Magtaa Kheira, près de Koléa.

Même le site de Hassi R’mel né autour de l’activité gazière a eu droit à sa nuit bleue. Mais pourquoi donc cette irruption de colère ? Le gouvernement a répondu sur le terrain du prix des produits de base ; l’huile et le sucre en particulier. Des jeunes qui ont participé aux heurts avec la police reprennent la parole avec le retour au calme. L’un d’eux, Kheiredine, étudiant en sciences politiques, proche des émeutiers parle pour ses amis : « Les jeunes sont sortis manifester leur colère contre leur mal vie, des perspectives d’avenir inexistantes, la hogra. Ils ne sont pas sortis pour protester contre la cherté de la vie, encore moins contre la hausse du sucre et de l’huile. Ils sont pour la plupart chômeurs, et vivent aux crochets de leurs parents, ils ne peuvent avoir un bon jugement de la situation économique du pays ». Kheirredine, qui est partisan de la poursuite de ces manifestations ajoute : « les jeunes protestent contre leurs mauvaises conditions de vie, le chômage, le népotisme et la Hogra. Comment trouver du travail dans ce pays si on n’a pas des connaissances bien placées ».

Pour ce jeune étudiant en 2é année « Sciences PO », »sortir dans la rue, et casser est le seul moyen d’expression que le pouvoir entend’’. ‘’Si tu marches, si tu défiles, on te tire dessus, on te matraque, on ne t’entendra jamais. Le pouvoir est comme çà, partout. Il n’entend que les clameurs de la rue’’. Emporté par sa colère, il lance encore, presque avec jubilation : ‘’regardez les manifestants des vieilles cités délabrées qui ont bloqué des routes et brûlé des pneus : ils ont tous été logés, leurs revendications entendues’’. Le résultat est là, pour lui « dans ce pays, il faut sortir dans la rue pour se faire entendre ». Et puis, « c’est pareil dans tous les pays arabes et maghrébins : les pouvoirs locaux n’entendent jamais les bruissements de la rue, ses clameurs oui !’’
Quant aux mesures prises par le gouvernement pour stopper la hausse des prix des produits incriminés (officiellement) par ces manifestants, elles ne profitent « qu’à leurs parents. Pour eux, la situation ne change pas ».
___________________________________________________________________________________

La volonté de donner satisfaction (!) au peuple, était plutôt de faire taire les ventres affamés,c(était ce que j'avais compris au départ.
Hélas, c'est abominable, quand on pense que cela n'est pas le seul problème dont souffre le citoyen algérien. Les dirigeants nous ont pris pour des affamés !

Au stade où sont arrivés les choses (les évènements) on pourrait presque croire que cela a été juste un feu de paille pour le gouvernement qui a vite solutionné le problème de la hausse du prix des denrées !
Aquarelle
 
Messages: 150
Inscription: 11 Juin 2007, 22:32
Localisation: Alger


Retourner vers Politique et Economie



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités