Situation en Tunisie : quelles conséquences pour l’Algérie ?

Faites nous juste l'économie des longs débats

Situation en Tunisie : quelles conséquences pour l’Algérie ?

Messagepar Djazz » 15 Jan 2011, 13:38

Comment les événements en Tunisie vont influencer les choses en Algérie

La coïncidence est troublante. En 1987, un mois avant de défaire le président Bourguiba, Zine El Abidine Ben Ali avait effectué une visite inhabituellement longue à Alger. Le 12 décembre dernier, le ministre tunisien de la Défense, Ridah Grira, arrivait à Alger pour une visite de 5 jours. Durant son séjour en Algérie, M. Grira a été reçu comme un chef d’Etat. Il s’est surtout longuement entretenu avec les hauts responsables de l’armée algérienne, y compris ceux du DRS.

Car même si la rue tunisienne a joué un rôle majeur dans le départ du président, il s’agit bien d’un coup d’Etat mené par l’armée. Elle a d’abord observé une surprenante neutralité en refusant d’intervenir contre les émeutiers. Quand la situation s’est dégradée ces derniers jours, elle a pris les choses en main. Comme l’armée algérienne en 1992 avec Chadli, les militaires tunisiens ont destitué Ben Ali en douceur, sans donner l’impression d’avoir joué un tel rôle.

L’Algérie a-t-elle donné son aval à l’armée tunisienne pour évincer Ben Ali ? Il est difficile de le savoir mais une chose est sûre : l’évolution de la situation actuelle en Tunisie va impacter fortement les rapports de force au sommet de l’Etat algérien. Elle sera aussi déterminante pour l’avenir de la démocratie en Algérie.

Si l’armée tunisienne parvient à gérer la transition dans de bonnes conditions, le rôle des militaires algériens se retrouvera renforcé. L’armée algérienne pourrait se retrouver alors dans le rôle de garante d’une probable future transition démocratique en douceur en Algérie, selon un scénario qui pourrait ressembler à celui de la Tunisie. Les militaires algériens ont déjà eu à endosser ce rôle en 1992. Mais la transition a mal été gérée, débouchant sur une fermeture du champ politique. Certes, ils avaient l’excuse du terrorisme qui a suivi ce coup de force. Un « joker » qu’ils ne pourront pas utiliser une seconde fois.

Si la transition en Tunisie échoue et que le pays sombre dans la violence ou qu’un islamiste arrive au pouvoir à l’issue de l’élection présidentielle qui devrait se tenir dans 60 jours, l’effet risque d’être désastreux pour l’Algérie. La conséquence pourrait en être un renforcement de la cohésion au sommet du pouvoir, entre militaires et civils, ce qui éloignerait la perspective d’une ouverture démocratique pour le pays. Tous les mouvements de protestation seraient alors durement réprimés. Cette fois, l’excuse ne serait plus l’islamisme comme dans les années 1990 mais la « situation chaotique » chez le voisin tunisien. Une partie de l’avenir de la démocratie en Algérie se joue actuellement en Tunisie.

Samir Allam
TSA
Avatar de l’utilisateur
Djazz
Super Moderateur
 
Messages: 12717
Inscription: 09 Mai 2007, 19:32
Localisation: ActuLand

Re: Situation en Tunisie : quelles conséquences pour l’Algérie ?

Messagepar bouzeux » 15 Jan 2011, 18:26

Si la Tunisie échappe aux islamistes (qui doivent déjà se frotter la barbe), Bouteflika sera obligé de lâcher du mou sur les libertés voir de démissionner gentillement pour ne pas risquer le sort de Ben Ali (lui et la mafia militaro-politique).
Si le peuple descend dans la rue, il y aura un général qui refusera de faire tirer dans le tas (comme en Tunisie), car l'armée c'est le peuple.
Pour les révolutions, il faut un peuple éduqué, ce que notre pouvoir en place fait tout pour l'empêcher. Les Iraniens sont éduqués et eux se débarrasseront bientôt des islamistes.

[ Post made via Mobile Device ] Image
bouzeux
 
Messages: 665
Inscription: 23 Nov 2010, 20:54

Re: Situation en Tunisie : quelles conséquences pour l’Algérie ?

Messagepar Tounsia2010 » 16 Jan 2011, 14:19

Nous sommes à la fois inquiets et contents. Mais nous espérons que le pays ne basculera pas du coté de l'intégrisme car le peuple tunisien est très ouvert. Gardons l'optimisme!
Nous continuons notre révolution et souhaitons que tous les pays du Maghreb fassent de même, tous les autres dirigeants ont si peur des peuples maintenant...
Avatar de l’utilisateur
Tounsia2010
 
Messages: 209
Inscription: 08 Avr 2010, 13:01


Retourner vers Politique et Economie



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités