Quelles démocraties ?

Faites nous juste l'économie des longs débats

Quelles démocraties ?

Messagepar dziri » 14 Fév 2011, 16:29

Quelles démocraties ?
démocratie :
- La démocratie est le régime politique dans lequel le pouvoir est détenu ou contrôlé par le peuple (principe de souveraineté), sans qu'il y ait de distinctions dues la naissance, la richesse, la compétence... (principe d'égalité). En règle générale, les démocraties sont indirectes ou représentatives, le pouvoir s'exerçant par l'intermédiaire de représentants désignés lors d'élections au suffrage universel.
- Les autres principes et fondements de la démocratie :
1 - la liberté des individus
2 - la règle de la majorité ;
3 - l'existence d'une "constitution" et d'une juridiction associée (le Conseil constitutionnel en France) ;
4 - la séparation des pouvoirs (législatif, exécutif et judiciaire) ;
5 - la consultation régulière du peuple (élection et référendum) ;
6 - la pluralité des partis politiques ;
7 - l'indépendance de la justice.
Si la France est une démocratie !
- expliquez moi pourquoi la séparation des pouvoir (4) n'existe quasiment plus en France !
- expliquez moi pourquoi la consultation du peuple (5) par référendum n'est pas respecté (allusion au référendum de J Chirac en 2005 sur la Constitution européenne de l'Europe 54, 67% de non, mais mr Sarkozy nous l'a imposé en 2008 à l'assemblée nationale avec les votes du PS L’acceptation du traité nécessitait une modification de la Constitution française, laquelle requiert un vote majoritaire aux trois cinquièmes du Congrès (Assemblée nationale et Sénat réunis au Château de Versailles), unique instance ayant le pouvoir de modifier la Constitution. La modification a permis l’adoption du traité de l’Union européenne sans référendum.)
- expliquez moi pourquoi la pluralité des partis (6) se résume à l'U M P, P S (car les autres ne sont quasiment pas représentés à l'assemblée nationale)
- et enfin expliquez moi pourquoi la justice n'est plus indépendante en France (allusion que depuis 2002, environ un quart des procureurs nommés par les présidents Français l'ont été contre l'avis du C S M.)Plus de la moitie de ce qui représente la démocratie est bafouée
Avatar de l’utilisateur
dziri
 
Messages: 9082
Inscription: 04 Nov 2007, 12:54
Localisation: BXL

Re: Quelles démocraties ?

Messagepar Tounsia2010 » 14 Fév 2011, 22:17

dis-donc, on dirait que la France commence à devenir une dictature...!
Avatar de l’utilisateur
Tounsia2010
 
Messages: 209
Inscription: 08 Avr 2010, 13:01

Re: Quelles démocraties ?

Messagepar zenagui » 15 Fév 2011, 00:05

tounsia, jte réponds,il faut savoir qu'en France, la démocratie n'existe pas, à titre d'exemple, il y a eu trois mois de manifestations(octobre à décembre), à travers tout le territoire français, par rapport à une revendication saine, en contestation à la retraite à 62 ans, SARKOSIE,pire qu'un dictateur, sa loi est mise en vigueur, et est validée, malgrés les contestations de l'opposition, ainsi que de tous les français toutes catégorie. Des centaines de CRS, pour revendiquer leur droit il y a une semaine se sont mis en grève de la faim, pourquoi?
Les juges d'instruction se sont mis en grève, depuis quelques jours,pourquoi? Sarko veut s'accaparer même de la justice, pourquoi?
Les rues, les boulevards pululent de policiers , de CRS, de l'armée, semblable à l'ère de pinochet au chili.
Un salarié en France s'appauvrit de plus en plus, avec une fiche de paie mensuel,il n'arrive plus à joindre la fin du mois, il s'inscrit au resto du coeur POUR SE NOURIR...
Aucune issue pour les jeunes, un système éducatif trés mauvais élève en europe, la liste est longue...
zenagui
 
Messages: 235
Inscription: 27 Nov 2010, 22:18

Re: Quelles démocraties ?

Messagepar badre » 16 Fév 2011, 01:09

Faisons un résumé du sens que dégage la démocratie, car de nos jours on en parle tellement, qu’on a sacralisé cette « chose »
Tout d’abord je voudrai faire un discernement entre les deux significations attribuées à la démocratie.
Nous avons un sens qui définit la démocratie comme un mode de gouvernance, ou un régime politique, par lequel le peuple exerce sa souveraineté
Et enfin nous avons la démocratie qui donne une autre signification en étroite corrélation avec la liberté d’expression.
Faisons maintenant le lien entre ces définitions de la démocratie afin de développer le sujet qui nous explicitera le mécanisme de cet ensemble de principes politique et philosophiques.
La démocratie n’est pas un système politique ou économique, contrairement au capitalisme ou au communisme.
C’est pourquoi dans le monde contemporain, les érudits et politique, particulièrement les occidentaux qui sont d’ailleurs les porteurs du capitalisme en tant que idéologie, mettent en exergue la démocratie comme étant le seul garant des libertés et de la transparence.
la réalité démontre que la démocratie est une mystification.
Sur le plan politique on fait croire que le peuple est souverain dans les choix politiques or que c’est tout le contraire qui se produit.
Il est vrai que dans une société sous un régime démocratique, le peuple est supposé avoir plus de liberté à exprimer ses idées.
Néanmoins cette liberté d’expression se pratique dans une sphère régie par des règles qui sont d’ailleurs imposées par les Gouvernants bien sur. Et en cas de protestations populaires, ce régime se transforme en un bouclier infrangible, n’oublions que ces régimes sont insidieux, car ils dissimulent de grandes forces de sécurité, au même titre que les autres régimes totalitaires ou pas.
Néanmoins les syndicats qui sont fédérés par le biais des partis politiques, ou inféodés au pouvoir parviennent toujours à endiguer les agitations populaires. Les récentes démonstrations populaires se sont faites en fanfares et en chansons, or que le peuple est asséné par les mesures que le gouvernement à pris en matière de retraite. Pour le pouvoir d’achat c’est une autre histoire, car il a été occulté par les média afin de minimiser l’intensité des manifestations.
Prenons l’exemple de la France qui est soi disant le pays le plus développé en matière de démocratie, en quelque sorte le bastion des libertés. Nous constaterons de facto que le peuple n’exerce pas sa souveraineté bien entendu, mais ce sont les détenteurs des capitaux qui sont les véritables souverains.
Je prendrai l’exemple sur la mandature du Président Sarkozy qui s’est illustré par l’instauration d’une grande puissance de la force publique, avec la prééminence de l’exécutif sur toutes les autres instances. Un Président qui détient 24 ou 25 % d’opinion favorable
En France le pouvoir est d’une part bicaméral et bicéphale, en d’autres termes vous avez deux entités distinctes, qui exercent un pouvoir absolu sur le pouvoir judiciaire.
Donc la justice est une autorité judiciaire qui organiquement est subordonnée aux pouvoirs exécutif et législatif.
Et France la constitution peut être réformée sans la l’avis du peuple qui est censé être consulté afin d’exercer sa souveraineté. Encore une fois le législateur s’est arrogé le droit de le faire d’une autre manière.
Depuis quelques années le pouvoir tend souvent à avoir recours à cette procédure, c'est-à-dire la réunion des deux assemblées.
A notre époque les sujets qui sont proposés ou soumis aux discussions se rapportent exclusivement à la démocratie au point qu’on l’a sacralisée.
Néanmoins elle ne constitue pas un système qui édicte des règles politiques, sociales et économique. En réalité c’est le capitalisme.
Le subterfuge est décelé dans la définition de la propriété.
Dans le capitalisme et non la démocratie, il existe deux propriétés. La propriété publique et la propriété privée.
L’arsenal juridique traite de façon exhaustive la propriété privée, contrairement à la propriété publique qui ; elle semble de ne pas avoir de limite
Selon sa désignation la propriété publique est censée appartenir à tout le monde. Elle ne peut être l’exclusivité de l’Etat, car c’est une personne morale.
Or en pratique celui qui tire le plus grand bénéfice c’est l’ETAT par l’exercice de la tutelle sur les finances. Le ministère des finances exerce à son tour une autorité sur la banque de France, qui s’imbrique à la fois au trésor public et aux institutions bancaires.
Cette explication probablement pas assez explicitée rappelle le fameux slogan « par le peuple et pour le peuple », or que la réalité démontre tout le contraire.
En conclusion ceux qui tirent profit de la propriété publique ce sont ceux qui détiennent les capitaux, c'est-à-dire les nantis. Ils ont également des dividendes sur la propriété privée.
L’Etat n’assume pas le rôle qui est censé lui être dévolu, c'est-à-dire la répartition des richesses.
La sphère politique semble indissolublement mêlée et imbriquée avec le monde des affaires, y compris les partis politiques, les associations syndicales et mêmes les médias.
Le tout semble inféodé au système.
Faisons une petite comparaison avec l’ISLAM en tant que système politique, à l’instar du capitalisme.
La propriété dans l’ISLAM est scindée en trois segments.
Nous avons « la propriété privée », « la propriété publique ou générale » et « la propriété de l’ETAT ».
Dans le système capitalisme en revanche nous avons deux propriété , que nous connaissons.
Le capitalisme définit la société civile comme étant un ensemble d’individus.
L’ISLAM la définit comme étant un ensemble d’individus ayant des rapports harmonieux et constants entre eux avec des règles garantissant cette cohésion.
La démocratie qui semble tant adulée et targuée comme étant le mode de gouvernance le plus parfait, semble plutôt jonchée par des effusions de sang dans toutes les contrées du monde.
Des guerres civiles, des conflits de belligérance, des campagnes de colonialisme de spoliations des richesses, l’asservissement des peuples.
En outre cette supposée liberté à connu deux grandes guerres effroyables.
Les puissances néolibérales et néocoloniales tendant à disséminer ce régime à travers la planète, s’affairent de nos jours à déstabiliser les pays du sud afin de les lacérer, dépecer leurs pays pour ne leur laisser aucune perspective d’évolution.
Cette horde s’est fixée comme finalité de réduire les peuples à la subordination.
L’idée d’équilibre est récusée dans ce système insidieux. C’est le principe de la règle de deux qui est imposé : le « dominant et le dominé ».

http://www.mondialisation.ca/index.php? ... &aid=21837
http://www.mondialisation.ca/index.php? ... &aid=20524
http://www.mondialisation.ca/index.php? ... &aid=21774
http://www.mondialisation.ca/index.php? ... &aid=20884
badre
 
Messages: 493
Inscription: 09 Jan 2011, 13:45

Re: Quelles démocraties ?

Messagepar Jack Burton » 16 Fév 2011, 09:31

On te croirait presque ! T'es presque crédible, surtout lorsque on doit te croire sur parole lorsque t'avances que l'islam définit des rapports harmonieux entre les gens...c'est donc que cela ? la vérité ? Hein, il suffit juste d'appliquer l'islam pour avoir des rapports harmonieux ?
Par contre si on applique une démocratie utopique, non ?

Aller, j'ai bien trop dit...*sigh*
Avatar de l’utilisateur
Jack Burton
Super Moderateur
 
Messages: 3277
Inscription: 12 Nov 2006, 14:19
Localisation: 3nd el Kahwaji !

Re: Quelles démocraties ?

Messagepar badre » 16 Fév 2011, 13:06

salut Jack,
Je ne puis me targuer d’être crédible.
je ne fais que rapporter ce que les historiens et érudits relatent.
Il suffit de faire le discernement entre l'histoire des évènements et l'histoire proprement dite.
L'harmonie semble rarissime de notre époque, voire inexistante, et c’est bien une réalité.
badre
 
Messages: 493
Inscription: 09 Jan 2011, 13:45

Re: Quelles démocraties ?

Messagepar yasmyn » 16 Fév 2011, 14:00

badre a écrit: L’Etat n’assume pas le rôle qui est censé lui être dévolu, c'est-à-dire la répartition des richesses.


Si, si mais c'est une répartition entre riches seulement. Le petit peuple a juste le droit de se faire compresser jusqu'à la moelle...
yasmyn
 
Messages: 3678
Inscription: 23 Juin 2008, 00:55

Re: Quelles démocraties ?

Messagepar Jack Burton » 16 Fév 2011, 18:44

Définit l'harmonie.
L’Etat n’assume pas le rôle qui est censé lui être dévolu, c'est-à-dire la répartition des richesses.

De quelles manières voulez vous que l'état répartisse les richesses ?
Voulez vous dire que l'état a pour but de contrecarrer le "destin" ?
Avatar de l’utilisateur
Jack Burton
Super Moderateur
 
Messages: 3277
Inscription: 12 Nov 2006, 14:19
Localisation: 3nd el Kahwaji !

Re: Quelles démocraties ?

Messagepar Mister T » 16 Fév 2011, 19:56

staline
Avatar de l’utilisateur
Mister T
 
Messages: 588
Inscription: 09 Oct 2010, 22:06

Re: Quelles démocraties ?

Messagepar yasmyn » 16 Fév 2011, 21:27

Jack Burton a écrit:Définit l'harmonie.
L’Etat n’assume pas le rôle qui est censé lui être dévolu, c'est-à-dire la répartition des richesses.

De quelles manières voulez vous que l'état répartisse les richesses ?
Voulez vous dire que l'état a pour but de contrecarrer le "destin" ?


La crise a juste bon dos.

Il y a 30 ans, sur 100 euros de richesse produite, 70 euros revenait aux salariés et 30 euros revenait aux actionnaires. Aujourd'hui, la répartition est de 60% pour les salariés et 40% pour les actionnaires. Autrement dit, les actionnaires ont grignoté 10 points de richesse sur la part accordée aux salariés.


La répartition de l’ensemble des revenus est particulièrement inégalitaire. Les 10 % les plus pauvres reçoivent 3,7 % de l’ensemble, alors que les 10 % les plus riches disposent de 24,1 %. Une part 6,5 fois plus importante. L’écart est certes bien moindre que dans les pays en développement, mais il montre que même après redistribution (les impôts et les prestations sociales) le gâteau des revenus ne profite pas à tout le monde de la même façon. Au total, les 40 % les plus démunis ne reçoivent que 22 % de l’ensemble des revenus.

Entre 1997 et 2007, les parts sont demeurées assez stables. Les plus démunis ont légèrement amélioré leur sort, de 3,3 à 3,7 % de l’ensemble, notamment parce que les 35 heures ont entraîné une forte hausse du Smic. Les plus aisés ont eux aussi connu une évolution favorable, de 23,4 à 24,1 %, notamment du fait des diminutions d’impôts. Les perdants sont les couches moyennes, qui ne bénéficient que très peu des baisses d’impôts et des prestations sous conditions de ressources.


http://www.inegalites.fr/spip.php?article1156

La place de la France dans le monde est celle d’un pays parmi les plus riches, de taille moyenne, dont la croissance démographique est lente. Elle est 21ème selon la taille de la population, 38ème selon le taux de croissance, 4ème selon le PIB par habitant (après les Etats-Unis, le Japon et le Canada). Si la misère existe en France, c’est une misère de pays riche, due aux défauts de la distribution de la richesse, et non la misère économique due à la pénurie.

La plupart des Français croient la France moins riche et plus égalitaire qu’elle ne l’est. Le PIB par habitant est plus élevé qu’ils ne le pensent, et ils sous-estiment la dispersion de la distribution des richesses.


http://www.volle.com/statistiques/demog.htm
yasmyn
 
Messages: 3678
Inscription: 23 Juin 2008, 00:55

Re: Quelles démocraties ?

Messagepar Tounsia2010 » 17 Fév 2011, 18:37

zenagui a écrit:tounsia, jte réponds,il faut savoir qu'en France, la démocratie n'existe pas, à titre d'exemple, il y a eu trois mois de manifestations(octobre à décembre), à travers tout le territoire français, par rapport à une revendication saine, en contestation à la retraite à 62 ans, SARKOSIE,pire qu'un dictateur, sa loi est mise en vigueur, et est validée, malgrés les contestations de l'opposition, ainsi que de tous les français toutes catégorie. Des centaines de CRS, pour revendiquer leur droit il y a une semaine se sont mis en grève de la faim, pourquoi?
Les juges d'instruction se sont mis en grève, depuis quelques jours,pourquoi? Sarko veut s'accaparer même de la justice, pourquoi?
Les rues, les boulevards pululent de policiers , de CRS, de l'armée, semblable à l'ère de pinochet au chili.
Un salarié en France s'appauvrit de plus en plus, avec une fiche de paie mensuel,il n'arrive plus à joindre la fin du mois, il s'inscrit au resto du coeur POUR SE NOURIR...
Aucune issue pour les jeunes, un système éducatif trés mauvais élève en europe, la liste est longue...


On apprend chaque jour.... :o
Avatar de l’utilisateur
Tounsia2010
 
Messages: 209
Inscription: 08 Avr 2010, 13:01


Retourner vers Politique et Economie



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron