Rachid Casa peu connu du grand public

Faites nous juste l'économie des longs débats

Rachid Casa peu connu du grand public

Messagepar dziri » 16 Mai 2011, 14:23

Messaoud Zeggar 1926/1987 connu sous le nom de Rachid Casa ,pendant la guerre de libération ,connu sous le nom de mister harry dans la base americaine au maroc ,où il a appris l’anglais à force de cottoyer les officiers americains

Où il a pu récupérer des armes et du matériel de transmission avec la complicité des ces officiers,Comme par exemple un appareil sophistiqué utilisé dans des navires de guerre qu’il a modifié pour transmettre les emissons de O UT AARAB à partir de nador.( 1956). Avec les américains installés au maroc ,il a pu acquerir une certaine expérience dans le domaine militaire,comme il a pu avoir des relations directes avec certains membres du congress de l’epoque ,selon son secretaire ,il a fait connaissance avec madame kennedy.

A partir de là ,il a su utiliser ses relations au profit de la cause algérienne.,il a même pu avoir des relations avec l’entourage de DE GAULLE. Ce qui lui a permis d’avoir des informations qu’il transmettait aux responsables de la revolution algerienne .Comme il a realisé Des unités de production d’armes au maroc à l’insu du roi du maroc ,l’usine paraissait une unité de production de cuilleres et fourchettes, et pour un probleme de securité les employés etaient des hongrois , bien des membres de la famille ou de sa ville natale ,parmi eux : zeggar djillani ,zeggar abdellah,mansouri khaled ,nouani bachir ,zeggar abdelhamid,aoufi mostefa,meznane ali et nouani med.

Toutes les pièces de rechange etaient ramenées des USA ;

Ses relations aux USA ,lui ont permis de connaître ,richard nixon,que messaoud a pu convaincre pour recevoir H boumediene en 1974.,il a connu aussi ,le president de la CIA de l’epoque CASEY ,l’astraunote : frank borman ,invité en algerie et reçu par boumediene . le milliardaire rockfeller.

Il a connu georges bush aussi ,pendant sa compagne électorale il se déplaçait par l’avion propre de zeggar,.
Au fait il a pu avoir des espions americains qui travaillaient pour lui pendant la guerre de liberation ,comme fut cet espion americain qui a informé zeggar que les renseignements français complotaient pour assassiner un responsable du FLN en Allemagne, il a informé le GPRA aussi de la presence d’un espion au sein meme du GPRA ,zeggar a mis au courant BOUMEDIENE de tout ça .

LA plus spectaculaire c’etait son intervention aupres des officiers americains pour eviter une attaque contre l’Algerie en 1967 ( en pleine guerre arabo israelienne) pour rappel l’algerie en ce moment là,a rompu ses relations diplomatiques avec les USA ,

En ce moment là la 6eme flotte americaine, etait pas loin de cherchell.
Une autre verité que tout le monde ignorait ,c’etait l’information concernant l’assassinat d’un president arabe ,zeggar informa boumediene de l’assassinat et que boumediene à son tour informa ce presdient arabe,juste quelques temps avant l’assassinat.
Malgré la rupture de relations diplomatiques entre les USA et L’ALGERIE , zeggar a pu garder ses relations avec la plupart des personnalités de l’administration americaine,ce qui lui a permis de créer un cercle de renseignements et d’avoir le maximum d’informations dans plusieurs pays.

ZEGGAR etait la bête noire des renseignements français ,il etait l’homme à abbatre ,on se souvient de l’affaire DALILA MASCHINO sa soeur mariée à un français en 1975. et kidnappée par zeggar de son domicile au canada et ramenée en algerie.

On dit même que zeggar a financé l’opération d’infiltration de l’Élysée par Rachid Tabti ( avocat à la cour supreme ,en retraite aujourdhui il a 76 ans et atteint de la maladie de parkinson) “article paru dans echourouk le 11/11/2006″, rachid tabti etait à l’origine de la prise décision de la nationalisation des hydrocarbures en 1971. Zeggar était très proche de feu président Houari Boumediene. Ce dernier connu pour son intégrité, que seuls les malintentionnés s’aventurent à mettre en doute, utilisait Zeggar dans le cadre des relations officieuses entre l’Algérie et les États Unis d’Amérique après la rupture des relations officielles en juin 1967. L’Algérie avait besoin du soutien, ou du moins, de la neutralité américaine, dans sa confrontation avec la France autour des nationalisations des mines, des compagnies d’assurance, des hydrocarbures et de l’évacuation des bases militaires de Mers El Kebir et de Reggane.
Avatar de l’utilisateur
dziri
 
Messages: 9082
Inscription: 04 Nov 2007, 12:54
Localisation: BXL

Retourner vers Politique et Economie



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités