Question N° 3

Guesra à l'algérienne

Re: Question N° 3

Messagepar xvingt » 13 Déc 2011, 20:41

manell13 a écrit:merci xvingt :mrgreen:

Attendez,
j'ai encore des choses à dire ! lol

Avant cette bataille et au mêmes endroits s'est déroulé:
La bataille de Hoche
Le 22 décembre 1793, l'armée du Rhin commandée par le général Hoche attaqua la ligne de défense du général autrichien Wurmser. Les redoutes de Reichshoffen, Froeschwiller et Woerth furent prises à la baïonnette, ouvrant dans le système défensif autrichien une brèche dans laquelle s'engouffrèrent les armées républicaines.


************

Et,
pour la (petite ou Grande) Histoire.

************

Fin décembre 1870, Gambetta, ministre de la Guerre donne l'ordre de mobiliser les spahis d'Algérie et de les embarquer aussitôt à destination de Marseille. Les spahis d'Aïn Guétar, près de la frontière tunisienne, se mutinent les premiers. Ils refusaient d'aller combattre en Europe où déjà nombre des leurs avaient laissé la vie. Les mutineries des spahis sont le prélude à la révolte qui éclate le 23 janvier 1871 en Algérie.

***********************************


Et,
je vous présente un "enfant" de l'Algérie.

Image

Abdallah Ben Missoun


Abdallah ben Missoun a déjà une longue carrière de sous officier derrière lui au 2em régiment de tirailleurs algériens, lorsqu'il est promu Sous Lieutenant le 28/3/1863.

Il sert à la 3e compagnie du 2e bataillon.

Le 6/8/1870 à Froeschwiller, le régiment va défendre l'éperon boisé du Hochwald contre les attaques prussiennes et bavaroises, très supérieures en nombre. Pour arréter leur marche en avant, les tirailleurs doivent effectuer de nombreux retours offensifs à la baïonnette qui rejettent plusieurs fois l'ennemi dans les bois d'où ils essaient de déboucher, mais au prix de pertes sanglantes, notamment lorsqu'ils doivent remonter la pente vers le couvert du bois, sous le feu de l'artillerie. Ben Missoun est grièvement blessé lors de la bataille.

Il succombe de ses blessures le 26/8/1870 à Soultz.


********************************


Le 1er régiment de tirailleurs algériens

Le 1er régiment de tirailleurs algériens est créé en France sous le Second Empire en 1856. Il est l'héritier du bataillon de tirailleurs indigènes d'Alger. Il est dissout en 1964.

Aujourd'hui, c'est le 1er régiment de tirailleurs, créé le 1er mai 1994 et stationné à Épinal dans le département des Vosges, qui porte son drapeau glorieux.

Sa devise est « Toujours le Premier » inscrite en caractères arabes

*************************************

On lit dans le livre d'histoire d'Albert Malet:

6 août 1870: Sacrifice des tirailleurs à la bataille de Froeschwiller (Algérie)

La bataille de Wissembourg

Le 4 août 1870, la division [française] du général Abel Douai, forte de 7 à 8 000 hommes, qui occupait les lignes de Wissembourg, fut attaquée par l'armée du Prince de Prusse, forte de 80 à 90 000 hommes avec une formidable artillerie.
Le combat commença à l'endroit même où le général Hoche avait livré baille aux Autrichiens en 1793. Le feu fut ouvert à 200 mètres, puis ensuite on se fusillait à 30 pas.
Le front des lignes ennemies se développait sur une longueur de trois kilomètres ; quant à la profondeur elle était énorme. - C'est donc contre ces masses que luttèrent pendant plusieurs heures nos héroïques soldats, malgré leur infériorité numérique - Pendant le combat les braves Turcos s'élancèrent avec leur intrépidité habituelle, sur les batteries ennemies. - Deux fois ils s'emparèrent de huit canons, et deux fois écrasés par le nombre ils furent forcés de lâcher prise. - Le général Douai jugeant que la position n'était plus tenable voulut rallier ses troupes ; trois fois il fit sonner le rappel ; mais c'est en vain qu'il tenta de ramener les intrépides soldats. - C'est alors qu'éperdu, désespéré, il s'élança presque seul contre les bataillons ennemis et qu'il trouva une mort glorieuse au milieu d'une lutte impossible.

La bataille de Wissembourg où 7 000 Français ont tenu en échec 80 000 Prussiens, est un glorieux fait d'armes, car malgré leur victoire, les Prussiens ont éprouvé, d'après leurs propres bulletins, des pertes considérables et dont le chiffre dépassait l'effectif de la division Douai tout entière.
Avatar de l’utilisateur
xvingt
 
Messages: 1724
Inscription: 17 Fév 2008, 17:50
Localisation: ******* Elsass Lothringen

Précédente

Retourner vers El Kheyma



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron