la rédaction du coran

Spiritualité et méditation dans le respect et la tolérance

la rédaction du coran

Messagepar ellia » 08 Mai 2006, 15:31

L’islam (judaïsme ismaélite) apparut au cinquième siècle. Allah vient de la divinité sumérienne Lilîtu, évoluant en Lilith, puis en Al-ilat, mais aussi de El, Dieu, en akkadien Ilu. Le nom Allah a été masculinisé à partir de al-ilat (déesse) devenu al ilah (dieu). Allah s’écrivait al ihal, car la langue arabe n’avait pas alors la chadda, redoublement de la consonne, pour écrire Allah. De nombreuses formes préfigurèrent ce nom : eloah, alah, elâhon, elah, ilan, allaho, ilahân, il, EL


C'est en 622, an I de l'Hégire (Hidja) que surgit l'Islam dans la péninsule arabique. Le paysage religieux de la société de l'époque est alors diversifié. A coté des communautés polythéistes, on trouve des juifs et aussi des chrétiens monophysites. Cette doctrine déclarée hérétique par le concile de Chalcédoine en 451 ne reconnaît qu'une seule nature divine, celle de Jésus-Christ. Peut-être trouvera-t-on dans cette thèse le rejet par le Prophète du concept de la trinité, trop complexe pour les frustres bédouins de l'époque.


1/LES SOURCES DU LIVRE DE L'ISLAM:

En 1874, Adolph von Harnack, après un travail systématique, en vint à conclure que "le mahométisme n'est qu'une lointaine dérivation de la gnose judéo-chrétienne(catho), et non une religion nouvelle".

Les récents travaux de Hanna Zakarias (décédé en 1959), fin critique, fondateur des Archives doctrinales et littéraires du Moyen Age, fondateur de l'Institut Sainte-Sabine à Rome, membre de la section historique de la Sacrée Congrégation des Rites, à la suite de trente années de travail minutieux, nous révèle que MAHMET (Mohamed) ne peut être l'auteur du Livre sacré de l'lslam : L'auteur est un religieux, moine judéo-chrétien(cath), appartenant à une communauté ébionite(secte juive)

Saint IRÉNÉE nous avait déjà expliqué au 2ème siècle que les juifs ébionites niaient la Divinité de JÉSUS.

Ce rabbin ébionite se réfère, fréquemment, dans les sourates (de l'hébreu " SIRAH " : ensemble de versets bibliques) au livre sacré de l'Islam (appelé plus tard le coran), et à l'Ancien Testament duquel il s'inspire tout le temps, ainsi qu'aux littératures rabbiniques et gnostiques, mais il cite peu le Nouveau Testament. Il croit à JÉSUS, comme prophète et messie, mais non pas en sa Divinité.

Comme tout scribe ébionite, il puise ses proclamations dans "les ouvrages ... apocryphes" rejetés par les apôtres et leurs successeurs ("apo" signifie "de côté" et "crypto" signifie "pour les cacher" : ce sont des livres mis à l'index)

Ce sont des pseudépigraphes, ouvrages non signés, et mis sous le compte d'un personnage célèbre pour lui donner du poids, du prestige, selon une méthode efficacement utilisée par les néoplatoniciens gnostiques.
Il s'agit de :
•l'Évangile de l'Enfance (écrit en syriaque),
•le Protévangile de Jacques le mineur,
•l'Évangile du pseudo Matthieu (rédigé d'abord en hébreu),
•l'Évangile de Thomas,
•L'Apocryphe du Livre des Jubilés (dont le rabbin tire l'histoire de Satan, le lapidé et les remontrances d'Abraham à son père : cf. Siderski : Légendes musulmanes du coran)

ENVIRON 25 % DES SOURATES DU LIVRE CORANIQUE SONT DES RECOPIAGES LITTERAUX DES TEXTES DE CES LIVRES. LEUR BUT ? RUINER LA FOI DANS LA DIVINITE DE JÉSUS.


(l'Islam se caractérise par le mépris de toute vérité fondée historiquement) :

1.Pour ruiner la foi catho des arabes, le coran affirme que JÉSUS n'est pas le FILS DE DIEU. " Les chrétiens disent 'Dieu a un fils' ... "
Donc, le VERBE, déposé en la Vierge MARIE, est créé et non pas engendré (contraire au credo )
2.Détruire la foi de la TRINITÉ DANS L'UNITÉ :
Les arabes chrétiens(catho) croyaient à la Sainte Trinité et usaient du mot TAKTELIT pour la désigner.
Ils distinguaient aussi les trois Personnes par le mot OUKNOU d'origine syriaque. L'auteur ébionite s'élève avec force contre ce dogme : " Vous qui avez reçu les Écritures, ne dites point "Il y a Trinité", cessez de le faire ! cela vous sera plus avantageux car Dieu est unique, gloire à Lui ".
3." A quiconque donne des "associés" à Dieu [ foi dans l'incarnation du Fils en Jésus ], Dieu interdit le Jardin ( le paradis) et celui-là aura le feu ( l'enfer ) comme refuge ... "
4.JÉSUS n'est pas mort sur la croix (thèse gnostique pour renverser la foi en la rédemption) On retrouve cette thèse :

-dans "le Pseudo Barnabé" : Judas eut "l'apparence de JÉSUS et fut crucifié à sa place"
-dans "Basilide", gnostique des premiers siècles, on substitua à JÉSUS, Simon de Cyrène !
-les manichéens du 3ème siècle affirmaient également que "JÉSUS n'était mort qu'en apparence". affirmation hérétique du docétisme (mot qui vient du grec dokein - sembler, paraître). Autant de formules reprises mot à mot dans les textes écrits arabes de l'Islam coranique.


2/LE CORAN N'EST PAS UNE RÉVÉLATION SURNATURELLE
Toute investigation, quant aux origines de cette religion est pour eux un grave péché.

Il faut l'apprendre par coeur ... et faire confiance à l'interprétation donnée par les imams, les marabouts(sorciers)ou les théologiens musulmans...

Un peu comme si les chrétiens ne pouvaient connaître la Bible qu'en l'apprenant par coeur, en latin, ou en grec, sans pouvoir jouir de sa signification exacte directement.
Alors, d'où viennent ces textes ? Des travaux récents permettent d'y voir clair.

Un rabbin, juif et ébionite, chassé d'Edesse, à la suite de la conquête de la ville par Héraclius, en 628, vint avec ses compagnons juifs d'exil à Médine, chez les enfants d'Ismaël. Ils cherchèrent leur aide, en leur expliquant qu'ils étaient parents selon la Bible, mais ne purent convaincre la masse du peuple, parce que leur culte était trop différent.

"En ce temps-là, un ismaélite nommé MAHMET, un négociant, se présenta à eux comme un prédicateur et leur enseigna, sous la volonté de Dieu, le chemin de la vérité, le Dieu d'Abraham, car il était très bien informé et à l'aise avec l'histoire de Moïse" (Chronique arménienne de 660, premier document historique indiquant l'existence de Mohamed, écrit par SEBÉOS, à partir de témoins oculaires prisonniers des arabes).

Or, MAHMET qui ne sait ni lire, ni écrire (les musulmans y tiennent beaucoup) reçoit donc ce rabbin et se propose de transmettre l'enseignement du maître juif, qui l'informe et le fait répéter mot à mot la prédication à ses compagnons de Thakif (La Mecque).


-MOHAMED ET LES SOURATES
La traduction littérale montre que « LE PRÉCIEUX » désigné dans le coran n'est autre que MOÏSE qui, en effet, a reçu de Dieu la Révélation de la Loi, directement, sur la montagne (SINAÏ).

Le Précieux est précisément le surnom que les midrash talmudiques donnent à Moïse.


LA RÉDACTION DU CORAN ACTUEL
Le coran est composé de 114 sourates, divisées en 6226 versets, qui furent mises par écrit et ordonnées, par ordre décroissant de longueur, par le troisième calife après Mohamed, vers 650, plus de vingt ans après la mort de l'apôtre de la THORA, en Arabie. (Torah en hébreu : Loi récitée ... traduction en araméen : quaryan et puis en arabe : coran).

Ainsi, les sourates auraient été retenues oralement, pendant trente ans, par quatre compagnons du prédicateur habitant Médine (Yathrib).

Ces "illuminations" furent donc mises par écrit par OTMAN, qui est devenu le chef politique et religieux des croyants. Afin d'accaparer pour son compte personnel les paroles d'Allah, il prit soin de faire détruire toutes les copies des textes antérieurs à sa propre composition, ordonna tous les feuillets rédigés de sa main, dans un carambolage tel que le chapitre le plus long fut placé en premier, et les autres à la suite selon leur longueur décroissante (ce qui a pour effet de rendre incompréhensible à sa lecture, la genèse et le développement de la prédication islamique). Il fit enfin détruire toutes les archives pouvant trahir ce que voulait cacher cette fabrication, notamment à Alexandrie (incendie de la plus grande bibliothèque de textes anciens de l'époque).

L'oubli des origines fut remplacé par l'imagination et l'on vit peu à peu une foule de détails apparaître sur la vie d'un nommé Mohammed, de sa naissance en 570 à sa mort en 632.

On obtient tout à coup ses moindres paroles, qui vont former le Hadith, jusqu'à at-Tabari qui ajoutera encore d'autres soi-disant renseignements. en 923 ! La réalité est pourtant que l'on ne sait quasiment strictement rien sur le nommé Mohamed. Et pourtant tout le monde va prendre et continue de prendre les légendes nées après, avec forces dates, comme argent comptant, et ce qui n'est que légende est devenu réalité pour la plupart des gens! Qui plus est, une réalité qu'il est interdit de discuter !
De sorte que le coran intégral et oral de Mahomet (qui n'a jamais été écrit) est bel et bien perdu ! On y aurait reconnu trop ouvertement que celui qui parlait du ciel n'était pas l 'ANGE GABRIEL, mais le maître juif qui soutenait Mahomet dans sa prédication... Or, même les sourates échappées au massacre révèlent l'existence de ce fait, qui se dévoile grâce à la traduction littérale et réordonnée des chapitres.

Les promoteurs du proto-islam avaient laissé derrière eux divers textes dépourvus de points diacritiques, d'où l'importance d'une mémoire orale jusqu'à OTMAN, et, après lui, la nécessité apparut de détenir un texte présentable au titre de révélation nouvelle.

Voilà pourquoi on empila ces divers textes en un livre, qui fût lu (donc, vocalisé) selon les exigences de la légende en formation ( l'ANGE GABRIEL révélant le livre du coran à Mahomet au ciel). Mettre sur le compte d'une révélation angélique, un livre récemment écrit est un procédé oriental qui avait déjà été employé par ELCH0ZAI vers l'an 100 et par MANI au 3ème siècle.

-AUTRES DÉTAILS TIRÉS DU CORAN

Exemple : dans la sourate XCV, le prophète, dont le nom n'a jusqu'alors pas encore été mentionné, jure par le figuier et l'olivier et par le Mont Sinaï. Comment peut-il jurer sur un arbre, le figuier, qui existe en abondance en Palestine mais qui est pratiquement inconnu à La Mecque ? On ne peut trouver serment plus hébraïque.

Dans la sourate 80, l'archange Gabriel emploie une locution araméenne 'sarafatum' - feuilles vénérées. Pourquoi ne pas parler en arabe ? Dans la sourate 37, il est dit : 'Nous avons comblé Moïse et Aaron, nous leurs apportâmes l'Ecriture chargée d'évidence'. Ainsi ce prophète parlant aux arabes déclare nettement que les feuilles vénérées sont les écrits de Moïse, c'est à dire la Torah. Dans la sourate 32, il est dit : "Nous avons donné l'Ecriture à Moïse, et Nous en avons fait une Direction pour les Fils d'Israël".

Revenons-en à l'histoire. Jusqu'ici ce Livre de l'islam n'est rien d'autre que l'Ancien Testament enseigné dans un style libre aux Mecquois. Peu après, dans la sourate XCI, le prédicateur tente de prouver que l'on doit accueillir les apôtres de Dieu et, puisque c'est lui cet apôtre, qu'il faut l'écouter si l'on ne veut pas subir le châtiment.

La coutume d'ôter ses souliers est juive et vient des Indes; elle a prévalu chez les musulmans qui ignorent qu'ils restent en cela fidèles à cette pratique juive. (Exode III,4 : "N'approche pas d'ici, ôte tes sandales de tes pieds, car ce lieu que tu foules est une terre sainte" et Sourate XX, 12 : "Je suis ton Seigneur. ôtes tes sandales. En vérité, tu es dans la Vallée Sacrée de Towa" (towa signifie '2 fois' et dans l'Exode il est dit que Dieu appela Moîse 2 fois pour mieux voir)".

Ainsi, dit Joseph Bertuel, "nous en sommes où le prédicateur, non nommé, s'appuie sur un Livre qu'il nous permet d'identifier comme le livre de Moïse qu'il nomme Coran, révélé par Yahwé sur le Mont Sinaï pour régler la conduite de l'humanité", et l'existence d'un prédicateur juif écrivant le Livre arabe de l'Islam nommé à tort par la suite Coran.

Tout a été dit sur lui, il a même fait des voyages dans le Ciel ... bien entendu. La seule explication : Mohammed semble en fait l'élève du rabbin juif.

Un maître juif prêche aux arabes la religion d'Israël, et il ne prêche que cela." ... "Pour expliquer la réussite totale du maître juif, nous devons donc supposer qu'il trouva des complicités, et même une aide puissante, dans la propre famille de son futur disciple. Nous savons que celui-ci avait épousé une fortune, cause de la considération dont il jouissait. Selon la tradition arabe, la maîtresse absolue de cette fortune se nommait Khadidja, et elle était juive.".

Voilà le prédicateur qui instruit son disciple. Sourate LXXIII : "O toi, enveloppé d'un manteau (pour ne pas être reconnu en cette période d'initiation au judaïsme), reste en vigile seulement peu de temps, la moitié, ou moins de la moitié de la nuit, ou un peu plus - et psalmodie avec soin le Coran ... le jour, tu as de vastes préoccupations." Voilà la seconde fois que le mot Coran est employé.
Comment pourrait-il psalmodier ce qui n'est pas encore écrit ? Qoran vient de Qarad, lire, et signifie : ce qu'on lit, la Loi écrite pour être lue. Pour un juif, il n'en existe qu'une : la Loi révélée à Moïse sur le Mont Sinaï. Le disciple fait des progrès : sourate LXXV : " Ne remue pas la langue, en le disant, en vue de le hâter. C'est à nous de le rassembler, et de le réciter. Quand nous le déclamons, suis-en bien la déclamation; et ensuite, c'est à nous d'en expliquer le texte." Sourate CXII : "Dis : Il est Dieu, unique; Dieu, le seul. Il n'a pas engendré et il n'a pas été engendré. Personne n'est égal à Lui."
En conclusion, l'islam comme religion spécifique des arabes est un mythe.

Le dénommé Mohammed fut simplement un élève d'un rabbin juif venu pour convertir les arabes. Mohammed va être formé : "Nous t'apprendrons à réciter et tu n'oublieras pas" ( sour. LXXXVII,6). Dans la sourate LI commencent les citations du Pentateuque. Il est particulier, comme l'a montré Bertuel, que les connaissances de ce rabbin ne se limitent pas strictement au texte de la Bible,, mais qu'il connaît également les commentaires des maîtres qui l'ont précédé dont les enseignements ont été recueillis dans les Talmuds de Jérusalem et de Babylone. Il parle comme un rabbin, non comme un simple récitant de la Bible. Il connaît les midrash . ".

Allah n'a jamais révélé de fables talmudiques à un arabe ! Il y a ainsi foule de détails concernant le coran qu'on ne trouve pas dans la Bible mais dans d'autres textes juifs.
Le prédicateur, loin d'utiliser les Ecritures bibliques d'une façon livresque, pense véritablement en juif. Ses "menaces infernales" font partie de tout un plan de judaïsation. Pour restituer à ce texte toute sa vérité historique, il suffit de remplacer Mohammed par son maître juif. Avec cette essentielle correction, tout redevient normal. C'est tout un plan de conversion.
L'islam n'est qu'une déformation de l'hébraïsme, lui-même une déformation de l'hindouisme. Ajoutons que musulman signifie 'soumis' : mouslimina (S. XVI,83).

Si l'auteur avait voulu uniquement établir sa religion sur des révélations bibliques, il s'en serait tenu au texte de l'Ancien Testament... MAIS NOUS NOUS TROUVONS DEVANT UN AUTEUR QUI EST ABSOLUMENT INCAPABLE DE COMPOSER SES RECITS AUTREMENT QU'EN LES TRUFFANT DE DEVELOPPEMENTS SPECIFIQUES RABBINIQUES DONT, AUJOURD'HUI ENCORE, TRES PEU DE GENS ONT EU LA CURIOSITE DE RECHERCHER LES SOURCES.
ellia
 
Messages: 74
Inscription: 08 Mai 2006, 15:07

Messagepar ellia » 08 Mai 2006, 15:31

Le LECTIONNAIRE de Waraka Ben Naoufel al-Qassi traduit pour Mohammed ben abd-allah Al Hashimi , ancetre authentique du "Coran, c’est en fait une pale copie de l’Evangile Appocryphe dit « L’EVANGILE DES HEBREUX » .


En cours chez les Ebionites de MODIN entre les 2ème et 6ème siècles, puis traduit vers la langue arabe claire (Lughatun Façiha) grâce au prêtre WARAKA BEN NAOUFEL (dont n’aime pas parler les Islamistes) pour le besoin de la cause et préché par Mohammed, disciple d’un rabin sectaire.

Car Mohammed, en vérité fut un adepte et un fidèle de l’Ebionisme (Nazaréisme) et croyait en Jésus comme simple prophète. Eh oui !!! Mohammed, n’a jamais su qu’il allait être érigé, après sa mort, au rang de
prophète par qui ? Par OTHMAN !!!! Pour lui c’était juste un Prédicateur Nazaréen, un Messager (et non NABI) pour pacifier les arabes et les recruter pour le grand projet Ebioniste : Reconquérir la ville sainte de Jérusalem ( montagne de Sion) et rebâtir le Temple (Juif bien entendu !!! ). C’est ainsi que la première conquête du général OMAR fut Jérusalem justement.
Où, il a reconstruit le temple Juif (de salomon) avec du bois et il attendait la descente de Jésus comme le prophétisaient les Ebionites, leur ayant promis qu’une fois reconstruit le temple à Jérusalem, Jésus redescendra dans la gloire et ensemble on commencera la grande conquête de tous les royaumes de la Terre (En compagnie de Jésus).

Hélas, la prophétie Ebionite s’avérait une cinglante IMPOSTURE. Rien ne se passat !!! Meme pas une mouche n’est descendue du Ciel. Devant la fureur de la duperie, les arabes Ebionites (Il ne savaient pas ce que ISLAM voulait dire à cette époque là ), il y eut la discorde avec les Nazaréens, puis carrément le divorce et la guerre.

Après l’assassinat de Mohammed en 632, et la mort de Abu-Bakr deux ans après, Omar (634-644), et enfin OTHMAN, le véritable architecte proprement dit d’une nouvelle religion calquée sur celle du Sionisme Ebionite, appelée ISLAM, ont parachevé de détourner complètement ce grand projet politico-religieux, initialement sioniste : ainsi est né ce qui allait peu à peu devenir l’Idéologie des Razzias Arabes, bien codifiés dans le Livre de Othman d’ailleurs, dont nous parlons ajourd’hui.

Othman fit alors la guerre totale à la secte Juive qui lui donna naissance : Les Juifs Nazaréenes (appelés N’sara). Il fit brûler toutes les copies (MESHEF ) du LECTIONNAIRE, i.e., la traduction de la TORAH et de l’EVANGILE SELON LES HEBREUX en arabe claire qu’utilisaient les adeptes Nazaréens de Mohammed. OTHMAN Ben AFFAN fit la recension de son LIVRE qu’il appelle le CORAN en mélangeant sciemment l’ordre des chapitres pêle-mêle afin de faire disparaitre toute trace du passé Nazaréen, il falsifia tout ce qu’il lui apparut objet de suspicion, il y ajoutait des versets contres les Nazaréens ( que les incultes musulmans confondent avec nous les chrétiens !!!!) pour rendre Sacré sa lutte contre le reste de cette secte. Il proclama Mohammed NABI (Prophète) et la nouvelle version de la chahada (en ajoutant et Mohammed est son Messager à IL n’y a de Dieu que Dieu initiale). .... OTHMAN BEN AFFAN est le VERITABLE FONDATEUR DE "LA RELIGION MUSULMANE" dont le Khalifat fut aboli par qui ? Par Mustapha Kemal Attaturk en même temps qu’il abolit l’empire OTTOMAN pour fonder la Turquie Moderne en 1919
ellia
 
Messages: 74
Inscription: 08 Mai 2006, 15:07

Messagepar kisscoolskin » 08 Mai 2006, 15:58

Bjr,

je suis choqué !

Je demande a l'administrateur du forum d'effacer ce message haineux !

Décidément les ennemis de l'islam existeront toujours

la3natou allah 3aliki
kisscoolskin
 
Messages: 11
Inscription: 21 Jan 2006, 01:27

Messagepar ellia » 08 Mai 2006, 16:46

Dire la vérité n'a jamais signifié avoir de la haine.

As tu déjà lu le coran ?

Mon ennemi, c'est mon péché et non mon prochain, et non les religions contrairement à toi.

Dieu ne nous a jamais demandé d'aller en guerre sainte contre les religions d'autrui, mais de dire la vérité.
C'est l'islam qui a inventé la guerre sainte, qui écrit des insultent contre les paiens, les juifs, les Chrétiens... C'est cela qu'on appelle "LA HAINE".

Il y a des gens qui voient des ennemis partout, qui se croit dans un film d'évasion religieux.... Il faut arrêter ce délire religieux, Ton ennemi est ton péché.

Explique moi ce que tu trouves de paisible dans la guerre sainte.


kisscoolskin a écrit:Bjr,

je suis choqué !

Je demande a l'administrateur du forum d'effacer ce message haineux !

Décidément les ennemis de l'islam existeront toujours

la3natou allah 3aliki
ellia
 
Messages: 74
Inscription: 08 Mai 2006, 15:07

Messagepar ellia » 08 Mai 2006, 16:52

kisscoolskin,

fait une recherche dans les archives des sectes juifs, dans les archives du vatican et tu trouveras les écrits qui ont servit à la rédaction du coran.

Il n'y a jamais eu de révélation par un ange gabriel, mais uniquement des copiers-collers d'écrits déjà existant et autres écrits de l'époque.

Tu as déjà vu un ange de Dieu qui annoncer qu'au ciel, il y a des relations sexuelles avec des vierges????
Est-ce l'unique récompense pour avoir suivi le sentier de ton dieu !!!!

Je comprends alors l'empressement de certains de se donner la mort pour aller plus vite jouir de ce bonheur sexuel !!!!!!


Faut quand même pas prendre les gens pour des imbéciles!
ellia
 
Messages: 74
Inscription: 08 Mai 2006, 15:07

Messagepar ellia » 08 Mai 2006, 16:54

kisscoolskin,

j'aimerais que tu réponds à une question : Est-ce que le fait de tuer ton prochain ne te choque pas ?

Est-ce que le fait de voir des gens, des enfants se déguiser en feu d'artifice(kamikazes) ne te choque pas?

Merci de tes réponses.

NE FUIT PAS LES SUJETS, mais abordent les avec moi.
ellia
 
Messages: 74
Inscription: 08 Mai 2006, 15:07

Messagepar Algérien » 08 Mai 2006, 16:57

Oui Ellia, l'histoire de Waraqa B'nou Nawfel est une classique :lol:

Dis moi Ellia, si t'as vraiment lu le Coran, comment expliques-tu que seul Mohamed ( Se3ws ) et Waraqa ont pu l'ecrire ??? Pourquoi les petits rabbin juifs, qui avait ces même ressources, ne l'ont pas fait ???
Avatar de l’utilisateur
Algérien
Actunaute accro
 
Messages: 15713
Inscription: 27 Avr 2005, 22:20
Localisation: Bled Kikkèh.

Messagepar Algérien » 08 Mai 2006, 16:59

ellia a écrit:kisscoolskin,

j'aimerais que tu réponds à une question : Est-ce que le fait de tuer ton prochain ne te choque pas ?

Est-ce que le fait de voir des gens, des enfants se déguiser en feu d'artifice(kamikazes) ne te choque pas?

Merci de tes réponses.

NE FUIT PAS LES SUJETS, mais abordent les avec moi.


Ellia, sorry, ta question même est hors sujet mdr

Qui t'as dit qu'il était islamiquement correct le Kamikazisme ???? mdr mdr mdr
Avatar de l’utilisateur
Algérien
Actunaute accro
 
Messages: 15713
Inscription: 27 Avr 2005, 22:20
Localisation: Bled Kikkèh.

Messagepar ellia » 08 Mai 2006, 17:14

Salam,

la rédaction du coran est un mélange de tout, de plusieurs écrits, de rituels paiens de l'époque(le dieu lune, la Ka aba),etc....

C'est si je peux m'exprimer de la sorte: une salade composée religieuse. On trouve des écrits de la Thora, des évangiles qui ont été déformés, enlevés de leur contextes originaux, on retrouve des rituels associés à des divinités.

Mohammed n'a rien écrit du tout, sa révélation a été que l'enseignement qu'il a reçu d'un rabbin ébionite et de prêtes catho de son époque.

sa haine contre les juifs, les catho(que l'on prend pour des Chrétiens dans le coran) n'a rien de divin.
Les juifs et les catho de son époque ne s'alliaient pas à sa doctrine et Mohammed ne supportaient pas cette offense. Il persécuta, tua certains de ses opposants.

Oui, "tuer pour mieux régner"
Un rabbin n'écrira jamais "il faut tuer les juifs". Un rabbin n'écrira jamais"un prophète peut être un sceau de Dieu".
Un rabbin ne déformera jamais l'histoire vécu d'Israel comme la fait le coran.


Algérien a écrit:Oui Ellia, l'histoire de Waraqa B'nou Nawfel est une classique :lol:

Dis moi Ellia, si t'as vraiment lu le Coran, comment expliques-tu que seul Mohamed ( Se3ws ) et Waraqa ont pu l'ecrire ??? Pourquoi les petits rabbin juifs, qui avait ces même ressources, ne l'ont pas fait ???
ellia
 
Messages: 74
Inscription: 08 Mai 2006, 15:07

Messagepar ellia » 08 Mai 2006, 17:19

Algérien,

-La Bible comprend 66 livres, écrits par une quarantaine d’auteurs différents, sur une période de plusieurs milliers d’années. Ces auteurs venaient de toutes les couches sociales, depuis des rois comme David et Salomon, jusqu’à de simples bergers comme Amos.

Le message de la Bible suit une ligne bien définie. L’image de Dieu, ce qui est bien et ce qui est mal, sont sans équivoque. Les 66 livres contiennent de nombreuses prophéties qui se sont réalisées depuis. Sur Jésus il y a 300 prophéties qui se sont accomplies durant sa vie. Il y a aussi des prophéties sur Israël et les pays alentour comme l’Assyrie, Babylone, la Perse - prophéties qui se sont réalisées dans les moindres détails.

Un écrit mensonger ne s'accomplie jamais, or les écrits de la Bible s'accomplissent dans les moindres détails. L’Écriture dit: ”poussés par le Saint-Esprit des hommes ont parlé de la part de Dieu” (2 Pierre 1:21). Sans inspiration du Saint-Esprit il est difficile d’expliquer comment le puzzle des livres de la Bible pourrait former un ensemble cohérent.


- Le Coran fut écrit pendant la vie d’un seul homme. Il ne contient pas de prophétie concrète permettant de vérifier sa véracité. Le Coran prétend confirmer la Bible, mais il la contredit sur des points fondamentaux.
ellia
 
Messages: 74
Inscription: 08 Mai 2006, 15:07

Messagepar jihane » 08 Mai 2006, 17:24

IL N'Y A DE FORCE ET DE PUISSANCE QU'EN ALLAH!!!
jihane
 
Messages: 2352
Inscription: 17 Avr 2006, 02:18
Localisation: amrica

Messagepar ellia » 08 Mai 2006, 17:25

Algérien,

L'islam comprend plusieurs étapes, dont le sacrifice de sa vie (kamikaze) de soi pour la religion.

C'est exactement ce que faisait les azthèques, ils se sacrifiaient pour leur divinités(soleil, lune).

Le dieu lune était vénéré en arabie avant la venue de l'islam... et je pense que le culte à ce dieu existe encore à ce jour.

On retrouve encore le symbole de la lune dans l'islam et sur les mosquées.
ellia
 
Messages: 74
Inscription: 08 Mai 2006, 15:07

Messagepar jihane » 08 Mai 2006, 17:27

IL N Y A DE FORCE ET DE PUISSANCE QU EN ALLAH
jihane
 
Messages: 2352
Inscription: 17 Avr 2006, 02:18
Localisation: amrica

Messagepar ellia » 08 Mai 2006, 17:34

jihane,

Donne moi des exemples où ton dieu a défendu les siens, combattu contre ses ennemis, fait des miracles pour les siens.

Je sais que le Dieu de Moise avait combattu contre les egyptiens, les a engouti dans la mer rouge, lancait des grelons de pierres sur ses ennemis, aveuglait ses ennemis,etc...

et ton dieu qu'à t-il fait ?


jihane a écrit:IL N Y A DE FORCE ET DE PUISSANCE QU EN ALLAH
ellia
 
Messages: 74
Inscription: 08 Mai 2006, 15:07

Messagepar jihane » 08 Mai 2006, 17:41

MON DIEU EST TON DIEU

TU NE POURRA JAMAIS DÉTRUIRE L APAROLE DE ALLAH

A3OUDOU BILLAHI MINA EL CHAYTAN EL RAJYM

IL N Y A DE FOCE ET DE PUISSANCE QU'EN DIEU

NE L'ECOUTEZ PAS ! SATAN EST PARMIS NOUS!

IL N'Y A DE FOCE ET DE PUISSANCE QU'EN DIEU
jihane
 
Messages: 2352
Inscription: 17 Avr 2006, 02:18
Localisation: amrica

Suivante

Retourner vers Religions, Idéologies et Philosophie



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités