Les Sentinelles : le choix de l'isolement

Guesra à l'algérienne

Les Sentinelles : le choix de l'isolement

Messagepar Yacine » 14 Fév 2013, 21:30

Les Jarawas des Îles Sentinelles


Image


Il y a des milliers d'années, des hommes venus d'Afrique se sont échoués sur la minuscule île de la Sentinelle, dans l'archipel d'Andaman. Curieusement, rien n'a changé pour eux depuis : on suppose que les Sentinelles ne savent pas compter au-delà de 2. Tel est l’état des connaissances. Personne à ce jour ne comprend leur langue, pas plus que leurs gestes. Aperçu sur l'une des 100 peuplades isolées à travers le monde...

Extrait de l'article Le Temps:
"N’y allez pas, vous n’êtes pas les bienvenus"


Image
Vue d'hélicoptère par les gardes-côtes indiens, le 28 décembre 2004,
au lendemain d'un tsunami


Hostiles et agressifs, les habitants de l’île Sentinelle du Nord, dans le Golfe du Bengale, refusent tout contact avec l’extérieur depuis des siècles. Les anthropologues ignorent tout de leur langage ou de leurs coutumes
Les derniers étrangers à être entrés en contact avec les indigènes de l’île Sentinelle du Nord sont morts et enfouis sous le sable blanc de la plage. Cela s’est produit en janvier 2006. Probablement ivres, deux pêcheurs avaient alors jeté l’ancre près de cette île appartenant à l’archipel d’Andaman (Inde). Le bateau s’est détaché et a commencé à dériver vers la rive tandis que les occupants dormaient. A peine échoués, les deux hommes ont été tués par les habitants de l’île. Les autorités indiennes ont bien tenté de récupérer les corps mais la présence hostile de guerriers armés d’arcs et de flèches a empêché l’hélicoptère de se poser. Aucune autre tentative n’a eu lieu.

Mis à part ce genre d’escarmouches, la tribu de l’île Sentinelle du Nord n’entretient aucun contact avec l’extérieur. L’organisation Survival International estime qu’il existe ainsi dans le monde une centaine de groupes humains totalement isolés, la plupart d’entre eux vivant dans la forêt amazonienne ou en Nouvelle-Guinée. Leur survie est fragile, leur territoire étant progressivement grignoté par les activités et les maladies humaines.

Cependant, contrairement à de nombreuses autres tribus, celle de l’île Sentinelle du Nord a tous les atouts pour se défendre contre une contamination par la civilisation moderne. Jouissant d’une réputation exécrable (et calomnieuse) de cannibalisme, ils font en effet montre d’une hostilité sans faille, d’une irritabilité extrême et réservent une sentence sans merci à tout visiteur assimilé d’office à un envahisseur. De plus, la situation géographique de leur île ne présente aucun intérêt stratégique. Située à seulement une heure de bateau de Port Blair, la capitale d’Andaman, elle n’a en effet jamais été colonisée.

Résultat: les anthropologues ignorent tout du langage et des coutumes des indigènes dont on sait juste qu’ils sont Noirs et assez petits. La tribu, qui compterait entre 50 et 200 membres, aurait vécu isolée sur son bout de terre de 10 km de diamètre depuis 60 000 ans. Toute autre demande d’information a reçu comme seule réponse des volées de flèches bien ajustées.

:arrow: http://www.letemps.ch/Facet/print/Uuid/ ... _bienvenus
Yacine
 
Messages: 3972
Inscription: 11 Avr 2010, 15:11
Localisation: Nabi nemchilou

Retourner vers El Kheyma



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités