Un grand homme pour un grand pays

Faites nous juste l'économie des longs débats

Un grand homme pour un grand pays

Messagepar daddybl2002 » 24 Fév 2013, 19:18

Juste à temps et comme on s'y attendait, Monsieur le président Bouteflika s'est exprimé sur la corruption, il ne lui propose qu'une seule issue: l'éradication totale.
Connaissant l'efficacité de son excellence dans un mois il n y aura plus de corrompu dans notre beau et magnifique pays.

بوتفليقة يخرج عن صمته
''أنا ساخط ''
أعرب رئيس الجمهورية، عبد العزيز بوتفليقة، عن ثقته في العدالة الجزائرية لفك خيوط وملابسات قضية شركة سوناطراك، مشيرا إلى أن هذه ''أمور تثير سخطنا واستنكارنا''.
وقال الرئيس بوتفليقة، في رسالة نشرتها وكالة الأنباء الجزائرية، وجهها إلى الأمين العام للاتحاد العام للعمال الجزائريين، عبد المجيد سيدي السعيد، وكافة العاملات والعمال الجزائريين بمناسبة الذكرى المزدوجة لإنشاء الاتحاد وتأميم المحروقات، إنه ''في هذا المقام لا يجوز لي أن أمر مرور الكرام على ما تناولته الصحافة مؤخرا من أمور ذات صلة بتسيير شركة سوناطراك''، مشيرا إلى أنها أمور ''تثير سخطنا واستنكارنا''. ''لكنني على ثقة، يؤكد رئيس الجمهورية، أن عدالة بلادنا ستفك خيوط هذه الملابسات وتحدد المسؤوليات وتحكم حكمها الصارم الحازم بالعقوبات المنصوص عليها في قوانيننا''.


http://www.elkhabar.com/ar/autres/dossiers/324410.html

A chaque fois que je relis ses paroles j'ai la chair de poule et les larmes aux yeux
Avatar de l’utilisateur
daddybl2002
 
Messages: 1745
Inscription: 29 Avr 2007, 16:29
Localisation: Ici même

Re: Un grand homme pour un grand pays

Messagepar netsba » 24 Fév 2013, 21:53

Le connaissant il va sûrement envoyé son frère a la recherche de ces corrompues et il les débusquera et les éradiquera.

Volé c'est mal, l'état ne tolère pas la concurence.
Avatar de l’utilisateur
netsba
Actunaute accro
 
Messages: 5085
Inscription: 11 Avr 2005, 01:59
Localisation: sba

Re: Un grand homme pour un grand pays

Messagepar daddybl2002 » 24 Fév 2013, 21:59

C'est vrai que se sont des investisseurs privés qui ont mis Chakib Khalil à son poste.
Avatar de l’utilisateur
daddybl2002
 
Messages: 1745
Inscription: 29 Avr 2007, 16:29
Localisation: Ici même

Re: Un grand homme pour un grand pays

Messagepar daddybl2002 » 26 Fév 2013, 01:11

Toutes les affaires que notre président son excellence, Monsieur Bouteflika, a réglé:

https://www.facebook.com/photo.php?fbid ... =1&theater
Image

Quand je pense que tous les responsables de ces affaires sont derrière les barreaux je suis fière de mon pays et du travail accompli par notre président.
Avatar de l’utilisateur
daddybl2002
 
Messages: 1745
Inscription: 29 Avr 2007, 16:29
Localisation: Ici même

Re: Un grand homme pour un grand pays

Messagepar biman » 07 Mar 2013, 18:14

Adieu l'ami!

--------------------------------------------------------------------------------

L'histoire retient que les députés du FLN, du RND et ceux du MSP avaient voté le bradage du pétrole algérien et que c'est de la lointaine Caracas qu'est venu notre salut.
Si les Vénézuéliens ont perdu un chef, un leader en la personne de Hugo Chavez Frias, décédé dans la nuit d'avant-hier des suites d'un cancer, l'Algérie a perdu un grand ami et au sens noble du terme. Chef de file de la gauche latino-américaine, Hugo Chavez avait une sympathie particulière pour l'Algérie qu'il a eu à visiter à quatre reprises: en 2000, 2001, 2006 et 2009. La cinquième visite qui devait intervenir en 2010, a été annulée pour des raisons qui seraient probablement liées à sa maladie. Déjà que les relations historiques entre les deux pays étaient très solides, l'arrivée de Chavez au pouvoir en 1999 n'a fait que les renforcer davantage. C'est dire, les relations politiques et surtout amicales entre les deux pays sont exemplaires de par le monde. Le milieu ouvrier algérien lui reconnaît une action particulièrement salvatrice pour l'avenir des générations d'Algériens. Si l'information n'a jamais été confirmée officiellement, on rapporte cependant, que c'est lui, Hugo Chavez, qui a sauvé le bradage total du pétrole algérien. L'ex-ministre de l'Energie et des Mines, Chakib Khelil, avait depuis 2002 opéré un terrible forcing avec son avant-projet de loi sur les hydrocarbures.
Un avant-projet qu'il a fini par faire voter et promulguer en 2005 par les deux chambres du Parlement composé en majorité de députés du FLN, du RND et du MSP. L'histoire retiendra que cette assemblée avait voté publiquement le bradage du pétrole algérien. C'est de la lointaine Caracas qu'est venu le salut de l'Algérie lors de la visite de M.Chavez à Alger, en 2006.
En effet, le président vénézuélien aurait pesé de tout son poids pour arriver à sensibiliser puis convaincre son homologue Bouteflika pour qu'il intervienne et mette fin à cette décision. «Ce projet n'est d'aucune utilité pour l'Algérie» aurait-il suggéré à propos de la loi Khelil dont les conséquences au plan stratégique auraient été catastrophiques pour le pays qui dépendaient à 98% des exportations des hydrocarbures. Dans ce domaine, M.Chavez est connu pour ses positions tranchées. Pour lui, il est impératif de rationaliser les richesses en imposant un contrôle sur le transfert des bénéfices des sociétés étrangères présentes. Une politique dont il ne s'est jamais dessaisi malgré le forcing du lobby pétrolier américain par ailleurs extrêmement puissant. Un autre geste de sympathie de ce grand homme et jamais révélé a été fait envers le projet de l'autoroute Est-Ouest. Des sources diplomatiques rapportent que le président Chavez avait fait un don de goudron pour le revêtement de cette autoroute. Une information jamais rendue publique. Alger et Caracas ont fait une double démonstration: d'abord il y a une bonne place pour les relations d'amitié entre les deux pays, les intérêts ne priment pas nécessairement. Ensuite, la distance: deux pays partagent cependant beaucoup de points communs même si les deux pays sont très éloignées par la géographie. Les deux pays étant exportateurs de pétrole, ont également tissé une étroite collaboration dans ce domaine malgré une farouche opposition de Chakib Khelil. Entre la compagnie nationale vénézuélienne Petroleos, Pdvsa et Sonatrach se sont tissées des relations partenariales.
C'est Sonatrach qui a tempéré les ardeurs entre Caracas et Washington en 2003, quand une grève avait paralysé le secteur pétrolier au Venezuela et stoppé l'approvisionnement des Etats-Unis.
biman
 
Messages: 402
Inscription: 25 Aoû 2006, 14:29
Localisation: quelque part planete


Retourner vers Politique et Economie



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités