Ibn Khaldun : Exposé simplifié sur la théologie scolastique

Spiritualité et méditation dans le respect et la tolérance

Ibn Khaldun : Exposé simplifié sur la théologie scolastique

Messagepar Yacine » 26 Mai 2013, 19:11

La théologie scolastique - علم الكلام

Sa définition, ses origines, les sectes qui la pervertirent, l'école ash'arite qui la représente dans toute sa splendeur et ses grandes figures.


Image


Par Ibn Khaldun

Grand historien, diplomate et juriste du XIVème.
Né à Tunis dans le Maghreb des dynasties islamo-berbères Hafside et Mérénide.


Image





Extraits


"Al 'ilm ul kalâm est la science des arguments rationnels (adilla 'aqliyyah) pour la défense des dogmes et la réfutation des innovations qui s'écartent des premiers Musulmans et de la doctrine sunnite."

-Al Muqaddimah-


"Le législateur (Sayyidunâ Muhammad) nous a décrit le premier degré de foi, qui est la croyance (at tasdîq). Il a précisé les points particuliers auxquels nous devons croire de tout notre cœur, de toute notre âme, et que notre langue doit affirmer. Ce sont les articles de foi (al 'aqâïd). Interrogé là-dessus, [Sayyidunâ] Muhammad répondit : « La foi, c'est croire en Allâh, en Ses Anges, Ses Livres, Ses Prophètes, au jour du jugement et à la prédestination ; bonne ou mauvaise.»

[...] Plus tard, avec le progrès des sciences et des arts, on se mit à écrire des recueils systématiques et à se livrer à la recherche dans tous les domaines. Les théologiens (al mutakallimûn) dissertèrent contre l'anthropomorphisme. C'est alors qu'apparurent les mu'tazilites (qui sont un autre extrême). Entendant le débat aux « versets négatifs », ils décidèrent de retirer à Allâh tout attribut idéal (sifât al ma'ânî), tel que La Science (Al 'Ilm), La Puissance (Al Qudrah), La Volonté (Al Irâdah) et La Vie (Al Hayât), dont ils nièrent également les conséquences. Penser autrement, disaient-ils, serait admettre « le pluralisme de L'Eternel » (ta'addud Al Qidâm). Mais on réfutera leurs erreurs en remarquant que les Attributs (d'Allâh) ne sont ni confondus avec Son Essence, ni en dehors d'Elle.

Là-dessus, les mu'tazilites décidèrent qu'Allâh n'était pas doué de Volonté (irâdah), ce qui les obligea à nier la prédestination (al qadar), puisque celle-ci n'est autre que La Volonté Divine antérieure aux créatures. Ils rejetèrent aussi les Attributs Divins de L'Ouïe et de La Vue, sous prétexte qu'il s'agirait d'accidents physiques. Cela se réfute quand on sait que le sens des mots ouïe et vue n'est pas nécessairement lié à l'existence d'une forme corporelle, mais seulement à la perception des choses audibles ou visibles. Les mu'tazilites voulurent encore priver Allâh de la parole, pour des raisons analogues : ils ne comprenaient pas que Le Verbe est un Attribut de l'âme. Enfin, ils prétendirent que le Qur°ân était créé (makhlûq), ce qui est une innovation blâmable contraire à l'opinion formelle des premiers Musulmans (les salaf). Cette invention fit beaucoup de mal. Certains imâms mu'tazilites l'inculquèrent aux califes qui l'imposèrent à la population. Mais les imâms sunnites y résistèrent, et il fut permis de les fouetter et de les mettre à mort. C'est alors que les défenseurs de la sunnah se dressèrent pour défendre les articles de foi et réfuter ces inventions avec des preuves raisonnables.

Le chef de file des théologiens, Ash Shaykh Abul Hasan Al Ash'arî, se chargea de cette tâche, en suivant une voie médiane au milieu des différents systèmes. [...]"

-Al Muqaddimah-
Yacine
 
Messages: 3972
Inscription: 11 Avr 2010, 15:11
Localisation: Nabi nemchilou

Retourner vers Religions, Idéologies et Philosophie



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron