La femme, le voile et l'Invisible

Spiritualité et méditation dans le respect et la tolérance

La femme, le voile et l'Invisible

Messagepar Yacine » 28 Sep 2013, 18:59

Chez Getrud Von Le Fort
(1871-1976)

Femme de lettre allemande .
Catholique, son œuvre est consacrée à la question de la foi et de la grâce.


Image Image
Cartes postales début XX° : Costume maltais (l'ghonella) et sicilien

Image
Peinture : "La Douleur" (1898), Emile Friant


La femme ou la « sentinelle de l’Invisible »


"Le voile est, en ce monde, le symbole du métaphysique. Il est aussi le symbole de la féminité. Dans toutes les grandes circonstances de la vie d’une femme, on la montre voilée. ( …) L’épouse, le jour de ses noces, la veuve, la religieuse sont revêtues du même vêtement symbolique. Le comportement extérieur est toujours essentiel. Et comme il sort de la personne, il en exprime aussi la substance".

"La femme est comme le pivot du sacré dans l’histoire de l’humanité. C’est par elle en premier que l’humanité s’ouvre à sa dimension transcendante et religieuse. La crise de la religion est liée à celle du mystère de la femme (…) La femme est l’axe vertical mais caché de l’humanité quand elle répond à Dieu. Il faut que le mystère de la femme soit sauvegardé pour que le mystère du salut puisse continuer à opérer en plénitude ».

Un mystère profané


"Le dévoilement de la femme brise toujours son mystère. La femme, qui s’est refusée au don de soi, même sur le plan des sens, mais qui se consacre au plus misérable de tous les cultes, celui de son propre corps, et cela au milieu d’une effroyable détresse de ses contemporains, cette femme atteint un degré de déchéance qui détruit le dernier lien qui peut la rattacher à sa vocation métaphysique. Ici, ce n’est plus le visage enfantin et insignifiant de la vanité féminine qui fait face, mais celui de cette face commune et hallucinante, visage qui représente le contraire de l’image divine, le masque sans visage de la sexualité féminine. Ce masque, ce n’est même pas celui du prolétaire bolchevique défiguré par la haine et la faim : il est la véritable emblème d’un monde moderne sans Dieu ".


***


Chez Titus Burkhardt
(1908-1984)

Initié à l'ésotérisme islamique, il est un grand nom de l'école traditionaliste.
L'un des ses chefs d'oeuvre est son livre "Fès, haut lieu de l'Islam".

Image

« Ce n’est pas à cause de son caractère sexuel purement physique que la femme musulmane se voile, même si cela correspond à une certaine nécessité sociale ; c’est parce que son apparence physique livre en quelque sorte son âme. L’épouse qui dévoile sa beauté à l’époux est, pour la sensibilité du musulman, une image évoquant non seulement l’ivresse sensuelle mais toute ivresse dont la vague quitte les rivages pétrifiés du monde extérieur pour s’épancher vers l’illimitation intérieure. Pour le mystique, c’est l’image par excellence de la contemplation de Dieu.»

Image
Photo : Fès, 1920
Dernière édition par Yacine le 12 Fév 2018, 16:32, édité 1 fois.
Yacine
 
Messages: 3972
Inscription: 11 Avr 2010, 15:11
Localisation: Nabi nemchilou

Re: La femme, le voile et l'Invisible

Messagepar nadya » 29 Sep 2013, 12:59

? :)
Avatar de l’utilisateur
nadya
 
Messages: 2325
Inscription: 04 Sep 2011, 19:48


Retourner vers Religions, Idéologies et Philosophie



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité