Les Amants des Sables

L'espace freestyle. Laissez votre don s'exprimer : écriture, poésie, peinture...

Les Amants des Sables

Messagepar Waghzy » 03 Nov 2013, 16:24

A la femme de ma vie

Les Amants des Sables

Drapée dans son beau burnous
Chevauchant à travers sables
Sur une terre où rien ne pousse
Elle vole vers son Connétable.

Ce dernier déjà sur les lieux
A l’ombre de sa Khaïma bédouine
Dévore de loin de ses beaux yeux
La Mystérieuse Florentine

Descendue de sa monture
Telle la déesse Athéna
La plus belle des créatures
A fendre toutes les armures
Lui tend ses belles mains
A damner le plus grand saint

C’est une liaison dangereuse
Qui se déroule sous la toile.
Sur cette intimité fougueuse
Le poète jettera un voile.

Ainsi l’esclave de Sensations
Pourra libérer ses fantasmes
Et Par son imagination
Accéder à ce Saint Sésame

Le Jour se lève sur le désert
Comme un salut aux deux amants
Le Fennec rejoint sa tanière
Marquant la fin de ce Roman.

Gens de Poésie, je déclare
En solennité mais sans fard
Promesse de l’Aube sera tenue
Sauf évènement imprévu.

N’en déplaise à nos argousins.
Il y aura donc un Lendemain


Abderrahmane
A Meylan le 14 Avril 2010


Avatar de l’utilisateur
Waghzy
 
Messages: 66
Inscription: 13 Oct 2013, 20:46
Localisation: Meylan (France)

Re: Les Amants des Sables

Messagepar Yacine » 03 Nov 2013, 18:47

Bonsoir. J'aime beaucoup le cadre bédouin de ton poème. Personnelement, il m'évoque la passion entre la mystique Isabelle Eberhardt ("drapée dans son burnous...chevauchant à travers sables") et le soldat indigène Slimane, dans les alentours saharien d'Aïn Sefra. Une "liaison dangereuse" qui fit scandale dans la société coloniale.
Avatar de l’utilisateur
Yacine
 
Messages: 3972
Inscription: 11 Avr 2010, 15:11
Localisation: Nabi nemchilou

Re: Les Amants des Sables

Messagepar Waghzy » 03 Nov 2013, 19:19

Yacine a écrit:Bonsoir. J'aime beaucoup le cadre bédouin de ton poème. Personnelement, il m'évoque la passion entre la mystique Isabelle Eberhardt ("drapée dans son burnous...chevauchant à travers sables") et le soldat indigène Slimane, dans les alentours saharien d'Aïn Sefra. Une "liaison dangereuse" qui fit scandale dans la société coloniale.


Justement, je suis originaire de Aïn Séfra la patrie d'Isabelle qui y mourut en 1904 victime des crues de l'oued Séfra qui avait inondé sa maison.
Une rue de Séfra porte son nom et elle est enterrée au cimetière Sidi Boudjemmââ tout près du Ksar et des dunes.
Il y eut aussi les Amours doublement interdites entre la Soeur Blanche Catherine et un notable "musulman" séfraoui qui se termina par l'exil en France de sœur Catherine qui s'était enfuie un soir de la Maison des Sœurs à Séfra aux bras de "son" Zaïd
Avatar de l’utilisateur
Waghzy
 
Messages: 66
Inscription: 13 Oct 2013, 20:46
Localisation: Meylan (France)

Re: Les Amants des Sables

Messagepar leilaaa » 03 Nov 2013, 21:31

J'aime bien il me fais penser au deux bédouins amoureux leila et majnoun célèbre histoire, mais triste a la fin, je sais pas par contre si ces deux la ont eu l occasion de vivre cette intimité fougueuse qui s'est déroulé sous la toile que tu décris si bien dans ton poème,ils étaient séparés à maintes fois par leurs proches.
Avatar de l’utilisateur
leilaaa
 
Messages: 200
Inscription: 30 Jan 2013, 16:06

Re: Les Amants des Sables

Messagepar Yacine » 04 Nov 2013, 19:07

@Waghzy : Effectivement, je lui avais d'ailleurs dédié un topic (j'allais dire il y a quelques mois, mais ça fait déjà plus d'un an) :

topic23940.html
Avatar de l’utilisateur
Yacine
 
Messages: 3972
Inscription: 11 Avr 2010, 15:11
Localisation: Nabi nemchilou

Re: Les Amants des Sables

Messagepar Waghzy » 04 Nov 2013, 21:02

Bonsoir Leilaaa,
Bonsoir Yacine,
Avant tout merci pour vos citations historiques aussi vraies et belles que le ciel bleu, d'un bleu unique au monde de Aïn Séfra.

Mais l'inspiration de mon poème est disons ! plus banale et ne prend pas racine dans l'Histoire avec un grand H.
Ce sont les souvenirs simples de l''adolescent que j'étais, souvenirs rattachés à toute une filmographie tournant autour de la vie dans le désert et de ses héros.
Le souvenir le plus marquant et qui a été l’étincelle à l'origine de la naissance du poème, fut ce film décrivant un cavalier en burnous, au galop sur un pur-sang arabe couleur feu.
Le cavalier disparaît dans un tourbillon de sable une fois arrivé au faîte d'une dune alors qu'en avant plan une belle bédouine en robe rouge flamboyant couverte d'un léger voile sur la tête le regarde s'éloigner en lui tendant sa belle main comme pour lui dire "Reviens mon amour".
Puis le mot FIN s'afficha.

Leilaaa, Yacine vous avez donné du corps à ce poème.
Et à toi Leilaaa dis toi bien que la belle cavalière continue d'être heureuse dans nos cœurs même si les siens l'ont un temps séparé de son amour.
L'amour finit toujours par triompher, qu'on se le dise et comme le rappelle
si bien le poète par cette conclusion :
"N'en déplaise à nos argousins,
Il y aura des Lendemains"

Il a bien dit "des lendemains".
Avatar de l’utilisateur
Waghzy
 
Messages: 66
Inscription: 13 Oct 2013, 20:46
Localisation: Meylan (France)

Re: Les Amants des Sables

Messagepar Litra » 17 Nov 2013, 14:16

Cher Waghzy,
je suis confuse, j'ai, hier dans l'envie de lire Les Amants de Sables, critiquer un autre texte qui n'est autre que votre "profession de foi"... je suis sincèrement désolée, ce que j'ai dis n'est donc plus valable pour Les Amants de Sables et encore moins pour votre profession de foi que je ne me permetrez pas de critiquer, j'éspère que vous comprendrez l'erreur d'une humble lectrice.

J'ai (enfin) lu Les Amants des Sables, comme l'on dit de nombreuses personnes, le paysage est peint avec force, dès les premières lignes on peut sentir le soleil et le souffle chaud du vent. ça m'a donné envie d'être cette femme, sublime et immortelle dans les yeux de son amour. On voit bien que cet un homme qui écrit le poème, si tous les hommes pouvaient décrire et se souvenir de leur amour comme ça... merci pour ce poème, qui m'a rendue envieuse et nostalgique à la fois.
Je vais de ce pas, chercher d'autres lectures.

Une fidèle lectrice.
Litra
 
Messages: 16
Inscription: 15 Nov 2013, 20:58


Retourner vers Essais



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron