Ruquier parle de Bouteflika

Faites nous juste l'économie des longs débats

Ruquier parle de Bouteflika

Messagepar dziri » 28 Nov 2013, 14:22



Pas d'injures
Avatar de l’utilisateur
dziri
 
Messages: 9082
Inscription: 04 Nov 2007, 12:54
Localisation: BXL

Re: Ruquier parle de Bouteflika

Messagepar badre » 28 Nov 2013, 17:08

La vidéo a été apparemment censurée, néanmoins si un journaliste Français fustige la énième candidature de Bouteflika c’est plutôt dans le but de reconsolider l’opinion publique Algérienne qui semble ne pas être favorable à une réélection du Président.
Les français nous ont compris. Nous sommes un peuple nationaliste mais dans le mauvais sens. Déjà le nationalisme est nauséabond dans son acception la plus large.
On est animé par cet adage qui consiste à soutenir son compatriote même si c’est un voyou : « je n’aime pas mon frère mais oses le toucher »
On aime note pays quand on est l’étranger, mais chez nous on manifeste de l’aversion au régime et même au pays.
La souveraineté revient au peuple qui se doit de choisir le programme politique qui lui convient et les hommes aptes à mener cette noble mission dans l’intérêt du peuple et de l’intégrité du pays.
Il est temps de rajeunir la caste politique Algérienne.
Notre pays est constitué de plus de 60% de jeunes mais dirigé par des politiques et même des militaires les plus vieux du monde, en somme des vieillards ! avec tout le respect que je dois aux personnes âgées

Là j’ai honte ! :oops:

Citation d’un grand homme politique Américain :

Avant de demander à ton pays ce qu'il peut faire pour toi, demande-toi, ce que tu peux faire pour le pays »
John Fitzgerald Kennedy 32e président des Etats-Unis

Voilà des hommes qui se sont sacrifiés pour leur pays !!
badre
 
Messages: 492
Inscription: 09 Jan 2011, 13:45

Re: Ruquier parle de Bouteflika

Messagepar dziri » 29 Nov 2013, 11:25

Le problème est que ça va durer encore
Avatar de l’utilisateur
dziri
 
Messages: 9082
Inscription: 04 Nov 2007, 12:54
Localisation: BXL

Re: Ruquier parle de Bouteflika

Messagepar dziri » 29 Nov 2013, 17:22

Un extrait de l'entretien qu'a accorder Ahmed Benbitour au journal El Watan

Il est vrai, également, que la majorité de la population est fataliste ; elle a développé, dans une résignation étrangère à ses traditions, des capacités d’adaptation à la détérioration de sa situation, des capacités de débrouille. Donc le véritable problème est l’état moral et psychologique de la société ; en l’état actuel, il y a peu de possibilités de libérer les initiatives. Cependant, un système qui n’est pas disposé à apprendre, qui n’est pas juste, qui ne sert pas les intérêts de l’ensemble de la société, qui est construit sur la rente et la prédation est appelé fatalement à disparaître. Le régime totalitaire court à son effondrement et à son autodestruction. Donc le contrôle autoritaire ne sera pas capable de tenir longtemps. Et c’est en prévision de cette chute annoncée et inéluctable que se pose, en toute logique, la question suivante : quelles sont les conditions pour créer une société plus agile, capable d’initiatives vers le changement ? Loin de se résumer en une forme de solution miracle capable de transformer la société en une période utopique, ou bien celle de l’homme providentiel, la réponse est la démocratisation par la jeune génération instruite et mieux éduquée. C’est le degré de formation des jeunes, plus que l’espoir d’une forte croissance économique, qui mobilise. Ce sont l’ensemble des forces favorables au changement, les jeunes, les femmes et les médias, qui peuvent créer la mobilisation face à l’autoritarisme du régime.
Avatar de l’utilisateur
dziri
 
Messages: 9082
Inscription: 04 Nov 2007, 12:54
Localisation: BXL


Retourner vers Politique et Economie



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron