Salah "Bey el Beyete" du constantinois

N'oubliez pas votre lampe de chevet

Salah "Bey el Beyete" du constantinois

Messagepar Yacine » 27 Déc 2013, 18:32

Saleh Bey Ben Mostefa
(1725 - 1792, étranglé)

Ils ont dit, les Arabes, ils ont dit :
Nous ne donnerons ni Salah ni sa fortune
Nous ne le combattrons point non plus
Dussent les têtes tomber sur les têtes...


Image
Annaba. Jamâa el Bey de style ottoman, édifiée par Salah Bey


Il est un personnage turc ottoman qui a marqué Constantine et sa région. La mémoire collective lui conserve l’image d’un homme généreux, proche du peuple et ambitieux.

Salah Bey ben Mostafa est né à Izmir dans l’ouest de la Turquie en 1725. A l’âge de 16 ans il quitte son pays natal et débarque à Alger. Il est d’abord cafetier avant de s’engager dans l’armée. Là, il se fait remarquer pour sa bravoure et son farouche engagement contre les espagnols. Il participe à de nombreuses campagnes contre la présence espagnole au Maghreb et réussit de cette manière à gravir les échelons de la hiérarchie militaire. En 1765, le Bey Ahmed El-Kolli le nomme Khalifa du Beylik de Constantine. Il est alors bras droit et premier suppléant du Bey.
Son amitié avec lui s’était consolidée par son mariage avec la fille du Bey des années auparavant. Ce qui l’a certainement aidé à occuper le poste de Bey de Constantine en 1771, à la mort d’Ahmed El-Koli.

Salah Bey a fait figure de prince et non pas de simple Bey. Quatre années après avoir été nommé, il se porte au secours d’Alger, attaquée par la flotte espagnole. Sa participation à la défaite de l’armada est incontestable. Et cela lui donne le titre de défenseur de l’Islam. Il entreprend par la suite de doter sa capitale de beaux ouvrages architecturaux. Notamment celle du pont d’El-Kantara qu’il a fait restaurer. Mais encore des mosquées et des medersas qu’il a organisé en véritables universités. Nous lui devons aussi la plantation de la forêt Djebel el Ouahch, l'aménagement de la commune de Zrizer alors infestait de marais, la fondation d'immeubles à la Mecque et Médine afin de faciliter le pèlerinage à l'attention des habitants du beylik et offert aux juifs le quartier Bab el Kantra qui était alors mêlés à la population musulmane.

Il réorganise le tissu urbain de la ville et lui adjoint des canaux d’irrigations et des jardins. La ville de Constantine devient alors une très belle ville où il fait bon vivre. Salah Bey acquiert une notoriété et une popularité exceptionnelle. Mais, en parallèle, il se fait également de nombreux ennemis parmi les tribus du Sud qu’il oblige à payer l’impôt. De nombreux chefs religieux (marabouts) s’opposent à son autorité. Une opposition qu’il n’hésitera pas à réprimer violemment 1.

Ses nombreux ennemis feront que le Dey d’Alger le destituera de son poste et nomme à sa place Ibrahim Bey dit Bou Sbaâ. Salah Bey n’hésitera pas à faire assassiner cet intrus et à entrer en conflit avec le pouvoir central à Alger. Mais la nouvelle en ville divise la population en deux clans. Le premier décidé à venger Ibrahim Bey, et l’autre à défendre la cause de Salah Bey. Durant plusieurs jours la population s’affronte dans les rues de Constantine. Il y aura un grand nombre de morts et de blessés, sans avantage décisif poux aucun des deux partis.

Bientôt, le Dey d’Alger envoie un nouveau Bey pour Constantine, le Bey Hossein ben Hassan.
Il arrête Salah Bey et le fait exécuter le 1 septembre 1792. Salah Bey est depuis enterré au mausolée de Sidi El-Kettani. A côté de la mosquée du même nom que lui-même avait fait construire. Suite à la fin tragique de Salah Bey les femmes constantinoises ont prononcé un deuil ostentatoire en décidant par choix en 1792 de porter un habit de sortie fait d’une toile noire dont elles se couvrirent tout le corps : la M’laya avec pour accessoire une désagréables « chebrella » (Savate sans talon) 2.


1 : Voir la légende du marabout Sidi M'hamed el Ghrab dont une des version dit qu'il a été jeté pour avoir voulu organiser une révolte contre Salah : topic24738.html

2: Remarque personnelle : Si la mlaya s'est sans doute répandue après cet évènement (la tenacité de la tradition orale nous le confirme), nous pensons que l'habit date de l'époque fatimide car on connait l'importance du deuil de Hussein dans la lithurgie chitte. Ce califat était né dans l'Est algérien actuel du ralliement des berbères Kotamas de Basse Kabylie à des prédicateurs chiites qui militait pour un calife descendant du Prophète (comme la doctrine chiite le veut). Leur première capitale fut Ikjan (près de Sétif), puis Kairouan qui connu un grand essor et enfin le Caire qu'ils ont fondé. D'ailleurs, en Egypte il existe un voile appelé "milaya" qui ressemble à la mlaya constantinoise. La mlaya est donc hypothétiquement un héritage chiite tout comme l'importance de 'Achoura en Kabylie.
Avatar de l’utilisateur
Yacine
 
Messages: 3972
Inscription: 11 Avr 2010, 15:11
Localisation: Nabi nemchilou

Re: Salah "Bey el Beyete" du constantinois

Messagepar Santur » 03 Jan 2014, 21:59

Galou Laârab galou, très triste poème et fin pour le Bey de Constantine :(

Merci pour cet article !
Avatar de l’utilisateur
Santur
 
Messages: 427
Inscription: 20 Juin 2012, 21:17

Re: Salah "Bey el Beyete" du constantinois

Messagepar dziri » 04 Jan 2014, 13:13

les femmes constantinoises ont prononcé un deuil ostentatoire en décidant par choix en 1792 de porter un habit de sortie fait d’une toile noire dont elles se couvrirent tout le corps



Jusqu'à nos jours ? .
Avatar de l’utilisateur
dziri
 
Messages: 9082
Inscription: 04 Nov 2007, 12:54
Localisation: BXL

Re: Salah "Bey el Beyete" du constantinois

Messagepar Yacine » 04 Jan 2014, 21:18

Non, il n'est désormais porté que par une poignée de femmes très âgées. En fait il a connu la même évolution que le haïk d'Alger, Béjaïa et ailleurs. Seul le Mzab, ibadisme oblige, n'a pas vu le voile traditionnel disparaître.
Avatar de l’utilisateur
Yacine
 
Messages: 3972
Inscription: 11 Avr 2010, 15:11
Localisation: Nabi nemchilou

Re: Salah "Bey el Beyete" du constantinois

Messagepar dziri » 05 Jan 2014, 11:17

Merci
Avatar de l’utilisateur
dziri
 
Messages: 9082
Inscription: 04 Nov 2007, 12:54
Localisation: BXL

Re: Salah "Bey el Beyete" du constantinois

Messagepar Chancepe » 29 Jan 2015, 07:29

Dernière édition par Chancepe le 12 Fév 2015, 08:59, édité 1 fois.
Chancepe
 
Messages: 1
Inscription: 29 Jan 2015, 07:27

Re: Salah "Bey el Beyete" du constantinois

Messagepar xvingt » 29 Jan 2015, 17:28

Bonsoir voisin, :wink:
cela date de Décembre 2013 et j'ai complètement raté l'épisode.
Mais,
c'est excellent (le genre que j'aime).
C'est digne d'un érudit du Constantinois,
ou,
d'un féru d'histoire qui avec ses précisions va au fond des analyses.
Comme toi.

Et,
comme il n'est pas trop tard, chepa
pour toi et tous les participants de FA, une très bonne Année 2015.
Avatar de l’utilisateur
xvingt
 
Messages: 1723
Inscription: 17 Fév 2008, 17:50
Localisation: ******* Elsass Lothringen

Re: Salah "Bey el Beyete" du constantinois

Messagepar Yacine » 29 Jan 2015, 23:38

Bonjour voisin :)
C'est trop d'honneur sachant que, mis à part les remarques personnelles, le texte n'est pas de moi (je n'avais pas trouvé l'auteur)....contrairement à d'autres posts susceptibles de t'intéresser comme Kef chkara ou le Rocher du sac, où j'avais fait effort de rédaction.

Par contre...

Yacine a écrit:Image
Annaba. Jamâa el Bey de style ottoman, édifiée par Salah Bey


... il est vrai que mon choix d'illustration a été on ne peut plus éloquent, puisqu'y apparaissent un héritage direct et un héritage indirect (selon la tradition populaire) de ce Bey : la Mosquée Jamaa el Bey d'Annaba et la "Mlaya" des femmes de l'Est d'antan...

Fameuse "Mlaya" que je n'ai aperçu qu'une seule fois au cours de mon séjour à Constantine cet été :

Image
Avatar de l’utilisateur
Yacine
 
Messages: 3972
Inscription: 11 Avr 2010, 15:11
Localisation: Nabi nemchilou


Retourner vers Culture et Littérature



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron