Lle clash des idéologies. L’apothéose d’un système.

Spiritualité et méditation dans le respect et la tolérance

Lle clash des idéologies. L’apothéose d’un système.

Messagepar badre » 15 Fév 2014, 15:01

Contrairement à toute idéologie, l’ISLAM est le seul système à donner un sens positif à la notion de l’Etat, définir rationnellement la société et discerner sans ambiguïté les trois propriétés.
En effet il existe trois propriétés dans le Principe Islamique :

- La propriété privée - la propriété Publique ou générale - la propriété de l’Etat.
A titre d’exemple le système capitaliste reconnaît deux propriétés, qui sont la propriété privé et la propriété publique ou de l’Etat.

Cependant le subterfuge se présente sous forme de questions.
Quelles sont les définitions et les limites de la propriété publique dans le système capitaliste. Quelles sont les personnes qui tirent profit de cette propriété ?

La réponse à cette question est claire ; ce sont les détenteurs des capitaux qui sont les principaux bénéficiaires. A savoir que le capitalisme en tant que système économique n’est aucunement fondé sur la répartition des richesses mais, sur le profit exponentiel et la rétention des capitaux.

Force est de souligner que la société dans l’Islam est définie comme étant un ensemble d’individus vivant en communauté , ayant des relations permanentes entre eux , régis par les mêmes règles et animés de sentiments harmonieux .

Dans le capitalisme, la société est définie comme étant un ensemble d’individus.
Le communisme ou le (socialisme) est fondé sur la matière. Il (communisme) définit notamment que la société est liée à la matière qui est la base de l’existence.
De préciser, la seule propriété qui soit reconnue c’est celle de l’Etat.

Force est de constater que le système Islamique est une idéologie immuable et irréfragable, car elle est l’émanation du Seigneur créateur de l’univers de l’Homme et de la vie.
Ces trois éléments faisant partie de l’existence, sont complexes et limitées et évoluent suivant des règles. Ces normes émanent impérativement du Créateur ; et non de ceux qui font partie de la création.

La religion islamique requiert une conviction fondée sur l’esprit de recherche c’est à dire la réflexion (raisonnement)
Après que le Croyant ait été convaincu fermement que l’Islam est la Foi spirituelle qui établit le lien avec le Seigneur, dotée de principes régissant la vie ; l’esprit de recherche dont ce Croyant s’est servi pour aboutir à cette conviction, sera utilisé pour la compréhension et l’application des préceptes inhérents à la religion qui constitue la source fondamentale de notre civilisation.
Par ailleurs il ne faudrait en cas confondre la civilisation avec le progrès.
La Civilisation fait partie intégrante de la culture, or que le progrès représente les aspects extérieurs de la vie.

« il fut un temps , l’occident fit croire que la révolution industrielle résultait de sa culture, or que c’est faux » .

- La conviction dans l’ISLAM est rationnellement affirmée et constitue l’éveil positif auquel tout être humain aspire par nature.
De cette Foi découle tout un ensemble de concepts qui mettent en lumière la grande question que tout individu se pose instinctivement.
Il est clairement établi que l’être humain se pose la question suivante et ceci nonobstant l’obédience à laquelle il se soumet ; qu’adviendra-t-il des éléments qui font partie de l’existence que sont : l’homme, l’univers et la vie.

En outre l’autre problématique sur ce qui précède la vie et sa relation avec ce qui lui succède. La réponse objective qui résultera de cette grande question est la pensée éclairée et lucide. D’où l’émergence d’une conviction affirmée.

Cette Conviction transcendante, conduit en toute logique au CORAN et aux enseignements du MESSAGER (bénédiction et salut soit sur lui et ses proches) , qui sont le fondement de toute charte ou constitution devant établir les institutions de l’Etat afin de régir la société , préserver l’intégrité des personnes et des biens et assurer l’action de propagation pour la libération de l’humanité .
Toute incartade en matière de recherche pour la satisfaction de l’instinct de sacre ou de religiosité conduirait inexorablement l’individu tôt ou tard à sa perdition.
L’ISLAM est un système idéologique universel conçu pour organiser et gérer la vie de tous les êtres humains aussi bien pour satisfaire leur instinct du sacre ou de religiosité que leurs besoins organiques.
Il importe de préciser que les Hommes ont une destination finale et un destin commun.
L’être humain n’existe pas par hasard, son évolution dans la vie est liée à une finalité ; et cette problématique est explicitée de façon rationnelle dans l’ISLAM.

La soumission à toute pensée ou doctrine émanant de l’Homme est un asservissement.
Tout principe érigé par l’Homme génère inéluctablement un déséquilibre sociopolitique préjudiciable à la vie en société, car il n’est plus question de politique ou de gestion des affaires mais d’une course au pouvoir.
Donc cette idée engendrée par les instincts de l’Homme implique un sentiment nationaliste ou tribal aux conséquences désastreuses.

C’est à partir de l'ISLAM, cette culture idéologique que les Musulmans s’érigent réellement en une Nation unie et indivisible.

A/ Badre
badre
 
Messages: 493
Inscription: 09 Jan 2011, 13:45

Re: Lle clash des idéologies. L’apothéose d’un système.

Messagepar zangara » 15 Fév 2014, 17:27

bonsoir ou bonjour

bien que les mosquées sont , dans une certaine forme spirituel le bien de Dieu l Omniprésent .
est que de ce faite elles ce doivent de répondre , en tout lieux , est instants aux divers sollicitations , des un , comme celui des autres , dans l égalité la plus sereine , en contribuant a l enrichissement idéologique est spirituel , de toutes les connaissances en sociologie humaine .
or il ce trouve bien que cé un lieu populaire est public , il a des heures d ouverture , est des heures de fermeture stricte .

ceci d un coté , de plusieurs autres , il ya dysfonctionnement en ce que la mosquée .ne peut s impliquée dans toute décision administrative , rentrées des classes , hiver rigoureux pour une aide aux démunis , halte a la violence dans tout ce qu elle peut induire comme chaos . par des rencontres en séminaires , pour cernée tout les problèmes du quartier ,
distribution des logements , l aide du Ramadan , aux malades , l insertion pour un travail digne .

a ce demandé a qui appartient la mosquée . aux Habous , a la collectivité local , ou a tout un chacun des résidents de son quartier du lieu d implantation de la mosquée .
ou particulièrement a ceux qui l on construit ( bien entendue avec l aide de tout le quartier , est des divers donations de l état , des particuliers d autres régions )

sans pour autant en interdire , ou a refusé l entrée aux visiteurs de passage , cé un lieu de culte ou toute personne peut y rentrée , y faire ces ablutions , priée , lire le saint Coran , ou a méditée .
a y voire est comprendre quil ya seulement le mois sacrée du Ramadan , pour voir l effervescence de foi est de piété que sur ce mois , ou les matinées bien précises de l Aid Seghir , et de l Aid el Adha . est des vendredis
peut on oublier et rejeter les autres jours .
peut on oublier les malheureux , les pauvres , les malades , les sans abris , les chômeurs , les isolées , les analphabètes , les handicapés , les divorcés sans ressource .

ceci en principe a tout moment tout au long de la journée .
l Imam en principe fort de son autorité spirituel est moral , ce doit de s investir , en tout auprès des autorités local , afin d allégée les souffrances est de cernée aux mieux les difficultés des résidents de son quartier .
Dernière édition par zangara le 16 Fév 2014, 09:23, édité 2 fois.
zangara
 
Messages: 1231
Inscription: 30 Jan 2011, 18:24

Re: Lle clash des idéologies. L’apothéose d’un système.

Messagepar badre » 15 Fév 2014, 22:44

L’institution politique représentée par l’Etat Islamique ou ELKHILAFA ne symbolise pas la mosquée comme il fut le cas à titre d’exemple en France au temps de la monarchie l’alliance existant entre l’église et le Roi.

Par conséquent il n’existe pas ce qu’on désigne communément l’homme du culte, comme c’est le cas d’ailleurs dans certains pays du Maghreb ou du Machreq qui ont institué un représentant de la religion qui intercède dans le domaine qui a trait à la spiritualité.

La spiritualité dans l’Islam détient une place majeure dans la pratique de la religion, en revanche elle se distingue des institutions exécutives.
La spiritualité est un acte qui est individuellement inné, mettant en lien l’homme avec son Créateur.
Par conséquent l’individu est libre tout asservissement, car est censé vénéré DIEU.

EL khilafa en sa qualité d’exécutif à l’instar des institutions placées sous son autorité, veille à l’application des règles et des préceptes qui régissent et organisent la société dans tous les domaines de la vie active ; économiques, commerciales, sociales, juridiques etc.

La seule institution qui dispose d’une souveraineté juridique c’est ALMHKAMATTE ELMADHALIM.
Il s’agit d’un Juge qui peut même poursuivre El Khalifa si ce dernier commet un acte illicite ou illégal.

El Khalifa est un organe exécutif et non un chef suprême.


El Khalifa est assisté d’un collège qu’on surnomme le conseil consultatif
Le seul Chef suprême, c’est ALLAH tout puissant, Seigneur des mondes.
Désolé d’être cru mais l’ISLAM est un système au sens large du terme et il n’est nullement basé sur le turban et la barbe ou un tour de taille qui culmine les 66 ou orné lugubrement de gens ignares et impotent physiquement

MOHAMMAD EL FATEH n’avait que 21 ans quand il libéra Constantinople et désigna ISLAMBULL (ISTANBULL) comme capitale de l’Etat OTTOMAN

Sans commentaire sur les Gouvernants d’aujourd’hui
badre
 
Messages: 493
Inscription: 09 Jan 2011, 13:45


Retourner vers Religions, Idéologies et Philosophie



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron