Le danger Libyen était bien là en 2011

Infos, scoops, téléphone arabe, toute l'actualité est ici

Le danger Libyen était bien là en 2011

Messagepar badre » 03 Jan 2020, 23:05

Oui, le danger Libyen était bien là depuis 2011.

Et les pays impérialistes avec la complicité patentes des trois ténébreux pays arabes s’attèlent à dépecer diviser tous les pays du moyen, de l’Afrique et du Maghreb qui recèlent des richesses fossiles considérables et s’étendent majestueusement sur plus d’un million de KM2.

Pour mieux cerner le problème libyen il faudra identifier les véritables objectifs des puissances occidentales dont la majeur partie s’est fixée deux enjeux, dont un qui résulte d’une idéologie suprémaciste, et le second est la spoliation des richesses.

Le suprémacisme est une idéologie qui désigne la primauté d’une civilisation sur une autre.

Les puissances s’emploient à mener des guerres subreptices ou par des mouvements interposés, voire la création de conflits de belligérance, comme il sera probablement le cas aux frontières avec l’Algérie.

Pour cela la horde impérialiste tend à remodeler une partie de l’Afrique et du moyen orient.
Cette stratégie d’émiettement des régions, accordera aux puissances occidentales de contrôler toutes les richesses fossiles du Maghreb, dont les principaux producteurs sont l’Algérie et la Lybie.

Le dominateur commun des puissances occidentales, principalement celles qui sont membres de l’Otan est d’aliéner les pays du tiers monde, dont les contingences ont fait que ce sont malheureusement les pays d’Afrique du nord, et quelques pays du moyen orient, qui constituent le butin de guerre.

Au sein de cette architecture géopolitique menée par les empires coloniaux qui se construit inexorablement au détriment des peuples du tiers monde, il existe deux mouvements idéologiques :

Les Frères Musulmans :
Ce mouvement a été fondé en 1924, suite à la chute de l’Etat Othomane, dont les institutions furent évincées en 1923 par le franc maçon Kamal Atatürk, sous l’instigation également des puissances de l’époque, dont la France et la Grande Bretagne.

Les wahhabites:
Ce mouvement fut érigé aux 18 siècles sous l’instigation des Britanniques, au travers de l’infiltration de Laurence d’ Arabie, un juif franc maçon.
L’empire Britannique se servit de cette doctrine hétéroclite et réfractaire, dont le fondateur Mohamed Abdelwahab, qui d’ailleurs dût renoncer à ses recherches sur la jurisprudence qui devait naissance à une doctrine, mais en vain.

Les forces impérialistes de l’époque virent dans cette doctrine une voie fallacieuse d’effriter l’Etat Othoman de l’intérieur.
D’ailleurs ce mouvement subversif monté de toutes pièces et associé à la tribu saoud qui d’ailleurs manquait d’idéologie, fut une force subversive préjudiciable à la stabilité de toute la région du Najd et du hijaz.

A l’instar du mouvement des Saoud armés idéologiquement de cette doctrine sectaire et soutenus par les Britanniques la France fut très active à travers le mouvement des jeunes turcs dont l’un des disciples fut Atatürk, qui devint le chef de la première république laïque de la Turquie

L’avenir géopolitique de l’Algérie dépendra de l’action diplomatique menée par le régime nouvellement installé.
L’Algérie se trouve devant un dilemme assez complexe, étant donné la pléthore de forces en action en Lybie.
Il s’agit de s’aligner sur un axe qui garantit l’intégrité du territoire.

Aussi, le principe de non-ingérence ou de neutralité risque également de porter atteinte à l’intégrité du territoire à moyen terme , d’ailleurs le mouvement constitué de l’Arabie des émirats et de l’Egypte s’échinera à entraîner l’Algérie dans le bourbier, car ces tros pays fossoyeurs constituent une vraie menace pour le la stabilité du pays , contrairement à ce qui est avancé dans les médias.

Les forces occidentales sont présentes en Lybie depuis 2011 mais aucun pays arabe, y compris l’Algérie n’ont manifesté leur désaccord, mais dès lors que La Turquie manifeste sa velléité à engager ses troupes en Lybie, tous les pays impliqués dans le bourbier Libyen s’insurgent .

Les questions qui nous viennent à l’esprit sont les suivantes :

Est-ce que la Turquie agit en tant que membre de l’OTAN ou isolément ce qu entraînera la désarticulation de cette organisation.
Aussi, il faudra déceler l’obédience réelle à laquelle appartient ERDOGAN.
Si cet homme agit dans un esprit de confrérie Islamique, étant probablement membre des Frères Musulmans, il sera moins virulent que l’obédience salafiste en doctrinée par la triade enturbannée.

Lors de la révolution de libération de notre pays, les Frères Musulmans ont soutenu la résistance et le combat menés contre le colonialisme, contrairement au wahhabisme.
En substance, le sionisme international se situe au sein même des trois pays arabes (Arabie Saoudite-Les Emirats et l’Egypte).
Le pouvoir en place doit agir avec circonspection, afin de prendre des engagements qui garantiront la stabilité de toute la région.

Le danger existait déjà bien avant l’arrivée d’ERDOGAN.
Et pour conclure La Turquie est le dernier bastion de l’Etat OTHOMAN, à savoir ELKHILAFA EL- OTHMANIA, qui a bravé toutes les puissances de l’époque dont l’Espagne, qui sous l’instigation du Pape , devait mener une croisade en Algérie pour la christianiser .

Le Sultan de l’époque SELIM 1ER, suivi par la suite de SOULEIMANE ELQANOUNI envoya une armada navale sous le commandement des frères KHEIR EDDINE BARBAROUSSE qui ont mené de grandes batailles pour que l’ALGERIE demeure Musulmane.

KHEIR EDDINE BARBAROUSSE y laissa sa vie. Donc ne soyons pas ingrats, pour la gloire d’ALLAH et par respect à nos Martyrs.

https://www.youtube.com/watch?v=BmiAGRT ... e=youtu.be
badre
 
Messages: 493
Inscription: 09 Jan 2011, 13:45

Retourner vers Actualités



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités