Derviche et le Soufisme

Spiritualité et méditation dans le respect et la tolérance

Derviche et le Soufisme

Messagepar Haithem » 31 Juil 2006, 01:22

Le mot derviche (farsi : درويش [derwiš], mendiant) est d'origine persane et désigne un mendiant. Par glissement de sens c'est le membre de certaines confréries soufies pratiquant la mendicité. Le mot est passé à l'arabe (دَرويش [darwīš]) et au turc (derviş [derviš]) où il ne désigne que les membres de certaines confréries religieuses.

Le mot abdal les désigne dans l'Alévisme,

Le derviche est initié par un maître (cheikh ou murchid) et participe aux rituels de la confrérie, qui consistent souvent en des invocations répétées du nom de Dieu (dhikr), ou en d'autres pratiques hypnotiques comme la danse ou le chant jusqu'à l'extase mystique, l'anéantissement (fana').

La confrérie la plus connue est celle des derviches tourneurs en Turquie et en Iran. On peut aussi cite la confrérie Nématollahi
----------------------------------------------------------------------
Le soufisme (arabe : تصوف [taṣawwuf]) est une doctrine et une pratique mystique de l'Islam qui apparut au VIIIe siècle de l'ère chrétienne et dès les premiers temps de l'avènement de l'islam et qui se fonde essentiellement sur le Coran et la sunna (tradition prophétique).

Ce mouvement serait le résultat de ce verset coranique tenu pour être un encouragement au dhikr, à la mystique :

« Reste en la compagnie de ceux qui, matin et soir, invoquent leur Seigneur en désirant sa Face. » (Coran XVIII ; 28)

« L'Islam est la religion de l'unicité de Dieu, de l'amour et de la paix. Il symbolise l'effort permanent, le combat incessant pour l’excellence du comportement, et la sincérité du culte; le soufisme en est le cœur. C'est la voie de la connaissance de Dieu, et de la sérénité de l'âme. » (Sidi Hamza al Qâdiri al Boutchichi)

Ce courant ne va pas jusqu’à créer de véritables monastères, car le Coran récuse clairement la vie monastique.

« Ils (les chrétiens) ont inventé la vie monastique – que Nous n’avions nullement prescrite – poussés par le désir de plaire à Dieu. » (Coran LVII ; 27)

Certains font remonter le soufisme bien avant l'Islam :

« Avant l’arrivée de l’Islam, les soufis, dont le pays d’origine est l’Iran, étaient appelés "derviches" (pauvres). Le premier centre "derviche" était situé dans le nord du grand Khorasan. Les derviches étaient des êtres détachés des biens matériels et amoureux de la vérité absolue (Haqq) et de la réalité (Haqiqat). Leurs maîtres enseignaient à ceux qui en avaient les capacités les Principes de l’Unité de l’Etre et les coutumes de la chevalerie (Javanmardi). » (Dr. Javad Nurbakhsh)

Étymologie

L’hypothèse la plus courante est que le mot soufi et ses dérivés viennent de l'arabe souf signifiant laine (صوف [ṣūf], laine). C’est celle que retient Ibn Khaldoun. Le soufi porte en général un vêtement de laine en signe de modestie comme le prophète et les pauvres. La modestie et la pauvreté sont évoquées dans d'autres noms donnés à certains d'entre eux : derviche (farsi : درويش [derwiš], mendiant) ou fakir (arabe : فقير [faqīr], pauvre).

Une autre hypothèse serait que ce mot dérive de l'arabe safâ (صفا [ṣafā] clair ; limpide) ou sâf (صاف [ṣāf] clair ; limpide) ou sufwa (صُفْوة [ṣufwa] élite ; les meilleurs). Enfin le mot vient peut être d’un groupe de croyants qui vivaient pauvrement à l’abri de la mosquée du prophète et appelés les gens de l’auvent (أَهلُ الصُّفَّةِ [ahl aṣ-ṣuffa], les gens de l’auvent). Certains ont fait remarquer qu'à part la première dérivation, toutes les autres sont incorrectes du point de vue de la grammaire arabe (par exemple, l'attribution à safâ se dit safawiy et non soufi).

Il est à noter l'hyphotèse d'une racine grec. Le mot sophi (ex: philo-sophie) venant du grec ancien

Les pratiques

Le soufisme est reconnu par les quatre écoles juridiques (madhhab) sunnites et par les chiites comme une expression de la foi islamique. Cependant certaines confréries sont à la limite, voire sortent des limites de l’islam quand elles y amalgament des croyances extérieures. Dans ce cas, et bien que se réclamant de l’islam, leur membres se voient parfois refuser le titre de musulmans. Les Wahhabites et les Salafistes cheikhistes (cheikh al uthaymin qualifie ce mouvement comme "le cancer de la communauté musulmane") refusent le soufisme dans son ensemble, en le considérant comme une innovation hérétique (bid`ah).

À cause de son caractère initiatique le soufisme est parfois comparé à la franc-maçonnerie, mais il est sans doute plus juste de le comparer au bouddhisme zen ou au gnosticisme.

Un membre initié du soufisme est généralement appelé un soufi, bien que ce terme désigne un individu parvenu à la réalisation spirituelle totale. Un aspirant à une telle réalisation intérieure devrait être appelé moutaçawwif (مُتَصَوِّف [mutaṣawwif]).

Les maîtres soufis se sont servis de la terminologie coranique pour décrire différents degrés de réalisation spirituelle. Ils distinguent trois phases dans l'élévation de l'âme vers la connaissance de Dieu : d'abord l'âme gouvernée par ses passions. Le postulant à l'initiation, qui est considéré comme étant à ce stade, est appelé mourîd (مُريد [murīd], novice; nouvel adepte; disciple). Vient ensuite le degré de l'âme qui se blâme elle-même, c’est-à-dire qui cherche à se corriger intérieurement, l'initié qui parvient à ce stade est appelé salîk (farsi : سالك [sālik], voyageur) itinérant, allusion au symbolique « voyage intérieur ». Puis le troisième et dernier niveau est celui de l'âme apaisée, réintégrée à l'Esprit : l'initié arrivé à ce stade est appelé mouradh (parfait).

Les soufis sont organisés en confréries (turuq, pluriel de tarîqa; chemin,voie) fondées par des maîtres spirituels (chaykh) généralement descendants du prophète Muhammad par son cousin Ali et sa fille Fâtima. Chaque soufi doit faire état d'une « chaîne » (silsilah) qui le rattache par différents intermédiaires à l'enseignement du Prophète. L'exercice spirituel que les soufis privilégient est le dhikr (remémoration, souvenir); il s'agit d'une pratique consistant à évoquer Allah (Dieu) en répétant Son nom de manière rythmée et en restant centré sur Sa pensée. Le dikhr est considéré comme une pratique transformatrice de l'âme, car on juge que le nom d'Allah possède une sorte de valeur théurgique qui agit sur l'âme.

Les premiers groupes de soufis s'organisèrent à Koufa et à Bassorah dès le VIIIe siècle de l'ère chrétienne, puis à Bagdad au IXe siècle. Le soufisme est surtout implanté dans les régions tardivement converties à l'Islam : en Asie centrale, en Inde, où il fut l'un des fers de lance de l'islamisation, et dans le monde turc.

Le soufisme est un courant ésotérique qui professe une doctrine affirmant que toute réalité comporte un aspect extérieur apparent (exotérique ou zahir) et un aspect intérieur caché (ésotérique ou batin). Il se caractérise par une forme de renoncement aux biens matériels (piétisme) et une volonté de recherche de l'extase, ou plutôt de « l'extinction » (al-fana'), c’est-à-dire l'annihilation de l'ego pour parvenir à la conscience de la présence de l'action de Dieu en soi : Le moi individuel doit être sacrifié pour laisser place à l'Esprit, étincelle divine en l'homme :

Il l'a formé harmonieusement puis lui a insufflé de Son esprit.

Le Coran (XXXII; 9)

Le soufisme se présente donc comme l'aspect intérieur de l'Islam.

Les confréries soufies furent persécutées par certaines autorités du sunnisme car jugées hétérodoxes par certains docteurs de la loi musulmane et alliées au chiisme. Aujourd'hui encore le wahhabisme cherche à diminuer l'influence des confréries soufies dans le monde, le soufisme étant considéré comme un instrument pour sortir du cadre d'une forme d'orthodoxie stricte et littérale définie par les autorités spirituelles du wahhabisme. En Perse la dynastie des Séfévides était issue d'une dynastie soufie.

Au XIXe siècle, le soufisme s'est développé en Afrique et au Maghreb dans une réaction contre la colonisation des européens ; il y persiste encore.
Martyrs

* Rabia al Adawiyya, soufie deux fois réduite à l'esclavage, meurt en 801
* Ibn Mansour al Halladj, soufi de Bagdad fut exécuté en 922. Crucifixion,après flagellation et mutilations du sexe, aux pieds et aux mains.
* A'd od-Din Mahmoud Chabestari, brûlé sur un bûcher

« Pratiquement tous les martyrs soufis ont trouvé la mort aux mains d’autorités fanatiques religieuses ou légalistes littérales, toutes convaincues d’avoir raison et de représenter officiellement l’Islam », selon Federico Gonzalez.

Critique du soufisme

* Ibn Al-Djawziy (XIIème siècle) consacre une grande partie de son livre Talbîsu Iblîs à la critique du soufisme et des soufis. Il rapporte également les propos du hanbalite Ibn 'Aqîl qui était également très opposé au soufisme.

* Ibn Taymiyyah et son élève Ibn Al-Qayyim (XIVème siècle) ont dénoncé plusieurs dérives du soufisme, mais ils avaient de l'estime pour certains soufis qu'ils jugeaient conformes à l'orthodoxie, tels que Al-Junayd.

* L'école rationaliste et réformiste de l'égyptien Muhammad 'Abduh et de son élève syrien Muhammad Rashîd Ridhâ (fin du XIXème - début du XXème siècle) s'opposait radicalement au soufisme, considéré comme une des principales raisons de la décadence des musulmans, par son encouragement au fatalisme et à l'inertie, et par les superstitions et les mythes qu'il a introduits.

* Les salafistes contemporains rejettent le soufisme en entier le considérant comme une innovation dans la religion (bid'ah).

Les critiques de ces oulémas portent notamment sur :

* La distinction que font les soufis entre charî'a (ou aspect apparent de la religion) et h'aqîqah ("vérité" de la religion), alors que selon ces oulémas, la religion musulmane n'a pas d'aspect caché. Les soufis se basent sur un hadit de Mahomet avançant "il y a un islam que je vous ai enseigné, et un autre que je garde secret car si je venais à vous le révéler vous me trancheriez la tête"

* L'accusation de panthéisme (wih'dat ul-wudjûd) ou de h'ulûl (incarnation du divin dans les créatures) à l'égard de certains soufis comme Al-Hallâj qui ont eu des paroles telles que : "Dans la djubbah [que je porte], il n'y a que Dieu".

* Un défaut de monothéisme à cause du culte des saints et de la croyance aux aqtâb qui sont censés avoir un rôle dans la gestion l'univers.

* L'adoption d'actes d'adorations qui ne sont pas attestés par des hadiths authentiques.

* Le chant et la danse comme pratique religieuse. Ibn Al-Qayyim dit, dans un poème, à cet égard :

"Lorsque le Livre (Coran) leur était récité, ils baissèrent la tête, non par crainte [de Dieu],

Mais c'est l'attitude du distrait négligent.

Et quand vint le chant, ils se mirent à braire comme des ânes.

Par Allah, ils ne dansèrent pas pour Lui.

Une tambourine, une flûte et la mélodie d'un faon...

As-tu jamais vu une adoration par du divertissement ?"

* L'exagération dans l'ascèse. Il est rapporté, par exemple, que certains soufis ne mangeaient qu'une datte tous les quarante jours. Or, dans un hadith rapporté dans Sahîh Al-Bukhâriy et Sahîh Muslim, il est dit que trois hommes sont venus se renseigner sur la pratique religieuse du Prophète. L'un d'entre eux a dit : "Moi, je prie toute la nuit", le deuxième a dit : "Moi, je jeûne pendant toute ma vie" et le troisième a dit : "Moi, je ne m'approche pas des femmes, et je ne me marierai jamais". Le Prophète est venu les voir et leur a dit : "C'est vous qui disiez telle et telle chose ? Par Allah, je crains Allah et je le vénère plus que vous, mais je jeûne parfois et je mange d'autres fois, [la nuit] je prie et je dors, et je me marie avec des femmes. Et celui qui n'apprécie pas ma voie, ne peut se prévaloir de moi".
[url=http://fr.wikipedia.org/wiki/Soufi]souce
[/url]
Dernière édition par Haithem le 31 Juil 2006, 02:35, édité 2 fois.
Haithem
 
Messages: 2971
Inscription: 03 Fév 2006, 17:53
Localisation: À coté du voisin

Messagepar Algérien » 31 Juil 2006, 02:30

Haithem, merci de citer la source.

Le truc des soufis qui mangent rien qu'une date tous les 40 jours, ne me dis pas que tu le crois !!!!! Peut-on vivre d'une date/40jours ????

C'est faux, ils confondent. Le truc dont ils parlent, c'est la Khoulwa des soufi, qui consite à s'enfermer dans une pièce pendant 40 jour et faire le Carem pendant toute cette période et ne manger que ce qui n'est pas vivant et ne vient pas de vivant ( La rouh wela ma kharedja min rouh = Animaux et Ouefs ).

D'où vient cette tradition ??? Lisez l'histoire de Moise ( Sidna Moussa Kalim Ellah ), qui pour parler à Ellah, il a fait le carem pendant 30 et le jour de la rencontre, il avait ressentit que sa bouche sentait mauvais, il avait donc mangé et là c'est Ellah qui l'ordonne de jeuner encore 10 jours.

Pendant cette période, le soufi ne dit aucun mot que Ellah et vous pouvez imaginer ce qui vous arriverez après un tel exercice bien sur ( Tesfa ).

Cet exercice, sert à se mettre à rechercher des véritées.

Là, je ne vous fais pas un cours de soufisme et je n'insite personne à faire ça, mais juste pour expliquer le truc du jeune de 40 jours ;)
Avatar de l’utilisateur
Algérien
Actunaute accro
 
Messages: 15713
Inscription: 27 Avr 2005, 22:20
Localisation: Bled Kikkèh.

Messagepar Agitateur » 31 Juil 2006, 02:36

Algérien a écrit:vous pouvez imaginer ce qui vous arriverez après un tel exercice bien sur ( Tesfa ).


Dans le Qoran , dieu dit avant la mort du prophete : Aujourd'hui , je vous ai complété votre religion .....


Qui sont ses gens qui pretendent pourvoir prier dieu mieux que ce qu'a fait le prophete !

le prophete dit , je vous ai laissé sur l'argument (Blanc) pure , pareil dans la journée comme dans la nuit ,ne s'en eloigne que le perdu ........kitaba allahi wa sounnatohou .


moi ma religion c le Qoran et les Expliquations du prophets , et des Hadiths authetiques , le reste .......Que dieu me pardonne mais je prefere faire peu et juste que Beaucoup et faux !
Avatar de l’utilisateur
Agitateur
 
Messages: 6752
Inscription: 16 Mai 2006, 14:52
Localisation: au Fond de Votre Coeur j'espere

Messagepar Haithem » 31 Juil 2006, 02:38

cet article , je l ai posté parceque pas loin ou j'habites ya un ptt groupe de suffis qui se rencontre pour monger du couscous et chanter et dancer au tour de la jefna, bras dessus bras dessous avec les femmes en tournant et ils appelle ça une priere :roll:
Haithem
 
Messages: 2971
Inscription: 03 Fév 2006, 17:53
Localisation: À coté du voisin

Messagepar Haithem » 31 Juil 2006, 03:05

Algérien a écrit:
Pendant cette période, le soufi ne dit aucun mot que Ellah et vous pouvez imaginer ce qui vous arriverez après un tel exercice bien sur ( Tesfa ).

Cet exercice, sert à se mettre à rechercher des véritées.



وقال صلى الله عليه وسلم في حصى الجمار: «نعم بأمثال هؤلاء وإياكم والغلو في الدين فإنما اهلك من كان قبلكم الغلو في الدين» رواه أحمد وغيره.

وقال صلى الله عليه وسلم: «إن هذا الدين يسر ولن يشاد الدين أحد إلا غلبه» رواه البخاري،

يقول تعالى" لايكلف الله نفسا إلا وسعها"


يقول الرسول (صلى الله عليه وسلم) هلك المتنطعون

وينهى الرسول (صلى الله عليه وسلم) عن المغالاة في العبادة فعن محجن بن الأدرع ان رسول الله (صلى الله عليه وسلم) رأى رجلاً يصلى فتراءاه ببصره ساعة فقال : " أتراه يصلى صادقاً ؟ " قلت يا رسول الله : هذا أكثر أهل المدينة صلاة ، فقال رسول الله (صلى الله عليه وسلم) " لا تسمعه فتهلكه " وقال : " وإن الله إنما أراد بهذه الأمة اليسر ولم يرد بهم العسر "


si tu veux que je rajoute y on a beaucoup mdr mdr mdr
Haithem
 
Messages: 2971
Inscription: 03 Fév 2006, 17:53
Localisation: À coté du voisin

Messagepar Algérien » 31 Juil 2006, 03:21

Je ne suis pas prêt à debattre ce sujet trop profond. Je vous rappelle juste que Abu Hamid El Ghazali, Abdelkader Al Jilani et Moutwelli Eshe3raoui étaient des soufis ;) ( Moutwelli Eshe3raoui était l'éléve de Sheikh Belqayed Ellah Yerehmou :) ).

C'est pas superficiel, c'est trop profond, j'évite ;)
Avatar de l’utilisateur
Algérien
Actunaute accro
 
Messages: 15713
Inscription: 27 Avr 2005, 22:20
Localisation: Bled Kikkèh.

Messagepar Agitateur » 31 Juil 2006, 03:45

Algérien a écrit:Je ne suis pas prêt à debattre ce sujet trop profond. Je vous rappelle juste que Abu Hamid El Ghazali, Abdelkader Al Jilani et Moutwelli Eshe3raoui étaient des soufis ;) ( Moutwelli Eshe3raoui était l'éléve de Sheikh Belqayed Ellah Yerehmou :) ).

C'est pas superficiel, c'est trop profond, j'évite ;)


Ecoute , tt le monde peu se Tromper !

j'ai pas dis que c n'importe qui ces des savant que je respecte et que je suis obligé de respecter ! .

mais , le plus proche du prophete est pour moi le plus juste , ni plus ni moins !

Alors meme s'il jeuen 1000 ans , et qu'il est loins de la voie du prophete ,ça me parle pas !

je suis ni souffi ni salafi , ni wahabi ni rien !

je sui smusulman , c-a-d je prends le Qoran , et la sounnat :

je verifie l'authenticité des hadiths , je suis les parole du savant qui me parrait le plus juste !

s'il se trompe , j'aurai appliqué ce que dieu nous a ordonner de faire !

"wa es2alou ahla el dikri in kountoum la ta3lamoune " .
Avatar de l’utilisateur
Agitateur
 
Messages: 6752
Inscription: 16 Mai 2006, 14:52
Localisation: au Fond de Votre Coeur j'espere

Messagepar Algérien » 31 Juil 2006, 04:05

Moi non plus Agitateur mais je suis contre ce qu'on diabolise les soufis et c'est ce que font les Wahabites qui arrivent même à dire que les Soufis sont des mécréants !!!! Mitwelli Eshe3raoui était Soufi ( Ellah Yerehmou ).

Faut pas entrer dans ce jeu, j'ai lu des trucs chez des Soufis et je vous assure que j'étais :shock: , il ne faut pas croire tout ce que racontent les nouveaux barbus quand même.

Haithem, je savais que c'était wikipedia, donc il ne faut pas la prendre pour réference pour critiquer le soufisme ;)
Avatar de l’utilisateur
Algérien
Actunaute accro
 
Messages: 15713
Inscription: 27 Avr 2005, 22:20
Localisation: Bled Kikkèh.

Messagepar Haithem » 31 Juil 2006, 04:10

t'as de la chance que c wikipedia qui a certaine neutralité par rapport au courant religieux qq soit .. tu veux que je prenne une source hanbalite :wink:
Haithem
 
Messages: 2971
Inscription: 03 Fév 2006, 17:53
Localisation: À coté du voisin

Messagepar Algérien » 31 Juil 2006, 04:17

Hier, c'était les Sunnistes VS Chiites et vous voyez qui paient la difference, je suis contre toute idée qui pourrait créer de la haine entre deux musulmans de differentes doctrines.
Avatar de l’utilisateur
Algérien
Actunaute accro
 
Messages: 15713
Inscription: 27 Avr 2005, 22:20
Localisation: Bled Kikkèh.

Messagepar silent » 31 Juil 2006, 09:37

Algérien a écrit:Hier, c'était les Sunnistes VS Chiites et vous voyez qui paient la difference, je suis contre toute idée qui pourrait créer de la haine entre deux musulmans de differentes doctrines.



Bonne chance mon ami tu a du chemin a a faire ,pour bannir la haine du coeur des musulmans du 21eme siècle, leur seul doctrine tu pense pas comme moi tu me ressemble pas......... tes pas musulmans

alah youstourna
Avatar de l’utilisateur
silent
Administrateur
 
Messages: 1363
Inscription: 27 Avr 2005, 20:07
Localisation: Blida

Messagepar rafikoman » 31 Juil 2006, 20:51

Vous savez j'ai assisté y'a pas longtemps à un debat télévisé dont on parlé de ses rivalités entre communautés musulmanes (ou madhahib) et y'avais un cheikh que je ne connais pas qui à mon avis à mis le doigt sur l'origine meme de ce mal.
Ce cheikh a dit que y'a un hadith qui est à l'origine de toute cette pagaille c'est :" le prophete (saas) a dit:" les juifs se sont separés entre 71 groupes (firqa), les chretiens en 72 groupes et les musulmans se separeront en 73 groupes, tous iront en enfer sauf ceux qui sont sur le chemin que j'ai tracé et ceux de mes compagnons!"
Ce cheikh dit que ce hadith en lui meme est litigieux car son origine n'est pas avéré donc ce hadith est contestable et peut etre rejeté mais malheureusement beaucoup de courants religieux dans l'islam reconnaissent ce hadith comme authentique et donc se prennent pour ceux qui sont du groupe elu ou sauvé!

Tout une education à refaire!
Avatar de l’utilisateur
rafikoman
Actunaute accro
 
Messages: 1434
Inscription: 22 Mai 2005, 14:53
Localisation: Chlef

Messagepar Agitateur » 01 Aoû 2006, 14:40

lala , Rafiko man c raare de trouver qq qui puisse dire que ce Hadith est litigeux !

mais c pas pour une raison d'affirmer qu'on est les sauvé .....


si on est sage et avisé on devrai avoir peur pour notre sort jusqu'a la mort !

c pas bien de se croire qu'on est sauvé c le contraire de ce qu'un bon musulman dois faire , il dois toujours se sentir a la mercie de dieu !
Avatar de l’utilisateur
Agitateur
 
Messages: 6752
Inscription: 16 Mai 2006, 14:52
Localisation: au Fond de Votre Coeur j'espere

Messagepar Haithem » 02 Aoû 2006, 19:57

Algérien a écrit:Hier, c'était les Sunnistes VS Chiites et vous voyez qui paient la difference, je suis contre toute idée qui pourrait créer de la haine entre deux musulmans de differentes doctrines.


c'est pas mon intention Algerien , je voulais seullement avoir les avis different sur la question ...yak on a parler de suffi et de faux suffi :wink: ceux qui dancent et chantent :lol:

rafikoman... c'est vrais que ce hadith autentique avait fait une pagaille parmi qq uns mais ya des hadith qui peuvent dire autre chose que celui qui n'est pas de la fir9a elnajiya ira en enfer
un exemple parmis tant d'autre
''celui qui prononce la chahada entre au paradis '' :wink:
Haithem
 
Messages: 2971
Inscription: 03 Fév 2006, 17:53
Localisation: À coté du voisin

Messagepar rafikoman » 02 Aoû 2006, 20:56

Agitateur a écrit:lala , Rafiko man c raare de trouver qq qui puisse dire que ce Hadith est litigeux !



Alors relis bien ce hadith mon ami, il a été fourni par ibn maja et c'est al-albani qui l'a authentifié!
Avatar de l’utilisateur
rafikoman
Actunaute accro
 
Messages: 1434
Inscription: 22 Mai 2005, 14:53
Localisation: Chlef

Suivante

Retourner vers Religions, Idéologies et Philosophie



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités