l'authentique de mouslim ( jeune)

Spiritualité et méditation dans le respect et la tolérance

l'authentique de mouslim ( jeune)

Messagepar Dûne » 11 Sep 2006, 15:07

SALEM ALEKOM

Mérite du ramadan 1793. D'après Abou Hourayra (رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit: "Dès l'arrivée du ramadan, les portes du Paradis s'ouvrent, celles de l'Enfer se ferment et les diables sont enchaînés".

Commencement et fin du ramadan à la vision du croissant; si celle-ci est cachée le mois est compté trente jours

1795. D'après Ibn 'Omar (رضي الله عنهما), évoquant le mois du ramadan, l'Envoyé d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit: "N'entamez pas le jeûne avant de voir le croissant (du mois du ramadan) et ne l'arrêtez pas non plus avant de voir celui (de chawwâl). Si le ciel est nuageux, recourez-vous à la supputation".

1808. D'après Abou Hourayra (رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit: "Commencez le jeûne dès que vous voyez le croissant (du ramadan) et arrêtez-le dès que vous voyez celui (de chawwâl). Si le temps est brumeux, jeûnez un trentième jour".

Ne précédez pas le jeûne du ramadan d'un ou de deux jours (de jeûne)

1812. Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit: "Ne jeûnez pas un ou deux jours avant le ramadan, exception faite à l'homme qui avait l'habitude de jeûner".

Le mois peut comporter vingt neuf jours

1816. D'après Oum Salama (رضي الله عنها), le Prophète (صلى الله عليه و سلم) fit serment de ne pénétrer chez quelques-unes de ses femmes durant un mois. Au vingt-neuvième jour, il rentra le matin ou le soir chez elles. - "Tu as juré, ô Envoyé d'Allâh, de ne pas te rendre chez nous un mois durant", lui fit-on remarquer. - "Eh bien!, répondit-il, le mois peut être de vingt-neuf jours (seulement)".

A propos des paroles du Prophète (صلى الله عليه و سلم): "Il y a deux mois qui ne diminuent pas, ce sont les mois de fête"

1822. D'après Abou Bakra (رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit: "La récompense des deux mois se terminant par les fêtes (celle de la rupture du jeûne et celle du sacrifice), ramadan et dhû-l-hijja, n'est aucunement amoindrie (même si la durée de chacun de ces deux mois est de 29 et non de 30 jours)."

Commencement du jeûne à l'aurore. Définition de l'aurore. Détermination du temps de la prière de fajr et d'autres choses

1824. D'après 'Adî Ibn Hâtim (رضي الله عنه), Quand ce verset: Jusqu'à ce que se distingue, pour vous le fil blanc de l'aube du fil noir de la nuit fut révélé, 'Adî Ibn Hâtim a dit: "O Envoyé d'Allâh! Je mets sous mon traversin deux cordelettes, une noire et une blanche pour distinguer l'aube de la nuit". - "Ton traversin est donc singulièrement large, répondit le Prophète (صلى الله عليه و سلم), le fil noir signifie la noirceur de la nuit et le fil blanc, la blancheur de l'aube".

1825. Sahl Ibn Sa'd (رضي الله عنه) a dit: Quand ce verset: Mangez et buvez jusqu'à ce que se distingue, pour vous, le fil blanc du fil noir fut révélé, l'homme (voulant jeûner) prenait une cordelette blanche et une autre noire et continuait à manger (et à boire) tant qu'il pouvait distinguer l'une de l'autre. Ce fut alors qu'Allâh abrogea le verset précédent par celui-ci: le fil blanc de l'aube du fil noir de la nuit et on comprit alors qu'il s'agissait de la noirceur de la nuit et de la blancheur de l'aube.

1827. D'après 'Abdoullâh Ibn 'Omar (رضي الله عنهما), l'Envoyé d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit: "Bilâl appelle à la prière (de fajr) alors qu'il fait encore nuit. Mangez et buvez jusqu'à ce que vous entendiez l'appel de la prière fait par Ibn 'Umm Maktûm ".

1830. D'après Ibn Mas'oûd (رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit: "Que l'appel de Bilâl à la prière (de fajr) n'empêche aucun de vous de prendre son suhûr (repas nocturne pris avant le lever du jour pendant le ramadan), car il appelle à cette prière alors qu'il fait encore nuit pour signaler l'imminence de l'aurore à celui, parmi vous, qui veille la nuit pour faire des prières, et pour réveiller celui qui dort". Puis, il (صلى الله عليه و سلم) fit des gestes avec sa main et ses doigts pour expliquer la différence entre l'aube et l'aurore.

Mérite du "suhûr" et recommandation de le prendre surtout en retard et de hâter la rupture du jeûne

1835. D'après Anas (رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit: "Prenez le suhûr, car il y est une bénédiction".

1837. Zayd Ibn Thâbit (رضي الله عنه) a dit: Nous prîmes le suhûr avec le Prophète (صلى الله عليه و سلم); puis nous nous levâmes pour aller à la prière. - "Combien de temps s'est-il écoulé entre le suhûr et l'appel à la prière (de fajr)?", demanda-t-on. - "Le temps de réciter cinquante versets".

1838. D'après Sahl Ibn Sa'd (رضي الله عنه), l'Envoyé d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit: "Les fidèles resteront sur la Bonne Voie (celle de la religion) tant qu'ils se hâtent de rompre leur jeûne (à l'heure prescrite)".

Moment de la rupture du jeûne est le coucher du soleil

1841. D'après 'Omar Ibn Al-Khattâb (رضي الله عنه), l'Envoyé d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit: "A la tombée de la nuit, quand le jour commence à s'éteindre et que le soleil se couche, il est temps au fidèle de rompre son jeûne".

1842. 'Abdoullâh Ibn 'Abî 'Awfâ (رضي الله عنه) a dit: Nous accompagnions l'Envoyé d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) dans un voyage au cours du ramadan. Au coucher du soleil, il (صلى الله عليه و سلم) dit à un homme: "Descends (de ta monture) et prépare-nous une bouillie". - "O Envoyé d'Allâh, reprit l'homme, il fait encore jour". Et l'Envoyé d'Allâh de répéter son ordre. L'homme descendit alors de sa monture et prépara la bouillie. Puis, il la servit à l'Envoyé d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) qui la but, puis, dit en faisant des gestes avec sa main: "Quand le soleil se couche par ici et que la nuit tombe par-là, il est temps au fidèle de rompre son jeûne".

Interdiction du jeûne continuel

1844. D'après Ibn 'Omar (رضي الله عنهما), le Prophète (صلى الله عليه و سلم) interdit d'observer un jeûne continuel. - "Mais toi, tu l'observes", dit-on. "Ma condition, répondit-il, diffère de la vôtre; je suis nourri et désaltéré".

1846. Abou Hourayra (رضي الله عنه) a dit: L'Envoyé d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) interdit d'observer un jeûne continuel. L'un des musulmans lui dit: "Mais toi, tu l'observes, ô Envoyé d'Allâh?". Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) lui répondit: "Vous n'êtes pas comme moi, car dans la nuit, mon Seigneur me fournit nourriture et boisson". Comme les fidèles renoncèrent à son ordre, il observa avec eux un jeûne continuel jour après jour, jusqu'à l'apparition de la nouvelle lune. Il leur dit alors: "Si l'apparition du croissant avait pris du retard, j'aurais poursuivi davantage ce jeûne". Comme s'il voulait leur affliger une punition, parce qu'ils lui avaient désobéi en refusant d'arrêter le jeûne continuel.

1848. D'après Anas (رضي الله عنه): Au cours du ramadan, le Prophète (صلى الله عليه و سلم) était en train de pratiquer une prière (supplémentaire), je vins alors la faire à côté de lui, et un autre fit de même et ainsi de suite jusqu'à ce que nous formâmes un groupe de moins de dix hommes. Quand le Prophète s'aperçut que nous le suivîmes dans la prière, il l'allégea. Une fois rentré chez lui, il continua la prière qu'il avait abrégée avec nous. Le lendemain matin, nous lui dîmes: "As-tu remarqué notre présence la nuit dernière?". Il répondit: "C'est ce qui m'a porté à alléger la prière". Vers la fin du mois, le Prophète (صلى الله عليه و سلم) commença à observer un jeûne continuel et certains de ses Compagnons lui emboîtèrent le pas". Le Prophète dit alors: "Pourquoi observez-vous un jeûne continuel? Vous n'êtes pas comme moi. Par Allâh! Si le mois (du ramadan) pouvait se prolonger davantage, j'aurais observé un long jeûne continuel capable de forcer les exagérateurs à abandonner leur exagération".

Pendant le jeûne, il est permis d'embrasser les épouses si ce baiser n'excite pas le désir charnel

1851. 'Aïcha (رضي الله عنها) a dit: "Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) baisait certaines de ses femmes alors qu'il jeûnait". Puis, elle s'est mise à rire.

1863. D'après 'Umar Ibn 'Abî Salama (رضي الله عنه), j'ai demandé à l'Envoyé d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) si le jeûneur pouvait baiser sa femme?. Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) lui répondit: "Pose ta question à Oum Salama ". Celle-ci lui informa que l'Envoyé d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) faisait cela. 'Umar vint alors dire: "O Envoyé d'Allâh! Allâh t'a certes pardonné tes fautes antérieures et postérieures". Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) lui répliqua: "Par Allâh! Je crains Allâh et Le redoute plus qu'aucun d'entre vous".

Validité du jeûne de celui qui devient rituellement impur le matin

1864. D'après 'Aïcha et Oum Salama (qu'Allâh soit satisfait d'elles), Il arrivait que l'Envoyé d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) se réveillait le matin souillé à la suite d'un rapport charnel, et malgré cela il poursuivait son jeûne.

Interdiction catégorique au jeûneur de coïter pendant la journée; sinon il lui incombe d'accomplir l'expiation majeure une fois qu'il en est capable

1870. Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه), Un homme vint trouver le Prophète (صلى الله عليه و سلم) et lui dit: - "O Envoyé d'Allâh! Je suis perdu". - "Qu'est-ce qu'a causé ta perte?", demanda le Prophète. - "J'ai eu des rapports charnels avec ma femme un jour du ramadan". - "Possèdes-tu un esclave que tu puisses affranchir?". - "Non". - "Es-tu capable de jeûner deux mois successifs?". - "Non". - "As-tu de quoi nourrir soixante pauvres?". - "Non". L'homme resta auprès du Prophète (صلى الله عليه و سلم) jusqu'à ce qu'on apporta à celui-ci un panier d'osier contenant des dattes. Il (صلى الله عليه و سلم) dit à l'homme: "Fais-en la charité". L'homme répliqua: "Certes, il n'y a entre les deux territoires couverts de pierres noires de Médine, une famille qui est plus pauvre ni qui en a plus besoin que la mienne". Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) rit alors à gorge déployée, puis dit: "Prends-le, et en nourris ta famille".

1873. Selon 'Aïcha (رضي الله عنها): Un homme vint trouver le Prophète (صلى الله عليه و سلم) et lui dit: "O Envoyé d'Allâh! Je suis damné". - "Qu'as-tu donc?", demanda le Prophète. - "J'ai eu des rapports charnels avec ma femme un jour du ramadan". - "Fais l'aumône! Fais l'aumône". - "Je ne possède rien". Le Prophète lui ordonna de s'asseoir. A ce moment, on lui apporta deux paniers d'osier contenant de la nourriture. Le Prophète lui enjoignit d'en faire l'aumône.

En ramadan, le jeûne est optionnel en cas de voyage à bonne fin et à deux phases ou plus. C'est préférable de jeûner pour celui qui le peut avec difficulté mais sans risquer de souffrir et celui qui ne le peut pas a la licence de rompre le jeûne

1875. Selon Ibn 'Abbâs (رضي الله عنهما): Au cours du ramadan de l'année de la conquête de La Mecque, l'Envoyé d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) entreprit un voyage. Il observa le jeûne jusqu'à son arrivée à Al-Kadîd (une source d'eau courante à 42 miles de La Mecque). Là, il rompit son jeûne. Ibn 'Abbâs ajouta que les Compagnons de l'Envoyé d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) suivaient toujours de près ses divers comportements.

1879. Selon Jâbir Ibn 'Abdoullâh (رضي الله عنهما): Lors d'un voyage, l'Envoyé d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) vit une cohue de gens entourant un homme et l'abritant du soleil. Il demanda: "Qu'y a-t-il?". On lui répondit: "C'est un jeûneur". - "Jeûner en voyage n'est pas de la bienfaisance", fit remarquer le Prophète (صلى الله عليه و سلم).

1884. Anas (رضي الله عنه) fut interrogé sur le jeûne du ramadan pendant le voyage, il dit: "Nous avons voyagé avec le Prophète (صلى الله عليه و سلم) au cours du ramadan. Ni le jeûneur a blâmé celui qui a rompu son jeûne, ni celui-ci a blâmé celui-là".

Récompense de celui qui ne jeûne pas

1886. Anas (رضي الله عنه) a dit: Nous étions en voyage avec le Prophète (صلى الله عليه و سلم), certains parmi nous observaient le jeûne tandis que d'autres ne l'observaient pas. Nous fîmes alors halte dans un jour très chaud. Certains se servirent de leurs vêtements pour s'abriter du soleil, et d'autres, de leurs mains. Les jeûneurs tombèrent par terre, et ceux qui n'observaient pas le jeûne dressèrent les tentes et abreuvèrent les montures. L'Envoyé d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) dit alors: "Ce sont ce qui ne jeûnent pas aujourd'hui qui ont remporté la récompense".

SALEM ALEKOM;
Avatar de l’utilisateur
Dûne
 
Messages: 1381
Inscription: 26 Juin 2006, 19:35
Localisation: mars

Retourner vers Religions, Idéologies et Philosophie



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité