il ya quatre sortes de coeurs

Spiritualité et méditation dans le respect et la tolérance

il ya quatre sortes de coeurs

Messagepar Dûne » 14 Nov 2006, 18:44

salem alekom wa rahmete allah.


Ibn al Qayyem a dit :


Le cœur est pour les organes ce que le roi est pour ses soldats, ils agissent selon ses ordres, il les utilise dans ce qu'il veut, ils lui sont asservis et soumis, de lui, ils acquièrent la rectitude ou l'égarement, ils se conforment à lui dans sa résolution et dans son irrésolution.

Le Prophète a dit :
" Certes, il y a dans le corps un morceau de chair, s'il est sain, tout le corps est sain " (Unanimement accordé, al Boukhârî -52-, Mouslim -1599) .

Il est en effet leur roi et ils exécutent ses ordres, ils reçoivent ce qui vient de lui comme guidance, rien de leurs actes n'a de valeur que s'il est précédé de sa volonté et de son intention, il est donc leur responsable, car tout berger est responsable de l'objet de sa garde (Fin de citation). (Ighâthatou-l-lahfân -1/5)

C'est pour cela que le cœur est sujet à l'épreuve.

Hudhayfa ibn al Yamân - - rapporte avoir entendu l'Envoyé d'Allah - - dire : " Les tentations sont présentées aux cœurs comme on présente une natte : brin après brin. Tout cœur qui s'imprègne d'une tentation, se marquera d'un point noir. Tout cœur qui la repousse, se marquera d'un point blanc, si bien qu'on en arrivera à distinguer deux cœurs : - Un cœur d'une blancheur éclatante, aucune tentation ne peut lui nuire tant que dureront les cieux et la terre. - Un cœur noir avec une légère blancheur -mirbâd- comme un pot renversé, il n'approuve pas ce qui est convenable ni ne désapprouve ce qui est blâmable, il ne cherche qu'à s'imprégner de ses passions " (Hadîth authentique, rapporté par Mouslim (n° 144) )


Ibn al Qayyim a dit :


Il a assimilé la présentation des tentations au cœur ; une par une, à celle des brins d'une natte ; un par un. Il a divisé les cœurs, après s'être exposés aux tentations, en deux sortes de cœurs :


1 - Un cœur qui, une fois exposé à une tentation, l'absorbe comme l'éponge qui absorbe l'eau, et elle marquera en lui un point noir. Il ne cesse en outre de s'imprégner des tentations qui sont présentées à lui jusqu'à ce qu'il noircisse et se renverse, sens déduit de ses paroles : " comme un pot renversé ". Désormais, quand il noircit et se renverse, de ces deux fléaux s'ensuivent deux maladies graves qui risquent de le faire périr :

- La confusion entre le convenable et le blâmable : Il n'approuve pas ce qui est convenable, ni ne désapprouve ce qui est blâmable, peut-être même que la maladie s'empare de lui davantage au point de prendre, avec conviction, le convenable pour du blâmable et vice versa, la sunna pour une innovation et vice versa, le vrai pour du faux et vice versa.

- Il prend ses passions pour juge en de ce qu'a apporté le Prophète -Dieu prie sur lui et lui donne la paix-, il ne fait que suivre et se laisser guider par elles.


2 - Un cœur blanc dans lequel fulgure la lumière de la foi et brille sa lampe. Quand une tentation lui est présenté, il la désapprouve et le renvoie, ce qui fait grandir sa lumière, sa splendeur et sa force. Les tentations auxquelles les cœurs sont exposés sont les causes de leur maladie. On distingue : Les tentations relatives aux passions -shahawât- et les tentations relatives aux ambiguïtés -shubuhât-, [et parallèlement les couples suivants] :

- Les tentations relatives aux à l'insanité -ghayy- et celles relatives à l'égarement -dalâl-.

- Les tentations relatives aux péchés -ma`âsî- et celles relatives à l'innovation -bida`-.

- Les tentations relatives à l'injustice -zulm- et celles relatives à l'ignorance -jahl-.

Des premières tentations (qui sont les premiers éléments du couple) s'ensuit la corruption de l'intention -qasd- et de la volonté -irâda-. Des deuxièmes tentations s'ensuit la corruption de la connaissance -`ilm- et de la croyance -i`tiqâd- (Fin de citation). (Ighâthatou-l-lahfân -1/12)


De ce fait, il incombe à chaque musulman de surveiller son cœur, scruter ses états et lui faire la morale de temps à autre. Qu'il sache que dans la bonne santé du cœur réside le bonheur éternel et dans sa corruption il y a la misère, le malheur et la perte radicale.

Sache donc que plus la foi du cœur s'accroît et sa certitude -yaqîn- se renforce, plus s'intensifie la lumière par laquelle il fait la distinction entre le vrai et le faux et entre la guidance et l'égarement.

D'après Abû Sa`îd al Khudrî , l'Envoyé d'Allah a dit : Il y a quatre sortes de cœurs :


- Un cœur pur dans lequel il y a quelque chose qui ressemble au flambeau rayonnant.
- Un cœur enveloppé et dont la couverture est fermée.
- Un cœur renversé.
- Un cœur légèrement caché.

Le cœur pur est celui du croyant, son flambeau rayonne.
Le cœur enveloppé est celui du mécréant.
Le cœur renversé est celui de l'hypocrite, il a connu [la vérité] mais a renié.
Le cœur légèrement caché est un cœur qui renferme de la foi et de l'hypocrisie.

La semblance de la foi [dans le cœur] est celle d'une plante alimentée par une eau pure. La semblance de l'hypocrisie dedans est celle d'un ulcère qu'alimentent le pus et le sang. Laquelle des deux matières prédomine l'autre fera que l'une ou l'autre (la foi ou l'hypocrisie) prédomine dans le cœur. (Hadîth authentique, rapporté par Ahmad dans ''al musnad '' (3/17), at-Tabarânî dans as-Saghîr -2/110-, al Haythaamî dans ''al majma` '' -1/63-, Abou Na`îm dans ''al hilya '' -4/485)


Ibn al Qayyim a dit :

Ses paroles : " cœur pur " signifient qu'il est exempt de tout ce qui est hors Dieu et Son Envoyé, il s'est purifié et s'est préservé de tout ce qui est hors la vérité.
Ses paroles : " flambeau rayonnant " : c'est la lampe de la foi. Par sa pureté, le Prophète -Dieu prie sur lui et lui donne la paix- désigne son état sain quant aux ambiguïtés et aux passions. Par l'existence du flambeau dedans, il désigne son rayonnement et son éclat grâce à la lumière de la science et de foi.
Il a qualifié le cœur du mécréant de " cœur enveloppé " car il est dans sa couverture et son voile, la lumière de la science et de la foi ne peut pas l'atteindre, à l'instar des cœurs des juifs; Allah le Très-Haut de relater leurs propos a dit :


< Et ils dirent : " Nos cœurs sont enveloppés " > (Coran, II, 88)


Cette enveloppe est en fait le voile par lequel Dieu a scellé les cœurs des mécréants, afin de les punir pour avoir rejeté la vérité et refuser par orgueil de l'accepter.
Il s'agit donc de voile sur le cœur, de profonde surdité dans l'ouïe et d'un aveuglement dans le regard qui est le rideau caché des yeux -hijâb mastûr- [évoqué dans ce verset] :

< Quand tu psalmodies le Coran, Nous posons entre toi et ceux qui ne croient pas à la vie dernière un rideau caché. Nous posons des voiles sur leurs cœurs, de sorte qu'ils ne le comprennent pas, et dans leurs oreilles une surdité > (Coran, XVII, 45-46) .

Mais quand on rappelle à ces cœurs qu'il faut purifier leur croyance et consacrer l'adoration à Allah uniquement, purifier leur obéissance pour n'obéir qu'à Dieu et à Son Envoyé, leurs détenteurs tournent le dos par répulsion. (Note du traducteur : Ibn al Qayyem fait allusion dans ce dernier passage au reste du verset : < En viens-tu à rappeler, en psalmodiant le Coran, Allah en Son unicité, ils tournent le dos (pour manifester) leur dissentiment > [ XVII : 46 ] )

Il a employé le terme " cœur renversé " pour désigner le cœur de l'hypocrite comme a dit le Très-Haut :


< Qu'avez-vous à vous scinder en deux partis à propos des hypocrites, alors qu'Allah les a fait retomber au plus mal moyennant leurs propres acquis > (Coran, IV, 88),

c'est à dire Il les a ramenés au faux dans lequel ils étaient, à cause de leurs acquis et de leurs actions vaines. Ce cœur est le pire des cœurs, d'une part il prend le faux pour le vrai et s'allie avec ses partisans, d'autre part, il prend le vrai pour le faux et haït ses partisans. Il a désigné par " celui aux deux matières ", le cœur dans lequel la foi n'est pas bien accrochée, son flambeau n'y apparaît pas, parce qu'il ne s'est pas consacré à la vérité avec laquelle Dieu a envoyé Son Envoyé, mais il contient une matière qui en provient et une matière qui lui est antagoniste. Tantôt il est plus près de la dénégation que de la croyance, tantôt il est plus proche de la croyance que de la dénégation. Son statut dépend de ce qui prédomine en lui ( Fin de citation ). (Ighâthatu-l-lahfân -1/12)

De ce fait, il apparaît clair que les actes dépendent du cœur, il est le commandant et les sens sont ses soldats qu'il dirige comme il le désire.

Ibn al Qayyim a dit :

Quand Iblîs a compris que la plaque tournante dans tout cela est le cœur, il l'a envahi avec les suggestions, a lancé sur lui les passions, lui a paré d'entre les états et les agissements ceux qui lui permettent de le repousser loin du chemin [de rectitude], il lui a fourni les causes du fourvoiement de façon à créer une scission entre lui et les causes de la réussite, il lui a dressé plein de pièges et d'embûches.

S'il réussissait à éviter de tomber dedans, il ne parviendrait pas à éviter les grands détours et les autres difficultés qui le retardent.

Il ne peut en revanche être à l'abri de ses embûches et de ses stratagèmes que s'il est constant dans l'imploration de l'aide de Dieu, dans l'accomplissement de ce qui attire Sa satisfaction.

En effet, quand son cœur se réfugie auprès de Lui, se rapproche de lui dans son activité et dans son repos, donne réalité à l'humilité dans l'adoration qui est la première vertu dont doit se parer l'homme pour entrer sous la garantie [de ce verset] < Mes adorateurs, tu n'auras sur eux aucun pouvoir > (Coran, XVII, 65), cette parole divine est celle qui met la barrière entre l'adorateur et les démons, barrière qui est l'un des signes qui permet d'atteindre la station de la servitude -maqâm al `ubûdiyya-, si le cœur s'imprègne de la servitude et de la consécration, l'homme devient l'un des rapprochés d'Allah et entre dans l'exception suivante : < à l'exception de Tes adorateurs consacrés > (Coran, XV, 40) [ Fin de citation ] (Ighâthatou-l-lahfân -1/6).


source :Ighâthatou-l-lahfân - Ibn al Qayyem.
wa alekom salem. :wink:
Avatar de l’utilisateur
Dûne
 
Messages: 1381
Inscription: 26 Juin 2006, 19:35
Localisation: mars

Re: il ya quatre sortes de coeurs

Messagepar Algérien » 14 Nov 2006, 18:48

messager a écrit:salem alekom wa rahmete allah.


Ibn al Qayyem a dit :


Le cœur est pour les organes ce que le roi est pour ses soldats, ils agissent selon ses ordres, il les utilise dans ce qu'il veut, ils lui sont asservis et soumis, de lui, ils acquièrent la rectitude ou l'égarement, ils se conforment à lui dans sa résolution et dans son irrésolution.

Le Prophète a dit :
" Certes, il y a dans le corps un morceau de chair, s'il est sain, tout le corps est sain " (Unanimement accordé, al Boukhârî -52-, Mouslim -1599) .



Merci Messager ;)

Mais j'ai une question : Mousslim bossait chez EEPAD ????? mdr
Avatar de l’utilisateur
Algérien
Actunaute accro
 
Messages: 15713
Inscription: 27 Avr 2005, 22:20
Localisation: Bled Kikkèh.

Re: il ya quatre sortes de coeurs

Messagepar Dûne » 14 Nov 2006, 18:54

Algérien a écrit:
messager a écrit:salem alekom wa rahmete allah.


Ibn al Qayyem a dit :


Le cœur est pour les organes ce que le roi est pour ses soldats, ils agissent selon ses ordres, il les utilise dans ce qu'il veut, ils lui sont asservis et soumis, de lui, ils acquièrent la rectitude ou l'égarement, ils se conforment à lui dans sa résolution et dans son irrésolution.

Le Prophète a dit :
" Certes, il y a dans le corps un morceau de chair, s'il est sain, tout le corps est sain " (Unanimement accordé, al Boukhârî -52-, Mouslim -1599) .



Merci Messager ;)

Mais j'ai une question : Mousslim bossait chez EEPAD ????? mdr

:shock: :shock: mafehamete walooooo :shock: :shock: :shock:
Avatar de l’utilisateur
Dûne
 
Messages: 1381
Inscription: 26 Juin 2006, 19:35
Localisation: mars

Re: il ya quatre sortes de coeurs

Messagepar dzprincesse » 14 Nov 2006, 20:03

messager a écrit:[ color=red]1599[/color]) .



Merci Messager ;)

Mais j'ai une question : Mousslim bossait chez EEPAD ????? mdr[/quote]
:shock: :shock: mafehamete walooooo :shock: :shock: :shock:[/quote]

je vais t'explique chèr messager....en algerie a chaque fois qu'on appelle eepad pour un blem de connexion ..ils te demande d'appeller le 15 99 au lieu de te règler la chose... :? :?
Avatar de l’utilisateur
dzprincesse
 
Messages: 3187
Inscription: 21 Mai 2006, 02:47

Messagepar Crow » 14 Nov 2006, 20:24

nice nice nice messager :mrgreen: ana fehametek
Crow
 
Messages: 5781
Inscription: 07 Mai 2006, 02:14
Localisation: Blèd hihihihihi


Retourner vers Religions, Idéologies et Philosophie



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités