((series))anecdotes sur le grand imam abou hanifa ra

Spiritualité et méditation dans le respect et la tolérance

((series))anecdotes sur le grand imam abou hanifa ra

Messagepar Dûne » 02 Jan 2007, 14:44

salem alekom. :wink:


voici la premiere anecdote

Un jour notre illustre Imam Abou Hanifa Rahimou Allah sortir avec le grand juge de Koufa(irak), Ibn Abi Leyla, et marchèrent en direction de la ville.

Un moment les deux hommes passèrent près d'un groupe de chanteuse, qui s'adonnaient aux jeux de shaytan en chantant avec des hommes, lorsqu'Abou Hanifa Rahimou Allah arriva à leur hauteur, ils arrêtèrent de chanter..et notre Imam de dire:"Bravo!"

Le lendemain, le Qadi(grand juge) Ibn Abi Leyla, l'appela pour qu'il témoigne auprès de lui d'une affaire, et lorsque Abou Hanifa Rahimou Allah arriva à lui, le Qadi, lui dit, bin tout compte, fait:" ton témoignage est nul.."

Abou Hanifa Rahimou Allah répond par:"Mais pourquoi donc?"
Le Qadi lui dit:" Et bien parceque tu as dis Bravo à des chanteuses, qui chantaient, et ceci prouve évidement, que tu es satisfait de cette action, cette acte de désobéissance envers Allah"

Abou Hanifa Rahimou Allah répondit a cette accusation:
"Mais quand ai je dit "bravo", pendant qu'elles chantaient ou lorsqu'elles se sont arrêtées de chanter?"


Le Qadi répondit:" Lorsqu'elles se sont arrêtées de chanter"

Et notre Imam s'exclama alors:" Allah est le Plus Grand! Je leur ai dit "bravo" car elles se sont arrêtées de chanter et non pour l'avoir fait"

Le grand Qadi se tut et approuva le témoignage d'Abou Hanifa


Une autre anecdote sur la même ligne montrant a quel point il était généreux..


Sufiane Ibn Ibrahim rapporte ce qui suit:
"Un jour, j'étais en compagnie d'Abou Hanifa pour rendre visite à un malade. Un homme, à la vue de Abou Hanifa, changea de chemin..Abou Hanifa l'appela et lui demanda pouquoi il avait agit ainsi. L'homme répondit:" Je te dois 10 Milles dirhams et le délai de remboursement est dépassé, et comme je n'ai pas la somme que je te dois, j'ai eu honte.."


Et Abou Hanifa de répondre:

"Gloire à Allah! Cela t'a amené à changer de chemin à ma vue, et bien, je te fais cadeau d'une somme équivalente à celle que tu me dois, et j'en suis témoin contre moi même, ne change plus de chemin à l'avenir"

soubhanallah
la generosite une valeur qui se perd a bien mediter!!!

d'autres sont a venir incha Allah

:wink:
Avatar de l’utilisateur
Dûne
 
Messages: 1381
Inscription: 26 Juin 2006, 19:35
Localisation: mars

Re: ((series))anecdotes sur le grand imam abou hanifa ra

Messagepar Maïmana » 02 Jan 2007, 15:14

messager a écrit:salem alekom. :wink:


voici la premiere anecdote

Un jour notre illustre Imam Abou Hanifa Rahimou Allah sortir avec le grand juge de Koufa(irak), Ibn Abi Leyla, et marchèrent en direction de la ville.

Un moment les deux hommes passèrent près d'un groupe de chanteuse, qui s'adonnaient aux jeux de shaytan en chantant avec des hommes, lorsqu'Abou Hanifa Rahimou Allah arriva à leur hauteur, ils arrêtèrent de chanter..et notre Imam de dire:"Bravo!"

Le lendemain, le Qadi(grand juge) Ibn Abi Leyla, l'appela pour qu'il témoigne auprès de lui d'une affaire, et lorsque Abou Hanifa Rahimou Allah arriva à lui, le Qadi, lui dit, bin tout compte, fait:" ton témoignage est nul.."

Abou Hanifa Rahimou Allah répond par:"Mais pourquoi donc?"
Le Qadi lui dit:" Et bien parceque tu as dis Bravo à des chanteuses, qui chantaient, et ceci prouve évidement, que tu es satisfait de cette action, cette acte de désobéissance envers Allah"

Abou Hanifa Rahimou Allah répondit a cette accusation:
"Mais quand ai je dit "bravo", pendant qu'elles chantaient ou lorsqu'elles se sont arrêtées de chanter?"


Le Qadi répondit:" Lorsqu'elles se sont arrêtées de chanter"

Et notre Imam s'exclama alors:" Allah est le Plus Grand! Je leur ai dit "bravo" car elles se sont arrêtées de chanter et non pour l'avoir fait"

Le grand Qadi se tut et approuva le témoignage d'Abou Hanifa


Une autre anecdote sur la même ligne montrant a quel point il était généreux..


Sufiane Ibn Ibrahim rapporte ce qui suit:
"Un jour, j'étais en compagnie d'Abou Hanifa pour rendre visite à un malade. Un homme, à la vue de Abou Hanifa, changea de chemin..Abou Hanifa l'appela et lui demanda pouquoi il avait agit ainsi. L'homme répondit:" Je te dois 10 Milles dirhams et le délai de remboursement est dépassé, et comme je n'ai pas la somme que je te dois, j'ai eu honte.."


Et Abou Hanifa de répondre:

"Gloire à Allah! Cela t'a amené à changer de chemin à ma vue, et bien, je te fais cadeau d'une somme équivalente à celle que tu me dois, et j'en suis témoin contre moi même, ne change plus de chemin à l'avenir"

soubhanallah
la generosite une valeur qui se perd a bien mediter!!!

d'autres sont a venir incha Allah

:wink:


Wa aâlaykoum essalam, messager;

Très intéressant ce que tu viens de nous citer là; cela mérite méditation et réflexion.
Avatar de l’utilisateur
Maïmana
 
Messages: 436
Inscription: 18 Juin 2006, 12:13

Messagepar meriem » 02 Jan 2007, 16:48

merci
baraka ellah fik,on atend la suite bien sur
ps:c'est algerien qui va etre content !
Avatar de l’utilisateur
meriem
 
Messages: 1072
Inscription: 27 Oct 2006, 00:49
Localisation: Alger

Messagepar Algérien » 02 Jan 2007, 16:59

Je vous ai dit : Cet homme est exceptionnel ;)

Merciiiiiii Messager ( mets tout ce que tu as su Abu Hanifa, c'est un plaisir de lire ses anecdotes wellah :) ).

Effectivement Meriem, wellah j'adore cet Homme, j'adore surtout son intelligence ;)
Avatar de l’utilisateur
Algérien
Actunaute accro
 
Messages: 15713
Inscription: 27 Avr 2005, 22:20
Localisation: Bled Kikkèh.

Messagepar Haithem » 02 Jan 2007, 17:09

ahhhhhh abou hanifa :lol: :lol: mon savant préféré :lol: :lol:
Haithem
 
Messages: 2971
Inscription: 03 Fév 2006, 17:53
Localisation: À coté du voisin

Messagepar lechatgo » 02 Jan 2007, 17:14

et si on lancer un fan club :wink:
Avatar de l’utilisateur
lechatgo
Actunaute accro
 
Messages: 3105
Inscription: 24 Avr 2005, 21:35
Localisation: C'est parti mon Kiki ! c'est cool, j'aime ça, énoooorme, quelle grosse marade

Messagepar Dûne » 02 Jan 2007, 18:59

lechatgo a écrit:et si on lancer un fan club :wink:


mdr mdr mdr mdr est pourquoi pas ?? :wink:

voila une autre pour toi Chér Ami Algerien :wink:




L'Imam Abou Hanifa Rahimou Allah était réputé aussi pour sa grandeur d'âme, on rapporte à ce sujet le récit suivant:

" Abou Hanifa Rahimou Allah avait comme voisin, un jeune homme touché par l'alcool, qui organisait chaque nuit une beuverie avec ses autres compagnons, dans le même état que lui. Ces derniers chantaient, dansaient, et s'enivraient durant la nuit sans se soucier du bon comportement à adopter avec son voisin.


Notre Imam Abou Hanifa Rahimou Allah était très gêné par le comportement de son voisin et des ses amis, à tel point que l'imam apprit par coeur les paroles de ce que chantaient son voisin et de ses amis, tellement la situation se prolongeait.

Un jour Abou Hanifa Rahimou Allah , n'entendit pas la voix de son voisin et de ses amis de bouteille, il en fut intrigué et lorsqu'il se renseigna et apprit que son voisin et les amis du voisin ont été arrêtés la veille en état d'ébriété, par les forces de l'ordre, et ils furent emprisonnés.

Et Abou Hanifa Rahimou Allah dit alors à ses compagnons:" Allons faire liberer notre voisin, car le droit du voisin est un devoir pour nous et Gabriel l'a recommandé au Messager d'Allah sal Allah alayhi wa salam "

Il alla suivi par certains de ses élèves, voir l'émir de la ville.

Lorsque l'émir l'apercut, il se leva de son siège, et il fit plein d'égard à l'Imam, et il lui dit:" Qu'est ce qui t'ammene o sheikh?"

L'imam de dire:" Je suis venu pour mon voisin qui a été arrêté hier par les policiers, je suis venu te demander de le liberer et je me charge de racheter sa faute"

L'émir répondit:" Je lui rend la liberté ainsi qu'à ses compagnons" et Abou Hanifa le remercia vivement.

L'ordre fut donné au responsable de la prison de les libérer et il fut ainsi, ensuite ils ont été ammené, devant l'émir.

L'émir leur dit:" Je vous ai libérés, par consideration pour mon maitre Abou Hanifa! Remerciez le et invoquez Allah en sa favauer" Et c'est ce qu'ils firent.

Une fois dehors, Abou Hanifa Rahimou Allah prit son voisin par la main et lui dit:" T'avons nous abandonner o jeune homme?"

Il lui répondit: "Non maitre! A partir d'aujourd'hui tu ne me verras plus te causer préjudice"

Abou Hanifa Rahimou Allah prit alors 10 dinars et les donna au jeune homme et lui dit:" Aide de toi de cette argent pour compenser ce que tu as perdu lors de ton emprisonnement; n'oublies pas, si tu as besoin de quoi que se soit, n'hésites pas à faire appel à nous, et n'aies aucune pudeur à ce sujet"

Le jeune voisin embrassa la tête de l'Imam et rentra chez lui.

On le vit ensuite fréquenter avec assiduité les cours d'Abou Hanifa Rahimou Allah , jusqu'à ce qu'il devint un des plus grand jurisconsultes les plus en vue de Koufa"


soubhanallah
a suivre incha Allah

:wink:
Avatar de l’utilisateur
Dûne
 
Messages: 1381
Inscription: 26 Juin 2006, 19:35
Localisation: mars

Messagepar lilouz93 » 03 Jan 2007, 10:40

macha ALLAH
trop belle histoire...
lilouz93
 
Messages: 340
Inscription: 31 Mai 2006, 14:35
Localisation: FRANCE

Messagepar lilouz93 » 03 Jan 2007, 12:04

N'oublions pas la 1ere anecdote...qui devrait faire reflechir plus d'un

Thâbit marche sous un soleil brûlant en plein midi. Il arrive dans un jardin et voit une pomme tombée à terre. Il la ramasse et en mange la moitié. Puis il se rappelle qu'il n'a pas le droit de manger quelque chose qui ne lui appartient pas, il se blâme d'avoir manger la moitié de cette pomme, et à ce moment, survient le jardinier.
Thâbit lui dit : "Je vous demande pardon pour la moitié de pomme que je viens de manger ; voilà, je vous rends ce qui reste de la pomme."
Le jardinier dit : "Je ne suis pas le propriétaire du jardin, et je n'ai pas le pouvoir de vous accorder le pardon."
"Qui est le propriétaire alors ?" demande Thâbit.
Le jardinier lui indique une maison. Thâbit s'y rend, demande à voir le propriétaire et lui raconte ce qui s'est passé.
Le propriétaire dit : "Je vous pardonne à une seule condition ! Si vous l'acceptez ; vous êtes pardonné, sinon vous me rendrez des comptes au jour du jugement dernier devant Celui Qui veille tout le temps et Qui n'oublie rien."
Thâbit se met à trembler de tout son corps, de peur que la condition ne soit trop dure.
"Quelle est cette condition ?" demanda-t-il.
"Je veux vous donner ma fille en mariage." répondit le propriétaire.
"Est-ce là une condition ? C'est plutôt un prix de mérite et une récompense d'encouragement."
Mais le propriétaire du jardin poursuit aussitôt : "Je vais vous décrire ma fille : Elle est aveugle, sourde, muette, handicapée. Elle ne peut ni entendre, ni parler, ni voir, ni marcher ! Si vous la prenez pour épouse, je vous pardonne, sans cela vous ne pourrez pas bénéficier de mon pardon."
Thâbit réfléchit longuement, la tête baissée. Puis il dit : "Je l'épouserai. Maintenant, pardonnez-moi. Je la servirai devant Dieu Tout Puissant."
Le propriétaire fait venir deux compagnons du Prophète (صلى الله عليه و سلم) pour être les témoins du mariage. Puis arrive le jour du mariage.
Le père de la fille dit : "Je vous ai préparé une chambre dans ma maison."
Il introduit ensuite sa fille dans la chambre et Thâbit entre à son tour. Il la voit assise et lui adresse le salut conformément aux préceptes de l'Islam. Son père lui avait dit qu'elle était aveugle, muette, sourde, et handicapée. Or celle-ci répond à son salut puis se lève, et lui serre la main. Il constate alors qu'elle n'est ni aveugle, ni sourde, ni muette, ni handicapée !
Etonné, il s'exclame : "Expliquez-moi ? Votre père vous avez décrit autrement ! ! Vous n'êtes donc pas aveugle, sourde, muette et handicapée ?"
Elle lui répond : "Mon père ne vous a pas mentit : Il a dit que je ne voyais pas, et effectivement, je suis aveugle à tout ce qui puisse provoquer la colère de Dieu Tout Puissant. Il vous a dit également que j'étais sourde : Effectivement, mes oreilles n'ont jamais entendu ni médisance, ni diffamation, ni frivolité, ni futilité. Il vous a dit que j'étais muette : Effectivement, je n'ai jamais prononcé de paroles susceptibles de susciter la colère de Dieu. Je suis muette à tout ce qui peut me divertir de mon adoration de Dieu. Il vous a dit que j'étais handicapée : Effectivement, je ne fréquente aucun lieu qui ne donne pas satisfaction à Dieu. Je vais seulement à la mosquée et accomplir de bonnes ouvres. Mon père n'a pas menti mais a bien dit la vérité."
Thâbit la regarde alors, et la trouve d'une beauté éblouissante. De leur union naquit le grand imam Abou Hanifa.
lilouz93
 
Messages: 340
Inscription: 31 Mai 2006, 14:35
Localisation: FRANCE

Messagepar Agitateur » 03 Jan 2007, 12:25

Algérien a écrit:Je vous ai dit : Cet homme est exceptionnel ;)


Je vous dit :Ce que raccontent les Recits* sur cet Homme est Exceptionnel ;)


* :Place au Doute !



PS: J'adore ce Savant et Wali min Awliya2 allah , Homme c'est peu ;)
Avatar de l’utilisateur
Agitateur
 
Messages: 6752
Inscription: 16 Mai 2006, 14:52
Localisation: au Fond de Votre Coeur j'espere

Messagepar Dûne » 03 Jan 2007, 17:20

salem alekom. :wink:


C'est un exemple qui renferme beaucoup de leçons, pour les petits et les plus grands d'entre nous..

On rapporte cette magnifique histoire qui suit:


" Un jour le Calife El Manssour Rahimou Allah appela l'Imam Malik et lui dit:" Que penses-tu de mon argent?"
L'imam Malik Rahimou Allah lui répondit:" C'est le meilleur argent"


Le calife appela ensuite l'Imam Abou Hanifa Rahimou Allah et lui dit:" Que pense tu de mon argent?"
Abou Hanifa répond ensuite:" O amir des croyants tu es apte que moi à savoir cela"


Le calife appela ensuite l'Imam Ibn Abi Dib Rahimou Allah et lui dit:" Que penses tu de mon argent?"
Ibn Abi Dib Rahimou Allah répondit ensuite:" C'est le plus mauvais argent"


Quelques temps après...


Le calife envoya une somme d'argent à l'Imam Malik Rahimou Allah et ordonna à ses gardes:'
S'il refuse, tranchez lui le cou" Mais Malik accepta.


Il envoya ensuite une somme d'argent à Ibn Abi Dib Rahimou Allah , en ordonnant à ses gardes:" Tranchez lui le cou s'il accepte"
Mais Ibn Abi Dib Rahimou Allah refusa.


Il envoya alors pour finir une somme d'argent à l'Imam Abou Hanifa Rahimou Allah et dit a ses gardes:" Dites à Abou Hanifa de mettre cet argent la ou il veut, s'il accepte l'argent emprisonnez le et s'il refuse, enprisonnez le quand même!"


Et Notre Illustre Imam Abou Hanifa Rahimou Allah de dire:
"L'émir des croyants sait d'ou il a eu cette argent et il sait le mieux ou le mettre"


Soubhan Allah


Ces Grands hommes évitaient aussi les postes au pouvoir qu'on leur proposait , des postes très convoités par les gens du commun..


Ainsi quelques temps après, le calife concoqua l'Imam Malik Rahimou Allah et lui proposa d'assumer les fonctions de juge..
Mais Malik Rahimou Allah lui répondit:" Je ne suis pas apte pour ce poste o émir des croyants"


Il convoqua ensuite l'Imam Abou Hanifa Rahimou Allah et lui proposa la même chose, et Abou Hanifa de répondre:
" Je ne suis pas apte pour cela o émirs des croyants, car je suis un auxiliaire, et ce post n'est résérvé qu'à un homme noble parmis son peuple"


Il convoqua alors ensuite l'Imam Ibn Abu Dib Rahimou Allah et lui proposa la même chose, l'imam répondit:
" Je ne suis pas apte pour ce poste, car je suis un Qoreishite, et certes celui qui est ton associé dans la parenté ne peut être ton associé dans ton pouvoir."


a suivre incha Allah

:wink:
Avatar de l’utilisateur
Dûne
 
Messages: 1381
Inscription: 26 Juin 2006, 19:35
Localisation: mars

Messagepar Agitateur » 03 Jan 2007, 17:24

Incha2 Allah ! et Barak Allah Fik

et Rahima Allah Les Grand savant , et les musulmans ...
Avatar de l’utilisateur
Agitateur
 
Messages: 6752
Inscription: 16 Mai 2006, 14:52
Localisation: au Fond de Votre Coeur j'espere

Messagepar Dûne » 03 Jan 2007, 17:26

Agitateur a écrit:Incha2 Allah ! et Barak Allah Fik

et Rahima Allah Les Grand savant , et les musulmans ...


wa fieka barka allah mon frere.
Avatar de l’utilisateur
Dûne
 
Messages: 1381
Inscription: 26 Juin 2006, 19:35
Localisation: mars

Messagepar Maïmana » 04 Jan 2007, 16:07

Barake Allah oufikoume messager et lilouz;
Ces anecdotes sont pleines de sagesse et de moral.
Avatar de l’utilisateur
Maïmana
 
Messages: 436
Inscription: 18 Juin 2006, 12:13

Messagepar Dûne » 08 Jan 2007, 20:00

salem alekom. :wink:


voila une quatrième anecdote qui se trouve dans le charh de aquidatou at tahawiya (chapitre 3.1 du premier point de ce livre)

On rapporte qu'un groupe de théologiens spéculateurs (ahl al kalam) d'origine hindoue se sont rendus chez Abu Hanifa Rahimou Allah pour débattre avec lui sur l'existence du Créateur. Il leur fixa rendez-vous un ou deux jours plus tard. Les membres du groupe se présentèrent au rendez-vous et s'adressèrent à lui: "Qu'as-tu à dire?"

L'imam Abu Hanifa Rahimou Allah répondit:
"Je pense à cette embarcation chargée de marchandises et de biens de toutes sortes. Elle arrive en traversant les flots, jusqu'à s'amarrer au port. Le chargement débarque, puis l'embarcation s'en va,sans avoir à bord de commandant, ni de porteurs"
Les dilaecticiens dirent: "C'est à cela que tu penses?"
Il répondit: "Oui"
Ils dirent: tu n'as donc plus ta raison. Comment peut-on croire qu'une embarcation puisse venir sans commandant de bord, décharger et s'en aller? Ceci est impensable et inconcevable"

Abu Hanifa Rahimou Allah dit: "Comment se fait-il que votre raison n'accepte point ceci, mais accepte par contre que ces cieux, ce soleil, cette lune, ces étoiles, ces montagnes, ces arbres, ces animaux et ces gens n'aient pas de créateur?"

Le groupe comprit qu'Abu Hanifa Rahimou Allah s'était adressé à eux selon leur esprit. Face à une telle évidence, ils ne surent que dire.
:wink:
Avatar de l’utilisateur
Dûne
 
Messages: 1381
Inscription: 26 Juin 2006, 19:35
Localisation: mars

Suivante

Retourner vers Religions, Idéologies et Philosophie



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités